[Assemblée] Guerre turco-ibérique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Assemblée] Guerre turco-ibérique

Message par Thalassin le Ven 4 Aoû 2017 - 14:57

Confédération suisse
Schweizerische Eidgenossenschaft
Confederazione Svizzera




Philipp Etter, président de la Confédération suisse

L'annonce de l'attaque d'une flotte ibérique ayant violé la souveraineté nationale de la Turquie par l'URSS, alliée de cette dernière, dans les journaux suisses avait jeté un froid dans l'opinion publique. Un nombre impressionnant de caricatures représentant la non-réaction de la SDN face à la crise était publié dans les divers journaux cantonaux et nationaux, bien plus que quand bien avant l'Ethiopie fut la première à tomber. Face à la contestation populaire vis-à-vis de l'organisation, le président de la Confédération Philipp Etter devait se rendre à Genève pour donner une chance à la SDN, par un discours radiodiffusé à l'échelle du pays et traduit en suisse alémanique et en italien (le français étant utilisé en tant que langue diplomatique)

"Messieurs les ambassadeurs, l'heure est grave.

Une fois de plus la poudre a parlé, cette fois entre l'Union ibérique et l'Union soviétique à la suite de l'incursion de la flotte de la première dans les eaux territoriales turques. Du fait de l'éloignement entre la Turquie et les côtes ibères, cette provocation pourrait difficilement être justifiée comme une erreur. La multiplication de ce type "d'incidents" pendant les dernières années est le résultat de l'inaction de la Société des Nations face à la montée en puissance des états bellicistes partout dans le monde : nous n'avons rien fait quand l'Italie a envahi l'Éthiopie, état membre ; nous n'avons rien fait quand la Pologne fut dépecée par l'Allemagne et l'URSS ; nous ne faisons rien face à l'occupation des états baltes.

La SDN souhaite œuvrer pour la paix, mais nous ne faisons et bien souvent ne disons rien lorsqu'un membre contrevient à la charte de la SDN. Cette dernière crise est spéciale en ce qu'elle risque de faire la même chose que l'attentat perpétré à l'encontre de l'archiduc François-Ferdinand d'Autriche en cette année funeste de 1914, c'est-à-dire relancer tout un dispositif d'alliances entre pays partageant les mêmes intérêts et souhaitant les obtenir face à une autre alliance. La Suisse craint qu'il s'agisse là de la dernière chance de la SDN, le dernier espoir avant que l'Europe ne subisse à nouveau les affres de la guerre : la mort, les ruines, les flammes, le sang.

Afin de désamorcer la crise, la Suisse propose ainsi la mise en place d'une médiation par elle entre l'Union ibérique et l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques lors d'une rencontre à huis clos qui se déroulerait ici même, dans le Palais des Nations à Genève, dans le but de parvenir à un accord bipartite permettant d'assurer la paix."
avatar
Thalassin
Modérateur
Modérateur

Messages : 933
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Assemblée] Guerre turco-ibérique

Message par verbannter le Ven 4 Aoû 2017 - 15:15


Provinces Unies du Benelux


Les Provinces-Unies sont sceptiques, l'Union Ibérique a eu un comportement incohérent depuis la fin de la guerre civile, pourquoi devrions nous nous intéresser au bourbier espagnol pour quelques bateaux coulés ?
avatar
verbannter
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 281
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 27
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum