[x] Royaume de Roumanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[x] Royaume de Roumanie

Message par Jhe le Sam 27 Mai - 21:45

Royaume de Roumanie - Regatul României


Informations générales

Régime politique : Monarchie parlementaire
Capitale : Bucarest
Langue : Roumain
Monnaie : Leu roumain
Population : 19 millions d'habitants
Carte :
Spoiler:
Description générale : Le royaume de Roumanie était une monarchie parlementaire, régime politique de la Roumanie de 1881 à 1947. En tant que principauté vassale de l'Empire ottoman, cette monarchie est issue de l'union des deux « principautés danubiennes », la Valachie et la Moldavie (elles-mêmes vassales des Turcs depuis le XVe siècle). Son indépendance est reconnue en 1878 : trois ans plus tard la principauté est érigée en royaume. À la suite de la guerre d'indépendance contre les Ottomans, la Roumanie perd à nouveau le Bougeac mais acquiert les deux tiers de la Dobrogée, la Bulgarie recevant le dernier tiers. S'en suivirent des années de modernisation du pays jusqu'à la Première Guerre mondiale. La Roumanie, rejoignant la guerre aux côtés de l'Entente en 1916, bénéficie de gain territoriaux importants, reconnus par le Traité de Trianon : la Grande Roumanie voit le jour.

Politique

Roi : Carol II ( depuis 1930 )
Président du Conseil : Gheorghe Tătărescu ( depuis 1934 )
Situation politique : Le Royaume de Roumanie est en 1936 une démocratie parlementaire dans le cadre d'une monarchie constitutionnelle régie par la Consitution de 1923. Important, le pouvoir du souverain est encadré par un gouvernement responsable devant une chambre des députés et un Sénat élus au suffrage universel. La vie politique est dominée par deux partis politiques majeurs : le parti libéral et le parti national paysan plus conservateur. Le premier est actuellement aux affaires puisque le chef du gouvernement est issu de ses rangs. L'égalité politique est garantie par la loi fondamentale au tiers de la population issue de minorités ethniques ( magyars, allemands, juifs etc ). La crise économique fait toutefois vaciller le régime démocratique sur ses bases. La montée de la xénophobie provoquée par la dépression profite en effet largement au mouvement antisémite, nationaliste et xénophobe de la Garde de Fer, créé en 1927, qui se renforce de plus en plus et dont la violence s'affirme de jour en jour alors même que la démocratie sombre fréquemment dans les affres de la corruption ...

Économie

Situation économique : Etat neuf, la Roumanie reste comme nombre de pays de la région une nation rurale et pauvre en comparaison des Etats de l'ouest du continent. Toutefois depuis la fin de la Première Guerre Mondiale, la Roumanie connaît une assez forte croissance économique et un début d'industrialisation non négligable. Cet essor économique limité repose notamment sur les riches ressources pétrolières du pays qui permettent à ce dernier d'avoir un PIB comparable à celui du Portugal ou de la Grèce. La crise économique de 1929 se fait toutefois durement ressentir comme partout ailleurs dans le monde, chômage et misère sont ainsi le lot quotidien de nombre de roumains dans ces sombres années 1930.
PIB : 18,218,000 dollars de 1990

Forces armées roumaines

Effectifs actifs : 410,000 hommes

Armée de Terre :
Effectifs actifs : 400,000 hommes
Equipement :
Spoiler:

Mortars

60mm Brandt mortar model 1935
81.4mm Brandt mortar model 1927/31

Anti-tank guns

47mm Breda anti-tank gun model 1935
47mm Bohler anti-tank gun model 1935
45mm M 32 anti-tank gun model 1932

Field guns and howitzers
75mm Schneider field gun model 1897
75mm Krupp field gun model 1907/12
75mm Schneider-Putilov field gun model 1902/36
75mm Skoda field gun model 1928

105mm Schneider field gun model 1913

100mm Skoda field howitzer model 1916/19
100mm Skoda field howitzer model 1930
100mm Skoda field howitzer model 1934
105mm Krupp field howitzer model 1898/09
105mm Krupp field howitzer model 1912
105mm Krupp field howitzer model 1916
105mm Krupp field howitzer model 1918/40
120mm De Bange field howitzer model 1878
122mm field howitzer model 1910/30
150mm Skoda field howitzer model 1914
150mm Skoda field howitzer model 1934
152mm field howitzer model 1910/30
155mm Schneider field gun model 1917

Mountain guns and howitzers
75mm Skoda mountain gun model 1915
75mm Schneider mountain gun model 1906/09
76.2mm Putilov mountain gun model 1909
100mm Skoda mountain howitzer model 1916

Anti-aircraft guns
13.2mm Hotchkiss antiaircraft machine-gun model 1931
20mm Oerlikon antiaircraft gun model 1928
40mm Bofors antiaircraft gun model 1930
75mm Schneider antiaircraft gun model 1897/17
76.5mm Skoda antiaircraft gun model 1925

Tanks

R-1 light tank
Renault FT 17 light tank
Disposition des troupes :
Spoiler:
- 1st Infantry Division: Timisoara, Arad, Lugoj
- 2nd Infantry Division: Craiova, Calafat
- 3rd Infantry Division: Pitesti, Campulung, Turnu Magurele
- 4th Infantry Division: Bucuresti, Giurgiu
- 5th Infantry Division: Buzau, Ramnicu Sarat, Ploiesti
- 6th Infantry Division: Focsani, Bacau, Piatra Neamt
- 7th Infantry Division: Roman, Botosani, Falticeni
- 8th Infantry Division: Cernauti, Suceava, Dorohoi, Lipcani
- 9th Infantry Division: Constanta, Medgidia, Silistra, Dobric
- 10th Infantry Division: Braila, Tulcea, Calarasi
- 11th Infantry Division: Slatina, Ramnicu Valcea, Caracal
- 12th Infantry Division: Ismail, Bolgrad, Cetatea Alba
- 13th Infantry Division: Ploiesti, Targoviste, Brasov
- 14th Infantry Division: Balti, Feoresti, Iasi, Ungheni
- 15th Infantry Division: Chisinau, Vaslui, Tighina
- 16th Infantry Division: Dej, Satu Mare, Carei
- 17th Infantry Division: Oradea, Cluj
- 18th Infantry Division: Sibiu, Sebes, Orastie
- 19th Infantry Division: Turnu Severin, Orsova, Targu Jiu, Caransebes
- 20th Infantry Division: Targu Mures, Alba Iulia, Aiud, Bistrita
- 21st Infantry Division: Galati, Barlad, Tecuci

The Guard Division was obviously based in Bucharest.

The two mountain divisions:
- 1st Mounatin Division: Sinaia (HQ+1 bat), Predeal (1 bat), Sf. Gheorghe (2 bat), Caransebes (2 bat), Curtea de Arges (1 mtn art regiment), Orastie (1 mtn art regiment)
- 2nd Mountain Division: Bistrita (HQ+1 bat), Aiud (1 bat), Abrud (1 bat), Zalau (1 bat), Sighet (2 bat), Gherla (2 mtn art regiment)

Marine :
Effectifs actifs : 5,000 hommes
Equipement :
Spoiler:
7 destroyers and torpedo-boats (two of which were modern);
3 motor torpedo-boats of British Royal Navy design;
1 submarine;
1 minesweeper;
4 escort and patrol craft;
7 river craft;
35 merchant ships.
Disposition des troupes :
Spoiler:
La flotte roumaine est principalement basée à Galatz et Constanca. Les navires principaux sont intégrés à la flotte de la Mer Noire, le reste dans la flottille du Danube.

Armée de l'Air :
Effectifs actifs : 4,000 hommes
Equipement :
Spoiler:

Chasseurs
PZL P.11

Bombardiers
Potez 25
Potez 543

Disposition des troupes :
Spoiler:
La plupart des appareils de l'armée de l'air sont basés à Bucarest.

Sources :

http://www.worldwar2.ro/forum/index.php?showtopic=3079
https://ww2-weapons.com/romanian-armed-forces-1942/
http://www.worldwar2.ro/
+ un peu de Wikipédia en anglais





Dernière édition par Jhe le Dim 28 Mai - 15:56, édité 1 fois
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Shikkoku le Dim 28 Mai - 15:24

Merci de transposer l'équipement militaire terrestre par écrit sur la fiche et non pas par un lien.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5405
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Shikkoku le Dim 28 Mai - 15:58

Validé.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5405
Date d'inscription : 21/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Jhe le Dim 28 Mai - 16:20

Royaume de Roumanie - Regatul României


En cette année 1936, la Roumanie va mal. La crise économique reste latente, depuis plus de 6 ans elle répand la misère dans de larges pans de la société roumaine. Même si la croissance fut au rendez vous en 1935 le pays reste arriéré du point de vue économique malgré des atouts non négligeables, notamment son importante population et ses réserves de pétrole, qui font du pays un Etat clé au sein d'un continent largement dépourvu d'or noir. Au pouvoir depuis 1934 le Président du Conseil libéral du roi Carol II gouverne tand bien que mal un pays multiethnique dans lequel la haine des minorités est chaque jour plus forte, notamment du fait du mouvement nationaliste de la Garde de Fer. Les succès électoraux de ce groupe et son assez large audience lui permettent de recruter de nombreux "légionnaires" et de répandre couramment une violence latente, en 1933 des membres de la Garde de Fer ont ainsi assassiné le chef du gouvernement en personne. Si le mouvement n'est pas interdit, la politique gouvernementale, appuyée par le Roi tend pour l'instant à une répression des membres les plus extrémistes de ce mouvement qui garde donc toutefois pignon sur rue.

La situation internationale est également préoccupante pour la Roumanie. Tandis qu'à l'ouest la Hongrie de l'amiral Horthy s'enferme dans le nationalisme et les grands plans d'armement, alors même que l'Allemagne de Hitler démontre un peu plus chaque jour son agressivité, à l'est la masse soviétique constitue également un voisinage inquiétant pour la Roumanie. Fort heureusement cette dernière n'est pour l'instant pas dépourvue d'alliés : en cette année 1936 le gouvernement roumain appelle donc à la tenue d'un sommet des membres de la Petite Entente à Bucarest ou dans un autre pays de l'alliance ( Tchécoslovaquie ou Yougolsavie ) afin de réaffirmer la pérennité de cette union stratégique. Dans le même temps le Président du Conseil roumain sollicite des entretiens avec les gouvernements français et britannique, des missives en ce sens sont envoyées à Paris et Londres. Dans l'esprit du gouvernement de Bucarest et du pouvoir royal le renforcement de l'alliance est européenne dans laquelle est intégrée la Roumanie et le rapprochement vis à vis des Etats d'Europe de l'Ouest est un élément clé afin de renforcer le pouvoir en interne face à la montée d'un quasi fascisme déstabilisateur qui pourrait aiguiser les appétits de certains voisins de la Roumanie.


avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Jhe le Mar 30 Mai - 19:17

Royaume de Roumanie - Regatul României


Affaires intérieures :


Sur le papier la Roumanie est depuis 1923 un État dans lequel tous les citoyens sont égaux, sans prise en compte de leur origine ethnique. Toutefois cette affirmation reste largement théorique. En effet environ 1/3 de la population roumaine est membre d'une minorité ethnique, notamment hongroise et allemande, parfois de religion juive. Fréquemment membres des couches supérieures de la population, ces minorités, ainsi que les élites citadines sont fréquemment opposées à la masse rurale et paysanne roumanophone. Cette division inégalitaire socio ethnique entraîne inévitablement, du fait de la crise économique, de nombreuses tensions sociales et ethniques qui se cristallisent ici principalement dans le mouvement de la Garde de Fer. Antisémite, nationaliste et conservatrice, cette dernière prospère sur la misère et les divisions de la société roumaine. Tandis que ses légionnaires multiplient les campagnes d'agitation dans le pays la propagande du mouvement se répand. Cette dernière prône notamment une exclusion des juifs de la société ( application d'un numerus clausus pour leur entrée à l'université etc ) et s'en prend également à divers autres catégories de la population qu'elle désigne comme adversaires et boucs émissaires ( journalistes démocrates, francs maçons ... ). Année électorale, 1937 sera donc une année clé pour l'évolution politique de la Roumanie. L'agitation commence également à se manifester au sein du parti nazi de la minorité allemande roumaine. Ce dernier, mené par son leader Andreas Schmidt, se sent en effet pousser des ailes devant la progression de la Garde de Fer et l'affirmation toujours plus forte d'une Allemagne nazie pangermaniste.

Très inquiet devant la progression de la Garde de Fer, le Roi de Roumanie et son gouvernement, élaborent des premiers plans d'action policiers voire militaires pour neutraliser le plus possible le mouvement nationaliste si ce dernier devenait trop puissant ou déstabilisateur. Discrètement des premières mises à l'écart d'officiers ou de haut fonctionnaires proches des fascistes interviennent également. Les arrestations et emprisonnement de légionnaires se multiplient de leur côté.

Affaires étrangères :


Tandis que dans le pays les nationalistes de la Garde de Fer prônent ouvertement un rapprochement avec l'Allemagne de Hitler le francophile et anglophile roi Carol II et son gouvernement penchent eux plus volontiers l'axe franco britannique et la réaffirmation de la Petite Entente. Cette dernière apparaît toutefois de plus en plus fragile, notamment du fait du glissement vers le fascisme de la Tchécoslovaquie. Dans l'actuelle situation internationale la position roumaine reste toutefois pour l'instant prudente : la Roumanie est en effet relativement isolée de beaucoup de ses partenaires. Officiellement l'exécutif roumain condamne donc le réarmement allemand et soutient la position polonaise sur le sujet mais les protestations restent timides et ont avant tout pour but de faire bonne figure auprès des chancelleries britanniques et françaises. Aucun rupture n'est toutefois engagée avec le Reich, les livraisons de pétrole prévues aux allemands sont par exemple assurées.

Le Roi de Roumanie invite son homologue yougoslave à se rendre à Bucarest pour une visite d’État, faute de réponse tchécoslovaque pour l'instant en vue d'un sommet de la Petite Entente, qui permettrait de renforcer la coopération entre la Yougoslavie et le pays des Carpates, ainsi que de réaffirmer solennellement l'alliance entre les deux nations.

La Roumanie accepte pour sa part des contacts avec les diplomates polonais en vue de négociations préliminaires au sujet des demandes émises par Varsovie. Bucarest tentera d'intégrer la Yougoslavie au processus mais fait d'ores et déjà savoir en coulisse qu'aucun traité ne sera signé par la Roumanie tant que la tension ne sera pas redescendu d'un cran en Europe de l'Est.



avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Jhe le Mer 31 Mai - 20:45

Royaume de Roumanie - Regatul României


Affaires intérieures :


En Roumanie, à l'approche des élections de 1937 qui se tiendront dans quelques mois, la tension monte. La Garde de Fer se renforce en effet de plus en plus et des légionnaires sans cesse plus nombreux rallient le mouvement. Toutefois sous l'impulsion de son chef les violences de leur part se calment un petit peu afin de faire bonne figure face aux électeurs qui seraient indécis. Le parti nationaliste espère en effet remporter de nombreux sièges au Parlement en surfant sur la situation économique qui reste précaire et les tensions ethniques qui se font jour. La politique gouvernementale soutenue par le Roi est elle aussi un angle d'attaque parfait pour l'opposition. Sur le plan extérieur le pays semble en effet isolé dans une partie de l'Europe dominée par le fascisme et le communisme et aucune garantie claire des occidentaux n'a pour l'instant été obtenue par les autorités en place, pire encore la France semble même ignorer la Roumanie. La Garde de fer plaide donc elle pour sa part ouvertement pour un rapprochement avec l'Allemagne nazie, seule capable de protéger la Roumanie du bolchevisme et de l'aider à sortir de la crise. Les relations économiques avec l'Allemagne empêchent en effet l'actuel gouvernement de trancher trop ouvertement, ce qui facilite les critiques contre sa supposée faiblesse. Sur le plan intérieur la stagnation économique et le regain antisémite sont également des éléments qui plaident en faveur des partis extrémistes. Les quelques contacts entre diplomates roumains et polonais sont également exploité par l'opposition : le Roi chercherait à entraîner la Roumanie dans une guerre européenne !

Les sympathisants de la Garde de fer sont donc de plus en plus nombreux et les partisans d'un rapprochement avec l'Allemagne également. Au sein même de l'appareil d'Etat des partisans d'idées proches du fascisme, ou du moins fermement autoritaristes et antisémites, font leur nid malgré les tentatives royales et gouvernementales de contrôler leur influence et de garder la main sur les pouvoirs publics, qui restent pour l'instant en grande majorité loyaux comme le prouve les actions de la gendarmerie contre les légionnaires. Parmi ces hommes à la loyauté douteuse, Ion Antonescu, militaire en vue et connu dans le pays pour ses actions dans les guerres qu'a connue la Roumanie ces dernières décennies, qui est promu en cette année 1937 général de division.


avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Jhe le Jeu 1 Juin - 9:38

Royaume de Roumanie - Regatul României



Assassinat de Corneliu Zelea Codreanu par un juif

C'est lors de son arrivée à un grand rassemblement de la Garde de Fer en vue des élections que le chef de cette dernière, Corneliu Zelea Codreanu, a été assassiné de plusieurs coups de revolvers. Les tirs provenaient d'un tireur isolé mêlé à la foule, immédiatement repéré par les légionnaires présents qui ont molestés l'assassin qui a été extrait de la foule grièvement blessé par les forces de l'ordre. La rapide enquête de la police sur le profil de l'assassin arrive à la conclusion d'un acte politique, le tireur était en effet un juif qui entendait décapiter le grand mouvement antisémite roumain. Les sympathies antisémites et fascistes de certains membres de la police favorisent la diffusion de ces informations au grand public. Les légionnaires endeuillés relancent ainsi rapidement une violente campagne antisémite à Bucarest puis dans de nombreuses villes du pays. Aux insultes verbales succèdent vite de véritables pogroms qui font plusieurs dizaines de morts, malgré les instructions officielles les forces de l'ordre n'interviennent que très modérément. L'antisémitisme est en effet très répandu dans la société roumaine et ce meurtre le réveille encore un peu plus. De nombreux roumains, pas forcément grand partisans de la Garde de Fer sont en effet choqués de cet assassinat politique. Quoi qu'il en soit c'est Horia Sima qui succède à Corneliu Zelea Codreanu à la tête du mouvement paramilitaire quelques heures seulement après les évènements. C'est donc ce dernier qui mènera la campagne législative du mouvement.


Ce regain antisémite est exploité à tout va par la presse de droite et d'extrême droite. Les plus folles rumeurs, souvent calomnieuses circulent, notamment celle attribuant au Roi une maîtresse juive qui le tiendrait sous sa coupe et le forcerait à mener une politique judaïsante. Combinées aux difficultés politiques du Roi et du gouvernement libéral ces rumeurs pourraient être dévastatrices...


avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Vautour le Sam 17 Juin - 19:10

Abandon par inactivité.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2135
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [x] Royaume de Roumanie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum