[√] Estado Novo do Brasil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Dim 30 Juil 2017 - 14:58

Etat Nouveau du Brésil / Estado Novo do Brasil (mon portugais/20 ?)

Spoiler:



INFORMATIONS GÉNÉRALES

Capitale : Rio de Janeiro
Régime politique : Dictature, Régime quasi-totalitaire
Population : ~ 41 millions d'habitants

Courte description du pays :
Le Brésil, officiellement indépendant depuis 1825 est un vaste pays d'Amérique Latine avec une superficie de plus de 8.5 millions de km². La langue officielle et le portugais. On s'en fout, clairement.

Installé au pouvoir depuis la Révolution de 1930, le président actuel, Getúlio Vargas, a orienté le pays vers un système politique autoritaire, voire totalitaire dans les faits, grâce à maintes manigances politiques. Reposant sur la Constitution de 1937, le système politique de l'Estado Novo concentre énormément de pouvoir autour du périmètre de l'exécutif. Bien que le Brésil soit une République Fédérale, l'autonomie de chaque région du pays est faible, sinon nulle. Le Président de la République peut nommer ou remercier à tout moment chaque gouverneur, ce qui conforte largement l'influence de Vargas dans le pays. Le Parlement est élu au suffrage indirect. Cependant, en décrétant un pseudo "état d'urgence", que la Constitution lui permet, les élections législatives n'ont toujours pas été tenues. L'utilisation massive de décrets-lois lui permet également de se doter du pouvoir législatif. Enfin, l'interdiction des partis politiques, le culte de la personnalité et la répression systématique des opposants permettent à Vargas d'installer durablement son régime autoritaire, jouissant également d'une grande popularité.

Le paysage économique du Brésil est largement moulé par le régime politique en place, c'est à dire un système très corporatiste et centralisé, avec de puissantes sociétés d'États. Un paradoxe dans une république dite fédérale. Et bien que ces (quelques) grandes corporations peuvent montrer leur muscles face à leurs homologues internationales, le reste -une immense majorité- de l'économie brésilienne reste largement rurale et minière. Les industries d'extraction sont relativement omniprésentes, le sous-sol brésilien étant riche en divers minerais et pétrole. La faible technicité de l'industrie brésilienne ne permet pas encore le développement d'une véritable production industrielle équipementière. L'incohérence de la politique économique et d'aménagement du territoire en est en grande partie responsable, mais pas que. Bien que la croissance économique soit là, elle est très fluctuante. D'apparence, le pays fait bonne figure, mais est en réalité bien loin de l'âge d'or du XIXème siècle.


Le Père Varglas en question

ÉCONOMIE

Croissance économique : (réelle) 2.4% (1941)

Produit Intérieur Brut : ~ 52 614 millions de dollars (1941)

Dépenses Publiques : 11 % du PIB ~ 5 900 millions de dollars (1)

Recettes publiques : 10.9 % du PIB ~ 5 900 millions de dollars

Dette publique : 30% du PIB


FORCES ARMÉES

(Reprises et mises à jour de la précédente fiche. Parce que de toute façon, vu la daube que c'est (l'armée, pas la fiche :hap:), ça craint)

Effectif des forces armées :
Spoiler:
* Total : 170 000 militaires actifs.
* Total : 56 000 réservistes.

Armée de terre :
* 150 000 militaires actifs.
* 50 000 réservistes.

Marine nationale :
* 15 000 militaires actifs.
* 5 000 réservistes.

Armée de l'air :
* 5 000 militaires actifs.
* 1 000 réservistes.

Placements :
Spoiler:
Armée de terre :
* Corps d’armée 1 : Armée N°2 à Rio Branco / 30.000 hommes
* Corps d’armée 2 : Armée N°1 à Rio de Janeiro, Sao Paulo et Santos / 75.000 hommes ( répartie dans les 3 villes)
* Corps d’armée 3 : Armée N°3 à Manaus / 22.500 hommes ( dans des patrouilles le long de la frontière avec le Vénézuela )
* Corps d’armée 4 : Armée N°4 à Corumba / 22.500 hommes ( dans des patrouilles le long de la frontière avec la Bolivie , le Paraguay et Argentine)

Marine nationale :
* Flotte 1 : Tous hors sous-marins / Océan Atlantique  (au large du Brésil)
* Flotte 2 : 4 sous-marins / à Rio de Janeiro

Armée de l'air :
* Escadron 1 : Secret / "
* Escadron 2 : Secret / "
* Etc.

Équipement :
Spoiler:
Armée de terre :
Spoiler:
* Fusils :
- Vz.24
- Gewehr 98

* Tanks :
-Renault FT-17: 12 units
-L3/35: 24 units

* Armoured vehicle :
Citroën P17: 10 units
Sd.Kfz.6,7,8: 11 units

* Pièces d'artillerie :
- 230 Guns 100mm
- 230 Hotchkiss gun
- 30 Bofors 75 mm Model 1934
- 10 Krupp 7.5 cm Model 1903


Marine nationale :
Spoiler:
* Sous-marins :
-1 sous-marin Classe Humaytá
- 3 sous-marins Classe Tupy

* Croiseurs de bataille :
- 2 croiseurs Classe Bahia

* Destroyers :
- 7 destroyers Classe Para
- 1 destroyers Classe Alexandrino

* Autres bâtiments (de réparation, de dépôt de munitions, etc) :
- Toute les capitales de régions

* Autres bâtiments (de réparation, de dépôt de munitions, etc) :
-  

Armée de l'air :

Spoiler:
* Chasseurs :
-5 Waco 10 ( armés de mitrailleuse )
-10 Nieuport-Delage NiD 52

* Bombardiers :
-5 Amiot 120
-4 Vought O2U Corsai

* Avions de reconnaissance :
-23 Potez 25 ( version A2B2, Renault 12 Kd, 6 exemplaires et avec réservoir de 500 l, 17 exemplaires )r
-7 Savoia-Marchetti

* Avions d'entraînement :
-DH.60 Moth
-2 Avro 504.

* Défenses antiaériennes :
- Bofors 75 mm (cf artillerie)


SOURCES


* Source 1 : http://www.noelshack.com/2017-30-7-1501419253-spending1941.png
* Source 2 : (Ancienne fiche) http://chacunsonpays.forumgratuit.org/t6858-x-bresil


Dernière édition par Skavian le Jeu 3 Aoû 2017 - 22:33, édité 4 fois
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Vautour le Dim 30 Juil 2017 - 20:47


Croissance (1939 - 1940) : +1%
Produit Intérieur Brut (1940) : 51 381 millions $ (1990)
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2169
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Lun 31 Juil 2017 - 0:53

éditée
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Vautour le Lun 31 Juil 2017 - 1:02

Validé.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2169
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Jeu 3 Aoû 2017 - 11:50

Skavian a écrit:
~~ ESTADO NOVO DO BRASIL ~~




AFFAIRES INTERNES

Le Brésil est en état d'urgence. Toujours. Mais tant que cela permet au Président Vargas de s'accaparer tous les pouvoirs, il n'y a pas de modération possible. En 1941, loin des tensions grandissantes en Europe, le Brésil jouit d'une grande stabilité. Une stabilité muselée.
Les régimes autoritaires s'appuient souvent sur de grands progrès, ou de grandes performances économiques et sociales pour asseoir leur crédibilité, mais c'est moins vrai au Brésil. La croissance est instable, le budget serré et le pays ne parvient pas vraiment à rattraper son retard sur les puissances occidentales traditionnelles. Pourtant, le Brésil, dit "Pays Neuf" était déjà considéré comme une puissance émergente au début du XXème siècle.
Après 1929, et bien que la conjoncture se soit améliorée depuis, le pays a vu le démon, hostile à l'épanouissement de son économie : le protectionnisme. Il frappe partout. Et pas que les biens substituables. Le gouvernement a déjà, il y a 5 ans, sauvé le marché du café en rachetant sauvagement une part de la production nationale, pour ensuite détruite le surplus de ladite production.

Vargas se prépare à réunir son gouvernement ainsi que les gouverneurs régionaux, accompagnés de nouveaux consultants, dans l'optique de réviser en partie la ligne directrice de sa politique. État fédéral sur le papier, mais en réalité très centralisé, le pays concentre le savoir-faire dans les grandes sociétés publiques, au Sud du pays. Il en résulte un développement fatalement inégalitaire de la société.
Au programme : tour de vis budgétaire vis-à-vis des grandes entreprises, réforme de l'éducation, dotations en infrastructures, aménagement du territoire, relance du marché intérieur et finalement la défense.
Dans le budget présenté par le gouvernement pour l'année 1941, les avantages fiscaux alloués aux grosses structures représentent un poste non négligeable. C'est normal dans les pays en développement. Mais ça ne sert à rien si en face, les marchés élèvent des barrières tarifaires. Le poste alloué aux infrastructures se contracte, tout comme celui alloué à l'éducation, consternant.

Dernière partie du diagnostic, l'inflation. A l'image de Staline, Vargas est un bon père des peuples, et l'évolution des prix lui sert à prendre la température auprès de la population. Estimé à 10%, ce taux n'a en réalité aucun sens. Il cache d'énormes disparités spatiales et catégorielles, d'une région à l'autre et entre les différents types de produits. La politique monétaire, relativement stable, est strictement étrangère à ces 10%. Les causes sont encore une fois réelles. Sur le plan commercial, le Brésil est un pays relativement fermé et n'a donc pas importé de déflation comme cela a pu être le cas dans certains pays occidentaux.
Le Brésil est un pays lointain vis-à-vis des fournisseurs occidentaux, il n'y peut rien. Mais les biens importés sont nombreux, et ils coûtent cher avec le transport, trop cher pour le pouvoir d'achat brésilien lambda. L'industrie en biens d'équipements courants est en effet peu diffuse au Brésil.
Certains produits agricoles, comme le café, ont davantage une tendance déflationniste, faute de débouchés évidents. Le blé, le soja et autres céréales/légumineuses plus accessibles, c'est l'inverse. Beau bébé de 41 millions d'habitants, la nation brésilienne a une base de consommation alimentaire importante, et les rendements sont parfois médiocres. Le pays produit assez pour l'autosuffisance, mais pas de tout et gère mal ses stocks. Autre fait aggravant : le réseau d'infrastructure inexistant dans ce gigantesque pays fait tarder l'arrivage de denrées périssables dans certaines régions qui ont subi de moins bonnes récoltes, ce qui y fait très vite exploser les prix dans ces régions. Mais pas dans les autres. D'où la non-pertinence du taux d'inflation, traditionnel repère du gouvernement. Couplé aux mauvaises décisions sur le plan fiscal -les exonérations partielles allouées aux grandes sociétés- , le bilan relève l'incohérence de la politique économique de Vargas.


_____________________________________________________

AFFAIRES EXTERNES

Sans transition, ou presque, le Brésil table sur une politique diplomatique ne cherchant ni brouillonne ambiguïté, ni aveugle fidélité. Elle doit servir ses intérêts stratégiques au mieux et rester neutre au possible. Au risque de devoir faire des concessions, voire des sacrifices...

:d) ETATS-UNIS

Rio de Janeiro a ainsi salué la victoire du candidat Républicain aux Présidentielles. Vargas a présenté tous ses vœux de réussite à son nouvel homologue, Wendell Willkie. Il l'invite d'ailleurs à Rio de Janeiro pour traiter d'investissement et tarifs douaniers préférentiels. C'est certes peu conventionnel de forcer la main pour l'afflux de capitaux, mais les temps sont durs et le parapluie reste de mise.

:d) URSS

Rio de Janeiro contacte Moscou, souhaitant faire l'acquisition d'une vingtaine de blindés, dont le modèle reste à définir. Il s'agirait d'un véhicule fiable, facile d'entretien, correctement armé et suffisamment mobile pour affronter les terrains hostiles périphériques de l'Amazonie.

:d) ALLEMAGNE.

Le Brésil accepte naturellement l'invitation faite par Berlin.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Jeu 3 Aoû 2017 - 22:31

Skavian a écrit:
~~ ESTADO NOVO DO BRASIL ~~


AFFAIRES INTERNES

L'année 1941 s'achève au Brésil et l'heure est toujours au diagnostic. Durant la fin d'année, le président Vargas avait réuni son gouvernement, l'ensemble des gouverneurs régionaux ainsi que des consultants sur toutes les questions économiques, sociales et militaires. Des décisions ont déjà été prises, notamment de s'adresser à l'Union Soviétique pour compléter et moderniser le parc de blindés. Dans le domaine économique, il est nécessaire pour le pays de se doter convenablement en infrastructures. Le système éducatif remonte également en puissance dans les dépenses publiques. Mais ce n'est pas encore suffisant.
Toutefois, les accords passés il y a quelques années avec le Royaume-Uni commencent à porter leurs fruits. Même si la croissance demeure atone, les prévisions demeurent optimistes et le commerce extérieur continue sa lente progression.
L'année 1941 se termine par un déficit non significatif, ce qui n'accroît pas la charge de la dette pour le pays.

Dans l'optique de moderniser la vie économique du pays, le gouvernement a publié le budget de l'année 1942, établi sur des prévisions prudentes. Ce document sera disponible à tout investisseur en faisant la demande, pour la modique somme de l'équivalent de 5 $. Il prévoit également un plafond, plus ou moins important selon s'il s'agit d'un poste "sensible", permettant des dépenses supplémentaires dérogatoires en cas de nécessité. Ils seront couvert en cas de besoin par un simple endettement supplémentaire.
Ainsi pour l'année 1942, le budget prévoit les grandes masses suivantes :

Spoiler:

Ainsi, le gouvernement prévoit un déficit de 145 millions de dollars pour cette année -quasi excédentaire- conséquemment à des recettes stables et des dépenses en hausse. Cependant, le pays ne s'endettera pas cette année -sauf plafond dérogatoire-, même d'un si petit montant, grâce à la contribution Sterling. Une part du déficit restera volontairement à la charge de l'État brésilien, par souci de responsabilisation. Parallèlement à ces prévisions, les chiffres de l'année 1941 ont été également publiés.


Bien évidemment, la croissance demeure insuffisante pour faire baisser le taux de chômage. Et malgré ce lent rythme, L'inflation continue de se maintenir à un taux substantiel. Des réformes arriveront cependant bien assez tôt courant 1942.


_____________________________________________________

AFFAIRES EXTERNES

:d) URSS

Nous vous confirmons la commande de vos très prometteurs chars T-34, au nombre de 20.

:d) ETATS-UNIS

Rio de Janeiro exprime sa surprise quant à la demande de renonciation des pourparlers avec l'Allemagne. Le Brésil rejoint la position vénézuélienne et défend l'idée d'une nécessité de diversification de ses partenaires. Un argument qui est d'ailleurs utilisé avec toutes les autres nations. En outre, après le rapprochement opéré avec le Royaume-Uni, le Brésil se doit, au minimum, de terminer la rencontre organisée à Mayence, par souci d'équilibre de la diplomatie brésilienne, seule véritable garante de l'indépendance et de la pérennité du pays.
Le Brésil entend toutefois clarifier si nécessaire ses positions lors de la rencontre avec le Président des États-Unis. Mais Rio de Janeiro s'attend également à des précisions américains, notamment dans les ingérences avec les affaires européennes.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Lun 7 Aoû 2017 - 21:49

Skavian a écrit:
~~ ESTADO NOVO DO BRASIL ~~


AFFAIRES INTERNES

La décentralisation, c'est bien joli, mais il faut rester Charlie.
Getulio Vargas doit absolument conserver sa main mise sur la vie politique brésilienne. Le budget alloué à la propagande devrait légèrement augmenter durant l'année, tout en restant sobre. Le paysage économique a vocation à s'internationaliser d'ici les prochaines années, il est donc important de rester doux sur les affiches de bienveillance. Et de ne pas trop en faire. Toutefois, pour s'assurer de maîtriser les affaires internes, le président Getulio Vargas s'apprête à nommer un nouveau vice-président, un dénommé Juscelino Kubitschek. Derrière ce nom barbare, se cache un fervent partisan de la décentralisation. Kubitschek a en effet plusieurs fois fait signifier qu'il souhaitait fonder une nouvelle ville à l'intérieur des terres et en faire la nouvelle capitale du Brésil. Ce n'est pas encore au goût du jour, mais dans ses écrits, il avait déjà officieusement nommé cette ville "Brasilia". Médecin de profession, le Second de l'État brésilien s'était retiré de la vie politique avec l'instauration de l'Estado Novo.

Juscelino Kubitschek ; "Nespresso, what else ?"

A seulement 40 ans, outre le pilotage traditionnel des politiques internes, Kubitschek devra effectuer un suivi des politiques menées dans les différentes régions. Car l'État restera fortement impliqué dans l'aménagement du territoire à plus petite échelle.

Parallèlement à cela, le président Vargas jouit toujours d'un bon niveau de popularité. Le dynamisme du gouvernement sur les affaires étrangères et la position sécuritaire défendue rassure globalement la population.
Comme annoncé devant la délégation américaine, le microcrédit voit le jour au Brésil, organisé par la Banque Centrale du pays. Ce prêt sera alloué aux salariés les plus modestes ainsi qu'aux petits exploitants, pour les permettre de s'équiper. Il ne s'agit pas de crédit à la consommation. Le microcrédit devra être justifié par un projet d'acquisition, quelle qu'en soit la nature. Une machine, un logement, un véhicule, une licence, voire même une prise de participation dans le cadre du petit porteur.

Le renforcement du budget alloué aux infrastructures annonce également la couleur : le réseau de transport va très progressivement se densifier au Brésil, principalement autour du littoral. Dans l'arrière pays, les principales villes devront être reliées au moins par une route principale goudronnée et quelques routes de terres pour les liaisons périphériques. Cela paraît peu ambitieux, mais en réalité, le coût de la construction doit également prendre en compte des opérations de désenclavement, pour ne pas dire de défrichage.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Lun 7 Aoû 2017 - 21:50

avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Skavian le Sam 12 Aoû 2017 - 14:26

Skavian a écrit:
~~ ESTADO NOVO DO BRASIL ~~


AFFAIRES INTERNES

Dès les premières semaines de sa mise en place, le microcrédit connaît un succès mitigé au Brésil. Il est surtout diffusé dans les grandes villes, moins dans les campagnes - il est donc détourné de son objectif initial, principalement orienté vers l'agriculture. Trop de personnes sont intimidées par la démarche et certaines n'ont d'ailleurs pas les prérequis nécessaires, aussi basiques soient-ils pour en acquérir : un projet d'acquisition et une pièce d'identité valable. Analphabète en substantielle partie, la population rurale reste encore en marge de ces processus et manque d'ambition, avant tout préoccupée par sa subsistance. C'est normal. Les élites ne l'ont pas compris.
Le gouvernement doit faire l'effort de démarcher ces régions enclavées économiquement parlant. L'État va investir pour développer de nouvelles banques (publiques), en partenariat avec les banques suisses privées - dans la suite logique des accords convenus, et centres administratifs visant à leur faciliter les démarches. L'administration a pour objectif de leur fournir une pièce d'identité de la façon la plus simple possible.

Parallèlement, cette expérience illustre le besoin vital de développer le système éducatif au Brésil, problème déjà soulevé les années passées. Mais le gouvernement va renforcer sa dotation durant l'établissement du budget de 1943. Pour le moment, les délégations brésiliennes à l'étranger ont surtout mis l'accent sur les filières professionnelles les plus techniques, dans l'ingénierie industrielle et logistique : un besoin réel certes, mais le diagnostic demeure, en somme, incomplet car la base - l'éducation primaire - reste encore trop fragile. Le vice-président Juscelino Kubitschek compte bien corriger le tir l'année prochaine. Malin.
Pas tout à fait en réalité : le système officieusement totalitaire manque de souplesse et le gouvernement trace sa route sans ressenti. L'information remonte difficilement à la direction, en cause, une administration encore corrompue, qui publie ce qu'elle veut, quand elle veut. Surtout quand le vice-président Kubitschek est derrière pour suivre la politique menée ainsi que les résultats obtenus dans chacune des régions. Ce défaut chronique du Brésil, identifie pour l'instant une seule issue valable : le recours croissant à des consultants extérieurs et organisations statistiques internationales pour publier les chiffres les plus justes possibles, pour chaque région. Bidon le budget brésilien ? Pas encore. Pas encore car c'est la première fois qu'il est mis en place de manière si transparente, et il ne résulte pas d'une consolidation des prévisions pour chaque région. C'est à partir de cet état budgétaire même que les grandes masses sont ensuite réparties dans chaque région. Toutefois, si le budget 1943 prendra en compte les résultats obtenus de 1942, c'est là qu'il s'éloignera de la réalité. Il est urgent de défaire l'administration, opaque dans ses pratiques, de sa compétence statistique. Et ce, en grande partie.


AFFAIRES EXTERNES

Le Brésil, ayant depuis bien des années quitté la SDN, n'appliquera aucun embargo commercial contre qui que ce soit dans le cadre de sa ligne diplomatique. Mais appelle toutefois les nations en conflit à davantage de responsabilisation vis-à-vis de leur propre population et des populations qu'ils combattent. Nation neutre, Rio de Janeiro ne peut cependant pas cautionner les actes officiellement reconnus comme crimes contre l'humanité.
:d) URSS
Rio de Janeiro relance Moscou concernant la commande de 20 T-34. Le Brésil souhaite également planifier une rencontre diplomatique avec l'Union Soviétique pour 1943. Bien que fortement hostile au communisme, depuis les affrontements de 1935, le régime politique brésilien réaffirme une nouvelle fois sa volonté de trouver un équilibre diplomatique avec chaque nation, quelle qu'en soit l'idéologie.
:d) France
Traditionnelle et historique amie du Brésil, la France est invitée à consulter son calendrier pour envisager une rencontre bilatérale d'ici l'année prochaine.
:d) USA
Le Brésil officialise sa commande militaire de 120 Willys.
:d) Allemagne
En marge de la rencontre prévue, Rio de Janeiro souhaiterait connaître la possibilité et les modalités d'acquisition de 30 Raupenschlepper Ost.
avatar
Skavian
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1282
Date d'inscription : 15/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Estado Novo do Brasil

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum