[√] Deutsches Reich

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Lun 31 Juil 2017 - 2:14

Deutsches Reich


Politique et Economie :
Nom officiel : Deutsches Reich
Nom d'usage : Troisième Reich
Capitale : Berlin
Population : 70 070 000 habitants en Allemagne et 92 310 000 habitants sur l'ensemble des territoires annexés

CARTES:
Spoiler:

Spoiler:

Régime politique : Dictature totalitaire
Président : / Vacant
Chancelier : Heinrich Brüning (parti centriste) 1930/32 / Franz von Papen 1932 - 1933 / Adolf Hitler - 1933 - ??
Führer : Adolf Hitler

Bureaux et cabinets :
Kanzlei des Führers (Chancellerie du Führer) : Philipp Bouhler (SS-Obergruppenführer)
Bureau de la planification économique : Hermann Göring

Ministères :
Affaires Etrangères : Joachim von Ribbentrop
Intérieur et Sécurité : Wilhelm Frick et Heinrich Himmler
Propagande : Joseph Goebbels
Aviation : Hermann Göring
Finances : Lutz Schwerin von Krosigk
Justice : Otto Thierack
Economie : Walther Funk
Nutrition et Agriculture : Richard Walther Darré
Travail : Franz Seldte
Science, Education Publique et Instruction Civique : Bernhard Rust
Affaires Ecclésiastiques : Hanns Kerrl
Transports : Julius Dorpmüller (et son sous ministre à la Navigation maritime civile : Karl Kaufmann)
Postes et Télécommunications : Wilhelm Ohnesorge
Armements, Munitions et Militarisation : Fritz Todt et Albert Speer
Gestion des Matières Premières: Richard Walter Darré

En 1930:

PIB : 258 milliards $
Taux de Croissance de l'année : -1.5%

Forces Armées : (mobilisables en temps de guerre)

Effectifs totaux: 4,2 millions de soldats

Reichswehr :

Le Commandement Général a été démantelé et remplacé par le Truppenamt (Commandement des Troupes).

TABLEAU ORGANISATIONNEL DE LA REICHSHEER en 1930:
Spoiler:

Reichsheer (ou Heer) :

Effectifs : 3 800 000 hommes

Placement des troupes:

CORPS D'ARMÉE I: 800 000 hommes (au Nord-Est, vers la Lituanie)
                                                 Général dirigeant: Erich von Manstein

CORPS D'ARMÉE II: 700 000 hommes (au Sud-Est, dans le territoire polonais annexé)
                                                 Général dirigeant: Fedor von Bock

CORPS D'ARMÉE III: 400 000 hommes (Plein Nord et Nord-Ouest)
                                                 Général dirigeant: Günther von Kluge

CORPS D'ARMÉE IV: 400 000 hommes (au-dessus du corps d'armée II)
                                                 Général dirigeant: Gerd von Rundstedt

CORPS D'ARMÉE V: 580 000 hommes (au Sud-Ouest, vers la Suisse)
                                                 Général dirigeant: Wilhelm Ritter von Leeb

CORPS D'ARMÉE VI: 500 000 hommes (au Centre-Ouest, vers la Belgique et les Pays-Bas)
                                                 Général dirigeant: Walther von Brauchitsch

CORPS D'ARMÉE VII: 420 000 hommes (au Sud-Ouest, vers l'Autriche)
                                                 Général dirigeant: Paul Ludwig Ewald von Kleist

Équipements:

Avant 1943:

3 500 000 Karabiner 98K
350 500 Maschinenpistole 40
400 000 Walther P38
168 000 MG34
31 503 2cm Flak 30 and 38
9600 3.7cm Pak 36
3650 5cm Pak 38
(et autres mortiers et artilleries)

4077 37mm Flak 18 and 36
54 37mm Flak 43
4416 88mm Flak 18, 36 and 38
1220 105mm Flak 38 and 39
298 128mm Flak 40

1200 7.5 cm leichtes Infanteriegeschütz 18 (leIG 18)
960 15 cm sIG 33
600 7.5 cm Gebirgsgeschütz 36
2500 10.5 cm leFH 18
2200 15 cm sFH 18
50 15 cm Kanone 18
400 21 cm Mörser 18
1000 Panzer II
1600 Panzer III
1000 Panzer IV
500 Sturmgeschütz III
1500 Sd.Kfz. 231
1800 Sd.Kfz. 222
6600 Sd.Kfz. 251
9350 Sd.Kfz. 7
900 Sd.Kfz. 9
7500 Sd.Kfz. 10
3800 Sd.Kfz. 11

1943:

Fusils d’artillerie
454 105mm K. 18
1661 105mm leFH 18
1872 105mm leFH 18/40
570 105mm leFH Sfl.
785 150mm sFH 18
436 150mm sFH Sfl
10 150mm K. 18
78 170mm in Mrs.-Laf
100 210mm Mörser 18
7 210mm K. 38
11 210mm K. 39/40/41
1 355mm M 1

Fusils d’infanterie
1965 75mm leIG 18
862 150mm sIG 33
242 75mm Geb.Gesch. 36
104 105mm Geb.H. 40

Canons sans recul
132 75mm L.G.
104 105mm L.G.

Fusils antitanks
2626 50mm Pak 38
858 75mm Pak 97/38
15 75mm Pak 39
8740 75mm Pak 40
169 76.2mm Pak 36(r)
1152 88mm Pak 43/41
6 88mm Pak 434
2 128mm Pak 80
798 7.5mm Rf.K 43
2862 88mm R.Wfr. 43

Artillerie lourde sur voie ferrée
1 380mm Siegfried(E)

Lance-roquettes
1188 150mm Nb.W. 41
188 150mm Pz.W. 42
100 210mm Nb.W. 42
380 300mm Nb.W. 42
1493 sW.G. 41

Armes à feu
3732 20mm Flak 30 and 38
483 20mm Flakvierling 38
592 37mm Flak 18 and 36
296 88mm Flak 18 and 36

Chars d’assaut
1 Pz Kpfw III (5cm L/42)
22 Pz Kpfw III (5cm L/60)
242 Pz Kpfw III (7.5cm)
3013 Pz Kpfw IV (7.5cm L/43 ou 48)
1768 Pz Kpfw Panther
647 Pz Kpfw Tiger I
23 Pz Kptw M13/40
23 Pz Kptw M14/41
92 Pz Kpfw M15/42
5 Pz Kpfw P40

Véhicules de commande
104 Pz Bef Wg (5cm L/42)
14 Pz Bef Wg (5cm L/60)
16 Pz Bef Wg M41
16 Pz Bef Wg M42

Véhicules avec lance-flamme
100 Pz Kpfw III (Flamm)
10 StuG III (Flamm)

Fusils d’assaut
3011 StuG III (7.5cm L/43 ou L/48)
31 StuG IV
78 StuG L6 (4.7cm 47/32)
159 StuG M42(i) (7.5cm 75/18 ou 75/34)

Artillerie d’assaut
205 StuH 42
74 Stu Pz IV
26 StuG M43(i) (10.5cm 105/25)

Chars de camp
90 Pz Jäg Ferdinand

Pistolets antichars autopropulsés
954 7.5cm PaK40(Sf) auf Pz Kpfw 38(t)
10 7.5cm PaK40(Sf) auf FCM(f)
60 7.5cm PaK40/l(Sf) auf RSO
279 7.5cm PaK40/2(Sf) auf Pz Kpfw II
8 7.62cm PaK36(r)(Sf) auf Pz Kpfw II
39 7.62cm PaK36(r) (Sf) auf Pz Kpfw 38(t)
345 8.8cm PaK43/l(Sf) auf Pz Kpfw III/IV

Artillerie autopropulsée
8 10.5cm leFH18/l(Sf) auf Pz Sf IVb
514 10.5cm leFH18/2(Sf) auf Pz Kpfw II
215 15cm sIG33(Sf) auf Pz Kpfw 38(t)
368 15cm sFH18/l(Sf) auf Pz Kpfw III/IV
248 15cm Pz Werfer 42 auf Maultier

Transporteur de munitions
104 Mun fahrzeuge Wespe
6 Mun träger für Ferdinand (Pz Kpfw III)
96 Mun fahrzeuge Hummel
232 Mun Kw für Pz Werfer (Maultier)

Véhicules d’observation
225 Pz Art Beob Wg III

Pistolets anti-aériens autopropulsés
101 2cm FlaK38 (Sf) auf Pz Kpfw 38(t)

Véhicules de maintenance
82 Bergepanther
3 Bergetiger (P)

Véhicules de démolition
651 s Ladungsträger B IV
1731 le Ladungsträger Goliath (E-Motor)
2112 le Ladungsträger Goliath (V-Motor)

Véhicules blindés semi-suivis
2895 Sd Kfz 250
4258 Sd Kfz 251

Véhicules de reconnaissance
198 Sd Kfz 222
108 Sd Kfz 223
200 Sd Kfz 232 (8-Rad)
100 Sd Kfz 233
7 Sd Kfz 234/2
76 Sd Kfz 260/261
40 Sd Kfz 263 (8-Rad)
77 Pz Sp Wg Luchs
57 Pz Sp Wg AB41 u AB41/43

Luftwaffe:

Effectifs: 275 000 hommes

Équipements:

Bombardiers:

Dornier Do 17 (bombardier léger) : 940
Dorner Do 217 (bombardier moyen et chasseur) : 1459
Junkers Ju 88 (bombardier en piqué et chasseur) : 6260
Junkers Ju 87 (bombardier en piqué) : 2672
Junkers Ju 188 (bombardier tactique) : 507
Junkers Ju 288 (bombardier avancé) : 7
Focke Wulf Fw 200 (bombardier léger, transport) : 130
Heinkel He 111 (bombardier moyen): 3405
Heinkel He 177 (bombardier) : 415
Heinkel He 115 (bombardier / torpilleur) : 141

Autres:

Messerschmitt Bf 109 (chasseur) : 9654
Messerschmitt Bf 110 (chasseur lourd): 2791
Messerschmitt Me 210 (chasseur lourd) : 3 prototypes
Messerschmitt Me 410 (chasseur / bombardier) : 291
Messerschmitt Me 323 (avion de transport militaire) : 140
Messerschmitt 262 Schwalbe (chasseur à réaction) : 99
Focke-Wulf Fw 190 (chasseur/bombardier) : 3354
Heinkel He 100 (chasseur) : 25
Heinkel He 219 (avion de chasse) : 11
Heinkel He 178 (prototype à réaction) : 1
Henschel HS 126 (reconnaissance) : 110
Henschel Hs 129 (attaque au sol) : 511
Focke-Wulf Fw 189 (avion de reconnaissance bimoteur): 208
Focke-Wulf Fw 200 (avion de transport / patrouille maritime) : 76
Junkers Ju 290 (avion de transport / patrouille maritime) : 23
Junkers Ju 52 (avion de transport) : 887
Junkers Ju 352 (avion de transport trimoteur) : 1
Arado Ar 196 (avion de reconnaissance / hydravion) : 104
Blohm & Voss BV 222 (hydravion à coque lourd hexamoteur) : 4
Dornier Do 24 (hydravion): 81

Reichsmarine (ou Kriegsmarine) :

Effectifs : 125 000 hommes

Navires :

Deutschland-Class (Battleship) : 3
Braunschweig-Class (Battleship) : 3
Bismark-Class (Battleship) : 2

Gazelle-Class (Croiseurs) : 2
Emden-Class (Croiseurs) : 1
Königsberg-Class (Croiseurs) : 3
Leipzig-Class (Croiseurs) : 2
Zährigen-Class (Croiseur utilisé pour les entraînements, radiocommandé) : 1
Graff Zeppelin (porte-avions) : 1

Zerstörer 1934 : 4
Zerstörer 1934A : 12
Zerstörer 1936 : 6
Zerstörer 1936A : 9

150 Uboot Type VII
2 Uboot Type XIV
50 Uboot Type IX

Forces de Renseignement :

Abwehr (Intelligence Militaire)

Remarque: La fiche-nation indique la quantité de soldats mobilisables en temps de guerre, toutefois la réalité n'est pas en raccord avec la fiche-nation. Actuellement, début 1942, une mobilisation générale partielle (soit 2.4 millions d'hommes au total) est exécutée. Au fil des posts que nous écrivons, vous pourrez en savoir plus sur la quantité d'hommes mobilisés actuellement.


Dernière édition par Dhia Eddine Gam le Sam 19 Aoû 2017 - 0:43, édité 15 fois
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par galx le Mar 1 Aoû 2017 - 11:44

Validé
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1799
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Mar 1 Aoû 2017 - 21:04




« Ma fierté, c’est que je ne connais aucun homme d’État dans le monde qui ait plus le droit que moi de se prétendre le représentant de son peuple » - Adolf Hitler



L’inactivité diplomatique de l’Allemagne a permis à des puissances étrangères rivales comme l’UK, la France ou encore les Pays-Bas de s’imposer en dehors de leurs frontières. Malgré l’effort énorme de ces puissances pour mettre en place et fortifier des zones d’influences, les nations européennes concernées sont vivement contestées (comme par exemple au Moyen-Orient avec les tentatives de soulèvement populaire autrefois présentes en Égypte et en Irak).
Ces fortes contestations encouragent l’Allemagne à poser ses pions à l’étranger pour faire valoir ses intérêts. Une redéfinition de la gestion politique, économique et sociale est aussi impérative pour l’Allemagne qui se doit d’avoir un gouvernement uni, une économie aux fondations solides et un peuple dévoué pour sa patrie et le pouvoir en place.
Das Dritte Reich wird steigen und besiegen !



Affaires internes


Situation économique

Les tensions à l’extérieur des frontières allemandes mais aussi des conflits armés ayant forcé à s’impliquer corps et âme ont malheureusement laissé l’Allemagne avec une économie sans fond ni forme. Les secteurs initialement productifs et créateurs d’emplois ont été délaissés au profit de la victoire militaire sur la Pologne. L’économie est stable et fiable mais n’atteint même pas, du moins selon l’État allemand, la moitié de son véritable potentiel.
Afin de remédier à cela, plusieurs secteurs seront régulés ou bénéficieront de multiples projets qui les dynamiseront. Les secteurs concernés sont entre autres le secteur militaire, agricultural ou encore éducatif et bien plus.

Agriculture

Un besoin de structuraliser l’économie est ressentie. De ce fait, le gouvernement allemand cherche à nationaliser son agriculture mais souhaite avant tout ne pas imposer cela à son peuple et souhaite également réguler ce désir de nationaliser des terres. Inspirée par l’ancienne initiative égyptienne qui a permis au royaume d’Égypte de prospérer à travers ce secteur, l’Allemagne met en avant un ensemble de lois nouvelles en rapport avec le secteur concerné, l’agriculture.

1/ Les agriculteurs bénéficieront d'un revenu flexible en fonction de leur production, qui sera versée par l'État. Si certains ne souhaitent pas avoir recours à cette méthode, ils peuvent refuser leur application.
2/ Si les agriculteurs acceptent de donner leurs terres à l'État et de toujours travailler, cette dernière garantira l'irrigation de ces terres et un revenu fixe pour ces paysans (au départ 150 Reichsmark par mois, une somme qui peut transiter selon la situation économique du pays) ainsi qu'une cotisation mensuelle estimée à 100 Reichsmark par mois lorsque ces derniers ne seront plus aptes à travailler ou que leurs terres ne seront plus productives. Le matériel agricole sera également payé et fourni par l'État.
Cette nationalisation des terres agricoles ne peuvent faire que du bien pour l'économie allemande étant donné qu'elle sera encadrée par le ministère de l'Agriculture et qu'elle sera donc soigneusement prise en charge. À noter que les paysans peuvent refuser sans souci cette méthode.
3/ La moitié de l'excédent de la production agricole sera distribué aux agriculteurs, tandis que l'autre moitié sera commercialisé hors du pays.
4/ Les paysans qui acceptent la loi 1 et qui acceptent également, selon la volonté de l'État vis-à-vis de ces agriculteurs, de cultiver d'autres produits alimentaires (autres que le mais, le riz, le coton et le citron) ou de se tourner vers l'élevage (volailles, bovins, chèvres et moutons) bénéficieront d'un revenu flexible en fonction de leur production mais aussi d'une cotisation mensuelle de 250 Reichsmark par mois (soit 150 Reichsmark de plus) lorsqu'ils ne seront plus aptes à travailler ou que leurs terres ne seront plus productives.
5/ Les paysans n'ayant pas accepté l'encadrement de leurs terres ou production par l'État conservent leur droit à avoir recours à la méthode régulière initialement posée.

Les objectifs de ce processus agricole sont les suivants:
1. L'autosuffisance alimentaire pour l'Allemagne, qui devra se méfier d’un embargo étranger.
2. L'augmentation de la valeur ajoutée créée par le secteur de l'agriculture.
3. Ne pas dépendre de partenaires extérieurs pour nos approvisionnements en nourriture, étant donné l’emprise de nations hostiles sur le marché international.

Pour mettre en place ce projet l'argent proviendra de ces sources:
- 15% de nos dépenses publiques seront distribués à ce projet, aux dépens des dépenses consacrées au développement et de l’expansion des forces armées allemandes qui verront leurs parts de dépenses publiques baisser considérablement.

Culture

Malgré le caractère hostile du Reich Allemand vis-à-vis de la culture littéraire notamment symbolisé par l’autodafé spectaculaire des livres interdits en 1933, Adolf Hitler a révisé son comportement envers l’art de la littérature pour finalement juger qu’il n’était pas stratégique d’agir de cette manière.
Ses engagements contre de nombreux artistes, écrivains et savants à cause de leurs origines juives, et/ou de leurs convictions politiques pacifistes, de gauche, antinazies, ou encore de la nature avant-gardiste de leur art persistent. Cependant, au lieu d’appliquer une idéologie qui s’oppose à toute forme d’art (littéraire ou pas), un autre moyen doit être mis en place.
C’est pour cela qu’une commission contre l’art interdit (Ausschuss gegen die verbotene Kunst) est à présent créée. Cette commission chargée de garder un œil avisé sur tous les livres, peintures ou autres formes répondues d’art doit signaler tout art ayant à l’encontre de l’idéologie nazie afin de l’exterminer et de mettre fin à son influence au sein du peuple allemand.
Les peintres et écrivains interdits pourront toujours peindre ou écrire et ainsi exprimer leur art mais n’auront pas le droit, comme actuellement, de répandre leur art à travers l’Allemagne. Ils ne seront plus persécutés et pourront vivre sereinement, mais seront arrêtés et même torturés si ils tentent de répandre leur art de manière récidiviste.
Cela ne devrait pas changer grand-chose étant donné qu’un nombre spectaculaire d’artistes autrefois interdits ont rejoint le NSDAP. Cependant, soucieux de voir son peuple ne pas bénéficier d’un regard sur leur pays ou un regard externe, Adolf Hitler doit prendre cette mesure pour ainsi voir son peuple mieux comprendre les diverses idéologies de ce monde et donc savoir comment mieux manipuler son ou ses ennemis du monde extérieur.

Projets

Malgré le faible chômage en Allemagne (200 000 chômeurs en Allemagne en 1938), le gouvernement allemand souhaite tout de même dynamiser un peu plus son économie et donner confiance au peuple qui pourra retrouver facilement un emploi si jamais il perdait son travail. Ainsi, annonce le gouvernement nazi, plusieurs constructions et projets seront lancés et aboutiront d’ici 2 à 3 ans. Ces projets seront révélés sous peu, et des rumeurs annoncent que des infrastructures d’ordre éducatives et militaires seront bientôt entamées.

Armée

Le surendettement de l’État dû aux dépenses militaires et au plein-emploi ainsi que le lancement prochain de plusieurs projets à priori coûteux pousse le gouvernement allemand à réduire les dépenses militaires de manière significative. Il est donc logique de voir le Reich Allemand réduire ces dépenses excessives d’un quart (25%), mais les forces armées ne devraient normalement pas être affectées par ce changement étant donné sa puissance de feu au point et ses soldats très bien formés.

Affaires étrangères



Malgré une économie fiable et un besoin en emploi très faible, l’Allemagne expose certaines faiblesses dont son inactivité diplomatique qui se justifie par les secousses qu’a subi le Reich au sein même de son territoire. Maintenant qu’il est débarrassé de la menace polonaise encombrante, le gouvernement du Führer est en mesure de poser et d’avancer sa stratégie diplomatique. Pour cela , il lui faut mettre en place des alliances solides et un plan d’action minutieusement pensé. Et c’est bien ce qu’il compte faire.


France / Pays-Bas / Royaume-Uni / Japon
Spoiler:
L’Allemagne souhaite discuter avec le trio France, Pays-Bas et Royaume-Uni afin de négocier la fin de l’embargo qui vise la nation japonaise. Malgré l’hostilité diplomatique qui règne entre ces quatre pays, le gouvernement allemand estime tout de même que la situation ne mérite pas des mesures aussi extrêmes, et propose donc un effort mutuel pour mettre de côté cette hostilité afin de ne pas laisser la situation perdurer puisqu’elle n’est bénéfique pour personne.
Les quatres nations concernées sont invitées à envoyer une délégation chacun pour Berlin. Le Reich Allemand verrait un refus de la France et de ses alliés comme un point de non-retour concernant une éventuelle et malgré tout possible entente courtoise entre Deutschland et ces pays (hors Japon, avec qui il s’entend bien).

SECRET : Union Ibérique
Spoiler:
La volonté d’expansion et de développement mais aussi sa volonté de coopérer avec l’Allemagne incite cette dernière à organiser une rencontre à Hambourg afin de négocier une coopération solide et bien organisée accompagnée d’un éventuel traité de coopération. Une délégation ibérique est donc invitée à rejoindre au plus vite Hambourg.

Empire Romain
Spoiler:
L’inactivité diplomatique allemande est inexcusable, mais le Reich Allemand estime avoir le temps de se rattraper. Ainsi, une délégation italienne est invitée à rejoindre Munich pour y rencontrer des représentants du gouvernement nazi au pouvoir.

SECRET : URSS
Spoiler:
Dans la plus grande discrétion, une délégation soviétique est invitée à Leipzig pour y rencontrer des représentants du gouvernement nazi et ainsi discuter d’une éventuelle coopération entre les deux puissances.
Malgré la haine cultivée par le peuple hitlérien face à l’idéologie bolchéviste et soviétique de l’URSS, une entente peut et doit être trouvée entre les deux grandes nations et plus si affinités.



Dernière édition par Dhia Eddine Gam le Jeu 3 Aoû 2017 - 0:45, édité 2 fois
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Mar 1 Aoû 2017 - 22:09




« Une alliance dont les buts n'englobent pas aussi la perspective d'une guerre est dénue de sens et de valeur » - Adolf Hitler



Affaires internes


Femmes

La conception de la communauté nazie des femmes est peu flatteuse, et c’est donc pour cela que leurs rôles sont soit traditionnels soit parfaitement inutile pour le bon fonctionnement du Reich Allemand. Malgré le fait que cette mesure vient contredire l’idéologie nazie qu’il avait pourtant instaurée depuis son emprisonnement et la parution de Mein Kampf en 1925, le Führer allemand est d’accord pour laisser enfin les femmes occuper des postes importants notamment affiliés à la fonction publique. Ainsi, elles peuvent à présent redevenir directrices dans l’enseignement, avocates ou encore juges.
Toutefois, ce changement ne devrait pas bouleverser la société nazie étant donné que la régulation de l’agriculture nationalisée incite les ouvrières féminines à rester dans le domaine de l’agriculture.

Expansionnisme nazi

L’Allemagne, à sa plus grande fierté, détient un grand territoire autrefois annexé dispersé un peu partout à travers le continent européen. Cependant, annexer un territoire ne suffit pas pour le faire prospérer comme l’aura montrer l’exemple désastreux de l’invasion aztèque de la cité ancienne de Tenochtitlan. Le Troisième Reich doit s’entendre avec la population habitant les territoires annexés, pour avoir la garantie que cette même population la soutiendra au fil de temps plus difficiles et plus laborieux.

Ainsi, des filiales de la NSDAP nazie seront déployés à travers les territoires jadis envahis par l’Allemagne où l’idéologie nazie n’est pas présente, ou encore où l’idéologie nazie n’est pas appréciée d’une partie conséquente de la population. Ce déploiement du parti politique allemand au pouvoir s’accompagne d’une large campagne de propagande, et donc de la distribution de tracts et d’affiches à travers les rues ou encore de meetings pour discuter positivement du NSDAP et de ses idées.

Mais ce n’est pas tout. Les peuples ayant subi une invasion externe souffrent généralement de problèmes liés à la pauvreté du fait que leur territoire a été abimé et leur économie effondrée. Pour remédier à ce problème qui cause l’hostilité de ces personnes envers le NSDAP, le Reich Allemand propose de renforcer considérablement l’aide financière dont ils bénéficient mais surtout propose le lancement de projets et la construction d’infrastructures synonyme de création d’emplois.

Territoires annexés par le Troisième Reich - 1941/ en gris:

Affiche de propagande nazie:

Armée

La récente initiative militaire française d’exécuter une mobilisation générale partielle inspire l’État allemand, qui lui aussi craint la montée des tensions fulgurantes hors de ses frontières. En temps de paix, l’Armée de Terre ayant la capacité de mobiliser jusqu’à 1,6 million d’hommes environ, il a été décidé par le Führer que pour un temps indéterminé un total de 2,4 million d’hommes soit mobilisé à travers le territoire nazi et ses territoires envahis et annexés.

Affaires étrangères



Une longue et dure épopée s’impose pour le Reich Allemand concernant la stratégie à adopter pour faire asseoir son pouvoir hors de ses frontières et territoires annexés. Conscient qu’une simple assise diplomatique européenne n’est pas assez, Adolf Hitler et ses compatriotes souhaitent étendre leur pouvoir et réputation de grande nation bien plus loin vers des zones comme l’Amérique du Sud, l’Asie ou encore à moindre échelle le Moyen-Orient.
Dans le but de créer des alliances, de se défaire de celles qui lui sont inutiles ou défaillantes et de conforter celles de longues dates et qui lui sont importantes, l’Allemagne compte donc organiser plusieurs rencontres avec diverses nations dont le Brésil, le royaume d’Égypte ou encore le Mandchourie.



Royaume d’Égypte
Spoiler:
Depuis un long moment déjà, le supposé allié et partenaire du Troisième Reich Allemand reste dans une situation diplomatique floue même s’il prétend le contraire. Alors que les deux nations coopéraient sereinement, l’Égypte fut frappée par deux campagnes britanniques qui ont principalement entraîné une alliance entre le Royaume-Uni et cette dernière.

Toutefois, la monarchie de Farouk Ier ne s’est pas exprimé une seule fois sur la nation allemande depuis la fin de la seconde campagne égyptienne et ne compte visiblement pas le faire. Face à cette situation trop vague pour être comprise, l’Allemagne retire donc toute aide envers le pays du Moyen-Orient sous effet immédiat et pour une période indéterminée. De plus, elle souhaite avoir une explication claire et précise à propos des relations diplomatiques égypto-allemandes et de leur évolution.

Si le royaume d’Égypte souhaite toujours coopérer et même redevenir un allié de l’Allemagne malgré son alliance controversée proclamée avec le Royaume-Uni et ses alliés, une aide extérieure allemande concernant tous les secteurs possibles sera relancée et de nouvelles discussions sur l’évolution des relations diplomatiques entre les deux pays seront bienvenues. Sinon, l’alliance autrefois si prospère et avantageuse pour tous devra s’achever durement et froidement malgré tant d’années d’entraide mutuelle.

SECRET : Groupes politiques d’extrême droite en France
Spoiler:
Dans le cadre de la mission « Waltz » initialement lancée en octobre 1939, Adolf Hitler en personne invite des cadres issus de partis politiques français d’extrême droite à le joindre à Varsovie, ville annexée par le Reich Allemand situé en Pologne. Les groupes visés par cette rencontre qui se déroulera dans la plus grande discrétion sont l’Action Française, liée à Monsieur Maurras, la Solidarité française, le Parti Franciste, de Marcel Bucard, le Parti Populaire Français, dirigé par Jacques Doriot et Marcel Déat, pour la branche foncièrement anti-communiste de la SFIO.
L’objectif de cette rencontre secrète est de promouvoir un esprit de coopération avec l’Allemagne parmi ces groupes, ainsi qu’une pensée anti-bolchévique en France, à travers les journaux de ces groupes. Le Troisième Reich Allemand offre en échange des contreparties plaisantes, parmi lesquelles de l’argent ou encore du plaisir sexuel.

Tchécoslovaquie
Spoiler:
Le gouvernement nazi au pouvoir souhaite de tenter une coopération entre l’Allemagne et la Tchécoslovaquie ayant besoin d’expansion et de développement. Pour se faire, une rencontre est proposée par le Reich Allemand à Düsseldorf où une délégation tchécoslovaque pourra rencontrer des représentants du gouvernement allemand.

Brésil
Spoiler:
Souhaitant étendre ses alliances et sa stratégie diplomatique au-delà des infimes limites européennes, l’Allemagne voit d’un bon œil une coopération entre elle et le Brésil. C’est donc pour cela qu’une délégation brésilienne est chaleureusement invitée à rejoindre Mayence pour discuter d’une éventuelle coopération et même alliance entre les deux nations.

Argentine
Spoiler:
L’intention est la même que celle éprouvée envers le Brésil, une rencontre entre une délégation argentine et des représentants du gouvernement nazi est programmée (si l’Argentine le souhaite) à Brême.

Chili
Spoiler:
Après le Brésil et l’Argentine, c’est le Chili qui est visée par la campagne diplomatique menée par le Reich Allemand en Amérique du Sud. Une délégation chilienne est priée de se rendre à Augsbourg pour y trouver des représentants du gouvernement nazi.

Mandchourie
Spoiler:
En Asie aussi, l’Allemagne se doit d’être active diplomatiquement parlant. Une délégation mandchourienne est par ailleurs invitée à Hanovre.

Chine
Spoiler:
Le Troisième Reich se méfie d’une probable inquiétude chinoise envers l’effort allemand pour tenter de stopper l’embargo que subit actuellement le Japon.
Afin de maintenir la coopération entre l’Allemagne et la Chine sans soucis et de la renforcer encore plus, une délégation chinoise est priée de se rendre à Stuttgart.



Dernière édition par Dhia Eddine Gam le Jeu 3 Aoû 2017 - 0:48, édité 1 fois
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 3 Aoû 2017 - 0:33




Ein Volk, ein Reich, ein Führer. (« Un peuple, un empire, un guide. ») – Devise du Troisième Reich



Affaires internes


Führer

Dans l’incapacité de diriger la nation, Adolf Hitler est malheureusement forcé de céder le pouvoir pour une période temporairement d’après les médecins traitant le Guide et les cadres du NSDAP proches du leader nazi. Cependant, Hitler laisse momentanément le pouvoir à l’actuel ministre des Affaires étrangères allemand Joachim von Ribbentrop.
Ce dernier sera le dirigeant du Troisième Reich Allemand pendant une période, mais devra également se présenter et intervenir à des rencontres diplomatiques normalement gérées par le Führer.

Secteur public

L’emploi à vie pour les fonctionnaires n’est plus autorisé, sauf pour les postes régaliens (police, justice…). Le salaire des fonctionnaires des administrations publiques est réduit d’un quart pour une période indéterminée.
Cette mesure est faite afin de préserver la forte croissance qui anime l’économie nazie mais aussi afin de rembourser intégralement le surendettement de l’Allemagne causé par des prêts importants et successifs, un surendettement en passe d’être complètement remboursé mais qui ne l’est toujours pas.

Affaires étrangères


Iran
Spoiler:
L’Iran est une nation convoitée par le Reich Allemand en tant qu’allié. Pays du Moyen-Orient, la nation a connu une effervescence incroyable grâce au défunt Reza Shah et son fils est également dans la continuité du projet de développement.
Afin d’appuyer cette croissance et de nouer des relations diplomatiques à la fois stables et amenant de la prospérité, l’Allemagne invite une délégation iranienne à joindre des représentants du gouvernement nazi au pouvoir à Nuremberg.

Japon
Spoiler:
L’Allemagne, muni de bonnes relations diplomatiques avec la Chine, souhaite faire de même avec le Japon et a déjà pris les mesures nécessaires en tentant de discuter la fin de l’embargo japonais avec les puissances que sont la France, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.
Souhaitant montrer au Japon que d’excellentes relations avec son confrère chinois ne nuiraient pas à une éventuelle coopération entre elle et la nation japonaise, une délégation japonaise est invitée à rejoindre des représentants du gouvernement du Troisième Reich à Brandebourg-sur-la-Havel sur le territoire allemand.

Roumanie
Spoiler:
Le Troisième Reich Allemand est vivement intéressé par nouer une alliance coopérative avantageuse aux deux nations, de façon à pouvoir accroître l’économie des deux nations. Une délégation roumaine est priée de partir pour Fürth afin d’y trouver des cadres du parti politique dominant en Allemagne, le NSDAP.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Veers le Jeu 3 Aoû 2017 - 3:49



OKW
Oberkommando Der Wehrmacht



Kommandostab Reichsführer-SS

De nouvelles divisions de la Waffen-SS ont été fondées afin de répondre au besoin de la Wehrmacht à détenir des unités d'élites qui obtiendront une importance capitale au cœur des batailles et guerres à venir. Nuls ne doutent de leur efficacité étant donné les nombreux faits d'armes qu'ont obtenus les divisions existantes (1re Panzerdivision SS « Leibstandarte-SS-Adolf Hitler », 2e Panzerdivision SS « Das Reich » et 3e Panzerdivision SS « Totenkopf ») lors de la guerre de Pologne. La volonté du Reichsführer-SS Heinrich Himmler de permettre à la Schutzstaffel de posséder un bras armé d'élite conséquent est notamment l'un des motifs de leur création.

5ème SS Panzerdivision « Wiking »
6ème division SS de montagne « Nord »
7ème division SS de montagne « Prinz Eugen »
8ème division SS de cavalerie « Florian Geyer »
9ème SS Panzerdivision « Hohenstaufen »
10ème SS Panzerdivision « Frundsberg »
11ème SS Panzerdivision « Hitlerjugend »

Le recrutement conservera les mêmes critères. Uniquement les germaniques pourront se porter volontaire et eux-mêmes devront correspondre aux références médicales et physiques de la race aryenne en subissant une batterie de tests sportifs et médicaux sous l'œil critique des médecins spécialisés en anthropologie. La seconde source d'effectifs est bien évidemment le programme « Hitlerjugend ou Deutschejugend » (jeunesses hitlériennes en français) formant des adolescents aryens de tout âges désireux de se joindre à la lutte contre les ennemis du Jahrtausendreich. Les diplômés des difficiles écoles militaire du programme pourront être recrutés en tant qu'officiers, sous-officiers et hommes de rang selon les résultats obtenus à la fin du cursus et de leurs souhaits. Les nouvelles divisions ainsi que les premières devront conformément au programme d'armement défini par l'Oberkommando Der Wehrmacht (OKW) recevoir du matériel militaire de premier choix, en conséquence, les Panzerkampfwagen IV, Panzerkampfwagen VI Tiger, Sturmgewehr 44, Maschinengewehr 42 et autres leurs seront distribués en priorité et ce dès les premières productions.

Spoiler:


Hitlerjugend.


Abteilung die Verteidigung und Befestigungen

La construction d'une ligne de défense et de fortification à frontière germano-soviétique a été étudié par le grand architecte Albert Speer et quelques-uns de ses confrères spécialisés en la matière; une étude qui a mené selon le souhait du Führer et de son gouvernement à l'élaboration de cette dernière selon les plans ayant été confirmés par Speer lui-même à l'issue de l'étude de projet. Les fortifications devraient couvrir l’entièreté de la frontière germano-soviétique soit plusieurs milliers de kilomètres. Cependant, afin de palier à ce problème conséquent qu'engendre la longueur de la ligne, nommée Nilflheim selon la mythologie scandinave, le département a pris la décision de ne bâtir que des fortifications légères qui pourront endiguer de manière temporaire une invasion russe. Ce ne sera ainsi pas une nouvelle ligne Siegfried. Bunkers, mines, barbelés, tranchés, tunnels, bloqueurs anti-chars, canons d'artillerie ou mortiers de calibres supérieurs devront émergés. Le coût des matériaux devrait être peu coûteux et celui de main d'œuvre quasi-inexistant, en effet, la SS-Totenkopfverbände, gardiens des camps de concentration et principale bras armé de la Schutzstaffel contre les populations juives et autres jugés importuns par le Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei a explicitement reçu l'ordre de transférer temporairement, en nombre suffisant, ces derniers, jusqu'à la ligne de front, laquelle ils devront fonder à la sueur de leur front et pour certains, à l'écoulement de leurs larmes de sang. De surcroît et dans le but d'accueillir ces populations en des conditions acceptables, seront bâtis des camps (eux aussi temporaires). Il ne fait aucun doute que l'architecte Albert Speer a une nouvelle fois prouvé son efficacité au Führer, bien que malade, et à la nation allemande toute entière. Le gouvernement du Reich ne juge nullement ce projet comme étant une preuve de bellicisme ou simplement le manque de confiance quant au pacte Molotov-Ribbentrop mais une assurance pour la nation germanique d'assurer ses positions et une frontière distincte. Officieusement, cet ordre avait été donné par le Führer dès l'embrasement des pays baltes par des révolutionnaires communistes aidés militairement par l'Union des républiques socialistes soviétiques afin de prévoir à une quelconque invasion des rouges et la rupture du pacte de non-agression. Il est de notoriété privée néanmoins que l'Oberkommando Der Wehrmacht (OKW) a organisé secrètement l'Opération Barbarossa qui consistait à envahir la Russie avant qu'elle l'entreprenne, cette opération a été tuée dans l'œuf étant donné l'amélioration des relations germano-soviétique et le regain des tensions avec les démocraties de l'Ouest, le dossier, l'espère le Führer et ses compagnons, conservera sa place au fond d'un tiroir.

Spoiler:


Ligne Siegfried.


Abteilung Ausfuhr

Le Jahrtausendreich a communiqué à la Confédération Helvétique sa proposition de vente de chasseurs Messerschmitt Bf 109 afin de répondre à l'appel d'offres. La réputation du chasseur n'est plus à faire, l’ingénierie aéronautique allemande est suffisamment prestigieuse pour ne pas s'affairer à l'élogier. Cependant, le gouvernement refuse de vendre la moindre licence, les avions de manufacture germanique devront être produits en Allemagne.

Spoiler:


Ribbentrop.



Veers
Le Colon
Le Colon

Messages : 1167
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 3 Aoû 2017 - 13:29




« Politicien : cette sorte de gens dont l'unique et véritable conviction est l'absence de conviction, associée à une insolence importune et à un art éhonté du mensonge. » - Adolf Hitler


Affaires internes


Ingénierie

La haine cultivée par l’idéologie nazie envers la communauté juive est un principe ancré au sein même du NSDAP et de ses fondations. Mais les ingénieurs juifs restent une constituante importante voir vitale pour les forces armées allemandes en manque cruel de matériels sophistiqués comparé aux ambitions du Troisième Reich.

Le Führer et ses hommes, malgré leur méprise de la religion juive, ne peuvent se permettre de laisser les intelligents et productifs ingénieurs juifs quitter l’Allemagne, surtout si c’est pour rejoindre des pays ennemis qui cherchent à nuire à la nation occidentale. Afin de préserver ces ingénieurs des persécutions (physiques ou morales) subies par les juifs en Allemagne, il leur est proposé par l’État d'être protégé, eux ainsi que leurs familles, d'une maltraitance physique ou morale à cause de leur préférence religieuse: un certificat de sang allemand qu’ils devront valider au près des municipalités allemandes et qu’ils devront de manière permanente et spontanée avoir sur eux.

Ce certificat de sang allemand sous forme de carte aura une grande valeur et importance aux ingénieurs juifs puisqu’ils leur permettent d’obtenir les mêmes privilèges que les Aryens nazis et d’obtenir un respect intégral et une protection garantie par l’État allemand et la population allemande.

Finance

En février-mars 1931, la banque autrichienne Creditanstalt a connu la faillite et fut alors condamné à la fermeture. La fin de cette banque, ayant connu son apogée alors qu’elle engrangeait ses plus hauts revenus en Allemagne malgré son siège situé à Viennes.

Bien que l’Allemagne ait su se relever (économiquement parlant) de ce drame financier, la fermeture de la Creditanstalt a laissé des séquelles remarquables. Des séquelles qu’il faut couvrir, un défi que s’est lancé le gouvernement nazi. Pour se faire, une recapitalisation de la banque autrichienne est discutée au sein du pouvoir ainsi qu’une reprise de la banque par l’État allemand.

Étant donné que cette mesure est en passe de bouleverser l’économie allemande et que le projet est trop coûteux et risqué pour se faire à la va-vite, Hitler a donc proposé de rencontrer des experts économistes allemands dès qu’il sera guéri de sa maladie qui le garde à l’écart de l’horizon politique. Si sa guérison tarde trop, c’est le ministre des Finances Lutz Schwerin von Krosigk qui participera et interviendra à cette rencontre d’ordre économique.


Religion

Le Troisième Reich Allemand ne manque pas une occasion d’étendre la réputation de l’idéologie nazie auprès du peuple d’Allemagne ou des territoires annexés. Malgré le succès du gouvernement à promouvoir cette idéologie qui connaît une réputation intacte sur le territoire allemand, le domaine religieux n’a jusque-là jamais été affilié au NSDAP et ses convictions.

Pour le ministre des Affaires ecclésiastiques Hermann Muhs, cela est inacceptable. Ce dernier a donc décidé, avec l’accord du reste du gouvernement et du ministre des Affaires étrangères/dirigeant par intérim et provisoire de l’Allemagne, d’instaurer un culte religieux païen afin de renforcer la légitimité du régime nazi pour que celui-ci prenne une dimension religieuse. Ce projet initialement voulu par Himmler est donc réactivé, pour permettre à l’idéologie nazie d’être ancrée pour une période permanente au sein même de la communauté allemande et annexée par l’Allemagne et des convictions de ces communautés.

Pour promouvoir ce culte religieux, des églises laissées pour compte ou délabrées (notamment juives) vont être reprises par le gouvernement et rénovées afin d’y promouvoir le culte religieux nazi. Des tracts, propagandes gouvernementales et meetings politico-religieux seront également exécutés sous effet immédiat. Si cette nouvelle religion connaît un succès rapide, d’autres églises seront dispersées autour de l’ensemble des territoires allemands (annexés ou pas).

Partout à travers l'Allemagne, dans les écoles primaires jusqu'aux universités en passant par les cinémas et les associations de la Hitler Jugend, cette religion sera largement promue et positivement critiquée.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 4 Aoû 2017 - 0:06




"Toute propagande efficace doit se limiter à des points fort peu nombreux et les faire valoir à coups de formules stéréotypées aussi longtemps qu'il le faudra, pour que le dernier des auditeurs soit à même de saisir l'idée." - Adolf Hitler


Affaires internes


Politique

Le changement soudain et totalement inattendu de Hermann Göring par le ministre des Affaires étrangères allemand Joachim von Ribbentrop a fait lever des doutes et mêmes tensions au sein même du parti politique nazi qu’est le NSDAP. Des tensions qui pourraient déstabiliser le gouvernement au pouvoir et ainsi plonger le Troisième Reich, ayant acquis une stabilité prospère de longue date, dans une ère d’incertitude. Scénario que veulent absolument empêcher Hitler et ses siens.

Une rencontre secrète sera donc, et sous effet immédiat, programmée entre Göring et von Ribbentrop afin de déboucher sur l’avenir politique de la nation nazie. Ce dernier tentera de convaincre son homologue de lui céder le pouvoir pour un court laps de temps, une tentative qui si refusée par l’ex-ministre de l’Aviation devra être définitivement enterrée et Hermann Göring reprendrait alors, une fois de plus, le pouvoir par intérim.
Afin d’éviter que ce revirement politique cause des séquelles à l’intérieur du parti du NSDAP, un rassemblement général se fera avec tous les membres du parti politique nazi à Berlin. Un rassemblement, juste après la rencontre entre von Ribbentrop et Göring, qui aura pour but de clarifier la situation concernant la gestion politique de l’Allemagne.

Führer

Toujours aux soins et quasi-guéri, le Guide suit de près les dernières actualités politiques qui concernent l’Allemagne. Étant capable de rediriger le pays car disponible et débarrassé de tous ces maux, Hitler a lui-même décidé de retarder son retour pour laisser la situation se calmer et le parti politique retrouver sa cohérence.

En effet, un retour dans ces circonstances laisserait la prise du pouvoir par von Ribbentrop aux dépens de Göring un choix non expliqué et confus et laisserait donc les membres et cadres du NSDAP douter de la solidité du pouvoir nazi en l’absence du Guide. Même si Adolf Hitler se veut la pièce maîtresse de son propre parti, le voir en tant que seul et unique solution ferait couler le NSDAP sur le long terme lorsque le Führer sera incapable de continuer à mener la cadence au sein du Troisième Reich.

Hitler souhaite donc donner une semaine aux membres de son parti politique pour remettre le Troisième Reich sur les rails sans l’aide directe de son leader irrévocable. Un temps suffisant, et qui permettra au NSDAP d’avoir confiance en elle-même et de prospérer sur le long terme même sans son dirigeant.

Lorsqu’il redeviendra le dirigeant de l’Allemagne, le Führer a pour désir de se relier avec son peuple. Il a donc décidé d’organiser de multiples meetings politiques où des citoyens allemands pourraient le joindre afin d’écouter ces discours, de lui poser des questions et de le conseiller sur la manière de gouverner et de gérer certains domaines.
Ces rassemblements d’ordre politique ont pour but de rétablir une confiance et une haute estime entre le Guide allemand et son peuple, une confiance qui a probablement chuté depuis l’absence jugée longue d’Adolf Hitler.
 

Culture

La dimension religieuse prise par le NSDAP qui souhaite lancer un plan d’expansionnisme idéologique nazie encourage le parti nazi à tenter d’acquérir une grande dimension culturelle par la même occasion. Des artistes nazis sont donc appelés, sous la plus grande discrétion et par les dirigeants du NSDAP, à promouvoir l’idéologie nazie liée au fascisme à travers leurs pièces d’art.

Plusieurs artistes, qui bénéficient par ailleurs d’une influence importante auprès du peuple allemand, peuvent ainsi étendre de manière positive la crédibilité de l’idéologie nazie qui bénéficie globalement d’un avis positif autour de la communauté allemande qui englobe toutes les races.

Communauté juive

Depuis des années, la communauté juive d’Allemagne est victime de persécutions tant morales que physiques au sein-même de leur propre pays. Hitler ne pouvant faire de cadeaux à une communauté qui adule une idéologie à l’opposé de la sienne, il est cependant prêt à se montrer un point clément envers les juifs mais pour des buts totalement stratégiques (notamment la préservation sur le long terme des ingénieurs juifs).

Il a donc été décidé par l’ensemble du gouvernement nazi au pouvoir, avec l’autorisation surprise du Guide, que les juifs bénéficieront de zones isolées aux allemands de pure souche. Malgré leur isolation qui n’arrange pas autant les choses, les juifs seront à présent à l’abri de toute forme de maltraitance et pourront intégrer la société allemande même si mis à l’écart.

Les endroits spécialement réservés aux juifs, où des allemands de pure souche pourront tout de même s’y promener mais pas y habiter, seront définis sous peu et la réforme sera mise en œuvre prochainement (dans une ou deux semaines maximum).

Travail

L’annonce d’une probable remise sur pied de l’ancienne banque autrichienne opérant en Allemagne, Creditanstalt, mais aussi les nombreuses dépenses que s’exercera à exécuter l’État allemand poussent le Troisième Reich à faire des économies quelquepart.  

Il a donc été décidé, pour une période indéterminée, que l’Allemagne bénéficiera d’une taxe sur les travailleurs nazis et juifs d’Allemagne qui lui permettra d’obtenir 5% du salaire de chaque travailleur. Une mesure qui permettra au gouvernement nazi d’engranger des revenus énormes qui pourraient alors permettre à ce dernier de couvrir ces éventuelles et prochaines énormes dépenses.

Pour éviter des représailles graves et munies de dangereuses conséquences de la part des travailleurs (ce qui seraient peu probables à cause du haut salaire et pouvoir d’achat de la classe moyenne et riche allemande mais aussi juive malgré tout), un rendez-vous urgent et sous effet immédiat devra si besoin il y a.

Ce rendez-vous unira alors les plus importants syndicats des travailleurs allemands et des cadres du NSDAP accompagnés du ministre du Travail Franz Seldte.

Religion

L’instauration nouvelle d’un culte religieux païen étroitement liée à l’idéologie nazie elle-même partiellement affiliée à l’idéologie fasciste doit être développée.

Le ministre des Affaires ecclésiastiques allemand n’est pas dupe et insensible à cette remarque, ce qui lui a valu d’approuver la mise en place de cours de théologie dans les écoles et universités où l’idéologie nazie sous sa forme religieuse sera très évoquée de manière positive de façon à la soutenir.


Affaires étrangères


Confédération Suisse
Spoiler:
L’Allemagne accepte bien évidemment la rencontre proposée par son confrère suisse et envoie immédiatement des dignitaires du Reich Allemand à Zurich.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 4 Aoû 2017 - 3:00




"Le même sang appartient à un même empire." - Adolf Hitler


Affaires internes


Constitution

La mise en place et concrétisation de la loi allemande des pleins pouvoirs de 1933 a mis fin à une marge de manœuvre décente pour la Constitution nazi tout en conférant au Guide allemand les pleins pouvoirs et ainsi de passer toute loi d’ordre législative sans passer par un accord parlementaire. Bien que la Gestapo ait su et sait encore contrôler la résistance, cette loi fut largement contestée et l’est toujours, cette fois de manière discrète par peur des représailles du Führer et de l’État allemand.

Le gouvernement allemand au pouvoir a décidé, bien évidemment avec l’accord d’Adolf Hitler, de donner une marge de manœuvre plus conséquente à la Constitution de Weimar. Ainsi, une loi doit être approuvée par cette même Constitution afin d’être ensuite officiellement promulguée, mais le Führer bénéficie du droit d’imposer une loi à la Constitution si les raisons sont justifiées et si la loi a une influence directe sur l’avenir de la nation.

Une réforme politique ayant surpris l’ensemble de la communauté citoyenne allemande, mais qui permet par la même occasion de restaurer une meilleure confiance et un lien plus affectif envers elle et l’ensemble du NSDAP (dont son leader, Adolf Hitler) et n’aura pas de répercussions négatives sur le nazisme sur le court ou moyen terme puisque le NSDAP nazi est le parti politique principal de la Constitution et semblera être le parti politique principal pour bien plus de temps encore.

Affaires étrangères


France / Pays-Bas / Royaume-Uni / Japon
Spoiler:
L’Allemagne méprise le comportement diplomatique pessimiste du Royaume-Uni qui ne montre aucune volonté à tenter de résoudre les tensions mondiales, mais qui se veut avant tout pacifiste et gardien de la paix. Un comportement hypocrite donc, qui pousse le Troisième Reich à éviter toute tentative d’entente même courtoise entre elle et le trio France / Pays-Bas / Royaume-Uni et donc qui la pousse à annuler la rencontre de négociations pour la fin de l’embargo japonais.

États-Unis d'Amérique
Spoiler:
Le Troisième Reich tient à s'excuser publiquement et ardemment de ne pas avoir invité les USA à rejoindre la rencontre auparavant proposée par l'Allemagne, ayant jugé que trois pays seraient assez et que les États-Unis d'Amérique suivraient le rythme.
Un jugement erroné, visiblement, puisque la politique américaine a renforcé sa haine envers l'idéologie nazi promulguée par l'État allemand suite à cette erreur involontaire.
Pour se racheter, l'Allemagne propose une rencontre entre les deux nations dans le but d'apaiser les tensions et de mettre en place une entente courtoise: une délégation américaine est donc invitée à Viennes sous effet immédiat.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 4 Aoû 2017 - 14:26




"Le concordat du Reich a donné une occasion à l'Allemagne; une sphère de confiance a été créée qui sera particulièrement significative dans la lutte pressante contre la Juiverie internationale." - Adolf Hitler


Affaires internes


Communauté juive

L’annonce de l’isolation des juifs par clémence dans des zones isolées aura surpris la population allemande, en particulier les partisans du nazisme. Celle-ci les aura choquées.

Alors qu’on croyait à un abaissement des tensions entre les nazis et les juifs, la clémence démontrée par Hitler et ses partisans aura été un piège déguisé. Un piège inattendu, car seul les plus hauts cadres du NSDAP auront été tenus informés de l’opération Falle ainsi que les SS allemands.
Cette opération consiste à soit tuer soit capturer les juifs toujours libres ayant positivement répondu à l’appel de clémence nazi. Les juifs qui se portent garants pour travailler pour le Troisième Reich sont épargnés et surveillés de près, tandis que ceux qui refusent seront soit déportés dans des camps de concentration soit directement achevés par les SS allemands.

Cette opération aura donc exposé la haine inconditionnelle que voue le Führer et ses siens à la communauté juive, et restaurer la confiance et sérénité qui s’étaient temporairement effacés des SS nazis.

Führer

Après avoir laissé la situation s’arranger, Göring et von Ribbentrop s’entendre à l’issue d’une rencontre et les tensions disparaître au sein du NSDAP, Hitler a décidé de reprendre le pouvoir suite à sa guérison intégrale après des soins intensifs.

Le peuple, rassuré par la fausse clémence du gouvernement nazi envers la communauté juive et l’économie de l’Allemagne qui ne cesse de croître, est donc soulagé de revoir son Guide au pouvoir.


avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Veers le Ven 4 Aoû 2017 - 17:06



OKW
Oberkommando Der Wehrmacht


Kommandostab Reichsführer-SS


À la grande surprise des populations germaniques et à la grande terreur des minorités non-germaniques, l'annonce de l'isolation des peuplades juives en des quartiers paisibles n'était qu'une mascarade afin de regrouper les derniers survivants de l'épouvante nazie. Les Einsatzgruppen accompagnés de régiments de la Wehrmacht et de la Waffen SS sous commandement de l'Oberkommando Der Wehrmacht (OKW) et surpervisé par le Reichsführer-SS Heinrich Himmler aux côtés de ses compagnons ; ont émergés à travers les ruelles des villes ayant permis la mise en œuvre de cette ruse avant de regrouper par la force les familles juives. Certains n'ont pas eu cette chance et ont été exécutés froidement selon le bon vouloir des soldats et officiers présents ce jour-ci, pour cause, un refus d’obtempérer ou la volonté nazie de se distraire. Les effets personnels des morts ou des capturés ont été regroupés sur les places et dans les rues afin d'être transportés parfois jusqu'aux usines, parfois jusqu'aux fourneaux. Les objets en or, en argent et autres métaux ont été fondus afin de produire des lingots qui renfloueront aussitôt les banques du Jahrtausendreich ou les usines d'armement et de matériel. Les importuns ont eux été embarqués dans des camions sous escorte militaire jusqu'aux gares principales afin d'être à nouveau embarqués au sein de wagons de trains réquisitionnés pour l'occasion, la destination finale des survivants n'est pas inconnue ; il s'agit évidemment des camps de concentration où ils seront parqués selon la volonté du plan Ausrottung. Les cadavres quant à eux seront tout bonnement enterrés dans des fosses communes ayant été préparés avant même le lancement de l'opération. La terreur a une nouvelle fois frappé le Reich, bien qu'acclamée par les dignitaires nazis et les populations allemandes vouant une haine toute particulière à la « race juive ».

Le sort des condamnés est jusqu'à maintenant inconnu, le plan Ausrottung diverge sur différents points et bien que la totalité des juifs ou tout du moins, la totalité connue des autorités, occupe des camps de concentration sous haute vigilance de la SS-Totenkopfverbände ; certains restent utiles au Reich notamment en ce qui concerne la production militaire ou la construction. En effet, nombre d'entre-eux sont utilisés à des fins de travaux forcés notamment à l'Est pour bâtir la ligne de fortifications Nilflheim ou dans des usines de munitions afin d'en permettre la production de masse. La majorité inutile selon le NSDAP devrait connaître un tout autre destin, le Reichsführer-SS Heinrich Himmler a demandé l'expérimentation des chambres à gaz aux camps de concentration Auschwitz-Birkenau, Dachau et Buchenwald. Cette expérimentation si elle s'avère bonne devrait mener à l'expansion des camps d'extermination et à la construction de nouvelles chambres à gaz, il est évident ceci-dit que les populations incarcérées viendront à se douter de la véracité du prétexte utilisée par les autorités allemandes mais cela ne devrait aucunement retarder ou troubler le bon déroulement du processus perpétré à travers le Reich, processus violant considérablement le protocole de Genève.


Spoiler:


Carte des camps de concentration nazis.



Veers
Le Colon
Le Colon

Messages : 1167
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Veers le Dim 6 Aoû 2017 - 18:31



OKW
Oberkommando Der Wehrmacht


Ausrüstungsproduktion 1942

Spoiler:
Henschel HS 216 : 50
Dornier Do 17 : 460
Dornier Do 217 : 465
Junkers Ju 88 : 550
Junkers Ju 87 : 500
Junkers Ju 188 : 300
Junkers Ju 288 : 500
Messerschmitt Bf 109 : 500
Messerschmitt Bf 110 : 450
Messerschmitt Me 210 : 202
Messerschmitt 262 Schwalbe : 750
Focke Wulf FW 200 : 220
Heinkel He 111 : 300
Heinkel He 100 : 55
Henschel HS 126 : 20
Henschel HS 129 : 100
Arado Ar 234 Blitz : 2 prototypes
DFS 228 : 1 prototype
Heinkel He 343 : 5 prototypes
Horten Ho 229 : 2 prototype
Horten H.XVIII : 1 prototype
Junkers EF 132 : 1 prototype
Flettner Fl 282 Kolibri : 10

2cm Flak 30 : 500
3.7cm Pak 36 : 1400
5cm Pak 38 : 3450
7.5 cm leichtes Infanteriegeschütz 18 (leIG 18) : 400
15 cm sIG 33 : 140
7.5 cm Gebirgsgeschütz 36 : 1400
10.5 cm leFH 18 : 2500
15 cm sFH 18 : 1800
15 cm Kanone 18 : 50
21 cm Mörser 18 : 200

Panzerkampfwagen III : 400
Panzerkampfwagen IV : 1500
Sturmgeschütz III : 1000
Panzerkampfwagen VI Tiger : 500
Panzerkampfwagen V Panther : 1000

Schwerer Panzerspähwagen (Sd.Kfz. 231) : 1500
Leichter Panzerspähwagen (Sd.Kfz. 222) : 1200
Sonderkraftfahrzeug 251 : 4400
Sonderkraftfahrzeug 7 : 650
Sonderkraftfahrzeug 9 FAMO : 1100
Sonderkraftfahrzeug 10 : 500
Sonderkraftfahrzeug 11 : 200

Karabiner 98k : 1 200 000
Maschinenpistole 40 : 149 500 + 200 000
Walther P38 : 500 000
Maschinengewehr 44 : 332 000
Maschinengewehr 42 : 200 000
Sturmgewehr 44 : 100 prototypes
Fallschirmgewehr 42 : 300 000

Bismark-Klasse : 2 (fin 1944)
Admiral-Hipper-Klasse : 6
Leipzig-Klasse : 5
Zerstörer 1942-Klasse : 20
Uboot Type VII : 50
Uboot Type XIV : 20
Uboot Type IX : 30


Alle Dokumente Sind streng vertraulich
Dokumente müssen nach dem Lesen verbrannt werden

Deutsche Reichregierung



Veers
Le Colon
Le Colon

Messages : 1167
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Veers le Dim 6 Aoû 2017 - 19:18


Spoiler:

OKW
Oberkommando Der Wehrmacht


Kommandostab Reichsführer-SS

La SS Panzerdivision Leibstandarte-SS-Adolf Hitler ou LSSAH sera, selon la volonté du Reichführer en personne, renforcée de vingt-mille hommes supplémentaires, portant ses effectifs de trente-mille hommes (nombre standard d'une division SS) à cinquante-mille et ce dans le but d'obtenir un mur parfaitement solide de ses plus loyaux et fidèles soldats. La Leibstandarte-SS-Adolft Hitler est reconnue majoritairement pour ses uniformes de noir complet se mariant parfaitement aux nuances de blancs et de rouges qu'ils peuvent arborer notamment lors des cérémonies. Nonobstant, cette dernière semble avoir développé un culte intense et redoutable en la personne du Führer Adolf Hitler, leur père; il semblerait être désigné par nombre d'entre-eux tel étant leur Dieu vivant ou Wotan en personne. Toutefois c'est le pan-germanisme qui continue d'être naturellement pratiqué en toutes les divisions SS; bien que la volonté de la première division SS de considérer Hitler tel un Dieu d'une manière ou d'une autre ne paraît pas troubler les ordres ou la pratique de la religion Germanique de quelques manières que ce soit. Le Reichsführer-SS Heinrich Himmler étant lui aussi un fidèle du Reichführer Adolf Hitler, il ne semble pas voir cette augmentation des effectifs ou ce culte particulier d'un mauvais œil, bien au contraire, la volonté première de fonder la Schutzstaffel était avant tout de doter le Jahrtausendreich de soldats et personnels absolument fidèles et loyaux envers leur Führer et leur commandant Heinrich Himmler ainsi qu'au Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei.

Spoiler:


Affiche de propagande nazie.


Alle Dokumente Sind streng vertraulich
Dokumente müssen nach dem Lesen verbrannt werden

Deutsche Reichregierung



Veers
Le Colon
Le Colon

Messages : 1167
Date d'inscription : 28/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Lun 7 Aoû 2017 - 22:33




« Le succès est le seul juge ici-bas de ce qui est bon et mauvais.» - Adolf Hitler



L'Allemagne, bien qu'elle soit une des grandes puissances de ce monde et l'une des nations les plus productives en Europe et à l'échelle mondiale, ne démontre sa puissance économique qu'à l'intérieur de ses territoires. En quête de pouvoir économique et de stratégie diplomatique concluante, l'Allemagne souhaite donc étendre son pouvoir économique au-delà de ses frontières.

Le Troisième Reich voudrait ainsi instaurer une stratégie, économique mais aussi diplomatique, dans lequel elle veut s'impliquer en tant qu'état actionnaire. Un plan va être mis en place et bientôt révélé afin de répondre à ces exigences.


Affaires internes


Productivité

Alors qu'une rencontre est programmée prochainement afin de discuter la recapitalisation et la remise sur pied du Creditanstalt, le gouvernement nazi a exprimé dans un communiqué public qu'en parallèle une discussion aura lieu dans le but d'étudier une idée afin d'améliorer considérablement la productivité industrielle des usines allemandes.

Cette idée, déjà utilisée par les usines américaines, est l'utilisation du fordisme. Cette méthode, qui repose principalement sur la flexibilité des salaires des ouvriers par rapport aux gains de productivité et de l'instauration d'une ligne de montage, sera fortement analysée et décortiquée par les experts économistes qui seront présents à cette rencontre qui vise aussi l'étude d'une ré-apparition de la banque Creditanstalt.

Même si la production industrielle a un rendement plus que suffisant, l'Allemagne ne laisse de côté aucune initiative de développement.

Renseignements

Le Troisième Reich nazi a annoncé la mobilisation de l'Abwehr, service de renseignement affilié aux forces armées allemandes, pour enquêter sur une éventuelle offensive des opposants du Guide et de ses hommes. En effet, tandis que les tensions et les confusions ont courtement fait leur apparition au sein du parti politique dominant NSDAP, Adolf Hitler souhaite effacer toute chance ennemie d'organiser un coup d'état ou soulèvement populaire bien que cette possibilité reste très faible.

Armée

L'apaisement des tensions et la situation actuelle paisible et sans effroi incite le gouvernement allemand au pouvoir à arrêter la mobilisation partielle et à remobiliser les troupes en temps de paix, ce qui équivaut à un total de 1.6 million d'hommes mobilisés pour l'ensemble des forces allemandes nazies.

Un système d'alertes est mis en place afin d'expliquer au peuple la gravité des problèmes ou tensions qui touche ou touchera l'Allemagne et ses habitants. On distingue, à une échelle décroissante: l'alerte noir, rouge, orange et jaune. La première désigne une situation extrêmement grave qui touche fortement la stabilité du pays, la deuxième désigne la même chose mais à pour différence de ne pas toucher (du moins faiblement) la stabilité de la nation, la troisième désigne une alerte à risque faible mais qui désigne tout de même un avertissement, et la quatrième désigne une situation tout à fait calme et paisible.

Le pays est pour l'instant sous alerte jaune, mais peut rapidement vaciller pour passer sous alerte orange étant donné l'escalade souvent rapide et inattendue des tensions qui se situent hors des frontières allemandes.

Tabac

Le tabac est strictement banni en Allemagne où Hitler ne souhaite absolument pas voir son peuple en mauvaise santé, puisque le tabac peut enclencher des problèmes cardiaques souvent dangereux voir fatals.

A présent, le tabac est légalisé sauf pour ceux de moins de 25 ans. Cependant, des mesures radicales et avantageuses pour les trésoreries allemandes vont être prises. Une taxe instaurée, flexible par rapport aux cigarettes vendues,est maintenant imposée au peuple nazi. Le paquet, bien qu'accessible aux allemands au fort pouvoir d'achat, va devenir cher. Enfin, une permission de vente est obligée pour les grandes surfaces souhaitant vendre des cigarettes.

Affaires étrangères


Brésil
Spoiler:
Dans le but de renégocier une rencontre entre les deux nations sans coopération militaire, une délégation brésilienne est envoyée à Mayence afin de discuter d'une coopération purement économique et commerciale.

L'Allemagne félicite également le pays sud-américain d'avoir su protéger ses principes et positions diplomatiques face aux USA qui cherchent absolument, d'après l'avis du gouvernement nazi au pouvoir, à manipuler le gouvernement brésilien pour des fins purement égoïstes.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 10 Aoû 2017 - 1:24




« Le Führer est le Parti et le Parti est le Führer. Juste comme je me sens moi-même une partie seulement du Parti, le Parti se sent lui-même seulement comme une partie de moi. » - Adolf Hitler



Affaires internes


Dette du Deutsches Reich

Alors que plusieurs mesures et baisse de budget ont eu lieu et ont englobés plusieurs secteurs dans le but d’alléger progressivement le surendettement allemand jusqu’à affaiblir fortement la dette, le Führer a pour première décision après son retour d’annuler tout simplement la dette.

Une annulation pure et simple est ainsi mise en place sur la dette allemande, une décision jugée légitime par le NSDAP et les partisans (citoyens ou cadres politiques) d’Adolf Hitler.

Cette décision ne devrait pas nuire à ceux ayant prêtés de l’argent à l’État allemand, étant donné que le surendettement avait déjà été quasi-recouvert par le gouvernement par le biais de coupes de budgets et de réformes visant à baisser les dépenses pour engranger plus de revenus.

Budgets

Hormis la taxe de 5% sur le salaire de chaque travailleur allemand enregistré et reconnu par l’État allemand, toute autre tentative d’engranger des revenus afin de recouvrir le surendettement du Troisième Reich est arrêtée, notamment la baisse du budget militaire d’un quart.
Tout projet, coûteux ou pas, est maintenu. La remise sur pied accompagnée d’une recapitalisation de la Creditanstalt est comprise parmi les projets, même si elle ne reste pour l’instant qu’au stade d’idée de projet.

Économie

Le ministre des Finances Lutz Schwerin von Krosigk a aujourd’hui rencontré des experts économistes allemands, une rencontre dont l’issue a été partagée publiquement.

Les experts économistes présents ont fortement déconseillé une recapitalisation du Creditanstalt. La banque, déjà sauvée par Brüning, ne devrait pas être reprise par l’État car trop de capitaux seraient nécessaires. Une immense dépense qui au fond, n’aurait pas des retombées très rentables pour l’Allemagne comme espéré par le Troisième Reich. Il a donc été décidé d’annuler une recapitalisation de la banque autrichienne.

Le second sujet, qui est une éventuelle utilisation de la méthode du fordisme, a été approuvé par les experts. Cette méthode, empruntée des États-Unis d’Amérique et plus précisément d’Henry Ford, aurait un effet très bénéfique sur la productivité des usines industrielles allemandes selon ces mêmes experts. Il a donc été décidé par le gouvernement nazi d’appliquer le fordisme sur toutes les usines d’ici deux ans, avec la moitié des usines industrielles gérées par l’État qui pratiqueraient la méthode américaine à la moitié de l’année 1943.

Par ailleurs, les experts ont achevé cette rencontre avec le ministre des Finances et une délégation du ministère de l’Économie en ajoutant que des avancées sur un éventuel bloc monétaire aligné sur le Reischmark et qui engloberait plusieurs pays alliés de l’Allemagne devraient avoir lieu, une remarque soutenu par l’interlocuteur (à savoir le ministre des Finances et les membres de la délégation présente).

Coopération internationale

Le refus pur et simple du royaume d’Égypte de rencontrer son jadis allié allemand a montré que les égyptiens ne comptaient plus sur le Troisième Reich. Il a donc été décidé, par le gouvernement allemand et sous effet immédiat, d’annuler la mission de coopération Agyptische Freundschaft et donc de faire revenir tous les travailleurs allemands habitant en Égypte et envoyés par le Troisième Reich. Ces travailleurs (une trentaine) retrouveront un logement et un travail décent au sein de leur territoire natal avec l’aide de l’État.

Pétrole

Le ministre de l’Économie allemand, Walther Funk, s’est récemment exprimé à la presse allemande pro-nazie afin d’exprimer son soulagement envers le retour du Guide Adolf Hitler. Il a, par la même occasion, mis le doigt sur une défaillance concernant la gestion des ressources pétrolières allemandes hors des frontières hitlériennes.
Le cadre du gouvernement allemand au pouvoir a déclaré :

« L'Allemagne dispose de champs pétroliers en Autriche, d’un petit champ en Alsace, des pétroles de la Galicie polonaise (aujourd’hui dans l’Ukraine occidentale), des ressources du lac Balaton en Hongrie mais ses champs principaux se situent en Roumanie. Les Allemands mettent la main en 1940 sur les champs de pétrole de Ploiesti qui leur sert de principale source de pétrole brut. Néanmoins, l’ensemble de ces champs ne fournissent que 50% des ressources internes du Reich. Peut-être serait-il temps de développer en profondeur ces raffineries de pétrole. »

Le Führer a été attentif au propos de son homologue nazi et a annoncé, via un communiqué du gouvernement allemand, que des mesures seront bientôt prises.

Politique

Après avoir créé le RSIB pour coordonner les gestes et actions des services de renseignements et de sécurité allemands (Abwehr, Gestapo, SD et autres), le Troisième Reich souhaite à présent mettre en place une structure capable de coordonner les faits et gestes de partis politiques nazis rattachés au NSDAP. Qu’elles soient à l’intérieur ou en dehors des frontières hitlériennes, les partis politiques nazis rattachés au NSDAP seront coordonnés et gérés par une seule et unique structure : la Koordinierungsstelle Nazi-Fraktionen.

Chargé de veillé sur le NSDAP mais aussi sur des partis politiques nazis étrangers (comme le Deutsche Volkspartei in Rumänien en Roumanie ou encore le Partei der Deutschen en Yougoslavie), l’agence révélera son staff d’ici peu. Les plus hauts postes au sein de cet agence sont :
- Directeur général
- Directeur général adjoint
-Porte-parole
- Coordinateur
- Membres de la délégation de l’agence


Propagande

Le ministre de la Propagande Goebbels a annoncé que son ministère travaillait sur un plan de propagande redéfini pour toucher l’ensemble de la société allemande mais aussi étrangère (là où se trouvent un parti politique nazi affilié au NSDAP) sur le long terme. Le plan nommé Plan Goebbels sera bientôt révélé au public, et est encore en cours.


Affaires étrangères


Mandchourie
Spoiler:
L’Allemagne souhaite annuler la rencontre avec le Mandchourie, en se justifiant par le fait que cette dernière est frappée par un embargo qui touche également le Japon. Cet embargo ne pouvant permettre au Deutsches Reich de négocier des échanges commerciaux et une entraide d’ordre économique, la rencontre n’a selon le gouvernement nazi aucun intérêt.
L’Allemagne attend un éventuel aboutissement de l’embargo japonais et mandchourien afin de réactiver cette rencontre.

Venezuela
Spoiler:
L’Allemagne souhaite coopérer avec le Venezuela pour bénéficier d’un allié fiable et solide en Amérique, chose qu’elle n’a toujours pas malgré les efforts faits par le ministère des Affaires étrangères et le ministre des Affaires étrangères Joachim von Ribbentrop.
Il a ainsi été décidé d’inviter une délégation vénézuélienne à Hoffenheim.


avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 10 Aoû 2017 - 2:48




« C’est l’un des droits absolus de l’Etat de présider à la constitution de l’opinion publique. » - Joseph Goebbels  



Affaires internes


Tabac

Malgré la légalisation régulée et partielle du tabac en Allemagne, il a été rappelé par les ministres des Armements, Munitions et Militarisation Fritz Todt et Albert Speer que les militaires des forces armées nazis n’ont en aucun cas droit de toucher au tabac, au risque d’être licencié et même d’avoir leurs droits civiques retirés si c’est en période d’entraînement intensif ou en période de conflit(s) armé(s).

Armée

Le Deutsches Reich juge que les pilotes d’avion de la Luftwaffe manquent d’entraînement et se font surclasser, en termes de niveau, par les pilotes anglais ou même français. Ayant des réserves de matières premières suffisantes pour le faire, l’Allemagne a décidé de disposer à ces pilotes militaires plus de vols d’entraînement, et un entraînement plus long et un poil plus intensif.
Cela permettre aux soldats de la Luftwaffe nazie d’être entièrement prêts et assez tenaces pour tenir en cas de conflit(s) armé(s) à venir.

Politique

Le staff de l’agence de coordination allemande, créée dans le but de coordonner les diverses et multiples partis politiques nazis situés en Allemagne ou à l’extérieur des frontières allemandes, a été révélé. On note que Paul Giesler assure à la fois le poste de 8ème ministre-président de Bavière et de directeur général mais aussi de porte-parole, tout comme Goebbels qui bénéficie de deux postes (ministre de la propagande et coordinateur de l’ensemble des partis politiques nazis). Le staff de la Koordinierungsstelle Nazi-Fraktionen :
- Directeur général : Paul Giesler
- Directeur général adjoint : Ernst Kaltenbrunner
- Porte-parole : Paul Giesler
- Coordinateur : Joseph Goebbels
- Membres de la délégation de l’agence : membres de longue date (allemands et de purs souches) issus du NSDAP et fidèle à l’idéologie nazi


Propagande

Le plan Goebbels est maintenant divulgué au grand public:


PLAN GOEBBELS

PLAN GOEBBELS:

Idée :
L’idée est d’englober l’ensemble des techniques et moyens utilisés à des fins de propagande, que ce soit par le ministère allemand de la Propagande ou par des citoyens. Ce plan permet d’unir toutes les forces en présence afin de faire connaître et de faire apprécier les fondements de l’idéologie nazie, si fortement que ces fondements seront ancrés dans la société allemande sur le long terme et ce dans n’importe quelle situation que traverse le pays. Le plan Goebbels, nommé après le célèbre homme politique allemand, comprend bien évidemment les principes de propagande selon ce dernier.

Déroulement du plan :
Le plan comprend tout ce qui touche à la culture, loisir ou même religion (c’est-à-dire tout ce qui touche la société civile allemande de loin ou de près). Les éléments touchés ou concernés par le plan sont le sport, la religion, l’art, la littérature et la presse.

En ce qui concerne le sport, tout sportif espérant participer à une compétition pour représentant l’Allemagne ou tout simplement pour une compétition reconnue et pour les professionnels, il devra ouvertement et publiquement soutenir l’idéologie et la cause nazie. S’il refuse, il sera condamné à n’être qu’un sportif amateur cantonné à des compétitions de second calibre. S’il accepte, ce dernier aura une bonne image vis-à-vis de ses compères allemands et bénéficiera d’une propagande de l’État allemand mais aussi pourra bénéficier de l’aide de cet État afin de participer à des compétitions de haut niveau. Un coach personnel ainsi que tous les moyens nécessaires pour s’améliorer et atteindre le haut niveau seront des aides offertes par l’État.

En ce qui concerne la religion, c’est simple. Des tracts, affiches et formes de propagande en tout genre seront diffusés avec l’aide de citoyens allemands engagés et le ministère des Affaires ecclésiastiques et le ministère de la Propagande. La construction d’églises, de chapelles et de bâtiments religieux seront d’actualité, mais aussi des meetings religieux fait dans le cadre d’une meilleure visibilité du culte religieux païen affilié à l’idéologie nazie.
En ce qui concerne l’art, toute forme d’art positionnée en faveur de la cause défendue par Hitler et ses partisans se verra diffusée à travers les territoires allemands et même étrangers où l’on peut retrouver des partis politiques nazis rattachés au NSDAP. Les expositions d’artistes défendant la cause nazie auront quant à eux droits à une propagande immense, ce qui permettra à ces artistes d’être connus du grand public et d’avoir une influence puissante et permanente au sein de la société civile allemande.

En ce qui concerne la littérature, les livres et genres littéraires seront épargnés d’une offensive de la commission allemande contre l’art interdit (Ausschuss gegen die verbotene Kunst) et se verront diffusés par divers moyens s’ils soutiennent la cause nazie.
En ce qui concerne la presse, tout journal défendant le NSDAP et ses principes se verra de plus en plus promu et donc de plus en plus vu et vendu. Si au contraire, le journal en question choisit d’être un résistant du nazisme, il se verra infligé de lourdes et graves sanctions (exemplaires du journal brûlés, dirigeants exterminés dans des camps de concentration ou emprisonnés, journalistes torturés…).


Partenaire(s) :
- La commission allemande contre l’art interdit (Ausschuss gegen die verbotene Kunst)
- Le centre de coordination des groupes politiques nazis (Koordinierungsstelle Nazi-Fraktionen)
- Le NSDAP et le gouvernement allemand au pouvoir
- Les services de renseignement et l’agence de coordination de ces services (RSIB)
- Pays alliés de l’Allemagne

Financement :
Pour être financé, le plan Goebbels pourra avoir recours à une partie de l’argent des trésoreries du Deutsches Reich. Des coupes budgétaires pourraient également avoir lieu pour ce plan, même si rien n’a été décidé. On parle aussi, officieusement, d’une partie de l’argent issu de la recapitalisation annulée de la Creditanstalt dans les poches du ministère de la Propagande pour son plan.
Le plan Goebbels devrait pouvoir bénéficier d’un budget de 2 millions de Reischmark pour au moins les 20 ans à venir, à partir de maintenant.





Dernière édition par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 12:11, édité 1 fois
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 10 Aoû 2017 - 13:29




« A toutes époques révolutionnaires, les événements ont été produits non par les mots écrits, mais par les mots parlés. » - Adolf Hitler



Affaires internes


Prisons

Devant les vagues d’arrestations juives de la Kristallnacht ainsi que les besoins de l’OKW d’emprisonner les prisonniers de guerre mais aussi les slaves soupçonnés de coopération avec la résistance polonaise, un agrandissement drastique du système de Konzentrationslager doit être entrepris.
C’est donc pour cela que la capacité d’accueil des prisonniers atteindra le seuil de 5.3 millions d’ici à la fin de l’année 1942.

Plusieurs dizaines de camps ouvriront à travers le Deutsches Reich, notamment en territoire polonais récemment annexé. Des camps de concentration seront ouverts en Varsovie, Lodz, et Cracovie en territoire polonais. L’ouverture de camps de concentration aura également lieu à Gross-Rosen, Flossenburg, Bergen-Belsen, Neuengamme, Ravensbrück, Sachsenhausen et Stutthof en territoire germanique. Les prisonniers seront soumis à un travail forcé, notamment dans la production de nourriture en canette, de munitions légères d’infanterie, de munitions d’artillerie, de pièces simples des systèmes d’aéronefs et autres tâches relativement peu complexes et répétitives. Toute tentative d’évasion sera sanctionnée par une exécution. Toute tentative de mutinerie, d’organisation politique ou sociale, de corruption d’un garde, sera sanctionnée par une mort immédiate.

Économie

Après le plan de propagande Goebbels, c’est au tour du ministre allemand de l’Économie Walther Funk d’annoncer la révélation prochaine d’une mise en place d’un plan affilié au ministère de l’Économie et du ministère des Affaires étrangères. Walther Funk a par ailleurs annoncé que son ministère allait coopérer avec le ministère des Affaires étrangères dirigé par Joachim von Ribbentrop.

Ce plan, nommé plan Erlösung (plan Rédemption), consiste à aider financièrement des pays qui acceptent de s’allier ou de coopérer au Troisième Reich nazi. Les pays alliés concernés sont des pays qui ont besoin d’une reconstruction ou d’un développement.
Le plan Erlösung sera révélé sous peu de temps. Des rumeurs prévoient une aide allemande au Brésil, à l’Argentine, à la Norvège, à la Chine, à l’Iran ou encore au Venezuela.

Renseignements

La mobilisation de l’Abwehr, fait dans le but d’enquêter sur d’éventuelles représailles de l’opposition visant le Troisième Reich, n’a rien donné. Malgré les courtes tensions ayant touchées le NSDAP et le gouvernement au pouvoir, l’Abwehr n’a pas trouvé de pistes menant à une organisation d’un soulèvement populaire ou un coup d’État grâce à la gestion politique excellente du gouvernement au pouvoir.

Ainsi, le RAS constaté par l’Abwehr prouve que l’image du Führer d’Allemagne est restée intacte au sein de la société allemande et de la communauté aryenne.




Dernière édition par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 12:12, édité 2 fois
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 0:00




« Jugez-moi, c’est vous que vous jugerez » - Adolf Hitler



Affaires internes


Pétrole

Le ministre allemand de l’Économie semble avoir été entendu par le Guide et son gouvernement, puisque par le biais d’un communiqué le ministère de l’Économie a annoncé le développement de raffineries pétrolières des champs de pétrole de Ploiesti d’ici à l’année prochaine (mi- 1943).
Ainsi, l’objectif est d’augmenter considérablement les ressources extraites par les champs de pétrole de Ploiesti, qui est déjà la principale source de pétrole brut.

Ces champs, d’après les prévisions du gouvernement, n’atteignent actuellement même pas la moitié de son potentiel. En effet, des experts en pétrole soulignent que si bien extrait, les ressources pétrolières des champs de pétrole roumains de Ploiesti peuvent doubler d’ici deux ans.

Expansionnisme nazi

Dans la continuité de la mission Bruderschaft initialement lancée en 1933 et qui est toujours en cours, le plus haut cadre de l’Abwehr du nom de Wilhelm Canaris a exprimé à Hitler qu’il voulait multiplier les contacts avec des hommes politiques rattachés à la mission Bruderschaft ou qui souhaitent s’allier ou coopérer avec le NSDAP pour étendre le nazisme dans le pays où ils officient.

En plus des hommes politiques français issus de l’extrême-droite française actuellement en discussions avec le Fuhrer en personne, Canaris veut également rediscuter avec le chef du DSNAP (le Landsleiter Josef Leopold) pour être tenu au courant de la propagande nazie exercée sur le territoire autrichien et pour savoir si le cadre politique autrichien souhaite appliquer le plan Goebbels au sein de l’Autriche.
Le dirigeant de l’Abwehr a également dit à son supérieur vouloir étendre ses contacts avec des hommes politiques provenant d’autres continents, notamment au Moyen-Orient ou encore en Amérique du Sud.

MISSION BRUDERSCHAFT:
Pour rappel, la mission Bruderschaft consiste à renforcer la présence du nazisme en Autriche. Suite à la dénonciation autrichienne de la remilitarisation du Rheinland et la demande d’appui à la diplomatie française, britannique, et italienne de la part de la République d’Autriche, le petit pays germanique redevient une cible prioritaire des services secrets de l’Abwehr, afin de s’assurer de l’emprise du NSDAP autrichien sur le pays.
Le changement cette fois, est que la mission Bruderschaft va s’étendre à un renforcement du nazisme non pas seulement sur le territoire autrichien, mais bien au-delà des frontières hitlériennes.

Affaires étrangères


Chine
Spoiler:
Suite au rapprochement chinois avec le camp des Alliés et le manque de volonté de la nation asiatique à coopérer avec l’Allemagne, le Reich nazi ne veut plus se rapprocher ou encore coopérer avec la Chine. Toute rencontre d’ordre diplomatique est annulée.


avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 0:55








Dans le but d’améliorer de manière conséquente la qualité du rendement du Troisième Reich dans l’ensemble des secteurs à la portée du gouvernement, il a été décidé que quasiment tous les ministères devaient structurer leur plan d’action pour en faire un seul et unique plan sur le long terme. Le ministère ne voulant pas ou ne nécessitant pas l’utilisation d’un tel procédé peut alternativement choisir la mise en place et la concrétisation de réformes touchant le secteur rattaché au ministère.
Après le ministère de la Propagande et son plan Goebbels, c’est au tour des autres ministères de suivre le rythme et d’ainsi unifier leur stratégie autour d’un plan unique. Cette méthode, originale et peu ou même pas utilisée, devrait ainsi clarifier et améliorer le rendement de l’ensemble des ministères allemands qui, selon le Guide et ses homologues nazis, n’atteignent toujours pas leur potentiel.


Affaires internes


Matières premières

La gestion, inacceptable et mal exécutée, des matières premières exploitables par l’Allemagne pousse le gouvernement au pouvoir à prendre une décision radicale pour améliorer la situation et fortement augmenter ses réserves de matières premières tout en appliquant une politique efficace et durable.

Pour se faire, il a été décidé par le Troisième Reich de créer un Ministère allemand de la Gestion des Matières Premières. Ce ministère, situé à Munich, réunira tous les dossiers concernant la gestion de l’extraction des matières premières et de sa répartition. Il sera également chargé de chercher des zones pétrolières ou autres plus stratégiques et productives, et donc d’agrandir considérablement les réserves de matières premières détenus par l’Allemagne.

Ce ministère aura pour ministre Richard Walther Darré qui vient tout juste d’abandonner son poste de ministre du Reich à l’Agriculture et à l’Alimentation. Il devrait créer encore plus d’emplois pour un peuple qui peut déjà se vanter d’avoir un taux de chômage extrêmement faible avoisinant le 0%.

Aussitôt créé, le ministère a déclaré qu’il entamait la mise en place d’un plan Walther Darré, un plan qui devrait exposer la gestion des matières premières en Allemagne et le plan d’action pour développer ou étendre ses champs de matières premières dans le but de hausser les réserves allemandes de manière efficace et durable. Le plan, toujours selon les déclarations du ministère, devrait être révélé sous peu.


Armée

Des représentants des forces armées allemandes ont communément annoncé la création d’un régiment composé uniquement de volontaires tchécoslovaques, hongrois, lituaniens et autrichiens.

Ces volontaires, s’ils sont assez nombreux à avoir répondu positivement à la proposition allemande, seront formés par l’élite des forces armées allemandes et subiront un entraînement intensif jusqu’à avoir un niveau plus ou moins proche des soldats officiant dans l’ensemble des forces armées du Troisième Reich.

Ce régiment, nommé Verbündeten Regiment, sera donc composé de volontaires aptes et prêts à intégrer la Reichsheer, Luftwaffe ou encore la Reichsmarine.

Artillerie tchécoslovaque de la Wehrmacht en 1940


avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 3:08




« C’est l’un des droits absolus de l’État de présider à la constitution de l’opinion publique. » - Joseph Goebbels



Affaires internes


Automobile

Le projet Volks Wagen (voiture du peuple), imaginé par Ferdinand Porsche en partenariat avec Adolf Hitler afin de concevoir une voiture pas chère à fabriquer et à la vente, fiable et simple d'entretien (tout en étant un outil de propagande efficace pour le regime), bat son plein.

Le projet, initialement lancé en 1938, n’a connu aucun obstacle et a donc permis à l’État d’amasser un revenu total (en comptant l’ensemble des frais) de 695 millions de Reichsmark, soit 139 millions de Reichsmark par an. Un peu plus de 841 000 allemands ont achetés la voiture via la méthode de bons à acheter et de carnets à remplir.

L’argent obtenu par le biais de ce projet automobile va notamment être distribué dans les nombreux plans ministériels récemment annoncés, ou encore va être directement stocké dans la Trésorerie du Troisième Reich.


Matières premières

Avant la révélation de tout plan concernant la gestion des matières premières, le Ministère de la Gestion des Matières Premières a d’abord pris soin de recueillir des données sur ces ressources en matières premières qu’il a révélé publiquement en passant par la presse allemande pro-nazie.

Spoiler:

Bases pétroles / minières :
- La moitié du pétrole importé en Allemagne, avant 1939 (en à peu près pareil en 40+) provient du Mexique (environ 22 Millions de barils)
- Environ 60% du pétrole importé doit être transporté sur l'eau (donc provient de pays lointains)
- Une des plus grosses raffineries de pétrole pour les Allemands se situe à Ploiesti, en Roumanie
- En 1939 : 10 Millions de tonnes de minerai de fer Suédois, importés par l'Allemagne
- Commerce de minerai de fer Suède-Allemagne
- Vallée de la Ruhr (en Westphalie) : plus de 300 mines de charbon
- Le site de Zeche Lohberg (grand site) dans la ville de Dinslaken est utilisé pour l'extraction de charbon
- En 1940 : les chiffres totaux de production de charbon Allemande sont de 184 Millions de tonnes métriques.
- En 1940 : les chiffres totaux de production de minerai de fer Allemande sont de 17,2 Millions de tonnes métriques.
- La plus grande institution allemande de minage est Vereinigte Stahlwerke AG.
- Dans le cas du minerai de fer, l'allemagne importe les plus gros montants depuis la Suède, à travers la ville portuaire norvégienne de Narvik. Sinon, sa production intérieure est très faible.
- 50% du pétrole synthétique produit dans la Ruhr

Matières premières :
- Ressources clés : chrome, cuivre, fer, nickel, caoutchouc, aluminium, uranium, nourriture.
- Majeure partie du caoutchouc allemand : synthétique.
- Fer : Suède
- Manganèse : Hongrie et Roumanie.
- Métal : Tchécoslovaquie et dans la Ruhr.
- Charbon et coke : Silésie (Pologne).
- Pétrole : Mexique ou synthétique (Ruhr).
- Tungstène : Espagne

Affaires étrangères


Parti ouvrier national-socialiste allemand (DNSAP)
Spoiler:
Wilhelm Canaris, dans le cadre de la mission Bruderschaft, souhaite s’entretenir avec le chef du DNSAP Josef Leopold pour être tenu au courant de l’attitude du cadre politiquue du DNSAP vis-à-vis de la mission, le rendement de la mission (si le nazisme a pris une place importante au sein de la société civile autrichienne) et si il souhaitait continuait la mission.

Si Josef Leopold ne pense pas que ce soit nécessaire d’organiser une rencontre pour uniquement répondre à ces questions, Canaris n’est pas contre un simple communiqué (dans la plus grande discrétion) de l’homme politique en Autriche.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Ven 11 Aoû 2017 - 14:19




« Puisqu'on brûle les Juifs, ils ne pourront plus profiter de leurs tableaux, autant les avoir chez moi » - Hermann Göring



Affaires internes


Pétrole

Le plan Walther Darré, aussitôt achevé, est enfin révélé au grand public par le biais de la presse allemande pro-nazie :

PLAN WALTHER DARRÉ:

Idée :
L’idée du plan est de mieux encadrer et gérer la gestion des matières premières, de son extraction jusqu’à sa vente en passant par son raffinage. Pour cela, chaque champ et base doit être organisé dans la gestion de ses ressources. C’est tout l’objectif de ce plan.

Déroulement du plan :
Le plan Walther Darré englobe plusieurs aspects : tout d’abord, la longue distance qui relie l’Allemagne à ses zones pétrolières (60% de son pétrole provient de pays lointains) pose problème au ministère. Ce dernier souhaite donc extraire des ressources de matières premières issues d’endroits plus proches, notamment de pays alliés (comme la Tchécoslovaquie, la Hongrie, l’Autriche, etc).
Ainsi, elle souhaite également diminuer sa dépendance vis-à-vis de ses ressources pétrolières du Mexique, qui constitue quasiment 50% du pétrole allemand importé.
De plus, un autre cas pose problème au Troisième Reich : les raffineries de pétrole roumaines de Ploiesti sont les plus grands du Reich nazi, mais elles ne sont pas assez développées pour atteindre leur potentiel intégral. Des travaux partiels seront donc exécutés pour améliorer ces raffineries, des travaux qui n’empêcheront pas l’arrêt des raffineries pétrolières.
Richard Walther Darré a aussi décidé de rencontrer plusieurs hommes politiques ou cadres reliés aux matières premières, afin d’utiliser la coopération internationale comme moyen d’améliorer la gestion des matières premières.


Partenaire(s) :
- Groupes pétroliers, miniers et autres (allemands ou étrangers)
- Pays alliés (principalement proches du territoire allemand)

Financement :
Pour être financé, le plan Walther Darré pourra avoir recours à une partie de l’argent des trésoreries allemandes. Comme pour le plan Goebbels, des coupes budgétaires sont discutées même si la probabilité d’une telle chose reste très faible. L’argent qu’a gagné le Troisième Reich à travers le projet Volks Wagen peut également être partiellement dirigé vers ce plan du Ministère de la Gestion des Matières Premières.

Propagande

Joseph Goebbels a récemment exprimé avoir enrôlé un autre partenaire pour le plan de propagande qui porte son nom : l’Hitler Jugend, organisation active depuis 1926 et regroupant les jeunes du Parti nazi, est maintenant en coopération avec le Ministère allemand de la Propagande autour de ce plan commun.


Goebbels a également annoncé, à la surprise générale de la société allemande, la réapparition du Kraft durch Freude. Cette vaste organisation de loisirs autrefois contrôlée par l’État a dû être dissoute le 1er mai 1933. Elle reprendra sa place de substitut de syndicats allemands, et reprendra instantanément son rôle important au sein de la communauté aryenne.
La Kraft durch Freude sera également affilié au plan Goebbels, tout comme l’Hitler Jugend.


Affaires étrangères


Confédération Suisse
Spoiler:
En attendant le retour du chef du DNSAP Josef Leopold, Wilhelm Canaris souhaite relancer la rencontre avec la confédération suisse. En plus des dignitaires du Reich Allemand, le dirigeant de l’Abwehr souhaite également participer à la rencontre, une demande qui a été acceptée par le gouvernement allemand. Il veut parler d’une éventuelle aide suisse dans la mission Bruderschaft, en échange de contreparties avantageuses pour la nation suisse.

La rencontre, si relancée par le gouvernement suisse au pouvoir, devrait avoir lieu à Zurich comme programmée.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Sam 12 Aoû 2017 - 12:51




« Celui qui reste indifférent à l'Histoire est comme privé d'ouïe ou de visage. Assurément, il peut vivre ainsi, mais qu'est-ce qu'une telle vie ! » - Adolf Hitler



Affaires internes


Diplomatie

Par le biais d’une déclaration de Joachim von Ribbentrop, ministre allemand des Affaires Étrangères, l’Allemagne a exprimé son refus de reconnaître la Seconde République Espagnole comme étant un État à part entière. Le refus catégorique de cette dernière d’intégrer l’Union Ibérique pourtant fiable sur le long terme accompagné de son attachement diplomatique vis-à-vis du Royaume-Uni a incité le Troisième Reich nazi à montrer de l’hostilité envers cette Seconde République Espagnole.

Joachim von Ribbentrop a avoué penser à plus qu’un simple refus de reconnaître le pseudo-État hispanique, même si celui-ci n’a pas dit ce qu’il comptait faire de plus. Ce dernier a également déclaré que ses relations avec Goring se portent beaucoup mieux depuis la confusion créée par la courte prise de pouvoir de von Ribbentrop et contestée par l’ex-substitut d’Hitler au pouvoir.

Propagande

Le ministère de la Propagande, dans la continuité du plan Goebbels, a décidé d’inclure l’éducation dans les sujets concernés par ce plan de propagande.

En effet, l’envoi d’enseignants allemands et la construction d’écoles « spéciales » seront à l’œuvre à en croire le gouvernement au pouvoir. Des enseignants et des écoles qui auront pour rôle (en plus d’enseigner) de promouvoir le nazisme dans les pays étrangers où ils seront implantés.


Affaires étrangères


URSS
Spoiler:
Sachant que l’Iran et l’URSS sont des alliés forts et que leur alliance est infaillible, l’Allemagne estime qu’elle doit s’entendre avec l’URSS si elle veut sérieusement instaurer une alliance mutuelle avec l’Iran. Une rencontre est donc proposée par von Ribbentrop à Leipzig, afin de rassurer l’URSS sur son envie de s’allier avec l’Iran tout en préservant les intérêts soviétiques présents sur le territoire arabe.
Si l’URSS juge inutile d’organiser toute une rencontre pour cela, un simple communiqué officiel suffira.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Sam 12 Aoû 2017 - 17:00




« Berlin, en tant que capitale mondiale, ne pourra se comparer qu'à l'ancienne Égypte, à Babylone ou à Rome; qu'est-ce que Londres, qu'est-ce que Paris à côté de cela ? » - Adolf Hitler



Après les annonces de plans ministériels et par la même occasion de promesses que compte honorer le Troisième Reich, il est temps pour le gouvernement nazi (accompagné de ses organisations et structures) de concrétiser les espoirs du peuple allemand.
Pour se faire, des rencontres à but diplomatiques ou encore des réformes immédiates seront exécutées. C’est l’ensemble du gouvernement qui va devoir mobiliser toutes ses forces pour espérer hisser l’Allemagne au sommet du monde, au détriment des nations qui ne le veulent pas (France, Royaume-Uni et autres) et à ceux qui n’espèrent qu’une issue désastreuse pour le Führer et les siens (juifs, bolchévistes et autres).


Affaires internes


Économie

Dans la continuité des propos de certains experts économistes allemands, le ministre allemand de l’Économie Walther Funk a dit que des efforts sont mis à disposition par le ministère de l’Économie afin de faire monter le nombre de pays dont la monnaie est indexée sur le Reichsmark (au nombre de trois excepté l’Allemagne : la Tchécoslovaquie, l’Autriche et la Hongrie).
Pour cela, des rencontres diplomatiques et négociations seront menées par l’Allemagne avec d’autres nations étrangères.


Affaires étrangères


Deutsche Volkspartei in Rumänien
Spoiler:
Paul Giesler souhaite savoir, par le biais du président du parti Andreas Schmidt, où en est l’expansionnisme idéologique nazi en Roumanie et ce qu’il pensait de la création récente du Koordinierungsstelle Nazi-Fraktionen (agence de coordination des partis politiques nazis).

Si Schmidt n’y est pas opposé ou n’est pas occupé à traiter un cas important au sein de son parti, Paul Giesler est enclin à le recevoir à Dresde dans le cadre d’une visite courtoise où le dirigeant du Deutsche Volkspartei in Rumänien pourrait s’exprimer à propos du plan d’action de son parti afin d’étendre et de renforcer la présence de l’idéologie nazie à travers la Roumanie.

Yougoslavie
Spoiler:
Le Partei der Deutschen, banni depuis 1929 en raison de l’autoritarisme exercée par le roi Alexander I, devrait selon Adolf Hitler et ses partisans réapparaître étant donné la fin du règne de l’ancien dictateur yougoslave. Le Troisième Reich demande ainsi la reformation du parti à vocation nazie, qui sera pacifiste et se fondera dans la masse comme tout autre parti politique, en échange bien évidemment de contrepartie(s) si la Yougoslavie souhaite négocier.

Venezuela
Spoiler:
Face à l’inactivité diplomatique du pays américain vis-à-vis de l’Allemagne, la rencontre souhaitée par le Troisième Reich est provisoirement suspendue.

La cause de cette suspension, en plus du manque de volonté de la part du gouvernement vénézuélien à vouloir coopérer, est le fait que l’Allemagne doit honorer le reste de ses engagements diplomatiques jugées trop importants pour être laissés de côté au profit du Venezuela. Cependant, si le Venezuela finit par répliquer positivement à la demande de rencontre nazie, la nation occidentale est prête à relancer cette rencontre et à y intervenir bien entendu.

Argentine
Spoiler:
Même si cela signifie en partie que l’Allemagne met un frein significatif à son souhait d’étendre l’influence nazie sur le continent américain, le ministère des Affaires étrangères a annoncé l’annulation définitive de la rencontre avec la nation sud-américaine. Seul une envie de relancer la rencontre par le gouvernement argentin pourra changer la décision nazie.

Roumanie
Spoiler:
Remarquant que la Roumanie a trouvé des solutions pour son armement et qu’elle ne voue plus aucun intérêt à son homologue allemand pour l’instant, le Reich nazi a donc décidé d’annuler cette rencontre pourtant très attendue par les autorités allemandes.

Malgré l’annulation surprise de la rencontre faite par le gouvernement allemand, les relations germano-roumaines restent intactes.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Dhia Eddine Gam le Sam 12 Aoû 2017 - 19:18




« Quand notre parti ne comptait encore que 7 membres, il exprimait déjà deux principes : premièrement, il voulait être un véritable parti idéologique; deuxièmement, il ne tolérait aucun compromis dans l'exercice du seul et unique pouvoir en Allemagne. » - Adolf Hitler



Affaires internes


Économie

Un article du Berliner Nachtausgabe, dont l’information qui s’y trouve a été confirmée par le ministère allemand de l’Économie, est formel : Après la Tchécoslovaquie, l’Autriche et la Hongrie, c’est au tour des territoires annexés par le Troisième Reich d’indexer leur monnaie sur la monnaie allemande, le Reichsmark.

Ainsi, la Pologne et la Lituanie ont à présent la même monnaie que leur colon, l’Allemagne. Malgré cette avancée remarquable, Walther Funk et son ministère ne comptent pas s’arrêter là et pensent à réunir plusieurs autres pays autour de ce même bloc monétaire aligné sur la monnaie du Reich nazi.

Propagande

Le plan de propagande Goebbels, bien que superbement gérée par le ministère allemand de la Propagande et par son ministre lui-même, n’atteint pas forcément tous ses objectifs.

Fait notable, le plan Goebbels ne suscite pas tant d’engouement auprès des femmes allemandes, ce qui s’explique par le manque d’efforts du gouvernement à unir la communauté féminine allemande et le reste des communautés touchés par la propagande du Troisième Reich mais aussi par le fait qu’aucune femme ne fait office de symbole de propagande auprès de cette même communauté féminine allemande.

C’est en constatant tristement ce fait que Joseph Goebbels eut une brillante idée, qu’il s’empressa de relayer à son supérieur qui n’est autre que le Guide du Reich nazi Adolf Hitler :

Joseph Goebbels, ministre allemand de la Propagande de plus en plus célèbre depuis l’entame de son prometteur plan ministériel, entre à petits pas dans la Neue Reichskanzlei. Lui qui connaît les coins et recoins de la Chancellerie, ne s’attarde pas et se dirige tout droit vers le bureau de son Guide Adolf Hitler. Il toque trois fois de manière assez forte pour être entendu par celui qui se trouve derrière la grande porte, avant d’entrer.

- Mein Führer, quel plaisir de vous revoir ! lança Goebbels

- Joseph ?! Que faites-vous ici, bon sang ? Vous ne m’avez pas prévenu de votre visite, et vous savez à quel point je suis occupé en ce moment. Notre peuple est impatient de voir des résultats concrets et réussis de nos réformes et plans ministériels, et je dois répondre à ces exigences avec honneur et succès rétorqua Hitler

- Je le sais bien, mais c’est dans le cadre du plan Goebbels que je viens vous parler.

- Je croyais que tout était en règle. Nous ne pouvons prendre autant de temps à développer ce plan, pardi !

- Tout est en règle, mein Führer, mais il y a juste une dernière chose que je voudrais ajouter.

- Quelle chose, Joseph ? soupira Hitler

- Il me semble, à en voir le plan de mon ministère, que les femmes allemandes ne sont pas assez visées par ce plan. Pourtant, elle constitue un élément important de la société civile allemande et aryenne à travers leur forte présence.

Tout ouïe, le Guide commença à s’intéresser aux déclarations de son homologue.

- Je vois, et que comptez-vous faire pour remédier à cela ?

- Et bien, mein Führer, aussi étrange que cela puisse paraître, je voudrais faire de ma femme Magda un symbole pour la communauté féminine allemande qui éventuellement la soutiendrait. Si elle est en vue, à travers tous les moyens possibles comme par exemple la presse ou encore le bouche-à-oreille, elle pourrait susciter beaucoup d’intérêt et même d’affection auprès des femmes allemandes. Elle a d’ailleurs accepté un tel rôle.

Hitler, alors qu’il croyait être sur le point d’entendre une idée brillante comme ce fut toujours le cas de la part de son camarade Joseph Goebbels, fut surpris par les propos de son ministre de la Propagande.

- Allons, Joseph. Dites-moi que vous n’êtes pas sérieux ?

- Oh que si, je le suis répondit Goebbels

- Avec tout l’amour et l’affection que j’ai envers Magda, vous savez bien que je ne peux m’aventurer à la laisser sous le feu des projecteurs. Non seulement vous connaissez parfaitement mes positions idéologiques vis-à-vis des femmes au sein du pouvoir politique, mais de plus je sens également que vous doutez de la capacité de votre femme à pouvoir occuper un tel rôle.

- Mein Führer, je ne vous demande pas de permettre à Magda d’intégrer le pouvoir. Je souhaite seulement qu’elle soit connue par la communauté féminine d’Allemagne comme étant une figure importante. Nous pouvons prétendre qu’elle officie dans mon ministère, en ma compagnie, et qu’elle y occupe un rôle important. Chose qu’elle ne fera pas, bien entendu. Mais cet acte pourrait nous avoir la confiance totale et aveugle de la communauté féminine du Reich nazi, une confiance dont on ne peut se passer. Je vous demande votre confiance à présent, moi qui n’ai jamais failli à vos exigences les plus ardues.

- Bon, tout cela ne me semble pas bien élaborée, mais je vous donne carte blanche. Vous devrez entretenir l’image et la réputation de votre femme et la faire connaître le plus possible par les femmes comme étant une figure importante qui loue les mérites du nazisme. Mais je ne veux en aucun cas qu’elle s’immisce dans nos affaires, suis-je bien clair Joseph ? dit fermement Hitler

- Oui, mein Führer

- Bien, nous sommes donc d’accord, vous pouvez disposer. Je veux que toute cette discussion reste secrète, pour le bien de notre nation.

- Bien évidemment rétorqua Goebbels

- Et mes félicitations à Magda pour ce nouveau rôle qu’elle entamera. Dites-lui que je serais prêt à la revoir en tête-à-tête à n’importe quel moment.

- Mais vous avez dit être occupé par…

Hitler coupa son homologue de manière stricte, autoritaire et froide.

- Vous pouvez disposer maintenant, Goebbels.

- Oui, mein Führer

Joseph Goebbels se dirigea vers la sortie pour quitter la Chancellerie du Reich, impatient de relayer à sa femme Magda l’annonce de l’accord du Guide mais aussi méfiant de la façon dont Hitler s’exprimait sur sa femme. Une façon qui le laissait aussi perplexe que soucieux des affaires extra-conjugales de sa propre femme…

Goebbels et Hitler, plus que de simples collègues

Affaires étrangères


Brésil
Spoiler:
Attentif à la proposition brésilienne en marge de la rencontre entre les deux nations, l’Allemagne souhaite tout de même mettre en attente la demande de son homologue sud-américain pour lui confirmer ou pas cette demande lors de la rencontre qui unira les deux pays.

avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 226
Date d'inscription : 09/04/2017
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Vautour le Dim 13 Aoû 2017 - 0:31

Retrait de Veers du binôme.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Deutsches Reich

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum