[√] État Légionnaire Roumain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Sam 8 Juil 2017 - 0:04

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Informations générales

Régime politique : Monarchie parlementaire
Capitale : Bucarest
Langue : Roumain
Monnaie : Leu roumain
Population : 19 millions d'habitants
Carte :
Spoiler:
Description générale : Le royaume de Roumanie était une monarchie parlementaire, régime politique de la Roumanie de 1881 à 1947. En tant que principauté vassale de l'Empire ottoman, cette monarchie est issue de l'union des deux « principautés danubiennes », la Valachie et la Moldavie (elles-mêmes vassales des Turcs depuis le XVe siècle). Son indépendance est reconnue en 1878 : trois ans plus tard la principauté est érigée en royaume. À la suite de la guerre d'indépendance contre les Ottomans, la Roumanie perd à nouveau le Bougeac mais acquiert les deux tiers de la Dobrogée, la Bulgarie recevant le dernier tiers. S'en suivirent des années de modernisation du pays jusqu'à la Première Guerre mondiale. La Roumanie, rejoignant la guerre aux côtés de l'Entente en 1916, bénéficie de gain territoriaux importants, reconnus par le Traité de Trianon : la Grande Roumanie voit le jour.

Politique

Roi : Carol II ( depuis 1930 )
Président du Conseil : Gheorghe Tătărescu ( depuis 1934 )
Situation politique : Le Royaume de Roumanie est en 1936 une démocratie parlementaire dans le cadre d'une monarchie constitutionnelle régie par la Consitution de 1923. Important, le pouvoir du souverain est encadré par un gouvernement responsable devant une chambre des députés et un Sénat élus au suffrage universel. La vie politique est dominée par deux partis politiques majeurs : le parti libéral et le parti national paysan plus conservateur. Le premier est actuellement aux affaires puisque le chef du gouvernement est issu de ses rangs. L'égalité politique est garantie par la loi fondamentale au tiers de la population issue de minorités ethniques ( magyars, allemands, juifs etc ). La crise économique fait toutefois vaciller le régime démocratique sur ses bases. La montée de la xénophobie provoquée par la dépression profite en effet largement au mouvement antisémite, nationaliste et xénophobe de la Garde de Fer, créé en 1927, qui se renforce de plus en plus et dont la violence s'affirme de jour en jour alors même que la démocratie sombre fréquemment dans les affres de la corruption ...

Économie

Situation économique : Etat neuf, la Roumanie reste comme nombre de pays de la région une nation rurale et pauvre en comparaison des Etats de l'ouest du continent. Toutefois depuis la fin de la Première Guerre Mondiale, la Roumanie connaît une assez forte croissance économique et un début d'industrialisation non négligable. Cet essor économique limité repose notamment sur les riches ressources pétrolières du pays qui permettent à ce dernier d'avoir un PIB comparable à celui du Portugal ou de la Grèce. La crise économique de 1929 se fait toutefois durement ressentir comme partout ailleurs dans le monde, chômage et misère sont ainsi le lot quotidien de nombre de roumains dans ces sombres années 1930.
PIB : 18,218,000 dollars de 1990

Forces armées roumaines

Effectifs actifs : 410,000 hommes

Armée de Terre :
Effectifs actifs : 400,000 hommes
Equipement :
Spoiler:

Mortars

60mm Brandt mortar model 1935
81.4mm Brandt mortar model 1927/31

Anti-tank guns

47mm Breda anti-tank gun model 1935
47mm Bohler anti-tank gun model 1935
45mm M 32 anti-tank gun model 1932

Field guns and howitzers
75mm Schneider field gun model 1897
75mm Krupp field gun model 1907/12
75mm Schneider-Putilov field gun model 1902/36
75mm Skoda field gun model 1928

105mm Schneider field gun model 1913

100mm Skoda field howitzer model 1916/19
100mm Skoda field howitzer model 1930
100mm Skoda field howitzer model 1934
105mm Krupp field howitzer model 1898/09
105mm Krupp field howitzer model 1912
105mm Krupp field howitzer model 1916
105mm Krupp field howitzer model 1918/40
120mm De Bange field howitzer model 1878
122mm field howitzer model 1910/30
150mm Skoda field howitzer model 1914
150mm Skoda field howitzer model 1934
152mm field howitzer model 1910/30
155mm Schneider field gun model 1917

Mountain guns and howitzers
75mm Skoda mountain gun model 1915
75mm Schneider mountain gun model 1906/09
76.2mm Putilov mountain gun model 1909
100mm Skoda mountain howitzer model 1916

Anti-aircraft guns
13.2mm Hotchkiss antiaircraft machine-gun model 1931
20mm Oerlikon antiaircraft gun model 1928
40mm Bofors antiaircraft gun model 1930
75mm Schneider antiaircraft gun model 1897/17
76.5mm Skoda antiaircraft gun model 1925

Tanks

R-1 light tank
Renault FT 17 light tank
Disposition des troupes :
Spoiler:
- 1st Infantry Division: Timisoara, Arad, Lugoj
- 2nd Infantry Division: Craiova, Calafat
- 3rd Infantry Division: Pitesti, Campulung, Turnu Magurele
- 4th Infantry Division: Bucuresti, Giurgiu
- 5th Infantry Division: Buzau, Ramnicu Sarat, Ploiesti
- 6th Infantry Division: Focsani, Bacau, Piatra Neamt
- 7th Infantry Division: Roman, Botosani, Falticeni
- 8th Infantry Division: Cernauti, Suceava, Dorohoi, Lipcani
- 9th Infantry Division: Constanta, Medgidia, Silistra, Dobric
- 10th Infantry Division: Braila, Tulcea, Calarasi
- 11th Infantry Division: Slatina, Ramnicu Valcea, Caracal
- 12th Infantry Division: Ismail, Bolgrad, Cetatea Alba
- 13th Infantry Division: Ploiesti, Targoviste, Brasov
- 14th Infantry Division: Balti, Feoresti, Iasi, Ungheni
- 15th Infantry Division: Chisinau, Vaslui, Tighina
- 16th Infantry Division: Dej, Satu Mare, Carei
- 17th Infantry Division: Oradea, Cluj
- 18th Infantry Division: Sibiu, Sebes, Orastie
- 19th Infantry Division: Turnu Severin, Orsova, Targu Jiu, Caransebes
- 20th Infantry Division: Targu Mures, Alba Iulia, Aiud, Bistrita
- 21st Infantry Division: Galati, Barlad, Tecuci

The Guard Division was obviously based in Bucharest.

The two mountain divisions:
- 1st Mounatin Division: Sinaia (HQ+1 bat), Predeal (1 bat), Sf. Gheorghe (2 bat), Caransebes (2 bat), Curtea de Arges (1 mtn art regiment), Orastie (1 mtn art regiment)
- 2nd Mountain Division: Bistrita (HQ+1 bat), Aiud (1 bat), Abrud (1 bat), Zalau (1 bat), Sighet (2 bat), Gherla (2 mtn art regiment)

Marine :
Effectifs actifs : 5,000 hommes
Equipement :
Spoiler:
7 destroyers and torpedo-boats (two of which were modern);
3 motor torpedo-boats of British Royal Navy design;
1 submarine;
1 minesweeper;
4 escort and patrol craft;
7 river craft;
35 merchant ships.
Disposition des troupes :
Spoiler:
La flotte roumaine est principalement basée à Galatz et Constanca. Les navires principaux sont intégrés à la flotte de la Mer Noire, le reste dans la flottille du Danube.

Armée de l'Air :
Effectifs actifs : 4,000 hommes
Equipement :
Spoiler:

Chasseurs
PZL P.11

Bombardiers
Potez 25
Potez 543

Disposition des troupes :
Spoiler:
La plupart des appareils de l'armée de l'air sont basés à Bucarest.

Sources :

Fiche de Jhe : http://chacunsonpays.forumgratuit.org/t6801-x-royaume-de-roumanie
http://www.worldwar2.ro/forum/index.php?showtopic=3079
https://ww2-weapons.com/romanian-armed-forces-1942/
http://www.worldwar2.ro/
+ un peu de Wikipédia en anglais


Dernière édition par Sűltan Ilies le Mar 1 Aoû 2017 - 21:41, édité 1 fois
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Vautour le Sam 8 Juil 2017 - 0:22

Validé.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2169
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Dim 9 Juil 2017 - 10:26

ROYAUME DE ROUMANIE





La montée en puissance du fascisme 



Cortège funèbre de Corneliu Zelea Codreanu 

Horia Sima le nouveau maître de la Garde de Fer mènera sa campagne aux législatives de façon remarquable.
Profitant de la mort de Corneliu Zelea Codreanu et du regain antisemite en Roumanie la garde de fer de Sima acquiert une aura de « martyre de la nation » ployant sous la corruption des élites internationalistes, et séduit de nombreux ellecteurs dans les campagnes roumaines. En 1937, elle est donc devenue le 2e parti au Parlement lors des elections.

Le gouvernement roumain de son coté combattra la Garde de Fer et en février 1938, le roi Carol II dissout le parlement où les députés « Légionnaires » formaient un puissant groupe de blocage à toute les reformes. Mais ça ne suffira pas à arrêter Sima qui continuera à convaincre et à faire grossir la garde de fer. Sima, en développant l'ideologie du parti et son image arrivera à des resultats fabuleux.

Tout d'abord son discours s'adresse aux foules et aux villageois de façons simple. Il dénonce avec virulence la politique étrangére du Roi qui va mener la Roumanie à sa chute. Faire le choix de l'Occident c'est le choix de la catastrophe. Sima tire la sonnette d'alarme, jamais selon lui les Britanniques ou les Français ne seront capables de protéger la nation roumaine face aux sovietiques, ils ne feront même pas l'effort d'envoyer leurs troupes alors que l'Allemagne les menace. 

Mais aussi la " juiverie internationale ". Dans les villages qui lui sont acquis il fait placarder des caricatures du Roi controllé par sa pretendue maîtresse juive. De mois en mois l'image des juifs et du roi et de plus en plus détestée et impopulaire.

En allant plus loin il touche les autres couches de la population. La juiverie internationnale ce n'est pas seulement des israelites, c'est l'occident, c'est le communisme.

La garde de Fer ouvre en Fevrier 1938 son propre journal La revue du peuple Roumain ou c'est parfois Sima lui-même qui écrit des articles dans lesquels il se force avec des analyses historiques à démontrer la juiverie de la maçonerie, de l'idéologie communiste et de la philosophie des lumières et de la démocratie.

Avec cette revue la Garde de Fer touchera les couches les plus aisées, des officiers militaires déjà révoltés contre la politique érrangére du Roi rejoignent la garde. Dans les millieux intellectuels elle provoque de nombreux debats sur ses idées et se fait de nouveaux partisans.

À la suite des débats les intellectuels prennent position, certains approuvent la répression contre la Garde de Fer, tandis que d'autres défendent le mouvement et condamnent les agissements du Roi à l'égard du Parlement.

Il faut aussi noter l'aspect religieux de plus en plus poussé que donne Sima au Parti. Tous les legionnaires sont par exemple desormais dotés d'une croix en guise de médaillon. Le peuple roumain est profondement religieux et donne sa confiance à ces religieux. Le combat de la Garde de Fer n'est pas un simple combat pour la nation, c'est un combat pour Dieu qui sait séduire la population.

La Garde de Fer atteint donc fin 1938 quelques  250 000 membres dont 30 000 legionnaires ( branche paramilitaire ).
La société est divisée à tout les étages entre la Roumanie actuelle du roi Carol et le fachisme de Sima. Un veritable climat de guerre civile plane sur la Roumanie.

Le roi lui est depassé par les événements. Sa gendarmerie et elle même infiltrée et ne peut plus agir, dans le pays une dizaine de commissaires engagés contre la garde ont était assassinés. De plus la peur de la guerre civile oblige le gouvernement à  stopper ses activités de repressions.

Mais l'année plus tard les rapports de force seront basculés.

Le général ambitieux et héros de guerre Ion Antonescu forme une alliance avec la Garde de Fer. Populaire au sein de l'armée il permet à l'opposition  de gagner un poids militaire capable de renverser le trône de Bucarest.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Dim 9 Juil 2017 - 10:45

ROYAUME DE ROUMANIE



LE COUP D'ÉTAT DU 6 MAI


Michel 1er

Pendant des mois le roi conspué par l'opinion public et en position de faiblesse sera mit sous pression par l’opposition. Sima le menace directement d'attentat ciblés si ils ne cèdent pas à leur revendications politique.

La tension monte de plus en plus et la Roumanie est au bord de l’éclatement fin Mars 1940 avec le kidnapping du jeune prince Michel 1er commandité par Horia Sima.
Alors qu'il séjourne dans un hôtel à Arad avec sa fiancée, le couple princié sera arrêté par les légionnaires de la garde de fer et gardé sous surveillance dans un appartement inconnu.

L'Objectif de l'acte : Mettre à bout de souffle la monarchie.

Le jeune prince restera une semaine sous les mains de la garde de fer dont le chef lui rendra visite et lui adressa ces mots " Ma majesté, préparez vous, apprêtez vous à ne plus dire ce que vous pensez et à sourire à ceux que vous détestez, car bientôt vous serez sur le trône ".
Sima annonce ensuite publiquement qu'une " Marche sur Bucarest " aura lieu tel celle de Rome avec ses partisans, la garde de fer est sûre d'elle même. Trop confiante ?

Du côtés du roi Carol, ce dernier est au palais royale entouré de ses officiers fidèles .Tous son prêt à faire la guerre, Antonescu Averscu rassemble ses troupes à Bucarest et leur annonce la couleur " soldat, votre commandant n'a jamais permis à des révoltés de faire la lois, cette fois encore nous allons en finir vite avec cette canaille rebelle ".

Mais voilà, Carol II atteint dans son honneur est complètement terrifié et désormais a perdu tout ses moyens. Il fait remplacer Averscu pour éviter un conflit et apaiser la situation.
Laconique, A.Averscu aurait déclaré au roi Roumain " Votre majesté est foutue " avant de démissionner.

Le monarque nomme Ion Antonescu président du Conseil des ministres le 5 Mai 1940, toujours sous la pression du chef du mouvement fasciste qui lui sera vice président du conseil et prendra ses fonctions lors de sa fameuse marche sur Bucarest, coup de force et humiliation contre le gouvernement en place obligé de céder  pour ne pas provoquer la guerre civile.

Le lendemain de la nomination, Antonescu et son vice-président du Conseil Horia Sima organisent un coup d'État par lequel ils forcent le roi à abdiquer et proclament un nouveau régime, d'inspiration fasciste, sous le nom d’« État national-légionnaire ».

Antonescu possède le poste le plus important et est le chef du gouvernement mais Sima a avancé ses pions dont tout les autres rôles clés du pouvoir. I.Antonescu s'est aperçu trop tard qu'il ne pourrait pas évincé la garde avec l'armée car dans celle-ci Sima à déjà prit un appuie remarquable qui fut trop sous estimée.

Le roi Michel 1er lui est désormais libéré et monte sur le trône comme prévu en tant que paravent légitimiste au gouvernement d'I.Antonescu. Son père exilé cherchera refuge à Londres.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume de Roumanie

Message par Sűltan Ilies le Mer 12 Juil 2017 - 18:07

ROYAUME DE ROUMANIE


LES MESURES DU NOUVEAU GOUVERNEMENT POUR L'INDUSTRIALISATION ET LA SÉCURITÉ DE LA ROUMANIE, 1940



Horia Sima et Antonescu dit le Petain Roumain



Les affaires extérieurs

Le nouveau gouvernement fasciste était attendus sur un point particulier, sa diplomatie, pour assurer la sécurité de la Roumanie.

C'est pourquoi Ion Antonescu ne se fait pas attendre et contact l'Allemagne nazie pour proposer une rencontre entre dirigeant le plus tôt possible et l'admission roumaine dans le pacte tripartite.

La Roumanie a besoin d'un allié militaire puissant et proche aussi bien politiquement que régionalement pour être
protégé.
En contre partie elle dispose de ressources pétrolières et de futurs chantiers dans lesquelles l'Allemagne peut trouver son compte dans une coopération économique.
De plus si une grande guerre éclate les réserves pétrolières roumaines seront un enjeux cruciales pour faire fonctionner les armés d'Europe.

Autre sujet, suite à la dernière session tumultueuse de la SDN la Roumanie fait part de sa volonté en privé aux nations concernés pour l’établissement d'un sommet secret réunissant Belgrade, Athènes, Bucarest et Paris. Le but ? Se mettre d'accord sur une politique commune pour gérer le problème Bulgare.


___________________________

Affaire intérieure, l'industrialisation

Complété l'industrialisation roumaine est le principal objectif du gouvernement roumain.
Un plans d'industrialisation a était mit en place s'articulant sur plusieurs axe qui seront développés petit à petit au fil du temps pour arriver au final à une industrie lourde diversifiée.

Les premiers axes sont:

:d) L'axe de l'industrie textile.

La Roumanie commence son plans sans dépasser ses véritables capacités. Les ressources du pays et les fonds disponibles permettent la création d'entreprises nécessitant un faible savoir technique. C'est possible pourquoi l'état depense son budget pour la création de 10 entreprises nationales dans l'industrie du textile reparti dans les villes de Bucarest, Brasov et Cluj Napoca.

:d) L'axe de la mobilisation et l'éducation du peuple

Les artisans sont encouragés par l'état à changer progressivement leur mode traditionnel de production pour entrer dans le schéma de base de la division du travail industriel ; au lieu de fournir un produit fini, ils apprendront à fabriquer les pièces, les matériaux, les produits semi-finis que leur commanderont les entreprises industriels, dont l'établissement est encouragé par l'État.

Artisans, ouvriers, ingénieurs vont tous être mobilisés dans l'industrialisation, pour maîtriser la gestion des techniques et des processus industriels.
Pour commencer, la machine ou le bien d'équipement importé de l'étranger sont immédiatement démontés, étudiés pièce par pièce. Tel que les machines agricoles qui ont étaient livrés par la Grande-Bretagne.

En plus le ministère de l'éducation nationale ouvre en cette année 1940 l'école supérieur de biotechnologie de Bucarest.
Des enseignants des universités de Bucarest devront régulièrement y dispenser leurs cours.
Le programme de cette école est axé sur différents module dont un apprentissage intensif des langues ( tel que l'allemand et le français ) en début de formation qui se poursuit tout au long des études ainsi que la bio production principale module.

Pour comprendre pourquoi cette nouvelle école, il faut savoir qu'un pays qui s'industrialise est un pays qui au fil des année verra diminuer sa population paysanne. Pour garder une production agricole au top la Roumanie doit dors et déjà se préparer à combler le manque de main d'oeuvre grâce aux maîtrises des technologies modernes dont la biotechnologie.

_________________________

Affaire sociale
-Le gouvernement fasciste institue son numerus clausus dans les nouvelles entreprises, les universités, l'administration et l'armée, pour en limiter l'accès des minorités en particulier les juifs et favoriser celui des « roumains de souche ».

-Le christianisme orthodoxe est religion d'État.


_____________________________________________
Affaire militaire
Le gouvernement à fait appel au prestigieux général Antonescu Averscu qui finalement prêtera allégeance à l’état légionnaire pour organiser les travaux de fortifications des frontières russes de la meilleur des façon.

La construction des lignes Averscu inspirée de la ligne stalinienne débuteront alors aux frontières russes de la Bessarabia et bulgare en Dobroudja.

Ces lignes sont des ensembles de casemates, d'emplacements de canons et de fortifications. Elles couvrent chacune d'elle un espace, une route, un lieu de passage stratégique de la région que doit emprunter une armée ennemie pour appliquer un plans d'invasion.

Et elles sont devancés par des obstacle de barbelés, défendu par un tir croisé de mitrailleuses, elles-mêmes couvertes par de l'artillerie, le tout protégé par des couches de béton et de blindage. La mission de ces fortifications est de prévenir le territoire roumain d'une attaque brusquée de la part des communistes et des jaloux bulgares.


Dernière édition par Sűltan Ilies le Lun 17 Juil 2017 - 20:46, édité 1 fois
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Dim 16 Juil 2017 - 18:14

ROYAUME DE ROUMANIE


LA SITUATION POLITIQUE AVEC LA GUERRE


Synagogue durant la semaine de la terreur en Roumanie

La guerre a apporté son lot de tension toujours plus grand entre d'un côté la garde de fer et de l'autre le premier ministre Ion Antonescu proclamé " Dictateur ".

Ce dernier connaissant à l'heure actuel une perte de crédibilité considérable. Ayant donné la voix au roi pour qu'il puisse demander le soutien de l'Angleterre au lieu de continuer l'alliance avec l'Allemagne, aucune aide ne fut parvenue.
Antonescu considérait que c'était trop tard pour avoir le soutient de Berlin.

De son côté Horia Sima s'est habilement mobilisé pour le Sud du pays avec le général Domutrescu et des officiers militaires de la garde de fer pour organiser la défense du pays contre une horde de 270 000 bulgares qui traversaient la frontière. La réussite sera au rendez vous, l'armée bulgare fut humilié.

Grâce à cette épisode Sima monte en puissance au détriment d'Ion Antonescu. Les officiers militaires se détachent petit à petit du dictateur de Bucarest pour gravité autour de Sima.
De son côté les militants de la garde de fer accusent de plus en plus la personnalité d'Antonescu.

Mais le dictateur n'est pas le seul visé.

Les communistes et les juifs sont en toute logique rentré dans le collimateur du pays.

Le PCR fut dés les premières heures du conflit déclaré comme étant une 5 ème colonne et expulsé du parlement. La colère populaire est monté contre eux et les juifs. Cette colère, guidée par le gouvernement prendra la forme de Pogroms anti juif pendant la semaine dite de la terreur.
Sur tout le territoire Roumain durant la terreur, près de deux cents synagogues et lieux de culte furent détruits, 3000 commerces et entreprises exploités par des Juifs saccagés ; une centaine de Juifs furent assassinés, des centaines d'autres se suicidèrent ou moururent des suites de leurs blessures et près de 7 000 furent déportés en camp de travaux vers Iasi avec les prisonniers bulgares.

Au sujet des communistes le gouvernement annonça une liste 60 cadres communistes qui furent accusés de collaboration avec l'ennemi et donc exécuté par les forces gouvernementales. La tête du PCR fut ainsi coupé.
Durant le Pogrom les locaux communistes ont était saccagé à Bucarest par des civils faisant 35 morts.

Après cette semaine le numerosus clausus fut abrogé sous l'influence de Sima à l'égard " des ethnies chrétiennes " mais renforcé contre les juifs.

Les relations conjugal entre juif et chrétien sont désormais illicites.
Toute activité politique communiste est sanctionnable de 15 à 25 ans de prison ferme.

LA RECONSTRUCTION DU PAYS.




Camp de travaille roumain.


Iasi à était ravagé par les hordes communistes et une partie de sa population à rejoint les villes de Bucarest, Brasov et Cluj Napoca qui sont les cœurs industrielles du pays.

Mais les 20 000 prisonniers ( bulgares communistes et juifs ) sont incarcérées dans des camps de travaux au service des entreprises nationale qui se sont lancés dans la reconstruction des infrastructures de la ville.

Fut entrepris un effort de reconstruction considérable sur le plans du dynamisme, mais catastrophique sur le plan patrimonial, : De nombreuses façades intactes furent balayées sans aucun ménagement pour facilité le dégagement des ruines sans de soucié des pertes du patrimoine de Iasi.

Ainsi des milliers d'immeubles sans caractère surgirent plus vite.
Cette vague de reconstruction s’orchestra de cette manière à Iasi mais aussi dans d'autre ville bien moins touché comme Constança, car pressée par une urgence. Celle du nombre important de sans-abri et de réfugiés à reloger.

De plus elle prend part dans un contexte de modernisation de la Roumanie et de volonté de reprendre la croissance économique d'avant guerre au plus vite.

Mais il est trop tôt pour parler du reste de l'économie et de l'industrie roumaine. La guerre n'est pas finis, Bucarest à promit de vaincre la guérilla au Nord de la Bulgarie est sauvé ainsi les populations roumaine bulgare du communisme.

AFFAIRE MILITAIRE.

les  60 000 légionnaires de la garde de fer sont institutionnalisé comme branche de l'armée, gardienne de l'idéologie du pouvoir et de la paix en Roumanie.

La Siguranța statului/SS ( sûreté de l'état ) est désormais doté d'une police politique sous son commandement prête à agir pour déjouer tout les complots extérieurs contre les conquêtes démocratiques faites en Roumanie.

La Siguranța statului in Amara // SSA ( sécurité d'état à l'extérieur ) est aussi créé en tant que branche de cette institution regroupant les services d'Espionnages roumains.

Les postes de direction de la SS sont donnés aux fascistes reconnus par l'état


Dernière édition par Sűltan Ilies le Mer 19 Juil 2017 - 9:59, édité 2 fois
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Lun 17 Juil 2017 - 20:16

ROYAUME DE ROUMANIE


Les pertes militaires roumaines.

65 900 blessés.
47 750 morts
7000 prisonniers roumains

69 Bombardier ( potez 25 )
37 Chasseur
60 Tank
40 canons de campagne
Navire ( 4 torpilleurs, 1 sous-marin et 2 escorteurs )

Effectifs militaire d'après guerre

Armée de terre
Chose à savoir.
_Sur les 65 900 blessés 12 000 sont jugés inaptes au combat et à la vie professionnel civile pour toujours ( grave amputations, handicap sévère ),ils vivront d'aide généreuse de l'état et de leur proche.
_ 34 000 et quelques sont aptes à continuer dans des métiers civil adaptés ( handicap moyen tel que la perte de de l'entendement ou d'une main )
_ 19 000 hommes au bout d'une semaine à un mois se sont remis de leur blessure et réintégreront leur caserne

Ce qui fait un effectif de 413 100 soldats en comptant les légionnaires.

Armée de l'air
_ Nous possédons encore plusieurs escadrons de chasseurs, au total 240 avions.

_Sur les 20 escadrilles de bombardiers il reste 177 bombardiers.

_8 escadrons de reconnaissance (200 avions) ( avec le P23 polonais (30) et l' IAR 37s, 38s et 39s (170 avions).

Marine national.

Il reste 4000 marins, 7 destroyers et 2 bateau torpilleur.
1 dragueur de mine;
2 escorteurs.
7 navires fluviaux.

Spoiler:
chiffre choisi en se basant sur ceux de la Roumanie en juin 1941 tout en prenant en compte les échanges fait avec d'autre joueur et les pertes du à la guerre balkanique, à l’appréciation des gm :)
______________________________________________________________________________________________

PLAN QUINQUENNAL DU RÉ ARMEMENT ROUMAIN ET DU RECRUTEMENT.

Les usines militaires de Brasov, Cluj Napoca et Bucarest reçoivent les nouvelles commandes de l'état.

La production par mois de 18 IAR 37 qui sera désormais le bombardier classique de l'armée roumaine et 12 IAR 80 ( chasseurs )
Mais aussi de 30 cannons anti char remorquable ( 753 Reşiţa, modèle 1940. )
30 mortier Brandt Mle 27/31.
La Roumanie travaille aussi à la conception d'un nouveau tank et à se doter de la licence du Flak 18/36/37 de 3,7 cm. Un Canon anti aérien allemand.

Justifié par l’état d'urgence, cette fin d'année 1940 signe aussi le recrutement de 20 000 nouveau soldats par tirage au sort ( qui touche principalement le Nord du pays et non les régions industrialisé ). L'objectif d'atteindre un effectif de 500 000 soldats pour fin 1942 a était fixé.

SUITE DE L'INDUSTRIALISATION ROUMAINE.
_La paix revient en Roumanie après des mois de guerre.
Les chemins de fer reprennent leur rôle au sein de l'économie du pays, elles remettent petit à petit en connexion les régions du pays et donc la concurrence nationale qui pousse les entreprises à produire plus et mieux.

_Le gouvernement signe en Décembre 1940 une série de mesure protectionniste à l'encontre de produit textile  semi-ouvrés tel que des fibres  ou entièrement manufacturés qui sont exportés, celà pour lancer l'industrie boosté dans ce domaine qui a était ralentie par la guerre.
Le plans d'industrialisation roumain reprend son cour.


_La propagande d'état est au service de la production.
Les affiches simples montrant le géant rouges repoussées grâce au travaille des ouvriers se multiplient dans toute les grands ville du pays par exemple.
Produire devient un devoir religieux pour protéger la croix orthodoxe face aux bolcheviques, c'est une nouvelle croisade.
Les prêtes proches du pouvoir deviennent le relaie de propagande du pouvoir chrétien. La propagande de " la croisade du développement " pour dépasser nos ennemie venait alors d'être théorisé par Horia Sima, approuvé par une serie de prêtre du palais et se mettait en place dans toute la Roumanie. Pas seulement dans le milieux ouvrier mais aussi chez les paysans et dans les écoles ou des le premier age on enseigne celà et on fait naître une philosophie de compétition pour former de futurs élites.

C'est esprit de croisade s'étend aussi bien sure avec son aspect guerrier par l'intermédiaire des légionnaires chez les militaires. Ils prennent de plein fouet cette doctrine dans leur formation et dans les casernes.



Autre mesure.
_Dans le milieu du travaille la hiérarchie des salaires devient étendue afin d'encourager les travailleurs à s'améliorer professionnellement pour obtenir des postes mieux payés. Les meilleurs travailleurs sont montrés en exemple et récompensés même à la radio ou dans des affiches.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Jeu 20 Juil 2017 - 19:10

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Le Double coup d'état du 13 et 14 Janvier 1941.

Spoiler:

Le jeune générale Sanatescu

Contexte: Du 4 au 12 janvier, le garde fer organise une série de conférences à travers la Roumanie, afin de démontrer la nature nationale-socialiste de leur mouvement, la franc maçonnerie ( qui n'est dépassé en mal que par les juifs selon les légionnaires ) du chef d'État et de montrer à Hitler leur loyauté. Les officiers nazis en Roumanie sont convaincues.

De son cotés le jeune roi Michel 1er n'est plus ce simple paravent légitimiste. Ainsi face aux massacres de juifs et à la perte de la Moldavie il décide de prendre les choses en main. Fin 1940 il formante une alliance avec le général Sanatescu ainsi qu'un plans pour prendre le pouvoir.

Ce dernier consiste à inviter Ion Antonescu à déjeuner et à les relever du gouvernement lors d'une audience au cas où il refuserait d'abandonner l'Allemagne et de se débarrasser de la garde de Fer.
Après la destitution du dictateur et de ses fidèles, le roi formerait un nouveau gouvernement composé de membres de l'opposition et se débarrassera des légionnaires.


Le palais royale
Mais l'inexpérience du monarque rend cette alliance très visible, la SS grâce à ses agents infiltrés dans le palais royal était au courant de ce qui se passait mais au grand malheur du maréchal Antonescu l'agence secrète ne mit au courant de ce coup d' état que le chef de la garde de fer à qui elle donne toute sa confiance, Horia Sima, qui décidera de laisser les choses se faire pour profiter de la situation.

Face à l'intransigeance du Dictateur Ion Antonescu.
Mihai Antonescu son bras droit et conseiller se rend seul à l'entrevue fixée avec le roi. Le général Constantin Sănătescu téléphone alors à Mihai pour le convaincre de ne pas affronter Michel Ier dans un moment de crise nationale. Convaincu par cet argument, le dictateur accepte finalement de se rendre au palais royal malgré son mépris pour le souverain. Il arrive au palais à 16h00 et expose au monarque la situation à laquelle est confrontée la Roumanie qui n'est autre que la montée en puissance de la garde de Fer et sa main mise sur l'armée.
Michel Ier interroge le maréchal sur ses plans pour résoudre le problème de la garde de fer et celui-ci se contente d'expliquer son intention de réclamer l'aide de Hitler.
Dans ces conditions, le roi demande au Premier ministre d'abandonner les politiques anti-sémite et pro Allemagne qui préférera la garde de fer afin de faciliter les pourparlers avec les anglais et français mais le dictateur s'y oppose catégoriquement. Le roi le démet alors de ses fonctions après s'être retiré un instant pour aviser ses collaborateurs de son intention.

La garde royale arrête le maréchal Antonescu et le conseiller, qui sont enfermés dans une pièce du palais vers 18h00. Dans les heures qui suivent, le souverain fait également arrêter d'autres partisans du dictateur, qui sont appelés au palais royal.

Le monarque se prépare en outre pour le lendemain à rétablire la constitution de 1923 et la nomination d'un nouveau gouvernement avec, à sa tête, le général Sănătescu. Tout en espérant que l'armée fera dans sa majorité allégeance au roi et son général suite aux défaites du gouvernement fasciste.


Les légionnaires sur Bucarest


Mais en pleine nuit la garde de fer d'Horia Sima qui était au courant de tout le complot débarque en Force à Bucarest, 20 000 légionnaires. Il fait aussi appelle dans la nuit aux régiments de char disséminé autour de la Capital qui obéissent à ses officiers.

Quelques combat éclatent mais la garde royale ne peut rien faire face aux chars, le palais royale tombe à 4h00 du matin.

Le roi, Sanatescu ainsi que Ion Antonescu et ses fidèles sont les prisonniers d'Horia Sima qui fera ordonner pendant cette nuit et en privé l'exécution de son rival le dictateur et ses quelques conseillés et ministres d'une balle dans la tête chacun.

Le lendemain c'est le roi qui est accusé d'avoir fait assassiner le chef d'état et ses fidèles dans son coup d'état selon la garde de fer qui tient le pouvoir entre ses mains.

Sanatescu sera alors fait fusiller et le roi en raison de sa jeunesse et de son sang condamné à l'exil ou il pourra rejoindre son père à Londres. Il est présenté au peuple comme un jeune naïf manipulé par les forces étrangères et franc maçonne. Ce qui explique la miséricorde du gouvernement.

Horia Sima lui est désormais seul homme fort de la Roumanie. Il fait abolire la royauté n'ayant plus de représentants légitime et proclame un état légionnaire exempté de tout boulet et traître à la cause national.

Sima devient le nouveau premier ministre, remplaçant Antonescu de façon légal en tant qu'ex vice premier ministre et se fait nommer maréchal d'honneur en raison de sa participation à la victoire lors de la bataille du Danube.
Il est donc chef d'état, chef de la garde de fer, commandant des légionnaires, maréchal d'honneur de la Roumanie et premier ministre.

" Grand maréchal de la Roumanie " l'ancien grade d'Antonescu sera occupé par le général Dumitriscu pour avoir lui aussi mené les troupes sur le Danube.

Le palais royale devient le bâtiment du gouvernement de la garde de fer.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Mar 25 Juil 2017 - 21:02

Annonce nouveau joueur.

Vinia du 42 joue désormais en binôme avec moi la Roumanie
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Ven 28 Juil 2017 - 12:41

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


" Une seul nation, un seul leader."
____________________________________
les territoires annexés

Horia Sima était désormais le seul homme fort de la Roumanie après avoir évincé tout ses rivaux. Il dirige en maître depuis le palais royale qu'il fait nommer " Grand siège " et instaure ses premières mesures pour la relance économique du pays, les mesures Simiennes inspiré des allemands.


En premier lieu est ordonné d'exploiter nos nouvelles possessions en Bulgarie avec le reste du territoire.
Il s'avère que les territoires détenues sont riches, la dobroudja bulgare est le grenier en céréales du pays et le reste du Nord est doté de champ de pétrole.

Pour l'agriculture, une nouvelle profession fait son apparition en Roumanie, le bio technicien, formé dans la grande école supérieur de biotechnologie de Bucarest. Il a pour mission de collaborer avec les agriculteurs et de partager ses connaissances et les techniques de production agricole qu'il à appris aux producteurs pour booster leur production.

Ils sont demandés et  envoyés travailler dans tout les grands champs d'exploitation et en particulier dans la Dobroudja.

Pour les entreprises pétrolières bulgares,
Elles sont comme toute les autres nationalisées, celles pétrolières intégreront donc l'industrie roumaine qui est bien plus développée que toute les autres dans les Balkans.

Bucarest libérera un fond de 3 millions de livres pour remettre en état et aux normes roumaines les infrastructures bulgares dans le domaine qui ont pu être touchés par des combats.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par vinia le Mar 1 Aoû 2017 - 17:39

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Politique intérieure

Suite a la guerre roumano-bulgare, le gouvernement roumain décida de créer des cartes d'identité spécialement conçues pour les Bulgares pour contrôler leur population et éviter toute rébellion bulgare dans les territoires bulgares annexées.

Les Juifs étant une race inférieure pour la Roumanie, le gouvernement décida donc d’envoyer la population juive roumaine vers la ville de Cluj-Napoca qui est a 170 kilomètres de la frontière hongroise et à 410 kilomètres de la frontière soviétique, ce déplacement a été prévu pour améliorer l’industrie roumaine.

vinia
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 12
Date d'inscription : 28/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Mar 1 Aoû 2017 - 22:02

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


" Une seul nation, un seul leader."

L’EFFORT D'INVENTION ROUMAIN

La société  roumaine a  abandonner les modes de productions traditionnels et apprit la modernité.

En Roumanie pendant des années  les travailleurs ont démontés  et remontés  les machines venues de l'étranger  et les ingénieurs  ont  cogitès à  maîtriser ces mécanismes.

Cette effort à désormais payé.

La Roumanie produit les propres tracteurs modernes britannique reçu en 37, nous n'avons plus eu besoin d'importer  depuis la grande Bretagne  ex allié.
La création de ses machines représentent le plus grand effort du gouvernement dans le domaine de l’agriculture au cotés de la formation des bio technicien
Si ces tracteurs nécessitent l'importation de pièce étrangères, celle de base sont issus de l'industrie roumaine notamment sidérurgique.


Au niveau des armes.

Le char "Vânătorul de Care Mareşal" fut l'effort  routier le plus ambitieux de la Roumanie. Il y a deux ans les soviétiques ont envahis la Moldavie, suite à  celà Bucarest a ordonné la mise en action d'un nouveau projet d'armement pour contrer toute nouvelles offensives.  Toute les carcasses de char russes sur notre territoire ont était récupéré et étudiés  comme toute les autre machines étrangères.

Aujourd'hui le premier prototype  de char roumain a été construit en cet hiver  1941, montant un obusier soviétique de 122 mm sur un châssis de réservoir léger T-60 dans une casemate complètement fermée.
Le nouveau véhicule s'est révélé assez efficace  pour que 8 autres prototypes soit construits d'ici Février 1942.  



Le premier ministre Horia Sima accompagné  comme toujours de ses fidèles légionnaires a était séduit par cette nouvelle arme de guerre durant les testes d'essais mais pas seulement.
Lorsque les Roumains se sont approché des Allemands les officiers de ces derniers en Roumanie  ont découvert le projet et ont été impressionnés par la disposition générale du  char Mareşal

_____________________________________________________

L'INDUSTRIALISATION


La production.

Les mesures simiennes continuaient à  être  mise en place.

_Les femmes ont étaient  appelé  à  venir travailler elles aussi.
Pour participer à  cette croisade du développement.
Les jeunes veuves de guerre  ont était les plus touché  par cette appelle et sont venues par millier travailler dans les usines répondant à l’appelle de la croix et du pouvoir.


_Un plans quinquennal  demandant la production de 50 tonnes de piece d'acier  de plus par an a était demandé par Bucarest.

Les commandes militaires de cannons anti char remorquable ( 753 Reşiţa, modèle 1940. )  sont passés  à  200 par ans.

Les mortiers Brandt Mle 27/31 à  300

La production d'avion IAR 37 et IAR 80   passera elle à  50 chacun par an.


LA CONSTRUCTION

Le chemin de fer roumain est largement performant mais le reste  des  routes  ne sont  pas au même  niveau.

C'est pourquoi Bucarest mit en place un projet de construction  d'auto route reliant toute la Roumanie. Ce projet permettra de 1 la relance économique.
De 2 la mise en compétition des territoires et donc un boost de la production.

120 000 ouvrier au départ devaient être  sur le coup puis finalement seulement 80 000

Cette diminution  s'explique par la menace constante qui s'abat sur la Roumanie.

Les 40 000 autre ouvrier travaillerons à  un autre projet qui servira à  dissuader les menaces qui pèsent sur nous.
:d)
La création de 100 bunker  devant être  capable d'abriter 10 à  20 soldats seront construits à  la frontière moldave ainsi que dans la Dobroudja roumaine à  partir de la prochaine année tout comme le projet routier.


LES TROUPES

_La population doit être prête à défendre la patrie et la religion.

La création d'un  corp de réserviste et ses 10 divisions qui s’étalera sur 10 ans a était voté au parlement.

Les jeunes appelés recevront une instruction militaire de 4 mois chaque année durant 2 ans et seront mobilisable à tout moment durant 4 ans.


_A propos de l'armée de l'air des programmes de nouvelle formation ont étaient mit en place pour les pilotes roumain. Ils prennent la forme de stage dans les bases militaire allemande au cotés des pilotes du reich stationnés en Roumanie.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Jeu 3 Aoû 2017 - 7:35

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


1942.
Après une instabilité politique dû au bras de fer entre la dictature monarchique et la garde de fer qui secoue tout le pays durant des année
Des guerres sur la moitié des frontières.
Et malgré le climat en Europe.

Le calme semble revenir avec un nouveau paysage politique roumain. Un paysage où les communistes ont était viré ou presque par le général Antonescu suite à la tentative d'invasion roumaine et avec un parlement qui aura résisté à la dictature de ce dernier ainsi que celle du roi.

C'est dans ce contexte que de nouvelles élections législatives furent organisées et que la question d'une nouvelle constitution se posait pour remédier à tout ces changements. Celle-ci incluait le changement de drapeau au profit du drapeau légionnaire.



Malgré des résultats mitigés durant les conflits qui ont touchés la Roumanie la garde de fer A gagné le cœur et le vote de nombreux roumains. Elle doit ça en partie grâce à ses entreprises de solidarité.

_Depuis sa création par Codreanu le mouvement entreprend des chantiers communs d'entraide avec ses militants et militantes. Les légionnaire partout en Roumanie mettent la main à la tâche de façon bénévole :d) on part aider les moissons, relever un mur, une digue, réparer un pont dans un village ... etc

_En plus de cela des coopératives agricoles sont mit en place par les légionnaires. Les produits paysans sont transportés par les légionnaires eux même qui les vendent directement aux quartiers ouvriers via leur boutique dans les grandes villes industrielles. Les produits paysans sont ainsi vendues aux prix coûtants sans passer par de vils négociations qui saignent les couches prolétaires qui ont désormais une autre alternative au bolchevisme pour se faire aider.

Depuis qu'elle est pouvoir la légion n'a pas eu les moyens d'institutionnaliser la totalité de ses activités mais Horia Sima fait lever toute les barrières administratives qui les gênaient.

Tel fut la réponse matériel à l'abandon ressentit par le peuple roumain de la part de cette ordre chevaleresque moderne.
Mais la légion c'est aussi un réponse religieuse et spirituelle. La charité chrétienne, l’ascétisme, la piété, l'esprit chevalier affiché  a de quoi séduire les classes paysannes très croyantes de tout le pays qui ne voient pas ici de fascistes tel que les médias étrangers les présentes.

________________________________



Cette année ouvre aussi la question des prisonniers de guerre bulgares et du Tsariste Pantcho Zlatev.

Le 4 Janvier 1942 le procès du Général Zlatev se tint à Bucarest, c'est un homme fier qui s'y tient et un homme qui sera ad jugé non coupable de la politique impérialiste de son défunt tsar, notamment en raison de son refus d'attaquer les troupes roumaines sur ordre des communistes. Il sera libéré après 2 semaines d'emprisonnement et voilà que l'exil politique s'offre à lui ailleurs en Europe.

Au sujet des milliers de soldats bulgares.
La décision fut simple est décidé depuis longtemps.

_Les troupes capturés lors de l'invasion de la Roumanie continueront leur peine de travaux généraux sur les nouveaux chantiers routiers en Roumanie pour gagner leur libération.

_Les soldats capturés alors qu'ils étaient sous les ordres de Pencho Zlatev gagnent leur liberté de suite et le droit de retourner voir leur famille.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Jeu 3 Aoû 2017 - 13:29

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Le camp de travail de Iasi a terminé ses chantiers de réparation de la ville et la totalité des prisonniers bulgares là bas ont était libérés. Le garder ouvert seulement pour les juifs est de 1 un bourbier financier sans aucun profit et de 2 risque d'apporter la polémique et de nouveaux problèmes diplomatique.

Dans ce climat de grâce général les prisonniers juifs de Iasi accusés à l'époque d'Antonescu de Lobbying et de complot seront alors libérés eux aussi.

__________Extension légionnaire_______________



Martin Corvin

Le magyar Martin Corvin et le serbe Slobodan Dacic sont deux personnalités de la garde de fer qui se font de plus en plus connaître dans les milieux intellectuelles et prennent du poids et de la célébrité en Roumanie.

Horia Sima les craint.
Il les craint car ils représentent un prétexte aux adversaires politiques en Roumanie pour attaquer la garde de fer sur son nationalisme.

Mais peu enclin à expulser des membres reconnues pour leur ascétisme, leur foi et leur allégeance à la nation seulement en raison de leur origine. Horia Sima allait mettre en oeuvre la compétence de ces deux hommes pour l’extension de la légion.

Corvin sera mobilisé à Budapest et Dacic à Belgrade pour faire naître les filières étrangères de la garde de fer, exporter le mouvement et ne pas ramener de critique des légionnaires depuis la Roumanie.

Bucarest et la garde leur donnera les moyens nécessaires pour se loger la bas et ouvrir leur propre journaux qui se nommera " Union " où ils développeront leur pensés et la propagande à l'égard des campus universitaire.

L'objectif :d) mobiliser et initier les étudiants de ces pays à l'idéologie légionnaire qui est forte.

C'est comme ça que la légion est née en Roumanie et elle a su résister avec son idéologie forte et ses hommes initier face à la dictature monarchique.

Les légionnaires de ces pays étrangers suivront le même processus que ceux de la Roumanie.
Ils se mobiliseront pour mettre en place leur propre réseaux économiques et solidaire dans ces pays.
Ils appelleront à la lutte contre la corruption et l'union de la foi orthodoxe et du conservatisme nationalisme face aux menaces rouges, athées, cosmopolites et franc maçonne qui pèsent de partout sur le monde libre et chrétien.

___________________________________
Via Allemagne.

Spoiler:
Une délégation de légionnaires estimés est envoyé rejoindre vos cadres en Allemagne pour mettre en place cette coopération économique.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Ven 4 Aoû 2017 - 15:10

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Les élections arrivaient et les différentes familles politiques s'étaient donc lancés dans la course aux législatives. Chacune présentait son nouveau projet de constitution pour combler à la perte de la monarchie, toute divergent entre elle mais se rassemblent sur un point crucial. La proclamation d'une République.

Deux grands modèles s'affrontent parmi tout ce qui fut présentés. Le régime présidentialiste des légionnaires face au régime parlementaire et laïc des libéraux allié de façon classique avec le parti agrarien.

Mais les légionnaires ont gagnés l'aide des conservateurs. De plus dans les milieux ouvriers les " socialistes démocrates " ( nouvelle pancarte des communistes pour échapper au lynchage ) ont totalement perdue le pied au profit des légionnaires. Tout comme le parti agrarien avec les paysans qui considèrent ce dernier comme ne représentant que l'intérêt des grand propriétaires.

Au final les résultats donneront une grande claque aux libéraux.
Les légionnaires gagnent leur paris avec leurs alliés et raflent deux tiers des sièges de la chambre basse au cour d'une campagne extrêmement tendue du à son enjeux mais sans violence contrairement à celle de 1937.

La nouvelle constitution passe et le nouveau régime se met en place.
Le président est doté d'un pouvoir exécutif fort représentée par un président qui :
_ Est élit directement par les députés pour un mandat de 15 ans
_ A les moyens d'agir sur les assemblées qui l'ont mit au pouvoir. Ainsi, nous sommes en présence d'un régime présidentiel fort.


Les ministres sont nommés librement par le président et ne sont que ses collaborateurs.

Dans ce régime si le parlement est affaiblie au profit du président, un nouveau contre pouvoir lui existe. Celui de l'Église.
La constitution stipule en effet dans les devoir de l'état " l'Ortodoxie est religion d'état et la législation Roumaine respecte le droit religieux "
De ce fait le patriarcat de Bucarest est en mesure de bloquer les lois présentés par le président à son assemblée si elles bafouent ses principes.

Au final dans ce nouveau régime le président n'est pas élu au suffrage universel car les élections des députés ont un double enjeu. Pour arriver au pouvoir il faut donc disposer d'un parti politique puissant et fidèle.

______________
Le 20 Février 1942 la République Roumaine est alors proclamée ! Elle est légionnaire et Horia Sima est son président légitime.

Une première réunion gouvernementale eu lieu dans le mois où fut décidé les mesures à prendre par rapport à la crise ibérique mais aussi où a était discuté le cas de l'Allemagne.
Ses nouvelles réformes en faveur du paganisme font accroître l'hostilité aux nazis chez les militants.
Rajoutons à cela retour des légionnaires parti en Allemagne et qui témoignent de l'idéologie horrible misent en place à l'encontre des enfants handicapées et de leur racisme contre la plus part des races d'Europe qui va bien plus loin que le nationalisme promulgué en Roumanie.

___________________________________

MESSAGE A LA TURQUIE

"Nos ligne de défense se resserent et nos armés continuent à se faire face alors que nous comprenons tous que nos forces ne devraient plus être dans ce pays étant donné les menaces qui s'abattent partout en Asie et en Europe. Les provocations ibériques ne sont pas celle de la Roumanie.

De ce fait nous proposons un traité paix qui stipule."

_ Les républiques turc et roumaine s'engage à ne pas s'agresser l'une et l'autre que ce soit en mer ou en Bulgarie.
_ La république roumaine reconnaît le régime de la Bulgarie du Nord et la république turc reconnaît les nouveaux territoires roumains.
_Les corps d'armée qui se font fasse à la frontières retourneront à leur caserne pour éviter toute accident.

La Roumanie et la Turquie s'engage à ne pas se faire engranger dans une guerre mutuel avec le jeu des alliances.

En effet
_ Si une guerre éclate entre la Roumanie et les alliés de la Turquie ( mise à part la Bulgarie du Nord car elle est directement considéré par le traité ) le traité de paix reste pour autant valide et aucun front ne sera ouvert entre turc et roumain.
_La réciproque est vrai si une guerre éclate entre les alliés de la Roumanie et la Turquie. La Roumanie ne se lancera d'aucune manière dans un tel conflit pour soutenir des alliés.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Dim 6 Aoû 2017 - 14:38

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Discours présidentielle roumain officielle d'Horia Sima devant les 329 députés de la nation roumaine.

" Messieurs,

Il est temps pour la Roumanie de prendre le cap et elle a choisis celui de la légion.
Le discours que je vais prononcer devant vous ne pourra peut-être pas être classé, à la rigueur, comme un discours parlementaire, mais comme celui de la promesse de la garde de fer.

Une promesse qui n'est pas celle de la démocratie qui n'est pas un objectif mais un moyen.
Le chef d' état que je represente ne sera esclave, esclave de ses supporters. Nous proposons mieux.

Loin de suivre ce que dicte la crainte de l'électorat, nous chevaliers légionnaires suivons le chemin de la justice et de l'honneur. Un chemin dirigé vers nos frères en Moldavie dont nous avons entendus les appels au secoure et ou il n'y a que deux issus à la fin. La sublime victoire ou la disparition.

Pour celà depuis 2 ans nous faisons ce que l'ancienne monarchie n'a jamais fait.
À savoir travailler à tisser avec toute l'Europe des liens diplomatiques solides pour riposter à toute nouvelle offensive ainsi que multiplier les innovations et les productions de guerre. Nous nous donnons un an pour trouver la solution au problème de l'inflation, une fois réglé nous re multiplierons ces efforts encore et encore.

Cette Roumanie forte je la guiderai sur ce chemin que je vous décris, avec l'allégeance des légionnaires et le respect gagné des millions de roumains.

Si nous vaincrons, nous terminerons à débarrasser la nation des faux artifices démocratiques qui rabaisse le peuple et l'état.

Nous nous appuierons ensuite sur la gloire et le respect gagné de la victoire pour continuer à exporter le modèle légionnaire, seul modèle de bon sens face au fascisme racialiste de Berlin et les inventions maçonniques de l'Ouest.

Quant à la défaite. Il vaut mieux périr dans l'honneur que subsister dans l'infamie.

Mort pour mort. Notre ennemi n'est pas interassable et entendra un jour le crie des cannons roumain doublée de nos croix car l'armée est chrétienne. Cela pour venger les milliers de soldats martyrs,les professeur et les prêtes assassinés. Nous jurons que cela sera notre combat, légitime et glorieux."


Terminant son discours ainsi la foule des députés de la garde de fer se levait aussi au cri de " mort pour mort, mort aux ennemis " et sous un tonnerre d'applaudissements.

En Roumanie le ton était donné.

Placement et Entraînement des nouvelles troupes. d'élites

Spoiler:
En Bulgarie l'ancien drapeau tsariste est baissé et celui de la Roumanie planté.
Les 150 000 soldats à la frontière sont démobilisés et rentreront dans leur caserne bien que 3 divisions s’installeront dans la région pour assurer la sécurité de ces nouvelles zones annexées.

Dans le reste du territoire de nouveaux camps d'entraînements ont étaient ouvert par la décision commune du ministère de la guerre et de l'état major roumain qui mise sa stratégie et son avantage sur les unités spécial en s'inspirant de l'armée allemande.

Car sur la totalité du recrutement militaire roumain, 9000 hommes seront entraînés à devenir des unités sniper en maîtrisant l'art de la communication, la transmission d'information discrètes, la dissimulation urbaine et naturel ainsi que la maîtrises des armes à longue portée évidemment.
Aussi à 15 000 volontaires faisant déjà parti de l'armée ou pas sera ouvert les portes pour intégrer le nouveau corps des commandos roumain dans le quelle ils maîtriseront à la perfection leur fusil d'assaut et les tactiques de combat rapproché au front qui reposeront sur une discipline bien plus stricte que les autres soldats.

Leur formation militaire à ses commandos et sniper se terminera par un stage dans les forêts roumaines et les carpates. Elle sera bien plus poussée tout comme la formation idéologique pour faire de leur morale et de leur courage un exemple pour tout le reste de l'armée.

De plus de nombreuses compétitions sportives seront en parallèles organisées afin de transformer les recrues en véritables athlètes, mais aussi de développer un esprit de groupe, entre soldats, et entre hommes du rang, sous-officiers et officiers

Via Allemage.

Spoiler:
Nos diplomates sont revenues avec un projet d'entreprises militaires en Roumanie qui embaucherai des citoyens allemands. Cela nous conviens.

À Cluj Napoca les entreprises de textiles fermés durant la guerre sont prêtes à être convertit pour accueillir les production de licence d'arme qui ont était discuté ainsi que vos travailleurs qui formeront une main d'oeuvre qualifié.

La balle est dans votre camp vous avez notre accord.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Mar 8 Aoû 2017 - 14:38

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


La menace constante et croissante de l'inflation sur l'économie devenait insupportable pour le gouvernement légionnaire.

Des mesures furent prise sur les axes du champ budgétaire, monétaire et celui du prix pour éviter une crise qui destabiliserai la Roumanie dans sa reprise.

:d)Sur la politique budgétaire.
Plus aucun budget ne sera libéré pour fournir de nouveaux énormes travaux publiques ( tel que le réseaux routiers roumain ) tant que ne seront terminés ceux qui ont lieux actuellement.

:d)La politique monétaire.

_Le gouvernement va agir directement sur la masse monétaire pour la réduire ainsi que sa création.

_Pour ce qui est du taux d’intérêt, les autorités monétaires vont l’augmenter pour réduire les crédits, la masse monétaire disponible et donc l’inflation.

_Le taux de réserves obligatoires lui sera augmenté pour punir via la banque centrale les banques privés qui prêtent trop.
Les crédits accordés par les banques commerciales sont en faite placés en partie à la banque centrale en fonction des quotas de volumes de crédit mensuels décidé par Bucarest.

:d)La politique visant le prix.

Dans la lutte contre l’inflation le ministère de l’économie sera chargé de fixer lui même les prix des biens artisanales vendus par les commerçants et condamner ceux qui ne respectent pas ces prix en vendant trop chère.
Cette politique interventionniste épargnera nos amis paysans et leur produits.

_____________

Au sujet de l'armement militaire générale
Une commande de 13 chars maresals et R35 par mois fut ordonnée mais en retour l'état roumain revient à ses commandes classiques en matière d'avion et d'artillerie standardisé et abandonnent celle de début 1942.

LES PRODUCTIONS MILITAIRES ANNEXES.

À Cluj Napoca est enfin mit en place la zone industrielle de productions d'arme et de munitions annexe au reste du complexe militaro industrielle de base. Elle reprendra les usines ayant fait faillites durant la guerre et les convertis en usine militaire.
Cette ZI a enfaîte comme rôle particulier de produire les atouts simples mes efficaces dont l'armée aura besoin pour faire la différence face à plus gros que soit. La ZI est nommé par le gouvernement " Le CIPA, complexe d'innovation et de production auxiliaire ".

:d)Les machines pour " embouteiller " les armes métalliques y seront fournis par l'état. Les anciens salariés de ces usines sont re recrutés ( 11 000 personne ) pour se lancer dans la création de munition et fusils standard ( notamment à longue portée ) de l'armée roumaine ainsi que de 50 grenade à fragmentation par an.

:d)Mais l''état mise sur un nouveau type de bombe dont la conception de masse est simple et nécessitera pas plus de mille salariés dans cette ZI à qui la formation nécessaire et légère sera donnée.

Ce sont les bombes incendiaires. Le cocktail de flammes roumaines.
Reposant sur l'utilisation de l'éthanol et de matériaux simple tel que le verre et le caoutchouc.
Pour l'instant les productions sont simples ( quelques centaine par an ) et n'ont que peu d'incidents sur l'économie.

VIA LA FINLANDE.

.:
La Roumanie tout comme la Finlande sont à côtés des même grandes puissances. Aussi on sait que les même menaces contre le monde libre planent directement contre nos 2 nations.

Donc dans un intérêts commun d'entraide par rapport à ce terrible contexte :d) la diplomatie de la Roumanie salut ses homologues finlandais et fait ensuite savoir qu'elle veut négocier le plus vite possible la licence et la livraison d'exemplaire d'une arme moderne et de qualité dont dispose les Finlandais. Le KP31 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Suomi_KP31

Nous pouvons nous mettre d'accord sur un prix.
Ou tout simplement nous sommes même prêts à échanger la licence de notre prodigieux blindé et chasseur de chars, le Mareșal, contre la licence du KP31 ainsi que la livraison de 2000 exemplaires de ce fusil.

Tel fut les mots du secrétaires aux affaires étrangères roumaines, monsieur Noniscu
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Jeu 10 Aoû 2017 - 18:44

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Mise à jour des classifications des forces armées.

_Les commandos roumains deviennent officiellement " le corps d'élite des gardiens de fer ", abrégé avec le nom roumains en :d) corps des " pažeans "

_Les nouveaux tireurs d'élite forment eux aussi leur propre corp de force spéciale, le corps des tireurs d'élites.

_Les chars sont désormais exclu des divisions d'infanterie pour former leur propre divisions.

Au niveau de la formation de nombreuses recrues des corps d'élites de pažeans comme de sniper ont su faire leur preuve et montrer des compétences athlétiques de haut niveaux.


Après avoir effectué avec réussite leur stage de survie dans les carpattes mettant en avant leur force morale et disciplinaire.



Et après avoir terminé un entraînement militaire rude.

Doublé de nombreuse simulation de combat pour montrer leur aptitude à vaincre l'ennemi.


Ces jeunes recrues deviennent enfin sous l’œil de l'état major roumain les premiers membres officiels de ces branches d'armées d'élites.


Le fusil automatique KP31 fut désigné comme l'arme standard des pažeans et le Mauzer CZ le fusil de précision des sniper.

Au CIPA le gouvernement roumain fait une commande de 12 000 lunnetes de précision adapté au fusils Mauzer, de 7000 fusils finlandais KP31 et de 20 000 bombes incendiaires.


KP31

Le CIPA devient la première branche du complexe militaro industrielle roumain à tourner à plein régime.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Vautour le Ven 11 Aoû 2017 - 17:37

Retrait de vinia du binôme.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2169
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Sam 12 Aoû 2017 - 21:47

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Affaire politique

Après  que de curieuse affirmations soit arrivés, le gouvernement roumain se doit de  faire savoir que les champs de pétrole de Ploiestie n'ont jamais était  cédé aux allemands en 1940.

Ce  " petit "  quiproquo relève  d'un problème  un peu plus sérieux. Pour certain  représentants roumains enfaîte les allemands  confondent   Bucarest avec Varsovie, les envoyés  de Berlin se veulent en Roumanie comme dans un pays occupés.

Et alors que le nationalisme roumain des légionnaires se détache de plus en plus de celui païen des allemands, c'est dans l'armée  roumaine que le sentiment d'exaspération monte à  son comble.

La tête pensante de l'armée roumaine, celle qui quand elle parle au sein de l'état major c'est comme une parole de prophète. Représenté par des figures  tel que le maréchal Dumitriscu et le général Averscu.

Et bien cette tête ne supporte plus la présence de force militaires allemandes dans le territoire national bien qu'elle fut très  profitable à  l'armée  de l'air roumaine qui a gagné  en expérience avec leur arrivée.

La ligne géopolitique allemande est, pour ces gens  complètement flous. C'est à  dire que le Reich a montré qi'il ne sait plus ou il va depuis que Hitler s'est effacé du gouvernement allemand et qu'ensuite la politique agressive  de conquête de l'Europe a était stoppé net.
Si la Roumanie veut continuer à  prendre son chemin elle doit  alors se saisir d'une route qui n'est pas celle de l'Allemagne incohérente.
C'est dans ce contexte que la direction de l'armée roumaine s'est  lancée dans des initiatives de développement de forces d'élites redoutables capables d'affronter de nombreuses armée  même  les plus coriaces. Une force armée autonome et puissante pour prévoir le cas où la Roumanie ne disposera plus de l'aide allemande.

Et c'est ainsi que le 10 Septembre  1942 le gouvernement légionnaire roumain  fait demander officiellement le retrait des troupes allemandes  en Roumanie dans une volonté qui n'est pas de s'afficher hostiles aux allemands, plutôt de s'en détacher tout simplement.

Mais le Reich n'est pas le seul état sujet à  discussion. Depuis 1940 et la guerre contre l'URSS et les bulgares. De façon tacite les anglais ont montrés  que les accords d'entraide militaire  ne tenaient plus entre eux et les roumains, bien que les arrangements économiques  donné par l'ancien roi de Roumanie en échange  d'une alliance militaire sont encore d'actualité.

De ce fait les ambassadeurs anglais sont alors averti qu'une ré évaluation de ces traités sera faite et nous invitons Londres à  venir négocier  et donner leur position.
De nouvelle livraison d'arme de la part des anglais sont déjà  réfléchie du côtés  roumain comme solution pour conserver ces accords.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Mar 15 Aoû 2017 - 14:02

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN


Si l'année 1942 fut celle du renforcement de la garde de fer en Roumanie.
Horia Sima travaille à  faire de 1943 celle du renforcement  de son mouvement en Europe.

Si le développement des légionnaires en Yougoslavie peine énormément, en Hongrie l'embryon se développe  petit à  petit.

Martin Corvin fait son travail avec sérieux et petit à  petit, avec l'accord d'Horia Sima il prend le visage du " catholicisme social ".
D'abord limitée a certains milieux étudiants, la  mission de Corvin s'ouvre en décembre 1942 à tous les jeunes chrétiens militants, avec pour mission de fédérer ainsi les organisations de jeunesse préexistantes (conférences d'étudiants, cercles divers de jeunes gens etc..). Le mouvement se veut faire une véritable école de formation sociale : par son aumônerie  assurée par le soutient de Bucarest , par ses Congrès annuels à partir de cette année, par ses enquêtes, par ses campagnes. Elle prépare les jeunes chrétiens à leurs futures responsabilités et joue le rôle de pépinière féconde pour la société chevaliere et pieuse à  laquelle tend la garde de fer.

L'aspect  stricte et pieux sera aussi enseigné  aux nouvelles recrues Hongroise.
La légion  Hongroise fidèle  au nouveau public  qu'elle veut fédérer, défendra le monarchisme hongrois. Corvin dans ses journaux est favorable au retour du prince Otto en Hongrie pour mettre fin à  la " régence sans roi ". Derrière tout cette manoeuvre la légion en utilisant cette jeunesse catholique pro monarchie, entamera son rapprochement avec tout ce milieux. Corvin ne veut pas juste de nouvelle recrue, ce plans a pour réelle but d'atteindre le contact avec les militaires  monarchistes.

Et c'est dans cette optique que le chef d'état Sima invite officiellement les fils de Charles 1er d'Autriche, les princes Hasbourg, à  Bucarest pour devenir des représentants hongrois en Roumanie.

Si la Roumanie elle même  devient directement  proche de la monarchie la mission de la légion Hongroise n'en sera que facilité.

L'invitation  formulé par Bucarest s'articule   dans des lettres  personnelles à ces princes signé  par Horia Sima sur le besoin de figure tel que les leurs pour facilité  le vivre ensemble avec les hongrois de Roumanie.

Il est dit à ces jeunes hommes que Horia Sima  offrira par ces figures royales une reconnaissance  officielle au peuple Hongrois de Roumanie et des titres honorifiques aux princes qui accepteront l'invitation ainsi que la possibilité pourquoi pas, d'entamer des études dans n'importe  quelle université  roumaine.

Tout ceci est l'occasion pour la famille Hasbourg de retrouvé  un peu d'éclat  et de l'honneur. De travailler  au bien de leur peuple. Et de vivre avec eux grâce  à  un asile politique parmis les  magyars au lieu de voyager de pays à  pays.

En Yougoslavie seul le temps  nous dira si les légionnaires  ont réellement un avenir la bas.
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Sűltan Ilies le Jeu 17 Aoû 2017 - 11:12

ÉTAT LÉGIONNAIRE ROUMAIN



Arrivée à l’hôpital du président Horia Sima, 23h50


_L'attentat féroce, inexplicable, monstrueusement stupide, avait bien eu lieu. M.Horia Sima, n'était pas mort. Mais, dès le premier examen, que pratiqua un médecin qui se trouvait dans l'assistance, son état apparut grave. Un éclat de table l'avait atteint au ventre et perforé. Un second avait traversé la tête au niveau des oreilles. Le dernier avait traversé l'aisselle droite. Le Président, brûlée, baignait dans une mare de sang. Avec d'infinies précautions, on l'avait transporté à l'hôpital de Bucarest le plus proche. Dans la voiture, M. Sima perdit connaissance. On porta immédiatement le chef de l'État dans une salle d'opération, et les chirurgiens s'empressèrent autour de lui.
Dix minutes après l'admission, une première transfusion de sang fut opérée. Puis une seconde. Le blessé sembla alors reprendre quelques forces et reconnut sa femme, accourus à son chevet. Il put même prononcer quelques paroles. L’hémorragie elle, est stoppée de justesse, aucune artère n'est touchée.
Mais le président tombe dans le coma une heure plus tard malgré la réussite des opérations qui semblaient le mettre hors de danger de mort.

_Ce soir au grand siège de Bucarest c’était la panique. On se rend vite compte que la vie des deux militaires les plus importants de Roumanie. Ceux qui ont sauvé le prestige de la patrie après la guerre de Moldavie et qui ont rendu forte l'armée. Hé bien leur vie est fichue, ils sont morts et leur corps quasiment déchiquetés ne sont plus reconnaissables tellement la violence de la bombe s'est abattu sur eux.
Mathias Corvin a sur le coup prit les choses en mains comprenant que l'avenir du régime est totalement mit en jeu avec cette événement. Après le départ du président il envoie les hommes de la garde de fer empêcher toute sortie ou rentré dans le palais. Aucune information ne doit sortir du bâtiment sans être filtré. Le lendemain 4 légionnaires conjurés se rendent à la police pour assumer leur acte comme le réclame le sens du courage et du martyr des légionnaires.
La ( siguranta renommée ) securitate mit sur le coup par Corvin les prend immédiatement en charge et les déplace du commissariat d'ou ils sont pour un lieux plus privée. Après une journée de torture l'un deux avoue qu'un SS qui est présent en Allemagne était aussi sur le coup et leur a fournit la bombe. 5 jours plus tard le procès non publique de cette allemand et des 4 conjurés est ouvert. Nicolas Vondergrup sans aucun égard pour sa nationalité, Sterie Ciumetti, Petre Ţocu, Tache Savin et Traian Clime sont condamnés à mort par pendaison dans la prison de Bucarest pour crime contre la Roumanie.

_Toute la presse est servi mais l'état ne leur révéle aucunement l'appartenance des assassins à la légion. Dans les journaux c'est 4 nazis roumains aidé par un SS allemand à Bucarest qui ont comploté contre la patrie. Chez la légion l'effet est immédiat. Tout le monde est rallié du cotés du capitaine Sima lâchement attaqué par des partis étrangers.
Chez les peuple nombreux sont ceux qui ont peur, peur pour l'avenir de la Roumanie.

_Le 10 Janvier 1943 le président reprend connaissance. Il est définitivement sortie d'affaire avec une jambe boiteuse pour le restant de ses jours, une cicatrice énorme au ventre et un bras droit brûlée.

_À la suite de cette attentat l'état major roumain désormais dirigé par le général nationaliste Dumitri Coroama bien que toujours en ordre, vient de perdre son influence sur la politique roumaine.


_Matias Corvin est re envoyé en Hongrie après la remise à pied de l'homme fort du pays, qui marqué pour toujours par cette événement allait se diriger vers une politique bien plus autoritaire et sécuritaire
avatar
Sűltan Ilies
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 66
Date d'inscription : 07/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] État Légionnaire Roumain

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum