[√] République Populaire du Turkestan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Dim 23 Juil 2017 - 16:45



République Populaire du Turkestan



INFORMATIONS GÉNÉRALES

Capitale : Karamay

Régime politique : Seigneurs de guerres, affilés aux communites et Komintern

Population : 4,360,000 habitants

Dirigeant : Sheng Shicai

Religion majoritaire : Islam

Le Xinjiang est une région d'asie centrale, qui établit la connexion entre l'orient chinois et l'occident pendant des siècles (route de la soie). Il a été habité à l'origine par des populations indo européennes nomades (Saces, scythes, tokhariens), remplacés à la fin de l'antiquité par des populations turciques, elles aussi nomades. Actuellement elle est peuplée de populations turciques homogènes, les Ouïgours en majorité, avec des Kazakhs, turkmènes, ouzbeks. De 1934 à 1941 Xinjiang fut sous l'influence de l'Union soviétique de façon similaire à la Mongolie-Extérieure. Il est actuellement dirigé par la clique de sheng shicai, seigneur de guerre mandchou d'abord affilé au Kuomintang, mais qui dirige actuellement sous l'étiquette et la bienveillance de Moscou.

ÉCONOMIE

Croissance (1938 - 1939) : -3,8%
Produit Intérieur Brut (1939) : 17 500 millions $ (1990)

Composition ethnique et économique

Chinois et Huis quasiment inexistants à l'époque

FORCES ARMÉES

Forces terrestres

2 divisions de montagne
2 divisions d’infanterie
1 divisions de cavalerie

Spoiler:
Division d'infanterie 1937-1940 :

13 000 hommes
(9000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-36, 38 puis 40, SVT-38 puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
140 canons d'infanterie (M1927)
22 obusiers (M1910/1930)
50 Canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
70 canons antichars (53-K)
5600 chevaux
400 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)


Division de montagne 1937-1940 :

13 000 hommes
(9000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-36, 38 puis 40, SVT-38, puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
100 canons d'infanterie (M1927)
20 obusiers (1910/1930)
40 Canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
40 canons antichars (53-K)
5600 chevaux
300 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)

Division de cavalerie 1937-1940 :

12 000 hommes
(8000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-34, 38 puis 40, SVT-38 puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
70 canons d'infanterie (M1927)
10 obusiers (1910/1930)
20 canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
20 canons antichars (53-K)
14 000 chevaux
350 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)
120 chars (BT-7)

Forces aériennes et maritimes

Inexistantes



Dernière édition par Shin le Dim 23 Juil 2017 - 19:16, édité 1 fois
avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Vautour le Dim 23 Juil 2017 - 17:29

Validé.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2169
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Jeu 27 Juil 2017 - 9:34







Clique du Xinjiang
新疆派


A l'est, la guerre est sur le point de s'achever. Le front stagne, les pourparlers de paix continue, et la réunion de tous les turcs dans l'état socialiste du Xinjiang est espéré par chaque famille. Chacun possède un frère, une soeur, un parent, vivant de l'autre côté de la frontière à l'est, sous la domination capitaliste des Hans.
Aujourd'hui, nous avons l'occasion de réaliser le rêve socialiste. Notre nation est jeune, riche en ressource, au carrefour d'un grand nombre de nations, habitée de plusieurs peuples partageant une culture commune.


Sheng Shicai, chef de la junte

Affaires intérieures

Sheng shicai et les têtes dirigeantes de la clique dirigent depuis Urumqi, capitale du Xinjiang. Une ville située sur la route de la soie, enrichie par les échanges entre orient et occident, peuplée de commerçants et d'artisans. Elle déroge totalement aux dogmes communistes et socialistes du parti. Elle est trop mondaine, les maisons trop bien ornées, la vie festive, alors qu'à la sortie de la ville, des gens issus du même peuple travaillent la terre à la sueur de leur mains, mais pour eux, pas de vie festive, pas de mondanités. Une vie terriblement monotone et difficile pour l'enfant qui aura le malheur de naître dans les campagnes. 90% du pays, pendant qu'une minorité profite des joies de l’existence sans contre partie.

Les première mesures du PCTX résident en des déplacements de populations du centre vers l'extérieur, pour motif "dé densification du centre urbain". Le premier mois des mesures, ce seront 50 familles qui seront déplacés dans la périphérie de la ville dans des hameaux précaires construits à la solde du PCTX. Les déplacements se font à partir des listes et recensements collectés par la police, chaque citoyen doit se faire recenser.

Affaires militaires

L'armée du Xinjiang, autrefois une masse informe de guerriers tribaux, a su se moderniser très rapidement, encadrée et équipée par son bien veilleur soviétique. Elle est composée de 2 divisions de montagne, 2 divisions d’infanterie, 1 divisions de cavalerie, soit 64.000 hommes.

Spoiler:
Division d'infanterie 1937-1940 :

13 000 hommes
(9000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-36, 38 puis 40, SVT-38 puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
140 canons d'infanterie (M1927)
22 obusiers (M1910/1930)
50 Canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
70 canons antichars (53-K)
5600 chevaux
400 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)


Division de montagne 1937-1940 :

13 000 hommes
(9000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-36, 38 puis 40, SVT-38, puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
100 canons d'infanterie (M1927)
20 obusiers (1910/1930)
40 Canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
40 canons antichars (53-K)
5600 chevaux
300 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)

Division de cavalerie 1937-1940 :

12 000 hommes
(8000 combattants ; Mosin-Nagants, PPD-34, 38 puis 40, SVT-38 puis 40, DP-28, MAXIM 1910 et TT-33)
70 canons d'infanterie (M1927)
10 obusiers (1910/1930)
20 canons antiaériens (21-K puis 76mm M1938)
20 canons antichars (53-K)
14 000 chevaux
350 camions et tracteurs (ZIS-5 ainsi que le Komintern)
120 chars (BT-7)


Répartition des divisions. Une division d'infanterie à Karamay, une division d'infanterie et de montagne à Urumqi, et une division de montagne et de cavalerie dans un fort frontalier.

En plus de cette armée professionnelle, une grande campagne de recrutement est lancée. Des fonctionnaires affilés au parti sillonnent les campagnes dans ce but. Le parti a misé sur un quota de 50.000 recrutés pour l'année à venir. L'objectif de cette campagne est double ; d'un côté renforcer l'armée, intimider encore plus nos ennemis, en particulier les Ma. Et de l'autre, assoir la toute puissance de l'état et du parti encore plus. C'est en fait une gigantesque stratégie d'embrigadement des masses, mûrement réfléchie par la tête pensante du parti.



Second effet notable : la stimulation de l'industrie. Encore très peu développée, il faut qu'elle continue sur la dynamique qu'elle avait emprunté grâce à la guerre. L'état planche sur la construction de 2 usines d'armement, une à Urumqi et l'autre à Kashgar, à l'extrême ouest du pays. Pour les matériaux, les chaînes d'assemblages nécessaire, le savoir faire et les capitaux nécessaire, le Xinjiang fait appel à son bienfaiteur soviétique. Ces usines permettront de fournir du matériel turc à nos troupes, et déjà des centaines de jeunes arrivent de la campagne en charrette par groupes de vingtaines, et se présentent pour des places.

Le congrès du parti a planché sur des quotas annuels de 10.000 mosin nagants et de 20.000 TT-33. Les usines textiles environnantes produiront les uniformes.



Le plan de "dé-densification" des centres urbains et les gigantesques plans de recrutements lancés ne sont donc pas précipitées, mais au contraire mûrement réfléchie. Elles entrent dans un gigantesque processus de l'état et du parti. Désassembler les classes aisées des villes, qui étaient les seules à pouvoir se rebeller, satisfaire les masses en les recasant dans les campagnes, assoir son contrôle via un recrutement massif, et le secteur secondaire stimulé par la guerre.
avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Sam 29 Juil 2017 - 15:01







Clique du Xinjiang
新疆派


Reprise de l'effort de guerre



Dans le cadre de notre effort de guerre, les cadences doublent à nouveau, les usines civiles sont reconverties en usines de guerre, la production de voiture passe à la production d'artilleries légères ou véhicules militaires légers. Le PCTX donne priorité à l'armée en ce qui concerne l'agriculture, des voies de ravitaillement sont ouvertes depuis les grands centres urbains juqu'au front.
Enfin, le plan de dé-densification urbain est maintenu. Le grand plan de recrutement patriotique, fort de 50.000 hommes, est poursuivi. Les premiers entrainements débutent.


Missive du PCTX au PCUS




La grande guerre patriotique

Dans la reprise de la grande guerre patriotique, nous demandons la participation de notre bienfaiteur soviétique, qui a déjà parrainé notre effort de guerre à maintes reprise.
Cette aide peut se manifester sous forme d'hommes, de matériels, ou de ressources.

Nos remerciements au PCUS,

[secret] P.S : sachez le total dévouement du PCTX au komintern et PCUS, et les retombées économiques possibles pour l'URSS à la fin de la guerre, notamment dans les hydrocarbures.[secret]

avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Ven 4 Aoû 2017 - 13:21






Clique du Xinjiang
新疆派



Victoire !

Des semaines de malheurs, d'efforts ont mené au dénouement que nous connaissons à présent. La victoire a été obtenue, la république populaire turc du Xinjiang est proclamée. Sheng Shicai et le politburo défilent à travers les artères d'Urumqi, nouvellement libéré. L'acte est à la fois fort et symbolique.



Affaires intérieures



Quelques semaines après la victoire, Sheng Shicai a inauguré le 1er sommet du PCTX dans une ancienne enceinte de la ville, avec des gradins installés à la hâte. Le grand attroupement, fort de milliers de fonctionnaires, a discuté des directives de l'état à prendre, ou plutôt validé ceux pris par Sheng Shicai et son gouvernement.

Grands axes de politique :d) Socialisme, communisme, productivisme, ethno-patriotisme, isolationnisme

Ordonnance I

Trop de retard a été accumulé. L'esprit de nos frères est-frontaliers a été trop longtemps corrompu, baignés dans le matérialisme capitaliste. Des plans de recrutements massifs de la population dans des domaines stratégiques et étatiques sont annoncés ; fonction publique, vaste recrutement de professeurs, délégués administratifs, métiers d'industrie, etc. à hauteur de 100.000 gens,armée, le plan de dé densification est poursuivi et même intensifié dans les régions libérées. 30.000 hommes sont recrutés dans les brigades patriotiques, 26.000 pour former de nouvelles divisions, santé, 10.000 jeunes gens sont recrutés sur base du volontariat.

Spoiler:
Ces plans de recrutements massifs visent donc à rassurer la population en satisfaisant ses besoins les plus primaires (emplois, stabilité) après des années d'incertitudes, mais aussi à asseoir encore plus l'idéologie du parti dans les esprits

Ordonnance II

Tandis que la 1ère ordonnance agence le plan sociétal visé par le PCTX, la 2e ordonnance vise à améliorer le secteur primaire. Dans les petits papiers du parti, le secteur primaire sert à alimenter le secondaire. Par principe de réciprocité, pour avoir une société industriel moderne, il faut un secteur primaire compétent qui satisfait les besoins de la population. L'état est le premier employeur du pays. Il est interdit à un possesseur terrien supérieur à un autre de s'organiser en entreprise et exploiter d'autres paysans plus infortuné.

Ordonnance III

L'objectif final du socialisme est l'égalité entre tous les hommes, la fin des tourments économiques par une juste redistribution des richesses. Pour nous affranchir, nous ne pouvons pas compter sur une nation d’illettré et d'adorateur du tonnerre. Le secteur de l'éducation est privilégié dans les petits papiers du Parti, un ministère de l'instruction national est crée, le grand plan de recrutements implique beaucoup d'enseignants et instituteurs.

Le cursus scolaire sera divisé et échelonné en fonction de l'âge de l'individu.
Le primaire, courant de 6 à 10 ans, assurera les rudiments. Apprentissage de l'alphabet (cyrillique), des nombres, de l'histoire et du parti (propagande)
Le secondaire, de 10 à 14 ans, marquera une étape supérieure dans l'apprentissage. Approfondissement des acquis, mathématiques supérieure et contrôles continus sur l'histoire du parti et de l'idéologie seront de mise.
La terminale, de 14 à 18 ans.

avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Lun 7 Aoû 2017 - 20:12






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы






Affaires intérieurs

La république est proclamée. Sheng shicai et le politburo défilent à travers les artères de la nouvelle capitale Urumqi. Sheng shicai commande au parti la rédaction d'une constitution, qui lui donnerait tout les pouvoirs possibles une fois officiellement élu, car l'issue d'un scrutin ne ferait aucun doute. Le général ayant permis la proclamation de la république et la formation d'une entité indépendante turque bénéficiait d'une légitimité sans conteste.



Communiqué du PCTX

Le scrutin eût lieu dans la première semaine de mai. A cette occasion, tout le politburo et les soviets de tous le pays s'unirent dans l'épicentre de tout ça, à Urumqi, dans une certaine ferveur révolutionnaire.
Ils avaient à choisir le capitaine, le timonier de la nation turque pour les cinq années à venir.
Une pléthore de candidats furent investis par leur soviets d'origine ; d'urumqi, karamay, shihezi, et de villages éparses.
Un s'en distingua cependant. Le général Sheng Shicai, réunificateur de l'entité turque du Xinjiang.
Élu à quasiment 90% des suffrages, il enchaîna par un discours fédérateur révolutionnaire.
Il aura tout le moment nécessaire d'expliciter sa politique plus clairement, à l'occasion du 2nd siège du PCTX deux semaines plus tard

Les ministères suivants sont crées :
- Ministère de l'instruction nationale,
- Ministère de la guerre
- Ministère de du travail (économie)
- Ministère de l'intérieur, délégué de deux consulats respectivement de la logistique civile et militaire

Ordonnance IV

La nouvelle unification des territoires conquis, sur la base d'une intervention militaire, doit se poursuivre désormais en profondeur. L'âme révolutionnaire doit perdurer. Une grande campagne de "révolutionnarisation" en parallèle d'une "turcisation" est lancée. Les mesures préconisées sont :
- l'abandon de souvenir, sous forme lyrique (souvenirs, discours, exaltation...) ou physique (monument) de la période d'occupation. Un corps spécial d'ouvriers de l'ouest est envoyé dans les villes et villages de l'est dans l'intention de démanteler ces souvenirs de l'occupation.
- la turcisation des noms, prénoms, endroits, places, etc. Chaque citoyen possédant un nom à consonnance trop "sinique" est invité à se recenser (si ce n'est pas fait) dans la localité la plus proche et adopter un nouveau nom, aidé en cela par des fonctionnaires du parti qui leurs en proposeront tout un panel.
- La création de nouveaux protocoles révolutionnaires, désormais chaque citoyen devra porter une cocarde du pays à chaque fête de l'indépendance et participer à la jovialité générale.
- Le programme d'histoire et les cours de patriotismes enseigneront le roman national, c'est à dire la vie des grands héros et conquérants turcs, l'importance du peuple turc dans l'histoire.

Ordonnance V

Dans un soucis de simplification et d'uniformisation révolutionnaire, le consulat de la logistique civile, supplée par le ministère de l'instruction nationale, propose une standardisation de la langue turc, à partir des différentes langues pré-existante, à savoir ici l’ouïgour, le kazakh, le kirghiz, l'ouzbek, le karakalpak,et le turkmène.



Cette mesure sera organisée en concertation des linguistes et historiens mandatés sur le sujet. Le gouvernement invite, en plus de ses frères turcs du côté soviétique, des chercheurs, linguistes, historiens occidentaux spécialisés sur le sujet et fascinés par ce projet. Ils pourront mener en même temps des travaux d'archives sur l'histoire turque, et même antérieure, des poursuites archéologiques, diriger des équipes de travaux locaux, etc. Le coût sera pris en charge par le consulat délégué.
Elle sera transcrite sur papier en alphabet cyrillique. Elle comprendra les généralités des langues visée, tout en intégrant inventant quelques nouveaux néologismes modernes sur bases occidentales ou russes.


avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Dim 13 Aoû 2017 - 20:59






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы




IIe congrès du PCTX

Communiqué du consulat-délégué de la logistique civile - Inventaire des matières premières


Cartographie des gisements et prospections de matières premières.

Pétrole

Matière première énergétique essentielle dans la politique de "grand bon en avant" initié par notre pays. Nous aurons besoin d'autres nations plu développés pour pérenniser son extraction et permettre son affinage.

Production annuelle espérée : 2M de tonnes brut


Charbon

Matière première énergétique essentielle dans la politique de "grand bon en avant" initié par notre pays.

 

Production annuelle : 10M de tonnes


Fer

Matière première essentielle dans la politique de "grand bon en avant" initié par notre pays.



Production : 30 000 tonnes


Cuivre, plomb, or

Matières premières secondaires dans la politique de "grand bon en avant" initié par notre pays. Principalement destiné à l'export, surtout pour l'or.

Production : 5.000 tonnes


Uranium, gaz naturel

Des gisements d'isotopes lourds d'uranium ont été recensé dans les marches occidentales. Selon un brevet déposé par deux chimistes allemands en 1938, elle permettrait la production de beaucoup d'énergie. Etant donné le peu de données actuellement, nous surveillons les gisements en attendant une hypothétique extraction avec les moyens du futur.



Pour le gaz naturel, le bassin désertique du tarim est en fait niché sur d'immenses poches souterraines.




Communiqué du parti - Rapport agricole

Ordonnance VI - Réformes agraire

La fonction, ses avantages et même le nom de "paysan" ou "propriétaire" est aboli. Désormais, chaque citoyen travaillant la terre devra se déclarer "employé agricole". L'état possède toutes les terres cultivables et est le principal et seul employeur agricole. Chaque citoyen voulant exercer une profession lié à ce champ d'activité devra s'adresser à son pouvoir public le plus proche et explicité ses connaissances en la matière. Le secteur ne recrute pas, priorité au secteur secondaire et industriel.

Riz : 500 000 tonnes
Blé : 200 000 de tonnes
Coton : 100 000 tonnes

Rapport satisfait, aucune famine ou disette n'est prévue. Cependant, la production demeure trop "paysanne", individuelle et archaïque. Notre politique d'industrialisation et modernisation ne saurait tolérer un secteur agricole archaïque et trop peu productif. La mécanisation et la standardisation des moyens doit s'étendre au secteur primaire.


avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Lun 14 Aoû 2017 - 12:02






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы




Communiqué de la République Populaire du Turkestan à l'Union des républiques socialistes soviétiques

Cher allié,

Afin de devenir une nation pleinement moderne et retrouver notre autonomie sur la scène internationale, nous avons entrepris, à l'image des républiques socialistes sœurs, une grande politique de modernisation et d'industrialisation. Nous comptons sur les ressources de notre territoire pour soutenir cette croissance, riche en matière première. Cependant, nous faisons appel à votre expertise pour pérenniser notre extraction de pétrole et permettre son affinage et son traitement chimique. En second point, nous aimerions passer commande de matériel agricole. Une grande politique d'industrialisation ne saurait être menée qu'avec le soutien d'une agriculture compétitive et productiviste.
Le troisième et dernier point concerne le domaine militaire. Maintenant que vos forces ont quitté le territoire, nous ne possédons plus que de l'infanterie, que nous souhaitons soutenir avec du matériel lourd.

Détails de l'accord :
- Pérennisation de l'extraction du pétrole turc par l'URSS. Cela se traduit par l'envoi d'experts, scientifiques et matériel si besoin pour l'extraction du pétrole en premier point puis son traitement chimique (affinage, etc.) en second.
- L'achat de matériel agricole russe par la RPT, 3000 tracteurs
- L'achat de matériel militaire russe lourd par la RPT 80 T-34 et 100 ZiS 3
- La RPT propose à l'URSS une priorité sur 15% du pétrole extrait, et celui-ci demeurera sauf de frais et taxes le temps que celle-ci se rembourse sur les ressources matérielles et humaines qu'elle aura négociée selon les points précédents.


Avec nos remerciements,


avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Lun 14 Aoû 2017 - 13:50






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы


Communiqué du ministère de la guerre


Réorganisation militaire


Maintenant que la guerre est finie,une réorganisation de nos forces armées s'impose. Juqu'ici assurée par les divisions soviétiques, notre souveraineté doit passer la main à une armée nationale et soldats bercés dans l'idéologie du parti.
Les plans de dé densification étant entamée depuis la guerre, c'est 50.000 jeunes qui ont été recrutés, embrigadés et entraînés dans les "brigades patriotiques".

FORCES ARMÉES

Forces terrestres

5 divisions d'infanterie
2 division motorisées

Division d'infanterie:

12 000 hommes
(10.000 combattants ; Mosin-Nagants, TT-33)
20 ZiS-3
300 chevaux et chameaux

Division motorisée:

600 hommes
(200 combattants; Mosin-Nagants, TT-33)
40 T-34
300 chevaux et chameaux


Répartition des effectifs

Les plans de recrutements dans le cadre du plan de dé-densification sont maintenus. Le quota de 50.000 hommes est renouvelé, l'objectif est de doubler les effectifs actuels et de les porter de 50.000 à 100.000 soldats. Les usines d'Urumqi et de Kashgar continuent à produire le matériel d'infanterie.


avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Jeu 17 Aoû 2017 - 8:45






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы


Communiqué du consulat délégué à la logistique civile

La politique du grand bond en avant que nous menons vise la modernisation et l'industrialisation de chaque secteur économique de la société, que ce soit le primaire (agricole) ou secondaire (industriel).
Une plus grande production nécessite de plus grands échanges entre les différents acteurs de cette industrialisation - les centres urbains principalement -. La constitution d'une logistique moderne et d'un réseau routier et ferroviaire efficace permettra l'accélération de ces échanges et une cadence industrielle de ceux-ci nécessaires.

Pour la construction de ces axes, l'exemple le plus concret demeure la légendaire route de la soie. Permettant la connexion entre occident et extrême orient pendant des millénaires, le pays des Ouïgours demeura de tout temps une étape décisive pour quelconque voyageur asser audacieux pour s'y aventurer. C'est notamment ici le seul endroit où la route divergea en deux axes, devant l'infranchissable désert du Taklamakan.


L'antique route de la soie.


Carte schématisée.
Trajets grisés = Chemins de fer / Axes autoroutiers
Trajets en jaune = Axes secondaires et commerçants.


Objectifs de la rénovation / construction de nouveaux axes de circulation :
- "Industrialisation" et accélération des échanges
- Densifier le trafic et éviter les chemins secondaires et peu sûrs
- Péages tout les 100 km.
- Devenir un acteur important du commerce et transit régional, une interface entre produits soviétiques (URSS, Mongolie, Turkestan) et "occidentaux" (Chine, Indes britanniques).


Aspect économique :
- Le coût du projet est estimé à une dizaine de millions de roubles.
- Il s'auto financera par les péages et taxes. Cependant, une partie sera pris en charge par les revenus liés aux hydrocarbures.


avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Shin le Jeu 17 Aoû 2017 - 8:45






République populaire du Turkestan
Түркістан Халық Республикасы


Publication du rapport économique au congrès du parti

Turkestan : -13.5%
Le déplacement des populations urbaines vers les campagnes aux alentours a considérablement désorganisé l’activité économique du pays. Les citadins se retrouve à effectuer des travaux manuels pour lesquels ils ne sont pas qualifiés ce qui implique des résultats médiocres. Par ailleurs l’Etat ne dispose pas de moyen financier suffisant et bon nombre de personnels recruté ne sont finalement pas payé. Par ailleurs l’interdiction faite aux agriculteurs aisés de recruter des ouvriers agricoles a provoqué une baisse considérable de la production dans ce pays peu mécanisé. De plus des milliers d’ouvrier agricole se sont retrouvé sans ressource en plus de ne pas avoir de terre. Par ailleurs le grand bond en avant voulu par le gouvernement concernant les matières premières ne peut se faire sans l’apport des technologies d’extraction. Finalement, la nationalisation des terres a accentué la chute de la production agricole. La plus part du bétail a été abattu par les propriétaires terriens tandis que certains champs ont été brulé ou saccagé. Sur place des rapports évoquant de possible famine arrive régulièrement au gouvernement central.

Les résultats sont minables, décevants. Alors que nous rêvions d'une nation socialiste à égalité aux autres nations sur le plan moderne, militaire ou social, et même en avance, on a tout foutu en l'air.
La vu de ce rapport rendit l'atmosphère explosive au congrès. Les députés les plus à gauches de l'hémicycle accusèrent ceux assis plus à droite, les anarchistes accusèrent les "bureaucrates" du politburo, la bagarre ne fût évitée que de justesse.  En effet, Qunay Khan (turcisation de Sheng Shicai) s'était retiré avec son gouvernement dans une antichambre discrète, afin de pouvoir discuter du rapport plus souplement.
On ne sût pas ce qui s'y déroula, mais au bout d'une demi heure, au point d'orgue des tensions à l'assemblée, il en ressortit avec simplement un papier déroulant. Le contenu de ce genre de lettre allait devenir synonyme de terreur et de toute puissance du parti. Il en récita le contenu, qui était en fait une liste de noms.. celle de la plupart de son cabinet. Tandis que les noms défilaient à l'oral, sans discontinue et dans l'ambiance feutré de l'assemblé, on pût apercevoir par un interstice la police d'état conduire chacun des dits-membres à l'extérieur, par un corridor secret. On ne les revît jamais.

"Nous avons fait preuve de trop de complaisance et de mollesse. Nous avons creusé le joli trou dans lequel la corruption, l'incompétence et la traîtrise se sont engouffrés et multipliés. Les sanctions seront sévère mais juste, pour la survie et le triomphe de l'idéologie."

Un nouveau gouvernement est formé. Un remaniement ministériel a lieu.

- Ministère de l'instruction national
- Ministère de la guerre
- Ministère de du travail (économie), délégué de deux consulats respectivement de l'agriculture et de l'industrie
- Ministère de l'intérieur, délégué de deux consulats respectivement de la logistique civile et militaire

Deux consulats délégués sont crées, aboutissant à de nouveaux échelons étatiques et permettant une plus grande souplesse sur l'application des "ordonnances", politique phare du parti.

Contre-ordonnance du parti - Plan de dé-densification

Face à la désertion de secteurs économiques clés de la ville et la baisse de compétence de ceux de la campagne, les plans de dé-densifications en matière civils sont suspendus. Les quotas prennent fin, et les citadins aisés sont autorisés, voir même priés de demeurer dans la ville et exercer leurs activités (artisanat, commerce..).

Cependant, les plans de dé-densification en matière militaire sont maintenus. Le recrutement des 50.000 nouveaux soldats s'achèvent bientôt.

Contre-ordonnance du parti - Plans agricoles

Face à la désertion du secteur agricole traditionnel et le ras-le-bol du monde paysan, les pouvoirs publics ré-autorisent le recrutement dans ce secteur.

Cependant, ceux-ci seront assurés par l'état qui organisera de gigantesques coopératives à son nom, où chaque éleveur et employé agricole pourra venir enseigner à des cohortes de jeunes, assurer le savoir du monde paysan avec l'état derrière eux qui pérennisera les agriculteurs de demains.

Spoiler:
Ce genre de cours seront encadrés par la police politique. Si les employés agricoles invités commencent à faire du zèle et empoisonné le jeune esprit de ces premières générations du parti, ils verront leur nom apparaître sur les fameuses listes.

Dernière mesure concernant le secteur ; prenant exemple sur la faillite d'autres républiques-sœurs, l'état autorise les employés agricoles à développer leurs propres insecticides et engrais, parrainés par les scientifiques d'URSS bien sûr.

Spoiler:
Encore une fois, la police politique encadrera l'initiative, afin de s'assurer qu'ils n'empoisonnent ou ne détruisent leur récolte, ou pire, emploient du matériel occidental.

Pour le matériel agricole, le récent achat de plusieurs milliers de tracteurs à l'URSS fera largement l'affaire.

Plans de logistique urbaine - plans autoroutiers

Les nouveaux plans autoroutiers et de chemins de fer ont fait sortir de leur gonds plus d'un membre du parti. qui enragent devant la voie secondaire menant aux indes occidentales.

Le gouvernement tient à rassurer et éliminer les peurs que ces tracés suscitent ; une seule route demeurera ouverte, il s'agira d'un axe secondaire pavé et reste de la route de la soie. Les frontières sont totalement fermés et surveillés par la police politique et militaire. De grandes sanctions attendent ceux qui tentent de la passer sans passer par les voies officielles et/ou clandestinement.


Axe secondaire hotan - skardu, passant à travers les montagnes d'Himalaya.

Enfin, face aux récentes contestations et vindictes populaires, l'état a décidé de resserrer son étau sur le monde agricole, qui passe par une plus grande mobilisation policière. Dans les émeutes populaires, plusieurs meneurs ont été arrêtés ; leurs noms se retrouvent sur les listes. Pour ceux qui ont suivi mais dont le rôle n'a pas été jugé prépondérant voir pré-occupant par les pouvoirs publics, l'état leur accorde une seconde chance et les autorise à retourner à leurs activités. Pour le reste des mutinés, ce sera les mines. Les terres de ceux-ci et des meneur seront redistribués à de nouvelles têtes du monde agricole.

Une menace plus grande, dans les affrontements, semble guetter au loin. Une milice, une troupe, ou de simples opposants politiques ? on ne sait pas vraiment, mais ils sont tapis dans l'ombre, et leurs chefs organisent tout depuis le désert. La police focalisera sont attention sur eux.

avatar
Shin
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 33
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] République Populaire du Turkestan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum