[√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 21 Juil 2017 - 14:07

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Considérant que le mandat délivré par la Société Des Nations au Royaume-Uni accorde les mêmes droits et mêmes devoirs à la Couronne que ce que celle-ci se donne comme moyens et objectifs dans les territoires britanniques voisins, et en accord avec le Gouverneur Général du Tanganikya et le reste des autorités sur place, sur la base de la transition établie en Jordanie et de la structure donnée il y a peu encore au Protectorat Fédéral d’Afrique Centrale, le Tanganyika est converti en Colonie de la Couronne britannique. Ce faisant avec la Colonie du Kenya, le Protectorat d’Ouganda, le Protectorat de Zanzibar - inclus dans le Protectorat Fédéral des Sultanats Arabes dans son administration jusqu’à maintenant -, il forme le Protectorat Fédéral d’Afrique Orientale.

Un Gouverneur Général reste présent dans chaque territoire tandis qu’est nommé un Gouverneur Général en Chef chargé essentiellement de l’établissement et la répartition du budget ainsi que de l’armée. Au suffrage capacitaire une Assemblée Législative sera élue dans chaque État et une Assemblée à échelle est-africaine selon les mêmes modalités qu’en Afrique Centrale. Dans le Kenya et le Tanganyika la présence non-britannique est portée à 10 sièges par Assemblée sur 30 (2 pour les Indiens, 2 pour les Arabes, 6 pour les Noirs, offrant une représentativité aux minorités indiennes formées par l’importation d’une main d’oeuvre éduquée et anglophone du Raj britannique durant ces 20 dernières années); au Zanzibar, les Arabes disposent de 6 sièges et les Noirs de 4; en Ouganda, les Noirs disposent des 10 sièges, dont 8 pour les Baganda : ces Assemblées ont avant tout un rôle symbolique donnant l’apparence d’une délégation et d’une entrée d’indigènes dans les organes de pouvoir, mais le Gouverneur Général en Chef reste le seul véritable maître et le Parlement britannique garde le dernier mot en matière de légifération. Au Zanzibar (et sur les quelques kilomètres de côte kenyane qu’il possède), l’Assemblée est présidée par le Sultan de Zanzibar Khalifa bin Harub qui épaule le Gouverneur Général.


Au total, ce sont 8 millions de livres sterling qui sont investis par la Couronne directement. Kenya and Uganda Railways and Harbours devient la Eastern African Railways Company pour la gestion du réseau ferroviaire du territoire ainsi que des quais des grands lacs (Albert, Nyasa, Victoria, Tanganikya), et avec leurs ferries et car float, trois cargos étant commandés au chantier naval qui va être élargi de Kisumu. Il prendra en charge la modernisation électrique du réseau en Afrique Orientale, déjà très bien établi depuis des années, et comme nouveaux chantiers la connection de Kasama à Mbeya; de Juba, au Soudan, à Kampala - Juba qui sera elle-même connectée à Wau; ou encore de Dar As-Salam à Mombasa.

L’Ouganda inspire aussi le reste de l’Afrique Orientale concernant le droit du travail : les Britanniques cherchent à encourager partout dans le territoire le rachat aussi bien par des travailleurs que par des riches Indiens ou Arabes de la Péninsule parvenus sous la même autorité britannique, de terres agricoles, et la constitution de coopératives autonomes notamment pour le maïs, le coton, le thé, le café, la canne à sucre. La Barclays Bank of Kenya et la Barclays Bank of Tanganyika, avec la Barclays Bank of Uganda, sont fusionnées pour former la Eastern Africa Bank, dont le siège sera placé à Entebbe. D’ailleurs si la capitale de la fédération sera Nairobi, évidemment, toujours à Kisumu le Gouverneur en Chef a commandé la construction d’un Palais de l’Afrique Orientale, un projet pour 5 ans d’une résidence qui bordera le Lac Victoria et se veut une ambitieuse démonstration architecturale dans l’ancienne tradition edwardienne s’inspirant fortement du Rashtrapati Bhavan dans la structure, les couleurs, les angles et l’ornementation : il disposera d’un dôme central et élevé, d’allées en colonnes, d’une étendue de sable rouge, de portes de fer à l’avant cachant une statue des Rois George V et George VI tenant chacun un lion en laisse, des « Imperial Gardens » à l’arrière ouvrant directement sur le lac et sur les quais personnels du Gouverneur.


Concernant les ports, de même que Berbera en Somaliland, Mombasa et Der As-Salam vont recevoir plusieurs canons, mitrailleuses, et des ingénieurs pour fortifier leurs environs. La Couronne souhaite en faire les grands centres portuaires de l’est du continent qu’ils sont déjà et ont été dans leur histoire, gorgés de vie, de marchands étrangers, où se croisent Perses, Arabes, Indiens, et même Malais; est créée la Eastern Africa Shipyard, contrôlée par le Gouverneur Général en Chef dans ce but, qui aura pour charge l’agrandissement et des terminaux et de sa flotte pour le transport commercial; dans les deux villes sont construits aérodrome et port militaire mais aussi un chantier naval. L’ambition de l’état-major et de faire de Mombasa le centre du projet de African Fleet : après la Indian Fleet et la Arabic Fleet, une African Fleet capable de défendre en permanence les intérêts britanniques en Afrique de l’Ouest comme en Afrique de l’Est, ainsi que la défense si nécessaire de l’Union d’Afrique du Sud. La IMC Eastern Africa est fondée qui regroupe de précédentes entités de la IMC dans la région pour assurer notamment dans le Tanganyika la production de diamants (deux mines supplémentaires vont être construites au nord), d’argent dans le Kenya, ou d’autres minerais dont l’utilité apparaît comme de plus en plus importante et l’extraction industrielle possible comme le titanium. La Eastern African Oil Company est formée qui aura pour charge la prospection le long des côtes de la fédération et dans le Lac Victoria, géologues et explorateurs assurant au gouvernement que dans ces eaux africaines reposent de précieuses réserves.

Parallèlement aux deux centres déjà établis que sont Mombasa et Der As-Salam, le Gouverneur en Chef souhaite dynamiser les deux ports importants les plus au nord et au sud : Lamu au Kenya, Mtwara au Tanganyika. Dans les fortifications évidemment, de par leur position, mais aussi d’un terminal pour marchandises dans chaque port et des subventions octroyées dans leurs régions pour la culture des fruits exotiques (mangues, noix de coco, bananes) et des arachides (des Marketing Boards leur sont d’ailleurs désormais dédiées à Londres qui supervisent les transferts), un marché toujours juteux et surtout trouvent en ces deux villes de formidables accès aux mondes. À Lamu, précisément un peu plus au nord sur l’île de Siyu, une base militaire des forces armées britanniques est aussi en construction au sud de son aéroport avec l’agrandissement de son terminal pour ferries en vue d’en faire un port capable de ravitailler des navires de guerre britanniques et de transférer rapidement rapidement des troupes vers Lamu; une piste d’aviation supplémentaire accompagnera celle déjà en place, avec des hangars, l’occasion d’employer le ciment aussi produit dans la région.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 21 Juil 2017 - 23:50

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État accepte au nom de la Couronne, du gouvernement, du peuple britanniques, d’accueillir le Roi Roumain ainsi que sa famille et tous ses partisans qui le souhaiteraient, lui avec qui avaient été tissés des liens commerciaux sérieux et établies d’étroites relatons. Peiné par les vives tensions éclatant dans les Balkans il espère que les protagonistes de la Troisième Guerre Balkanique sauront trouver un consensus et que la Roumanie respecter en tant qu’État les engagements qui avaient été pris par son gouvernement. .


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

Dans le Cabinet c’est une réforme cruciale aux yeux du Premier Ministre et de plusieurs de ses proches politiques, autant que chez les Lords ou dans la Chambre des Communes - mis à part quelques conservateurs durement atteints - qui a été murie et promulguée après avoir été votée à la fin du mois dans l’Empire britannique. Il s’agit de revoir en effet ce qui peut ne sembler qu’un détail mais marque dans les esprits un rapport de force et l’estime, la considération que porte la Couronne et ses administrateurs aux peuples qui lui sont soumis. Les travaillistes du gouvernement ne sont en effet pas particulièrement attachés aux lubies décolonialistes de quelques extrêmes du paysage politique britannique mais cherchent à concilier au mieux leur volonté de maintenir prospérité, sécurité, stabilité dans tout l’Empire et revendications locales, d’où tous ces changements de structures qui ont été opérés ces derniers mois qui ne plaisent pas aux conservateurs partisans du maintien d’un ordre passé. La réforme, donc, porte sur les noms des territoires britanniques actuels ou anciens, divisés en cinq catégories : les Crown Territories (anciennes Crown Colonies, incluant Terre-Neuve); les British Protectorates; les British Federations (anciens Protectorats Fédéraux que sont la Malaisie, l’Afrique Centrale, l’Afrique Orientale, les Émirats arabes, les Sultanats arabes, le Nigéria); les British Closed Dominions (Australie et Nouvelle-Zélande); les British Dominions. Mis à part ce dernier groupe, aux États souverains et aux relations entretenues par un Secrétaire différent, le reste ne sera plus géré par le Secretary of State for the Colonies mais le Secretary of State for the Overseas Territories.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 22 Juil 2017 - 18:37

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Les commandes passées cette année par la Royal Navy sont les suivantes :

* Porte-avions : 3 Classe Luxurious (1944)
- En cours : 3 Classe Unicorn (1943) + 3 Classe Implacable (1942)
* Escorteurs de porte-avions : 9 Classe Attacker (1942) + 3 Classe Avenger (1942)
- En cours : 1 Classe Pretoria (1943) + 1 Classe Activity (1943)
* Transporteurs d’hydravions : /
* Sous-marins : 12 Classe U (24 produits au total) (1942) + 9 Classe T (40 produits au total) (1942)
* Cuirassés : /
* Croiseurs légers : 3 Classe Crown Colony (1943) + 1 Classe Minotaur (1944)
* Croiseurs lourds : 1 Classe Raj (1944)
* Croiseurs poseurs de mines : 1 Classe Abdiel (1944)
* Destroyers : 9 Classe Q (1942) + 9 Classe R (1942)
* Frégates : 18 Classe River (1942)
* Corvettes : 18 Classe Flower (74 produits au total) (1942)
* Sloops : 9 Classe Black Swan (1942)
* Moniteurs : 5 Classe Roberts (1942)
* Navires amphibies : 3 Classe Boxer (1942)
* Poseurs de mines : 18 Classe Bangor (1942)

Le Luxurious n’est qu’une version légèrement améliorée du Illustrious, employant deux hangars, avec une piste plus longue et plus large. Sa conception et notamment son tonnage sont tenus secrets.


Pas de commandes supplémentaires passées auprès pour la Royal Indian Navy, celles de 1940 demandant davantage de temps que prévu le temps de rendre opérationnels tous les chantiers navals en travaux. Les corvettes de Classe Bathurst sont annulées par ailleurs mais 9 Classe River sont toutefois commandées pour 1943 (sous le nom de Classe Ganga).

L’Amirauté annonce trois projets, dont deux concernent l’Afrique : la constitution de la Royal Malaysian Navy, de la Royal Eastern Africa Navy et de la Royal Nigerian Navy. Remplaçant les marines des Forces de Défense de chacun de ces entités, ces Navy auront pour ambition l’établissement d’une flotte locale commandée par des Britanniques déjà sur place, connaissant les mers proches, aidés de marins locaux, capables dès lors de répondre rapidement à la moindre menace dans leur zone, veillant aussi à la réception d’abord de navires de la Royal Navy voire à terme la construction comme dans le Raj de navires au sein de chantiers navals dans les territoires mêmes faisant économiser toutes sortes de frais logistiques et dynamisant précisément les économies des territoires en question.

Or ces créations sont des suites de modifications plus larges : en Malaisie l’Union Malaise Britannique laisse place à la Fédération Britannique de Malaisie dont sont séparés les Territoires Britanniques de Malacca et Penang mais qui regroupe désormais les Protectorats de Sarawak, Bruneï et Sabha. Pour autant si Malacca et Penang reprennent en main par leurs administrateurs britanniques respectifs, comme Singapour et Labuan, leurs forces armées par la constitution de Gardes Royales, sur mer ce sera dans tous les cas la Royal Malaysian Navy qui protégera la Fédération Britannique de Malaisie et les anciens Établissements des Détroits. La Royal Malaysian Navy, avec la Royal Indian Navy, épaulera la Royal Navy dans la Indian & Pacific Fleet et permettra à la Fédération et aux quatre cités britanniques de posséder leur propre marine, de commencer à former leurs premiers marins pour garder leurs propres côtes et notamment défendre la superbe Singapour.

Au Nigéria, les autorités maritimes se divisent en trois : une marine quasiment inexistante, la Nigerian Ports Authority et la Nigerian Inland Waterways Authority. La Royal Nigerian Navy en devient la marine officielle en cela. En Afrique Orientale de la même façon sont formées la Royal Eastern Africa Navy (suivant les fonds récents débloqués pour le développement du littoral est-africain), la Eastern Africa Ports Authority (qui prendra en charge la gestion des concessions notamment à la Eastern Africa Shipyard) et la Eastern Africa Inland Waterways Authority (séparée de la Eastern African Railways Company qui se cantonnera au réseau ferroviaire et aux car float). Les deux Navy deviennent la moelle de la African Fleet.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 22 Juil 2017 - 22:51

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


MINISTRY OF POWER OF UNITED KINGDOM

Dans deux blocs en Malaisie, près de Mukah et de Papar, Burma & Malaysia Oil Company entame ses premiers forages définitifs après plusieurs mois à tâtonner le terrain en vue d’ajouter à Miri deux sites sérieux d’extraction de pétrole brut dans la Fédération Britannique. Disposant du monopole quasi-complet sur le pétrole en Birmanie et en Malaisie, la BMOC produit ainsi plusieurs millions de barils tous les ans (estimés à 7 pour cette fin d’année) qui vont en augmentant et continue aussi ses recherches en Birmanie - notamment à Myanaung où un nouveau site est aussi en développement - d’où elle vient et fière d’une expérience de presqu’un siècle dans la région - à l’époque où d’autres pays continuaient de vivre de riz et d’eau fraîche.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

L’état-major annonce le lancement pour l’année prochaine de plusieurs véhicules blindés par l’Associated Equipment Company jusque là peu concentrée sur l’industrie militaire, ainsi qu’Humber, Guy et Daimler. AEC lance le AEC Armoured Car et le AEC Armoured Command Vehicle, le premier dans la lignée des autres compagnies commandé pour 100 exemplaires (véhicule à quatre roues atteignant les 65 mk/h et portant un QF 2-pounder pour commencer) et le second en tant que véhicule de commandement ne disposant pas de canon mais semblable à un car blindé, au blindage de 10 mm environ, une innovation permettant de protéger et de rendre mobile le commandement des armées. Guy va produire un Guy Armoured Command Vehicle (Lizard) sur le même principe; 50 exemplaires de chaque sont lancés.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 23 Juil 2017 - 15:51

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Royal Arsenal, pour répondre aux commandes militaires en terme de fusils et d’artillerie, avec leurs munitions et pièces de rechanges continuellement demandées pour ne pas laisser les unités vieillir, maintient l’établissement des Royal Ordnance Factories dans le pays (3 usines en construction dans le Yorkshire et l’Hampshire); ainsi que dans le Raj et désormais en Afrique Orientale, avec la construction d’un centre près de Kisumu qui emploiera une main d’oeuvre locale supervisée par des administrateurs britanniques, la situation de la ville en faisant un centre de l’Empire britannique en Afrique subsaharienne, reliée par voie fluviale ou ferroviaire aux autres régions. En partenariat avec General Electric Company, le Royal Arsenal va aussi établir des Royal Electric Factories dédiées spécifiquement à la production d’engins électronique à visée militaire, notamment des radars, radios, tubes électroniques, lampes, divers outils d’analyse.


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères fait savoir que le Premier Ministre Clement Attlee accepte avec grand plaisir la venue de la délégation australienne à Londres, qu’il accueillera avec tout son gouvernement ainsi qu’avec la famille royale.

Le Secrétaire d’État remercie son homologue égyptien pour ses propos rassurants et conciliateurs, lui assurant que les liens anglo-égyptiens n’ont en rien été entamés par ces déclarations. La Anglo-Egyptian Oilfields Limited, compagnie britannique déjà présente sur le sol égyptien, est prête à prendre en charge les contrats que le gouvernement égyptien souhaite impulser; de même que l’Imperial Mining Company of Middle-East dans le secteur minier. Concernant les investissements britanniques, le Chancelier de l’Échiquier ne peut simplement transférer la gestion de ces sommes mais le gouvernement égyptien peut tout aussi bien régulièrement donner des pistes et orienter les investisseurs britanniques vers les secteurs qu’il estime intéressant et stratégique à la fois pour eux et le pays; par exemple, si le gouvernement égyptien n’a pas pu investir l’argent de Britanniques dans le secteur touristique comme précisé auparavant, sa volonté de le développer a poussé les investisseurs dans ce sens : ce secteur est en effet en croissance dans toute la Méditerranée et les travailleurs britanniques, la paix et d’excellentes relations revenues avec Le Caire, hésitent de moins en moins à se rendre de nouveau en vacances à Alexandrie.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Lun 24 Juil 2017 - 20:28

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

Après les travaux qui vont pour se terminer pour la constitution d’un réseau ferroviaire d’Aden à Muscate, le Secrétaire d’État aux Transports avec le Vice-Émir annonce la constitution, suivant la connexion territoriale entre les deux morceaux de la Fédération Britannique des Émirats Arabes, d’une seconde ligne de Muscate à Doha en passant par Abou Dhabi et Sohar notamment prolongeant donc la première, constituant la Gulf Railway. Pour l’occasion la Gulf Railway Company est créée qui devient la compagnie ferroviaire officielle des possessions britanniques dans le Golfe Arabique - et le potentiel partenaire du Royaume d’Arabie et de La Mecque et de l’Imamat du Yémen dans la région. C’est donc aussi celle-ci qui prendra en charge, ou simplement continuera (avec le même personnel britannique ou indien, et maintenant quelques arabes) la mise en place du réseau en Somaliland. Par ailleurs l’Émirat du Koweït, au vue des récentes tensions en Irak, craignant pour son indépendance et son intégrité, a accepté enfin d’intégrer la Fédération Britannique des Émirats Arabes, qui contient désormais tous les protectorats britanniques dans le Golfe Persique.

Dans la région ce sont trois projets qui voient aussi le jour en complément : d’abord à Aqaba le gouvernement britannique, en accord avec le Roi de Jordanie sous sa protection, souhaite développer ce port stratégique donnant sur la Mer Rouge, non en vue de concurrencer les alliés (hormis l’Italie) qui la bordent mais bien au contraire pour en faire un noyau britannique politique, économique, militaire, d’où pourront être menés des programmes divers de rapprochement avec les voisins. Cela passe par la construction par la récente Red Sea Ferry Company - créée pour l’occasion - , d’un terminal pour ferry dans le port qui permettra d’établir de multiples lignes vers les autres ports de Jordanie, l’Arabie, l’Égypte, jusqu’au Yémen et à Aden. La Eastern Africa Shipyard, bien qu’éloignée de ce que son intitulé sous-entendu comme ciblage géographique, en tant que structure désormais constituée, commençant à être connue des investisseurs, qui développe aussi ses concessions en Péninsule Arabique, prendra en charge la construction d’un chantier naval militaire inclus dans une plus vaste encore zone portuaire capable de recevoir tankers et autres transporteurs de matières stratégiques (et dont le coût s’élève à plusieurs centaines de milliers de livres). L’acier travaillé sera importé directement du Raj, les machines du Royaume-Uni, pour ne commencer qu’à 3 quais. Aqaba par ailleurs a ce net avantage d’être incrusté entre le Sinaï et la Péninsule, ce pourquoi la défense ferroviaire passant par le Sud du Sinaï sera un atout et Charm el-Cheikh garnie d’une douzaine de QF 4 inch Mk XVI naval gun. La zone portuaire se nommera la Abdallah Naval Industries.


Le second projet concerne le Territoire Britannique d’Aden : si les anciens Protectorats d’Aden sont désormais regroupés dans une Fédération Britannique plus vaste, le Territoire Britannique d’Aden, ancienne Crown Colonie, est renommé Territoire Britannique d’Arabie du Sud (British Crown Territory of South Arabia). Dans la ville même d’Aden, la Eastern Africa Shipyard est appelée pour la construction d’un transhipment port supplémentaire.


Le troisième projet est une étonnante idée du Roi George VI, retenue et rapportée par le Premier Ministre puis remise au Secrétaire d’État, concernant les îles Khuriya Muriya du Territoire Britannique précédemment formé. Sur le long terme il s’agit de construire, comme les colons des anciens temps mais ici sur un terrain quasiment entièrement vierge, stratégique par sa position, possédé entièrement par la Couronne, une ville à partir de rien. Pour ce faire le gouvernement d’Aden va financer de lui-même une partie du voyage et les constructions d’habitations (jusqu’à 10£) tandis que des affiches sont collées en Grande-Bretagne et en Irlande du Nord dans les grandes villes, mais aussi en Israël et dans les protectorats britanniques du Moyen-Orient avec l’autorisation des souverains, ou dans le Raj, puisque les premiers arrivants seront des travailleurs établissant leurs lotissements, des hôtels et auberges, développant le port, formant des commerces sur des lignes allant de Karachi ou de Muscate vers Aden déjà établies de longue date, pêchant aux côtés des locaux, et formant une économie de collecte du guano (précieux engrais) présent en grandes quantités dans les cinq îles de l’archipel. Le Gouverneur Général britannique d’Arabie du Sud se rendra régulièrement sur place pour superviser cette installation et amenant avec lui des urbanistes de l’Empire chargés des premiers tracés de la ville, nommée Zerzura.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 25 Juil 2017 - 4:09

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État est favorable à l’organisation d’un sommet quadripartite à l’initiative du gouvernement égyptien pour discuter de la menace que représente la formation et la stabilisation d’une Union Ibérique nationaliste; il salue là une demande habile, confidentielle et des plus importantes. Il autorise bien entendu que des missions diplomatiques soient envoyées à Charm al-Cheikh dans le cadre d’une rencontre entre le Royaume d’Égypte et le Royaume de La Mecque et d’Arabie - qui n’est plus saoudien désormais mais hachémite - tant qu’un émissaire jordanien et un émissaire britannique pourront y assister.

Il transmet aussi que le secteur de la pêche pourrait être intéressant pour les investisseurs britanniques. Concernant les 600 000 Livres égyptiennes demandées dans un but militaire, la Couronne ne peut clairement pas se permettre un don aussi massif directement depuis ses coffres, mais il enjoint et autorise un emprunt à taux réduit auprès de la Anglo-Egyptian Bank.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 27 Juil 2017 - 16:19

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


MINISTRY OF HEALTH OF UNITED KINGDOM

Depuis 1911 les Britanniques profitent d’un système d’aides divisé en deux structures, à savoir la santé et les pension d’un côté (administrés par des acteurs approuvés) et l’assurance chômage (administrée par le gouvernement directement). C’était l’un des enjeux de la campagne de 1939 qui a amené Clement Attlee au pouvoir, lequel avait insisté sur l’insuffisance du système social britannique, la nécessité d’étendre et de centraliser entre les mains du gouvernement le secteur des assurances en assurant à tous un système national équitable, répondant à tous les besoins à toutes les étapes de l’existence des sujets britanniques. Ce qui va être fait après un vote du Parlement en ce sens, rempli de travaillistes mais aussi de conservateurs favorables à ce projet ambitieux.

Tous les Britanniques en âge de travailler devront payer une contribution à l’Assurance Nationale pour commencer basée sur un taux fixe de leur revenu sans considération de la classe sociale des individus, c’est-à-dire bas mais universel, qui via un département du Ministre de la Santé et du Ministre du Travail prendra en charge le financement d’une aide médicale gratuite pour tous en partenariat avec les conseils locaux et en captant l’activité des associations non-gouvernementales ou des institutions religieuses. L’Assurance Nationale portera aussi en charge l’aide aux chômeurs, aux sans-abris, aux handicapés, aux veuves et orphelins, puisque les bénéfices centralisés de la collecte des contributions à échelle nationale permettront de la même façon de centraliser les aides apportées à tous ces miséreux, leur apportant une pension, la même aide médicale que mentionnée plus haut et une aide à l’éducation notamment pour les enfants défavorisés ou abandonnés.


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Royaume-Uni vient de libérer le Yémen et l’Asir de l’ogre saoudien belliciste et décapitateur que déjà l’Union Ibérique pense pouvoir avancer des pions dans la Péninsule Arabique pour s’y implanter : loin de rechercher une reconnaissance éternelle ou une soumission d’inférieurs, le Premier Ministre britannique a eu vent des requêtes ibériques qui dépassent l’entendement mais plus encore démontrent une volonté de s’insérer dans la région par le moindre orifice possible et trouvable quand bien même ces zones auraient été sauvées et rendues indépendantes par la Couronne même que les nationalistes ibériques exècrent.

Ce faisant, influencé par le Secrétaire d’État à la Guerre qui connaît précisément maintenant la situation en Péninsule Arabique et par son Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères qui a pu tisser des liens resserrés depuis des années notamment avec Sanaa, il propose à son tour à l’Imam du Yémen et à l’Émir d’Asir auxquels il a rendu leurs territoires d’avant 1939 la signature d’un accord de protection sur la base des accords de protection signés avec des souverains proches notamment à Muscate, dans les anciens États de la Trêve ou au Qatar, par exemple. Les deux territoires en effet semblent attiser les vues de puissances étrangères malintentionnées : si pour le moment il ne s’agit que d’une Union Ibérique lointaine et à l’empire déchu, d’autres nations implantées plus proches pourraient souhaiter profiter de la fragilité des deux États. Or le Royaume-Uni garantirait par un tel traité la totale sécurité de ces pays et leur prospérité : les anciens protectorats d’Aden seraient séparés et formeraient avec eux la Fédération du Yémen, un protectorat fédéral. Avant son accession au pouvoir et la lutte contre les Saoudiens, Ahmad bin Yahya avait certes formulé certaines revendications à propos d’Aden mais d’une part a frôlé une invasion et son émir allié la destruction totale, d’autre part c’est précisément une unification du Yémen qui est en jeu.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

En terme d’artillerie suivant le First Tank Plan et le First Anti-Tank Plan, toujours, le QF 4.5-inch Naval Gun dont plusieurs centaines de la Mk II sont sortis (20 sont envoyés à Gibraltar d’ailleurs), non-mentionné en janvier, est commandé dans sa Mk V pour 300 exemplaires. Une Mk IV (avec sa Mk V adaptée pour char) du Ordnance QF 6-pounder est aussi sortie au frein de bouche réétudié avec son piston pour de meilleurs rechargements et une stabilité accrue - 300 exemplaires sont commandés. Peu a été dit sinon des commandes de BL 5.5-inch Medium Gun, un obusier chargé de remplacer le BL 4.5 inch Medium Field Gun à terme, solide pièce d’une portée de 14 kilomètres de 140 mm de calibre. Dans le cadre du Heavy Tank Mk II, Titan l’état-major étudie la faisabilité d’un Mk III qui disposerait d’un Ordnance QF 32-pounder.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 28 Juil 2017 - 18:12

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


MINISTRY OF HEALTH OF UNITED KINGDOM

Les capitaux de la Imperial Chemical Industry s’écoulent désormais dans tout le secteur pharmaceutique qui se nationalise ainsi petit à petit, le gouvernement travailliste d’Attlee considérant que la santé humaine, que ce soit celle de Britanniques comme de tous les sujets de l’Empire - puisque l’ICI s’implante partout où des vies sont à soigner dans le cadre de sa production de vaccins, médicaments, appareils médicaux - dépasse la concurrence privée et demande non pas une stimulation par la quête individuelle de profits mais la volonté d’atteindre un bien commun. Depuis l’impulsion publique et l’absorption de Galxo ainsi que depuis peu de Joseph Nathan and Co, ses centres pharmaceutiques se multiplient ainsi : présente dans les îles britanniques, elle en dispose aussi dans toutes les grandes villes du Raj (Mumbai, Karachi, Calcutta, New Delhi), à Singapour, Khartoum, et désormais même à Aden que la Couronne souhaite transformer en véritable perle arabe de l’Empire, tandis que son logo se retrouve dilué partout sur ses capsules et boîtes de médicaments. La compagnie prend ainsi en charge l’entièreté de la demande militaire et nationale de pénicilline après qu’à Oxford ait été découvert le moyen d’en produire en grande quantité de manière pure et stable, pour plusieurs milliards d’unités.

Ses laboratoires s’épuisent jour et nuit pour l’amélioration des traitements de la tuberculose, du paludise, cauchemars dans les territoires britanniques, ainsi que de la dengue, de la maladie du sommeil, et autres maladies connues malheureusement que trop bien dans le Raj ou en Afrique par exemple. Dans ces centres, tous les moyens sont mis à disposition des chercheurs, du matériel aux animaux pour évoluer dans un environnement stérilisé et pouvoir développer des recherches sur des sujets vivants, comme à Nairobi où l’ICI compte s’implanter.


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État accepte la proposition du Royaume des Pays-Bas pour une rencontre portant sur la coopération dans le Pacifique. Il accepte que des hommes d’affaires britanniques représentant des compagnies bancaires ou minières se rendent en Égypte. Il accepte une rencontre avec le gouvernement népalais à Katmandou. Il indique aussi souhaiter une nouvelle rencontre avec le gouvernement norvégien à Oslo, sans représentant danois cette fois, pour discuter des liens entre les deux pays.

Recevant les réponses des souverains du Yémen et d'Asir, il considère donc qu’ils refusent légitimement une mise sous protectorat mais accepte la protection du Royaume-Uni, s’il fallait le répéter après la guerre contre l’Arabie Saoudite, contre toute attaque ou toute tentative d’emprise d’une quelconque façon sur leurs régimes ou leurs territoires.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 29 Juil 2017 - 18:30

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

L’état-major britannique rend plusieurs rapports en ce mois de septembre 1941 :
* Concernant les armes personnelles avec un peu de retard 50 000 unités sont commandés des modèles 73 et 76 de grenades. Devant le succès des premières réceptions de Sten Gun, pistolet-mitrailleur, a été développée durant l’année le Mk II avec un canon remplaçable, chauffant moins rapidement, un chargeur glissant partiellement en dehors de l’arme, pour une production industrielle et une première commande rapide de 50 000 unités.
* Revenant sur l’annonce du début d’année, la réserve est augmentée de 100 000 hommes par le recrutement de volontaires cherchant à obtenir une formation militaire, à se donner pour leur pays, sans dédier des années à une profession qui n’est pas la leur, portant ainsi le total de la réserve à 400 000 hommes, soit l’équivalent du nombre d’actifs professionnels et passant par l’âge du service militaire.
* Concernant la Royal Navy, les trois transporteurs d’hydravions militarisés et actuellement actifs (Ark Royal, Vindex, Vindictive) dans la Royal Navy sont décomissionnés, au regard de l’arrivée de porte-avions modernes et transférés à des fins commerciales - leur armement sera retiré pour servir sur d’autres bâtiments.
* Concernant la Royal Air Force, sont arrivés les 50 premiers Armstrong Whitworth Albemarle, bombardier bimoteur; les derniers d’une commande discrète de 21 Saunders-Roe A.36 Lerwick; les 50 premiers Avro Ring, aérogires modernisés; le Firefly, projet déjà mentionné pour Fairey, a mené son premier vol concluant et est donc commandé dès à présent pour 300 exemplaires; les premiers Avro Lancaster, bombardier léger parallèle au Halifax, sont arrivés pour une réception prévue en fin d’année - selon la commande passée en janvier - de 100; après une réception plus étalée que prévue de la première série de destroyers de Classe Hunt, une nouvelle série de 21 unités est commandée.


Le Secrétaire d’État annonce que les compagnies de Havilland et Gloster vont co-constituer une compagnie spécifiquement chargée de la conception, la production et l’entretien d’avions à réaction. Cette collaboration étroite entre les deux géants de l’aviation britanniques est impulsée par le Secrétaire d’État à l’Air et, plus haut encore, le Cabinet, dans le cadre du Programme Comet, confidentiel, donnant donc lieu à la formation de la Celestial Aircraft Company. En effet Gloster a testé en mai dernier deux prototypes d’un chasseur employant un turboréacteur, le Gloster Pioneer (28/29) qui ont parfaitement volé tout en permettant d’observer quelques lacunes dans le blindage, le positionnement du réservoir ou l’autonomie, et en ce sens le Minor, sorte de Pioneers Mk II, est à son tour commandé pour deux prototypes pour l’année prochaine. La CAC ne portera pas que sur ce projet prometteur assurant au Royaume-Uni une perpétuelle entrée dans la modernité : il étudiera aussi sur des frégates de Classe River (pour la Navy) et des de Havilland Mosquito (pour la Royal Air Force) mis à disposition par l’une des compagnies-mères, dans le cadre d’un autre Programme nommé Astral, les méthodes de camouflage des bâtiments utilisant notamment la contre-illumination à projecteurs pour, d’un côté, réduire la capacité de ciblage des sous-marins ennemis visant les navires en surface, de l’autre limiter les capacités d’interception d’appareils aériens par des radars marins.

Sur terre, la Royal Tank Company, qui produit le Artillery Tank Mk I Rook, et Bedford, qui produit le Bedford OXA et depuis cette année le Bedford QLT, collaborent pour créer le Artillery Vehicle Pawn Mk I, c’est-à-dire un camion de type QLT renforcé disposant en son arrière d’un 6-pounder anti-char ou d’un QF 2-pounder anti-aérien, comme un intermédiaire entre le Rook, plutôt lourd, blindé, semblable à un char comme son intitulé l’indique, et un véhicule blindé léger comme le Humber Armoured Car. Il annonce par ailleurs qu’en vue de développer une artillerie anti-aérienne britannique légère localement et massivement Vickers a reçu une double commande pour l’élaboration d’une part d’un canon automatique de 25 mm à cadence rapide (plus de 500 coups escomptés par minute); et d’un canon héritier du Model 1931, sobrement intitulé Model 1941, plus lourd et posé sur des roues, à la cadence accélérée de 20 coups et à la portée en avant de 7 kilomètres pour le même calibre de 75 mm.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 30 Juil 2017 - 22:16

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Chaque Division d’Infanterie comporte :

Spoiler:
- 3 Brigades d’Infanterie
- - Quartier général
- - 3 Bataillons d’Infanterie
- Commandement de la Royal Artillery
- - Quartier général
- - 3 Régiments d’Artillerie
- - 1 Régiment d’Artillerie Anti-Char
- - 1 Régiment d’Artillerie Anti-Aérien
- Autres unités
- - Corps Médical
- - Régiment Blindé de Reconnaissance
- - Bataillon de Mitrailleuse
- - Corps d’Ingénieurs
- - Corps de Signalement
- - Corps de Service
- - Compagnie de Police

Pour un total d’environ 15 000 hommes, une structure plus adaptée et massive qui abaisse donc évidemment la quantité de Divisions disponibles à 30, dont toujours une moitié en réserve, avec un âge de service maintenu de 20 à 24 ans.

Chaque Division Blindée comporte :

Spoiler:
- 2 Brigades Blindées
- - Quartier Général
- - 3 Régiments Blindés
- - 1 Bataillon Motorisé
- - 1 Corps de Service
- 1 Groupe de Support
- - Quartier Général
- - 1 Bataillon d’Infanterie Embarqué
- - 1 Régiment d’Artillerie
- - 1 Régiment d’Artillerie Anti-Char
- - 1 Régiment d’Artillerie Anti-Aérien
- Autres unités
- - 1 Régiment Blindé
- - Corps d’Ingénieurs
- - Corps de Signalement
- - Corps de Service
- - Compagnie de Police

Au total, chacune comporte 350 chars, 100 véhicules blindés, 10 000 hommes.

Concernant la Royal Navy sont répertoriées les flottes suivantes (les navires mentionnés sont ceux de la Royal Navy seulement, malgré que les autres flottes locales soient mentionnées) :

Spoiler:
Home Fleet : Royal Navy

Spoiler:
* Porte-avions :
- Classe Argus : 1
- Classe Hermes : 1
- Classe Illustrious : 2
* Sous-marins :
- Classe River : 3
- Classe Grampus : 3
- Classe S : 12
- Classe T : 20
- Classe U : 12
* Cuirassés :
- Classe Nelson : 1
- Classe Revenge : 5
- Classe King George V : 2
- Classe Lion : 2
- Classe Vanguard : 1
* Destroyers :
- Classe Admiralty (S, V, W)
- Classe Thornycroft (V, W)
- Classe Scott
- Classe Ambuscade
- Classe Amazon
- Classe B
- Classe E
- Classe G
- Classe J
- Classe K
- Classe L
- Classe Hunt : 9
- Classe O
- Classe P
* Croiseurs lourds :
- Classe Renown : 2
- Classe Admiral : 1
- Classe Town : 5
- Classe Norfolk : 2
- Classe York : 2
* Croiseurs légers :
- Classe Hawkins : 1
- Classe Danae : 12
- Classe Crown Colony : 6
* Sloops :
- Classe Hastings : 4
- Classe Shoreham : 9
- Classe Grimsby : 8
- Classe Bittern : 3
- Classe Egret : 3

Mediterranean Fleet : Royal Navy

Spoiler:
* Porte-avions :
- Classe Glorious : 2
- Classe Illustrious : 2
* Sous-marins :
- Classe H : 5
- Classe L : 8
- Classe Grampus : 3
- Classe Rainbow : 4
- Classe T : 5
* Cuirassés :
- Classe Queen Elizabeth : 5
- Classe Lion : 1
* Destroyers :
- Classe D
- Classe G
- Classe H
- Classe I
- Classe Tribal : 8
- Classe Hunt : 9
* Croiseurs lourds :
- Classe London : 4
- Classe Raj : 3
* Croiseurs légers :
- Classe Emerald : 2
- Classe Arethusa : 4
- Classe Carlisle : 5

Indian & Pacific Fleet : Royal Navy & Royal Indian Navy & Royal Malaysian Navy

Spoiler:
* Porte-avions :
- Classe Glorious : 1
- Classe Illustrious : 1
* Sous-marins :
- Classe Odin : 9
- Classe T : 5
- Classe U : 8
* Cuirassés :
- Classe Nelson : 1
- Classe King George V : 1
- Classe Iron Duke : 1
- Classe Lion : 1
* Destroyers :
- Classe A
- Classe Tribal : 8
- Classe M
* Croiseurs lourds :
- Classe Hawkins : 2
- Classe Kent : 5
- Classe Raj : 1
* Croiseurs légers :
- Classe Town : 5
* Sloops :
- Classe Grimsby : 8

Arabic Fleet : Royal Navy

Spoiler:
* Porte-avions :
- Classe Ark Royal : 1
* Sous-marins :
- Classe U : 4
- Classe T : 5
* Cuirassés :
- Classe King George V : 1
- Classe Lion : 1
* Destroyers :
- Classe F
- Classe Tribal : 6
* Croiseurs légers :
- Classe Crown Colony : 3
* Sloops :
- Classe Kingfisher : 3

African Fleet : Royal Navy & Royal Nigerian Navy & Royal East-Africa Navy

Spoiler:
* Porte-avions :
- Classe Eagle : 1
* Sous-marins :
- Classe Parthian : 6
- Classe T : 5
* Cuirassés :
- Classe King George V : 1
* Destroyers :
- Classe C
- Classe Hunt : 3
* Croiseurs légers :
- Classe Ceres : 5
- Classe Crown Colony : 3
* Sloops :
- Classe P : 3
- Classe Bridgewater : 2

Pour la Royal Air Force, l’objectif des 299 Squadrons difficilement tenable est, en temps de paix relative, abaissée à 199 (la numérotation n’ayant pas d’importance dans le nombre total), avec un effectif total doublé d’ici 1943. Le Squadron, d’environ 20 appareils et plusieurs centaines de personnel, reste l’unité de base pouvant se diviser en escadrilles ou se regrouper en escadres. Le commandement reste divisé entre la chasse, le bombardement et les côtes.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Lun 31 Juil 2017 - 14:21

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’Etat a bien des affaires à régler avec le Premier Ministre dans le cadre de la politique étrangère du Royaume-Uni. En premier point, surpris par la volonté du gouvernement danois actuel de se rapprocher de la Couronne après le retrait du sommet d’Oslo, il lui propose dans le but de discuter des sujets qu’il évoque (protection mutuelle, armement) de se rendre au second sommet tenu dans la même ville avec la délégation britannique dans le but de discuter de nouveau des liens qui pourraient être tissés entre les trois pays.

Concernant la Lettonie, les troubles inquiètent fortement le gouvernement britannique qui avait tissé avec son Président assassiné des liens étroits en matière économique et militaire. Riga ayant été emportée par les putschistes communistes sans que le Royaume-Uni ne puisse réagir, et l’avenir du pays étant incertain, la base militaire britannique installée près de la capitale il y a plusieurs mois est en alerte continue, mais il s’agira pour le moment de la seule action britannique dans la région.

Transmettant la requête du gouvernement australien d’unifier les Dominions d’Australie et de Nouvelle-Zélande, il annonce de bonnes nouvelles après des semaines de débat à son homologue : le Roi George VI serait enchanté de voir des peuples du Commonwealth s’unir et le Parlement, lors d’un vote symbolique, a validé la tenue d’un référendum et le principe d’une unification des deux États - sous réserve d’une validation de la part du parlement néo-zélanadais.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 1 Aoû 2017 - 17:20

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER OF UNITED KINGDOM

Ayant eu vent de la fin à venir de la prohibition aux États-Unis qui permettra une sérieuse rentrée d’argent dans les caisses de l’État par la taxation d’un marché légalisé, ont été adoptées deux mesures pour une hausse stratégique des taxations. Les produits de luxe, depuis la révision de la Purchase Tax, sont taxés à un taux plus élevé et le reste des produits taxés à 10%. Si l’eau et la quasi-totalité des denrées alimentaires n’y sont pas soumises, le reste connaît une hausse de la taxation qui atteint les 12%; pour le tabac et l’alcool, cette hausse atteint les 20%; pour les produits du luxe, la hausse se retrouve là encore pour atteindre 30%.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Déconcerté par la hausse absurde des menaces en Europe et en Méditerranée, le Secrétaire d’État annonce à son tour la mise en alerte du personnel actif et l’annulation des permissions, ainsi que la mobilisation partielle de la réserve - cela concerne aussi bien la Royal Navy et la Royal Air Force. Dans toutes les bases britanniques de l’Empire les entraînements, exercices, gardes, sont renforcés et les unités cantonnées à leur position.

L’état-major annonce par ailleurs suite à un vote du Parlement la re-formation de la Women's Land Army, corps comme son nom l’indique composé de femmes qui prendront en charge l’exploitation des champs et le reste du secteur agricole en vue d’assurer un ravitaillement optimal aux troupes en cas de conflit de grande ampleur. Dans une British Defence Force des volontaires anciens combattants ou non n’étant plus en âge d’être appelés pour le service et en bonne santé vont aussi commencer à être recrutés. Le Special Air Service fort de vétérans des guerres contre l’Égypte, l’Arabie ou l’Irak, déjà créée depuis les campagnes au Moyen-Orient, est officialisé est intégré pour le moment à la 1st Airborn Division, division aéroportée composée d’une brigade de parachutistes et d’une brigade aérotransportable.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 3 Aoû 2017 - 17:05

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER OF UNITED KINGDOM

Voici les bilans de ces dernières années en terme de Produit Intérieur Brut :

Spoiler:
1939 :
- Croissance : +2,1%
- Produit Intérieur Brut : 308 670 millions $

1940 :
- Croissance : +5,3%
- Produit Intérieur Brut : 325 029 millions $

1941 :
- Croissance : +4,8%
- Produit Intérieur Brut : 340 630 millions $

La forte hausse de la fin 1939 se maintient en 1940, sans aucun doute le fruit des lourds investissements des années précédentes et maintenus dans tout l’Empire pour y favoriser commerce et industrie, ainsi que précisément dans la Métropole où l’amélioration des conditions sociales stabilise la production et le marché de l’emploi.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Voici les commandes pour l’année en terme de matériel militaire (sous réserve des recherches et projets aboutissant dans les prochains, ou d’exceptionnelles commandes que demanderaient certains programmes ou certains contextes) :

British Army

Spoiler:
* Armes personnelles :
- Pistolets : 150 000 Enfield No. 2 / 10 000 Webley Mk IV / 500 Welrod
- Pistolets-mitrailleurs : 100 000 Sten Gun
- Fusils : 300 000 Lee-Enfield Number No. 4 Mk I / 1000 Rifle Boys Mk II
- Fusils de précision : 2000 Lee-Enfield No.4 Mk 1
- Armes anti-chars : 1000 Rifle Boys Mk II / 180 Projector, Infantry, Anti-Tank (PIAT)
- Mitrailleuses : 10 000 Besal Machin Gun / 2 000 Vickers Machine Gun et Vickers .50 (Mk IV - V) / 2 000 Vickers Berthier 
- Grenades : 300 000 N°36 / 50 000 No. 73 / 50 000 No. 76 / 50 000 No.75 / 50 000 No.74

Les Welrod sont des pistolets silencieux qui suivent la constitution du Special Operaton Executive voulue par Attlee. Les Lewes Bomb sont des lance-flamme qui serviront pour le Special Air Service.

Le couteau de combat Fairbairn-Sykes conçu à Shangaï, dans la concession anglo-américaine dont le destin est incertain, s’il n’est pas mentionné ici, va aussi devenir la référence en matière d’arme blanche. Les grenades Hawkins et Sticky, ou les No.75 et No.74, font leur apparition dans le cadre notamment du First Anti-Tank Plan.

Les Besa, censés s’inspirés d’armes tchécoslovaques, avaient été développés massivement par la Birmingham Small Arms mais rencontrent, puisque développés indépendamment de partenariats étrangers, quelques soucis d’emploi. En cela le Besal l’a totalement remplacé dans les chaînes de production.

* Artillerie :
- Mortiers : 5000 Ordnance 2-inch mortar Mk II et variantes / 5000 Ordnance ML 3 inch mortar / 1000 Arbalest Mortar Mk II
- Obusiers : 2000 Ordnance QF 25-pounder Mk II / 500 Ordnance QF 3-inch Mountain Howitzer / 1000 BL 5.5-inch Medium Gun / 200 BL 7.2-inch Howitzer
- Artillerie anti-char : 2000 Ordnance QF 2-Pounder Anti-Tanks / 1000 Ordnance QF 6-Pounder Anti-Tanks (Mk IV - V) / 100 Projector, Infantry, Anti-Tank (PIAT)
- Artillerie anti-aérienne : 1500 QF 3.7-inch AA Gun / 300 QF 4.5-inch Naval Gun Mk V

* Chars : 
- Légers : /
- De combat : 800 Cruiser Tank VI Crusader
- D’infanterie : 800 Infantry Tank Mk V Cecilia I
- Lourds : 100 Heavy Tank Mk I Colossus / 50 Heavy Tank Mk II Titan
- Artillerie : 200 Artillery Tank Mk I Rook I

Les commandes continuent sans trop d’évolution, avec un arrêt des Tetrarch et des anciens modèles de chars d’infanterie au profit du Cecilia; ainsi que du Crusader, tout à fait satisfaisant. Un héritier du Crusader est néanmoins à l’étude, le Cavalier, mais des soucis techniques lors des tests et l’attente d’une meilleure motorisation forcent pour le moment le maintien de la production de son prédécesseur. Si le Tetrarch est laissé pour le moment, une Mk VIII est aussi à l’étude de char léger.

* Véhicules :
- Véhicules blindés : 500 Daimler Armoured Car / 200 Daimler Dingo / 500 Humber Armoured Car / 200 Humber Light Reconnaissance Car / 200 Guy Armoured Car / 200 AEC Armoured Car
- Véhicules de commandement : 100 AEC Armoured Command Véhicle / 100 Guy Armoured Commande Vehicle
- Camions : 5000 Bedford OXA / 1000 Bedford Pawn Mk I / 100 AEC Deacon
- Motocyclettes : 5000 G3L
- Traction : 2000 AEC Matador

Le AEC Matador, toujours dans le cadre de la pleine intégration d’AEC dans l’industrie militaire britannique, est un simple et solide camion qui servira pour la traction de l’artillerie et le ravitaillement en carburant des avions. Suivant l’élaboration du Pawn Mk I de Bedford, AEC a aussi lancé un Artillery Véhicle, le Deacon.

Vickers a été mandaté pour étudier un Universal Carrier revisité, le Universal Vehicle, servant pour le transport des troupes mais mieux protégé (en commençant par un blindage en hauteur pour couvrir la tête des soldats) et davantage rallongé, dont les premiers exemplaires (10) arriveront en avril.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 3 Aoû 2017 - 23:06

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État félicite d’abord évidemment le candidat républicain Wendell Willlkie pour son accès à la fonction suprême des États-Unis d’Amérique.

Il refuse bien évidemment la proposition allemande. Il n’était déjà rien sorti d’intéressant de la rencontre de Strasbourg, une discussion portant spécifiquement sur l’embargo contre le Japon parfaitement justifié n’aura pas d’intérêt supplémentaire. Berlin peut considérer cela comme elle l’entend, aux yeux de Londres le point de non-retour a été atteint depuis longtemps déjà.

Il indique au gouvernement vénézuélien qu’après avoir investi et développé de forts partenariats avec la Colombie, le Chili et le Brésil, ce serait un grand plaisir que de perpétuer les liens unissant Royaume-Uni et Amérique du Sud et d’autant plus avec le Venezuela. La Imperial Mining Company for America ou la Windward Islands Oil Company, respectivement dans le secteur minier et le secteur pétrolier, l’une publique et l’autre privée, seraient des plus heureuses d’entendre les offres envisageables et les terrains aux prix baissés.

Il accepte la proposition du gouvernement égyptien pour une rencontre au Caire, et s’y rendra incessamment sous peu.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Royal Navy

Voici les commandes passées cette année :

Spoiler:
* Porte-avions : 3 Classe Colossus (1945)
- En cours : 3 Classe Luxurious (1944) + 3 Classe Unicorn (1943)
* Escorteurs de porte-avions : /
- 9 Classe Attacker (1942-1943)
* Transporteurs d’hydravions : /
* Sous-marins : 12 Classe U (36 produits au total) (1943) + 12 Classe T (49 produits au total) (1943)
* Cuirassés : 3 Classe King George VI (1944)
* Destroyers : 9 Classe S (1943) + 9 Classe T (1943)
* Croiseurs lourds : /
- En cours : 1 Classe Raj (1944)
* Croiseurs légers :
- En cours : 3 Classe Crown Colony (1943) + 1 Classe Minotaur (1944)
* Frégates : 18 (36 produits au total) Classe River (1943)
* Corvettes : 18 Classe Flower (92 produits au total) (1943)
* Sloops : 9 Classe Black Swan (18 produits au total) (1943)
* Moniteurs : /
- En cours : 5 Classe Roberts (1942-1943)
* Torpilleurs : 30 Vosper 73 ft (1943) + 15 55-foot Coastal Motor Boats (1943) + 15 Vosper 70 ft Torpedo Boat + 25 Vosper 70 ft Torpedo Boat
* Navires amphibies : 6 Classe Boxer (3 produits au total) (1943)
* Poseurs de mines : 9 Classe Bangor (18 produits au total) (1943) + 3 Classe Abdiel (1943)

Concernant les torpilleurs, si peu mentionnés car plus petits, voici un état des lieux de leur nombre :

Spoiler:
- 23 40-foot Coastal Motor Boats
- 88 55-foot Coastal Motor Boats
- 7 70-foot Coastal Motor Boats
- 1 Vesper Private Venture Boat
- 19 60 ft MTB
- 18 Vosper 70 ft Torpedo Boat

Les escorteurs Avenger ont été annulés : conversions de cargos, la Navy a ainsi préféré se concentrer sur les Attackers, sinon retardés. De même concernant le Pretoria et l’Activity. Le Vanguard, appelé à tord cuirassé et en réalité un navire commerçant reconverti, a été décommissionné. Pour autant après les Lion et les Raj, est développé un nouveau et peut-être dernier cuirassé de la Royal Navy nommé bien logiquement, après le King George V et le Elizabeth, le King George VI, qui suit donc la dernière réception d’un King George V cette année. Le King George VI portera deux canons de 381 mm et de 133mm avec des radars Type 275, 274 et 262 ou d’autres. Le programme des Classe Abdiel est accéléré et renforcé, pour 3 navires sortis l’année prochaine.

Parallèlement le HMS Iron Duke, ancien mais honorable et toujours des plus efficaces navires de la marine britannique, cuirassé lourd dernier survivant d’une série de quatre unités, est transféré à la marine danoise en complément des 5 destroyers de Classe N. Le transfert sera effectif d’ici 6 mois.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 5 Aoû 2017 - 19:04

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


HOME SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après l’établissement deux ans plus tôt du Comité pour l’Encouragement de la Musique et des Arts par l’association caritative Pilgrim Trust et toutes sortes d’autres initiatives privées promouvant les arts et les lettres à travers le pays, le gouvernement britannique a indiqué lancer un programme de collaboration avec les éditions Pinguin et le conglomérat Rank, les uns attachés au milieu littéraire, les autres cinématographique. Ces partenariats au contenu tenu secret, établit une contre-partie en monnaie sonnante et trébuchante de la part du Home Department contre une certaine direction artistique axée sur la stabilité, la prospérité, la pérennité de l’Empire Britannique et la nécessité de le protéger des menaces extérieures. Les éditions Pinguin, avec les Pelican Book, ont révolutionné le domaine de l’édition avec leurs livres de poche accessibles et favorisant ainsi une éducation populaire : écoulant dans toutes les classes leurs produits, s’écoulent avec des idées, des rêves, et le rêve impérial doit être maintenu dans les esprits. Rank Organisation est l’une des plus grandes compagnies cinématographiques britanniques ayant racheté bien des concurrents et possédant dans la chaîne de production tous les éléments, facilitant ainsi le partenariat. Une Commission pour la Direction Artistique dépendante du département, lancera ainsi en faisant appel à des auteurs et producteurs divers des projets scénaristiques, tels des intrigues de cour du Vice-Roi des Indes, des campagnes d’exploration passées et fantasmées, des histoires d’amitié entre Britanniques et populations locales, les récits des bienfaits apportés par la Couronne. Précisément sur le cas des enfants, la compagnie Dinky Toys qui produit depuis 1937 des véhicules militaires miniaturisés continue sa production dans ses deux usines d’Angleterre et de France de modèles britanniques de chars ou avions, avec des chiffres en forte croissance et l’élaboration de plateaux de jeu - mettant en scène des tentatives d’invasion des îles ou colonies britanniques et la contre-attaque de Londres.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM


Comme indiqué plus tôt avec les commandes de pistolets, le Special Operation Executive est crée, soit la Direction des Opérations Spéciales, organe indépendant du MI6 spécialisé dans l’action brutale et précise (sabotage, assassinat, attentats, désinformation), se faisant le bras quand le Secret Intelligence Service restera le cerveau, dans une répartition des tâches conférant au SOE une charge militaire de terrain et de recrutement local, quand le MI6 maintiendra surtout une présence logistique.

Cela poursuit après le Special Air Service ou les Légions la volonté de développer des unités de raids capables de semer mort et destruction dans le plus pur professionnalisme britannique, avec un minimum de troupes. La Légion Chinoise par ailleurs, dans le but d’amalgamer plusieurs compagnies d’élites formées par des officiers britanniques envoyés sur place, est renommée Légion des Chindits qui s’établira en Malaisie, Birmanie et Inde en supplément.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 6 Aoû 2017 - 17:43

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État s’excuse auprès du gouvernement irlandais mais suite aux tensions que connaît l’Europe, après de multiples reports, annule la visite de Belfast. Il envoie ses sincères amitiés au Président d’Irlande. Au Président du Venezuela il indique accepter l’organisation d’une rencontre qui pourrait donc se faire à Ciudad Guyana, avec le Gouverneur de la Guyane britannique.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Voici les commandes pour la Royal Air Force :

Royal Air Force

Spoiler:
Airspeed

- Airspeed Horsa (transport) : 400

Armstrong Whitworth

- Armstrong Whitworth Ensign (transport) : 8
- Armstrong Whitworth Whitley Mk V (bombardier) : 400
- Armstrong Whitworth Albemarle (bombardier) : 200

Avro

- Avro Lancaster (bombardier) : 400

Lancement du Avro Stratosphere (684) à 50 exemplaires, bombardier de très haute altitude.

Blackburn

- Blackburn Roc (bombardier) : 400

Lancement de l’hydravion-chasseur Blackburn Anemone (B.44) à 50 exemplaires, stabilisé après les tests de l’année dernière.

Bristol

- Bristol Beaufighter (chasseur) : 400
- Bristol Beaufort (bombardier) : 300
- Bristol Bolingbroke (patrouille) : 100

Lancement du bombarder Bristol Beaubomber (159) à 100 exemplaires, bombardier fonctionnant avec un Rolls-Royce Griffons d’un rayon d’action de 4 kilomètres, d’une vitesse de 486 km/h et transportant dans les 7 tonnes de bombes.

Celestial

- Celestial Minor (chasseur) : 30

de Havilland

- de Havilland Mosquito (chasseur) : 400

Fairey

- Fairey Barracuda (bombardier) : 200
- Fairey Seafox (patrouille) : 40
- Fairey Firefly (chasseur) : 300

Folland

Folland, après des tests infructueux pour ses dernières propositions, collaborera avec Avro pour l’élaboration du Exeter.

General Aircraft

- General Aircraft Fleet Shadower (patrouille) : 20
Le projet est relancé après un bref creux dans le but de constituer une flotte de patrouilleurs maritimes transportant des radars air-surface.

Gloster

- Gloster Reaper (chasseur) : 300
Les travaux sur les turboréacteurs profitant d’une compagnie spécifique, d’un budget garni par l’état-major et d’infrastructures propres, Gloster peut de nouveau se concentrer sur ce très prometteur chasseur amélioré après quelques tests en 1940 (tourelle dorsale à quatre mitrailleuses, radar d’interception), jugé supérieur au Beaufighter.

Handley Page

- Handley Page Halifax (bombardier) : 500

Hawker

- Hawker Hurricane (chasseur) : 400
- Hawker Typhoon (bombardier) : 200

Martin-Baker

/

Miles

Lancement du M.20 pour 200 exemplaires, chasseur à la vitesse honorable et capable de porter avec lui un plus grand nombre de munitions et avec un meilleur rayon d’action que les chasseurs actuellement basiques de la RAF (Hurricane et Spitfire). Le M.35 de reconnaissance au design des plus intéressants permettant en effet une meilleure observation par le pilote sans gènes par les ailes, va être revu sous la forme du M.39 Libellula, commandé pour 20 exemplaires pour la fin d’année.

Saunders-Roe

- Saunders-Roe Lerwick (transport) : 10 
- Saunders-Roe Shrimp (patrouille) : 10

Short

- Short Empire (transport) : 20
- Short Stirling : 50
- Short Sunderland (patrouille) : 200

Lancement du Short Compact pour 100 exemplaires, maintenant la production de masse du Stirling écartée, le premier avion de transport au fuselage pressurisé.

Supermarine

- Supermarine Spitfire (chasseur) : 400
Le développement du Griffon et l’amélioration des ailes permet de développer de nouvelles variantes.

Vickers

- Vickers Wellington (bombardier) : 300
- Vickers Warwick (bombardier) : 100

Westland

- Westland Lysander (patrouille) : 100
- Westland Welkin (chasseur) : 300
- Westland Whirlwind (chasseur) : 100


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Lun 7 Aoû 2017 - 18:18

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

Alors que partout des tensions se réveillent le Royaume-Uni souhaite continuer de se reposer sur un Empire qu’il n’a peut-être pas l’ambition de vouloir millénaire mais tout du moins ancien et immense et qu’il lui faut chérir. Pour ce faire a été proposé par le Secrétaire d’État pour les Territoires d’Outre-Mer la constitution d’un Programme pour la Découverte Impériale (Imperial Discovery Programm) visant à intéresser les Britanniques aux peuples et cultures placés sous leur joug mais aussi tous les sujets britanniques à travers le monde et autres individus sous sa protection à inter-communiquer; l’objectif étant que le rayonnement de Londres à travers l’Empire permette aussi de relier entre eux les territoires qui le constituent.

Le IDP est une vaste et sérieuse entreprise, un défi du gouvernement sur le long terme : l’objectif est d’abord l’alphabétisation généralisée, la scolarisation et l’anglicisation, ouvrant un moyen de communication à grande échelle - qui s’il est partagé par l’élite des populations locales, est peu développé sinon -, ainsi que l’échange culturel et dans ce grand mot, notamment, l’échange éducationnel et touristique. Constructions d’établissements primaires et secondaires font partie du programme en tant qu’intermédiaire pour la distribution de subventions auprès des commissions locales, non dans de grandes universités déjà solidement implantées mais dans les écoles réparties sur les territoires sur la base du système britannique et la fondation d’écoles britanniques doit ainsi attendre un total de 160 000 dans le Raj, pour un taux d’alphabétisation de 15% - ce pourcentage est d’ailleurs devenu un mot d’ordre partout dans les résidences de commissaires et gouverneurs, donnant à l’IDP le surnom de « Programme 15% » - ou de 40 000 en Afrique Orientale, par exemple. Le Programme contient aussi une série de « musées généraux » à financer en bonne partie, comme à Khartoum ou Aden. Il favorisera les jumelages officiels d’où découleront des partenariats en matière d’échange d’étudiants, comme Bombay avec Nairobi ou Kuala Lumpur avec Amman.


Le gouvernement a aussi indiqué qu’il comptait faire de l’Empire Exhibition un événement redondant et cyclique après le succès de 1937 qui avait donné comme un autre souffle à l’économie écossaise qui interviendra tous les 8 ans dans l’une des grandes villes des îles britanniques, portant à 1945 la prochaine exposition dont la localisation n’a pas encore été décidée. Parallèlement vont être organisées dans les mois à venir deux autres expositions exceptionnelles dans le Raj et l’Afrique britanniques, soit l’African Exhibition et l’East Asia Exhibition, la première à Mombasa (Fédération d’Afrique Centrale, Fédération d’Afrique Orientale, Swaziland, Soudan, Nigéria, etc.), la seconde à Karachi (États princiers, Raj, Birmanie), organisées par les administrations locales, ouvertes à tout ceux qui s’acquitteront du prix du ticket et qui constituées de pavillons pour chaque territoire britannique dont le Gouverneur, après consultation des Assemblées, aura validé la participation. Les délégations devront comprendre pour un tiers au moins des indigènes et les pavillons représenter prioritairement les cultures propres, non l’influence britannique.

Précisément dans le sous-continent indien, depuis plusieurs années le protectorat du Bhoutan est laissé de côté par la Couronne britannique qui s’est concentrée sur le Raj ou le resserrement de ses liens avec le Royaume du Népal dans la même région. Sa difficulté d’accès et son environnement rendent en effet ardu d’en faire profiter, comme dans les autres protectorats, le savoir-faire britannique là où le Royaume de Jigme Wangchuck pourrait en avoir besoin. Dans ce sens, tout d’abord, le Bhoutan après discussion a été officiellement intégré au Raj britannique en tant qu’État princier semi-indépendant quoique toujours sous l’autorité finale du Vice-Roi, tandis que la IMC India va implanter un bureau à Thimphou dans le but d’investir dans la prospection du pays en trois blocs, de petites réserves de ciment, de charbon ou de calcaire étant déjà exploitées et du fer étant suspecté (ou du ferrosilicium, utile pour les alliages). Sur un autre sujet, dans le cadre du lancement de l’IDP, les chasses privées et meurtrières du Vice-Roi de tigres ou de rhinocéros ont été stoppées par un Act du Parlement sur la préservation de l’environnement des possessions britanniques, de même que toutes les chasses abusives partout dans l’Empire par l’administration.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Lun 7 Aoû 2017 - 20:14

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

La fédéralisation de la Belgique, des Pays-Bas et du Luxembourg pour un retour à un ensemble vieux d’un peu plus d’un siècle, a été reçue comme une grandiose nouvelle par le gouvernement britannique qui porte en haute estime, de même que tout son peuple, les trois États qui constituent les désormais Provinces-Unis du Bénélux. Pour autant couverte par diverses autres affaires internationales celle-ci n’a pas trouvé, semble-t-il, un grand écho dans la presse ou dans les ambassades malgré son importance, et c’est avec grande joie que le Premier Ministre britannique Clement Attlee rattrapera cette faute d’attention des acteurs politiques contemporains en se rendant lui-même à Anvers.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 8 Aoû 2017 - 15:55

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Premier Ministre britannique indique au gouvernement australien que le gouvernement britannique comprend parfaitement sa volonté d’adopter dès à présent le Statut de Westminster; sa ratification n’entachera en rien les liens profonds unissant les deux pays et pleinement autorisée par le Parlement.

Le Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, toujours un vaillant John Simon solidement établi, aimerait rencontrer ses homologues grec et yougoslave lors d’une rencontre tripartite.

Il indique aussi au Royaume d’Égypte que la Anglo-Egyptian Oilfields Limited a été rachetée par la Arabic Oil Company, présente dans toute la Péninsule Arabique ainsi qu’en Jordanie (Sinaï inclus), AOC qui a par ailleurs annoncé la construction d’une raffinerie de pétrole à Suez et l’installation de nombreux puits. Concernant le secteur minier, parallèlement à la proposition française est proposé le développement de 45% en complément des réserves minières du pays (fer, phosphates, sel) sur la base de concessions rapportant 30% des bénéfices au Royaume.


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

Alors que le Reich allemand semble vouloir à tout prix s’immiscer dans les affaires sud-américaines quand il n’y est en théorie en aucun cas implanté, et considérant les troubles que connaissent plusieurs pays d’Amérique du Sud en ce moment, la Falkland Islands Company - compagnie partout présente dans les Malouines - a entamé les travaux pour le développement d’une hydrobase prêt de Port Stanley, à usage civil, ainsi qu’une base de la RAF sur terre ferme se limitant pour le moment à une simple piste. Il permettra ainsi de ravitailler par voie aérienne directement et calmement les possessions britanniques des environs.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Tandis que les Wireless Radio Sets No. 11 ont spécifiquement servi avec grande efficacité lors des combats passés dans le désert; que les No. 19 sont employés dans les chars pour tout théâtre; les No. 38 pour les véhicules blindés autres; les No. 31 et 22 devenues les équipements radios par défaut de l’armée britannique et commandés en cela en grande quantité, en cette année 1942 est présentée par Ekco la Wireless No. 46 résistance à l’eau pour les débarquements de plage : en effet lors de la campagne saoudienne avec les débarquements en fin de guerre sur la côte ouest, le besoin s’était fait sentir de développer une telle spécification.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 10 Aoû 2017 - 15:24

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État transmet ses plus sincères condoléances au peuple chinois qui fait continuellement la démonstration de sa ténacité, de sa bravoure, de sa ferveur, et doit subir le joug d’un Empire qui sombre à n’en pas douter et de jour en jour plus profondément - creusant encore - dans la folie, la barbarie sanguinaire. Si dès le début du conflit les envies d’invasion du Japon n’avaient pas de vertu humaniste, au moins à présent la communauté internationale est-elle mise devant le fait accompli : le Japon n’est pas que militariste, il est destruction, massacre, anéantissement.

En une région non très éloignée géographiquement mais ô combien étrangère à la vilénie japonaise, une région paisible et amie, l’Australie, le Secrétaire d’État a fait transmettre son accord - s’il fallait l’officialiser - pour faire transiter des marchandises australiennes à Hong Kong.


CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER OF UNITED KINGDOM


Au contraire du Reich allemand, la Couronne britannique paye toujours ses dettes, que ses créanciers en soient sûrs : la bonne santé économique du Royaume-Uni et de l’Empire peut ainsi rassurer les investisseurs avec la viabilité de son système bancaire, à l’heure où Barclays par exemple - si elle ne détient plus la Anglo-Egyptian Bank ou la Anglo-Sudanese Bank - continue de s’agrandir dans les territoires britannique notamment africains, ou HSBC de même de prospérer installée dans toute l’Asie britannique et plus encore et ouvrant un établissement à Ceylon. L’occasion d’évoquer la continuelle modernisation des téléscripteurs (transmetteurs électroniques du prix des actions) dans la London Stock Exchange permettant une réception d’ordre qui si elle n’est pas instantanée, est accélérée, accélérant par là même l’obtention d’informations sur le marché et les opérations, soit la finance avec elle sans être abusive.


MINISTRY OF HEALTH OF UNITED KINGDOM

Le Ministre de la Santé sait que malgré la position forte prise par l’Imperial Chemical Industry dans le secteur chimique en général, et en particulier dans l’industrie pharmaceutique qui la voit s’imposer par sa production croissante, reste que le système hospitalier britannique et sur le plan militaire la prise en soin des malades peut laisser parfois à désirer, donnant des chances réduites de survie aux blessés - par exemple touchés à l’abdomen - par rapport à ce que l’on pourrait escompter d’une nation moderne. Cela fut notamment perçu lors des « guerres du désert » (surnom donné aux récents conflits en Égypte, en Arabie Saoudite et en Irak).

Suivant la conception innovante reprise par les travaillistes de tout bord d’Archibald Joseph Cronin, une réforme doit se mettre en place. La structure des services médicaux et hospitaliers au Royaume-Uni est tout à fait anarchique, rendant la prise en soin des blessés et malades : désormais les services seront centralisés dans les centres hospitaliers, et la gestion générale (notamment au niveau du budget) totalement ou partiellement gérée par le Ministère, « hôpitaux volontaires » inclus. Dans ce cadre ce sont 40 000 lits, 2000 salles opératoires, des millions de bandages qui sont prévus au total dans tout le pays. Des laboratoires pour le traitement des pathologies quotidiennes, épidémies, mais aussi le traitement des névroses diverses d’après-guerre sont installés en divers points de la capitale et autres grandes villes, tandis que sont crées des services d’évacuation dans les hôpitaux;

Des kits d’antibiotique sont en cela distribués en masse, avec seringues et outils de transfusion modernisés. Surtout, dans le plus grand secret, alors que cela avait cruellement manquer en Égypte, le Ministre a confié à l’ICI la tâche du développement de la première Banque du Sang, un institut dédié à la collecte de dons, à la distribution, à la conservation par des méthodes déjà connues depuis des décennies et améliorées, qui d’abord organisé pour ravitailler les hôpitaux contiendra évidemment un volet militaire dans le but de sauver d’éventuels soldats rapatriés.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 11 Aoû 2017 - 21:07

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après l’indignation, le Secrétaire d’État a indiqué qu’il suivait les mesures poursuivies par les gouvernements états-unien et français par la mise en place d’un embargo élargi comprenant tous les métaux lourds mais aussi les produits de l’Imperial Chemical Industry.

La commande australienne est validée par le pour un prix symbolique de 100 000 £.

Eu égard aux persécutions qui semblent sans arrêt peser sur les Juifs, est rappelé aux croyants du monde entier et spécifiquement de l’Europe occupée par un voile d’ombres, que la Couronne a établi un foyer juif au Moyen-Orient qu’est l’État d’Israël qui, sous la stricte supervision du Secrétaire d’État aux Territoires d’Outre-Mer et après des années difficiles de stabilisation - mais aux côtés de voisins conciliants, notamment le Roi de Jordanie - est devenu un havre de paix et de prospérité, abrité aussi bien de la pluie que de la pauvreté et de la folie anti-juive.


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

En parlant d’Israël, la Force de Défense d’Israël atteint à présent, sous l’impulsion du Général Moshe Dayan (l’un des rares officiers non-britanniques) plus que de son Haut Commissaire, les 50 000 hommes, disposant d’une base navale à Haïfa, d’une base aérienne à Tel Aviv, de forts à sa frontière. L’afflux de réfugiés empêche pour le moment totalement le Royaume-Uni de lâcher son rôle de puissance mandatée, la gestion, la défense, les capitaux, tout étant encore géré par des Britanniques qui en quittant le pays le laisserait certainement en proie à une grande anarchie. Le mandat israélien est pourtant l’un des derniers mandats du genre encore présent sous la forme donnée par la Société des Nations et la transition devant être progressive, c’est en accord avec le Haut Commissaire qu’Israël sera transformé en protectorat d’ici 6 mois suivant le lien unique développé entre la communauté juive et la Couronne britannique, peut-être première nation à avoir autant fait pour leur salut et leur sauvegarde. Ainsi, quand le moment viendra, les pouvoirs pourront être transférés sans pour autant que ne soient faits d’inutiles jaloux tandis qu’est officialisée une délégation de charges déjà présente de toute façon dans les faits.

Ainsi l’état-major britannique poursuit certaines initiatives et en annule d’autre : le Sherut Yediot est fermé, tandis que la Royal Israeli Navy et la Royal Israeli Air Force sont créées. En Jordanie, parallèlement, avec le développement de l’interface maritime en Méditerranée et Mer Rouge en Jordanie ce sont 20 000 volontaires supplémentaires qui sont recrutés dans la Force de Défense du Royaume, tandis que sont là aussi créées Royal Jordanian Navy et Royal Jordanian Air Force. Pour commencer, dans les deux cas, ce sont des Martin en entraînement ou des Gloster Gauntlet qui sont envoyés pour la formation des premiers pilotes.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

First Tank Plan :

- 200 Infantry Tank Mk V, Cecilia I
- 200 Cruiser Tank Mk VIII, Cromwell I
- 50 Heavy Tank Mk II, Titan
- 150 Artillery Tank Mk I, Rook I
- Littlejohn adaptor pour 2-pounder

Directement équipé par un 6-pounder, le Cecilia continue de plaire et de correspondre parfaitement à ce que l’état-major recherche dans un char d’infanterie, notamment par son blindage. À ceci s’ajoutent 300 Universel Vehicle de Vickers.

First Anti-Tank Plan :

- 500 Rifle Boys Mk II
- 500 Arbalest Mortar Mk II
- 100 Projector, Infantry, Anti-Tank (PIAT)
- 20 000 Landmines Mk V

Le Royal Arsenal annonce que les premiers prototypes de Ordnance QF 17 pounder, canon anti-tank censé représenter au plus tôt le 6-pounder en obusier et sur chars, ont été un franc succès. Restant encore à l’étude pour plusieurs mois il sera là un formidable héritier que les ingénieurs britanniques travaillent d’arrache-pied à préparer pour la production de masse dans le cadre du First Anti-Tank Plan.

First Anti-Aircraft Plan :

- 500 Vickers Model 1941
- 500 Vickers Web
- 1000 Holman Projector, Mk I
- 1000 Projector, 3-inch, Mk I (Batterie Z)
- 1000 7-inch Unrotated Projectile, Mk I

Avec les plans précédents centralisent les efforts de recherche et les budgets pour les chars et les armes anti-chars, un autre concernant les armes anti-aériennes est enfin lancé, secteur dans lequel l’industrie britannique n’a peut-être pas démontré tout son potentiel. Or avec les recherches lancées par Vickers c’est donc un programme en ce sens qui est à son tour propulsé.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 13 Aoû 2017 - 12:01

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’Etat aux Affaires Étrangères, en vue de clarifier la position du Royaume-Uni vis-à-vis de la Roumanie et des accords autrefois signés avec son Roi - toujours exilé à Londres avec sa famille - accepte qu’une délégation britannique se rende à Bucarest pour une rencontre avec le gouvernement roumain. Il précise le faire par amitié avec le peuple roumain et volonté d’apaiser les tensions, non par réponse à la sorte de chantage sous-entendu dans l’invitation qui s’il s’écoutait l’aurait fait refuser.

Le Royaume-Uni disposant toujours du commandement des armées néo-zélandaises, propose la construction d’une usine de véhicules à Wellington par Vickers-Armstrong qui prendra en charge la production d’une potentielle variante du Valentine à la sauce néo-zélandaise le temps du conflit sino-japonais, usine qui par la suite sera reconvertible pour la construction d’automobiles utilitaires.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM


L’armée britannique dispose d’une logistique à toute épreuve, d’une capacité de mobilisation rapide, de gradés militaires compétents, cultivés, nourris qui plus est par l’expérience de plusieurs conflits qui, quoique régionaux, ne peuvent que mieux permettre d’ajuster certaines tactiques. Pour autant le manque de cadres se fait parfois sentir et serait surtout fort si un conflit d’envergure venait à attirer d’importantes quantités de troupes britanniques. Tandis que les générations se succèdent et que suite au traumatisme de la Grande Guerre les nouvelles générations se réinteressent de plus en plus au sujet militaire et à la défense de l’Empire, la Royal Military Academy, Woolwich et le Royal Military College, Sandhurst sont fusionnées en la Royal Military Academy, Sandhurst, qui dispose de tout le nécessaire pour devenir la grande école de formation des élèves-officiers de la British Army. Pour autant a été demandée au sommet la construction d’un campus de la Royal Military Academy à Liverpool, dans un coin tranquille qu’est Bebington, qui servira d’école de formation pour les futurs officiers non-londoniens, venant notamment d’Irlande du Nord, de Galles et d’Écosse. D’une façon différente (puisqu’établissement cette fois indépendant), à Ellesmere soit dans les environs encore de Liverpool, un Royal Naval College va aussi être construit sous 2 ans suivant la même volonté et d’agrandir les espaces d’accueil, de décentraliser les formations qui sinon se passent quasi-exclusivement dans la capitale et ses environs mais aussi de servir si besoin est d’établissement de secours si Londres était menacée. En tous les cas les établissements ou campus échangeront entre eux programmes et professeurs


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 13 Aoû 2017 - 21:37

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

À propos des poseurs et dragueurs de mines jusque là amalgamés, l’amirauté rend un état des lieux de ce dont dispose actuellement la Royal Navy :

Spoiler:
Poseurs de mines :
- 12 Indicator Loop Mine Layers
- - 3 Classe Linnet
- - 9 autres navires

Dragueurs de mines :
- 18 Classe Bangor
- 29 Classe Hunt
- 21 Classe Halcyon
- 21 Classe MMS

L’occasion d’évoquer le cas des dragueurs les MMS, navires de bois commissionnés pour éviter et détecter les mines magnétiques, sortis les mois précédents pour un total de 21 unités jusqu’à maintenant. Tandis que les Abdiel arrivent, ce sont au cours de l’année 3 Classe Linnet supplémentaires qui ont aussi été ajoutés.


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

Depuis 1933 existent la Israel Military Industries et la Israel Weapon Industries : tandis que la seconde va être fusionnée à la première, le tout a été rachetée par le gouvernement israélien lui-même en vue de continuer de développer une industrie militaire étatique avec l’autorisation pleine et entière de la Couronne. Créant à Haïfa un département pour la conversion de véhicules britanniques et le développement de véhicules israéliens sur cette base, c’est aussi l’IMI, devenant dès le principal partenaire du Secrétaire d’État à la Guerre à propos de l’armement d’Israël, qui prendra en charge la fondation de l’Israel Shipyards Limited.

Sur la même base en Jordanie est constituée la Jordanian Military Industries, intégrant la Jordanian Shipyards Limited, à l’heure de la construction toujours en cours du complexe militaro-industriel d’Aqaba qu’elle prendra en charge. De ce fait les deux compagnies pourront collaborer avec les gouvernements locaux, la Couronne, mais aussi la Arabic Oil Company pour se fournir en pétrole. Dans ce cas les plans de la classe de sloop Black Swan ont été transmis à des ingénieurs israéliens et jordaniens pour un travail collaboratif dans les futurs chantiers d’Haïfa et d’Aqaba, dans le but de créer une variante nourrissant leurs marines comme premier navire lourd, la Classe Black Pearl. Deux unités seront lancées dès l’inauguration des complexes.

Pour rappel par ailleurs, Jérusalem n’est pas un protectorat mais un Territoire Britannique au même titre qu’Hong Kong ou Singapour depuis la partition de la Palestine, et ce pour éviter les déchirements internes entre Juifs et Musulmans à égale proportion. Strictement séparée de la Jordanie unifiée, la ville s’étend conformément aux plans de séparation sur environ 7 hectares, protégée par la Garde Royale de Jérusalem composée quasiment uniquement de Britanniques. Cette réforme qui place la gestion complète de la ville sous administration britannique, sans empêcher des partenariats avec la Jordanie voisine ou l’Israël proche, a permis ainsi une partition tranquille et l’arrêt de revendications par telle ou telle entité des lieux saints; surtout, la Garde Royale a mis en place de stricts quotas d’immigration cherchant la stricte parité entre Juifs et Musulmans dans la cité. La compagnie publique Golgotha, formée lors de la partition et possédée par la Couronne, est mandatée pour la gestion du pèlerinage vers Jérusalem, qu’il soit juif, musulman ou chrétien. Si elle ne collecte rien à l’entrée des lieux saints, elle collecte la Pilgrimage Tax à la frontière pour chaque touriste et gère les tarifs d’entrée des musées et bâtiments anciens non-utilisés pour la prière. Étant donné le poids économique du pèlerinage, elle a rapidement grossi pour devenir la première compagnie de Jérusalem mais aussi du Levant britannique.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Lun 14 Aoû 2017 - 17:40

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


HOME SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Avec les progrès de la science il devient de plus en plus facile de conserver longuement ses aliments, autant dans la vie civile que militaire. Depuis quelques années en effet le procédé de surcongélation a été fortement développé et se répand peu à peu, à son rythme. Pour ce faire c’est par exemple LEC Refrigeration, entreprise britannique privée créée cette année qui conceptualise et vend des réfrigérateurs expérimentaux aux citoyens britanniques, implanté d’abord à Londres : son chiffre d’affaires, en à peine quelques mois, a explosé. Plus encore la surcongélation permet de conserver des produits médicaux et certains produits sanguins dans le cadre de la création de la première Banque du Sang britannique; et augmentant la durée de vie des aliments, trouve aussi une grande utilité militaire pour la congélation de jus, fruits, légumes, entre autres choses.

Par ailleurs alors qu’une famine inexpliquée a surgi en Grèce, que le Népal se remet de la sienne, que toutes les nations en guerre ont des soucis de rationnement, plusieurs citoyens engagés ont décidé de constituer à Oxford le Comité d’Oxford pour l’Aide contre la Famine, raccourci en Oxfam, une organisation non-gouvernementale cherchant d’abord à subvenir aux besoins alimentaires dans les zones les plus en difficulté. Elle interviendra ainsi en Grèce, si son gouvernement l’y autorise, et en Bulgarie républicaine, pour commencer, si le besoin s’en fait sentir dans un climat toujours difficile post-guerre et d’occupation.


SECRETARY OF STATE FOR THE OVERSEAS TERRITORIES OF UNITED KINGDOM

En Irak peu à peu les choses reviennent dans l’ordre après l’intervention franco-britannique s’étant soldée par la reddition de Bagdad et l’incarcération des instigateurs des attaques. Les morts nombreux, trop nombreux pour une si petite campagne, ont été ramenés et pleurés dans leur pays. Surtout, l’appareil étatique a été nettoyé durant les mois précédents par un gouvernement militaire provisoire dirigé par l’état-major ayant eu en charge d’estimer la responsabilité de tel et tel cadre des partis nationalistes désormais interdits, ainsi même que de certains membres de la cour royale d’Irak, menant à plus de 300 arrestations et 40 condamnations à perpétuité pour haute trahison. La purge touchait le corps militaire en particulier, coupant les têtes (au sens figuré) nationalistes et sunnites au profit notamment des cadres assyriens, kurdes et turkmènes s’étant faits remarquer par leur courage et leur extrême fidélité lors de l’attaque d’Habbaniya. Le gouvernement provisoire a laissé aujourd’hui la place à une restauration constitutionnelle voyant Nuri As-Said retourner légitimement au poste de Premier Ministre pour une durée indéfinie pour le moment, « jusqu’à la tenue des prochaines élections » : pour autant, évidemment, si le Régent retrouve sa pleine autorité et le Premier Ministre sa charge, les choses sont devenues différentes et malheureusement revenues quelques années en arrière. Un Haut Commissaire avec son administration est de retour à Bagdad.


Si le Royaume-Uni se soucie avant tout du contrôle de la politique étrangère et militaire, le Secrétaire d’État a tenu à indiquer qu’il ferait le maximum pour que la présence britannique ne se limite pas à une absorption de souveraineté. Au Moyen-Orient, la Anglo-Arabic Bank et la Imperial Bank of Middle-East (ancienne Imperial Bank of Persia) se disputent le secteur financier, avec Barclays en fond attendant le moindre faux pas pour racheter le tout : la première est semi-publique, propulsée par la Board of Trade; la seconde privée et cherchant à restaurer son empire perdu en Iran. Face à ce concurrent revigoré et étonnant, le gouvernement ne cherche pas l’hégémonie; il poursuit néanmoins le projet d’une banque centrale régissant une monnaie nouvelle concernant spécifiquement le Moyen-Orient britannique : ce faisant écartant l’idée d’une roupie du Golfe ou d’une livre est-africaine se déversant jusqu’à Mossoul, il a lancé indépendamment de l’Anglo-Arabic Bank qui reste une banque d’usage et servant pour les investissements coloniaux, la Central Middle-East Bank. Établie à Londres et gérée par un bureau pour le moment exclusivement britannique, celle-ci aura pour charge la création, la distribution, la gestion du British Dinar qui deviendra la monnaie officielle et seule autorisée - en accord, par exemple, avec la Palestine Currency Board ou la Iraq Currency Board effacées - en Irak, Jordanie, Israël, dans les Émirats Arabes et Sultanats Arabes, jusqu’au Soudan et à Aden. Indexée sur le Livre sterling comme de bien entendu, cette monnaie régionale permettra une politique monétaire adaptée et une prospérité organisée dans tous les pays mentionnés.

La rente pétrolière pleinement restaurée après la coupure des pipelines, doit se déverser petit à petit aussi sur le peuple irakien : la Anglo-Iranian Oil Company possède près d’un quart de l’Iraq Petroleum Company, qu’elle partage à égale proposition avec trois autres compagnies étrangères, et c’est elle qui a la gestion des installations. Or tandis que celle-ci indiquait l’arrêt des constitutions de réserves de brut pour les vendre directement, un quart de la Petroleum Tax perçue par le gouvernement britannique sera reversée pour le développement de l’Irak : ces investissements prévoiront dès à présent un développement parallèle aux bénéfices de l’or noir dans l’agriculture, secteur clé du pays et de la région mésopotamienne. Pour ce faire une Commission pour l’Agriculture en Irak a été créée par le Haut Commissaire, ayant pour charge le développement du secteur agricole irakien par l’élaboration de projets divers portant sur la propriété des fermiers, les systèmes d’irrigation, les systèmes de transport et de conservation et de traitement des marchandises, leur vente sur le marché irakien ou exportation. Comme dans les protectorats voisins, la Commission organisera des aides diverses pour la distribution de semences, la construction de canaux, l’envoi d’ingénieurs de l’Agricultural Engineers Association, la poursuite de la construction retardée jusqu’à présent du barrage de Kut sur le Tigre permettant l’irrigation du canal de Gharraf pour 26 000 hectares de terres et les débuts des travaux pour le barrage de Fallujah dont l’idée avait déjà été évoquée en 1923 du temps du mandat sans que suite soit donnée - Balfour Beatty prendra en charge les deux projets et la recherche d’autres coins clés pour la construction de barrages, l’Euphrate et le Tigre étant d’importantes et précieuses réserves hydrauliques à exploiter.



avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2166
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum