[√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 30 Juin 2017 - 17:53

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


PRIME MINISTER

Lorsque Albert Victor Alexander apporte la nouvelle à Clement Attlee qu’un accord de paix a été trouvé avec le Royaume d’Égypte, celui-ci frappe violemment sur la table d’un geste sec : dans l’impulsivité suivant la surprise, il ne peut retenir ce coup qui n’est que joie et satisfaction. Bien que prêt à recevoir pleinement le legs du précédent gouvernement sur la question et à continuer les combats c’est un remarquable coup politique pour le Premier Ministre qui était avant tout attaché à la paix et au respect des peuples, et ne nourrissait aucune rancoeur ou amertume envers le peuple égyptien qu’il respectait avec estime. Le symbole était fort : en quelques semaines de mandat, il parvenait ainsi à trouver une échappatoire au conflit ouvert par MacDonald qui lui avait valu tant de critiques et une démission. Il dit : « Nous saluons la bravoure de nos soldats, la bravoure des Britanniques autant que des troupes impériales, mais aussi la bravoure des soldats égyptiens morts pour défendre leur terre. Nous espérons que l’accord signé avec le Roi Farouk Ier sur la base d’un respect mutuel, d’une reconnaissance entre deux gouvernements égaux, ouvre sinon une période de rapprochement du moins la fin définitive des hostilités entre nos deux nations. »


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État, après plusieurs années de mise sous statut spécial de la ville de Jérusalem, territorialement incluse dans le mandat britannique de Jordanie unifiée mais sous l’autorité complète des Britanniques, a décidé en accord avec le Premier Ministre la fondation de la Crown Colony de Jérusalem. Estimant en effet que la ville, de par sa division quasiment bipolaire entre Juifs et Arabes ne peut qu’être source, avec en supplément ses lieux saints, de discorde et de réclamation, elle deviendra en tant que colonie officielle un refuge non pas pour les pratiquants précis de telle ou telle religion, ou les représentants de telle ou telle ethnie, mais un havre de paix aux seules mains de la Couronne dont le gouverneur administrera le territoire et sera conseillé par un Conseil Législatif et un Conseil Exécutif. L’ancien Haut Commissaire de Palestine et Transjordanie, Arthur Grenfell Wauchop, honorable militaire connaisseur des affaires de la région, en sera le Gouverneur.

Spoiler:
Secret

Le Secrétaire d’État confirme l’accord secret transférant une partie des Juifs yougoslaves par la mer vers l’Israël mandataire. Il accepte aussi, avec le Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères, la signature des accords commerciaux mentions.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 30 Juin 2017 - 21:36

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF THE UNITED KINGDOM

British Army

Le Secrétaire d’État à la Guerre doit continuer de maintenir une armée de terre moderne, conformément au First Tank Plan et à la volonté maintenue du Premier Ministre et du Roi d’assurer au Royaume-Uni protection et prospérité. De là sont commandés :
* Pistolets : 120 000 Enfield No. 2
* Grenades : 300 000 Mills N°36
* Fusils : 120 000 Lee-Enfield Number No. 4 Mk I
* Mortiers : 5000 Ordnance 2-inch mortar (Mk II et variantes pour véhicules blindés) / 5000 Ordnance ML 3 inch mortar

Les commandes de Lee-Enfield Number No. 4 Mk I continuent notamment après les 80 000 tirés pour armer les troupes parties au combat et assurer que les tests avaient été corrects; ils remplaceront ainsi définitivement les anciens modèles. Parmi ces 120 000 nouveaux exemplaires, 4000 sont des reconvertis en snipers par l’ajout d’une crosse en bois et d’une monture télescopique pour supporter une lunette No. 32 3.5×.

Le Secrétaire d’État annonce aussi la commande de prototypes d’une arme anti-char portative, sur des pieds solides et facilement rétractables, une portée et une vitesse de tir capables de percer un blindage modeste à moyenne portée (400m), mélange entre l’Ordnance QF 2 pounder et l’Ordnance ML 3 inch Mortar, le Arbalest Mortar Mk I, décliné en une variante lance-grenades et une variante lourde. Si les tests, répartis jusqu’à la fin de l’année, sont des succès, il sera produit à 2000 exemplaires pour la moitié de 1941.

La plupart des commandes est pris en charge par la Royal Ordnance Factory qui continue de se développer dans les îles britanniques et contient la Royal Laboratory, la Royal Gun Factory, et le Royal Carriage Works.

Concernant les motocyclettes, depuis peu a été formée la Associated Motor Cycles, fusion de plusieurs compagnies constructrices de motocyclettes (Matchless, AJS, Norton, Sunbeam, notamment) qui peuvent s’avérer des plus pratiques au combat, notamment pour escorter des convois, mener des missions de reconnaissance, de soutien, transporter des messages. À Matchless, via l’AMC, a été passée la commande de 3000 premières G3L, des G3 faites précisément pour les terrains difficiles hors des routes et dessinées dans ce but militaire, tandis que sont réquisitionnées plusieurs milliers de G3.

Royal Navy

Dans le cadre des Sun Factories plusieurs chantiers navals indiens sont réquisitionnés par le Vice-Roi tandis que deux seront être construits à Chennai et Cochin et celui de Bombay agrandi, ce pour répondre à une commande de la Royal Indian Navy de 9 bâtiments de la classe de sloops Classe Black Swan, de 14 poseurs de mines de Classe Bangor, de 5 corvettes de Classe Bathurst pour 1940-1941, ainsi qu’1 Classe Raj en plus des 3 en construction au Royaume-Uni. 3 navires de la Classe Tribal, le Pankhu, le Tamoul, le Tangkhul, sont transférés dans la flotte. 3 navires de la Classe Managua, amphibie, ont été reçus par ailleurs, 3 autres l’année prochaine.




Dernière édition par Vautour le Ven 7 Juil 2017 - 1:04, édité 2 fois
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 1 Juil 2017 - 15:58

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF THE UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État accepte la commande du Royaume du Népal de 4 appareils Supermarine Spitfire. Il accepte aussi qu’une rencontre soit organisée entre le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne à Strasbourg.


MINISTRY OF TRANSPORT OF THE UNITED KINGDOM

L’Indian Railways, jumelle de la British Railways dans le Raj gérant l’établissement du réseau ferroviaire dans tout le sous-continent indien, a décroché un contrat d’installation d’une ligne ferroviaire tout le long du sud de la Péninsule Arabique sous protectorat britannique, d’Aden à Abou Dhabi en passant par Muscate, exportant pour ce faire 5 locomotives BNR class NM. La Hedjaz Jordan Railway, développant le réseau ferroviaire dans toute la Jordanie, va par ailleurs prendre en charge l’établissement d’un réseau digne de ce nom dans le Sinaï britannique avec une ligne entre Suez et Port Saïd suivant le canal, et une ligne reliant Port Saïd à Haïfa et au reste de la route du Hejaz. Sur le plus long terme, d’ici 3 ans, une ligne connectera aussi Charm el-Cheikh à Eilat.

Plusieurs des canons naval antiaériens envoyés pour la protection des côtes seront locotransportés, c’est-à-dire transportés sur des rails comme cela s’est fait dès la Grande Guerre, dans le but de disposer de canons massifs et en même temps mobiles, capables d’être cachés sous des tunnels ferroviaires. Ce plan de défense côtière s’attache d’abord au sud-est anglais avec l’installation de 10 BL 18 inch railway howitzer et BL 9.2-inch railway gun Mk XIII; mais aussi le transfert de BL 13.5-inch Mk V naval gun vers des zones stratégiques de l’Empire britannique comme Suez.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 1 Juil 2017 - 22:02

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Les Forces de Défenses (ou Gardes Royales) sont les organes militaires officiels du Royaume-Uni dans les territoires contrôlés par la Couronne ou placés sous sa protection et semi-administration. L’état-major britannique les organise, les commande, les forme, mais les soldats sont le plus souvent en grande partie en provenance du territoire dont la Force a pour charge la protection, les Britanniques eux-mêmes étant placés comme officiers et instructeurs. Dans les protectorats ou les États princiers du Raj aux forces officielles s’ajoutent de potentielles groupes armés sous le commandement des administrations locales, quoique celles-ci peuvent être appelées à rejoindre les forces armées britanniques en cas de grande menace; par ailleurs les effectifs donnés ici sont ceux des volontaires, actifs et en temps de paix, exceptés dans les territoires récemment appelés pour dans des conflits régionaux. Les Forces de Défense ont par ailleurs un rôle de maintien de l’ordre.

Spoiler:
* Amérique :

Force de Défense de Terre-Neuve :
Territoires :
- Dominion de Terre-Neuve
Commandement : Saint John’s
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

Force de Défense du Honduras britannique :
Territoires :
- Colonie du Honduras britannique
Commandement : Ladyville
Effectifs : 500 hommes
Organisation : 5 Compagnies

Force de Défense de Guyane :
Territoires :
- Colonie de Guyane
Commandement :
Effectifs : 1000 hommes
Organisation : 1 Bataillon d’Infanterie

Force de Défense de Jamaïque :
Territoires :
- Colonie de Jamaïque
Commandement : Kingston
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

Force de Défense des Bermudes :
Territoires :
- Colonie des Bermudes
Commandement : Hamilton
Effectifs : 600 hommes
Organisation : 6 Compagnies

Force de Défense des Îles Falklands :
Territoires :
- Colonie Fédérale des Îles Falklands (Falklands, Géorgie du Sud, Sandwich du Sud, Antarctique)
Commandement : Port Stanley
Effectifs : 200 hommes
Organisation : 2 Compagnies

Force de Défense des Îles Caribéennes :
Territoires :
- Colonie Fédérale des Îles Sous-le-Vent (Grenade, Sainte-Lucie, Saint-Vincent, Grenadines, Trinité-et-Tobago)
- Colonie Fédérale des Îles-du-Vent (Antigua, Barbuda, Montesserat, Saint-Christophe, Niévès, Anguilla, Îles Vierges, Dominique, Barbade)
- Colonie Fédérale des Îles Sur-le-Vent (Îles Turques et Caïques, Bahamas)
Commandement : Port of Spain
Effectifs : 6000 hommes
Organisation : 6 Bataillons d’Infanterie

* Europe :

Force de Défense de Chypre :
Territoires :
- Colonie de Chypre
Commandement : Nicosie
Effectifs : 2000 hommes
Organisation : 2 Bataillons d’Infanterie

Garde Royale de Malte :
Territoires :
- Colonie de Malte
Commandement : La Valette
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

Force de Défense de Gibraltar :
Territoires :
- Territoire de Gibraltar
Commandement : Gibraltar
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

* Afrique :

Force de Défense d’Afrique de l’Ouest :
Territoires :
- Mandat du Cameroun (zone britannique)
- Mandat du Togoland
- Colonie et Protectorat du Nigéria
- Colonie et Protectorat de Gambie
- Colonie de la Côte de l’Or
- Colonie de Sierra Leone
Commandement : Abuja
Effectifs : 20 000 hommes
Organisation : 2 Divisions d’Infanterie

Force de Défense d’Afrique du Sud :
Territoires :
- Colonie du Basutoland (Lesotho)
- Protectorat du Swaziland
Commandement : Mbabane
Effectifs : 2000 hommes
Organisation : 2 Bataillons d’Infanterie

Force de Défense d’Afrique de l’Est :
Territoires :
- Mandat du Tanganyika (Tanzanie)
- Protectorat d’Ouganda
- Colonie du Kenya
Commandement : Nairobi
Effectifs : 20 000 hommes
Organisation : 2 Divisions d’Infanterie

Force de Défense d’Afrique Centrale :
Territoires :
- Protectorat Fédéral d’Afrique Centrale
Commandement : Salisbury
Effectifs : 9000 hommes
Organisation : 3 Régiments d’Infanterie

Force de Défense du Somaliland :
Territoires :
- Colonie du Somaliland
Commandement : Berbera
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 2 Bataillons d’Infanterie / 1 Bataillon de Cavalerie

Force de Défense du Soudan :
Territoires :
- Colonie du Soudan
Commandement :
Effectifs : 10 000 hommes
Organisation : 1 Division d’Infanterie

Force de Défense des Îles de Sainte-Hélène :
Territoires :
- Colonie des Îles de Sainte-Hélène (Sainte-Hélène, Ascension, Tristan da Cunha)
Commandement : Sainte-Hélène
Effectifs : 200 hommes
Organisation : 2 Compagnies

Force de Défense de Maurice :
Territoires :
- Colonie de Maurice (Île Maurice, Archipel des Chagos)
Commandement : Port Louis
Effectifs : 1000 hommes
Organisation : 1 Bataillon d’infanterie

Force de Défense des Seychelles :
Territoires :
- Colonie des Seychelles (Archipel des Seychelles, Îles Desroches, Atoll Providence, Atoll Farquhar, Aldabra)
Commandement : Victoria
Effectifs : 1000 hommes
Organisation : 1 Bataillon d’infanterie

* Moyen-Orient :

Force de Défense d’Israël :
[Voir Mandat Israélien]

Force de Défense de Jordanie :
Territoires :
- Mandat de Jordanie
Commandement : Amman
Effectifs : 6000 hommes
Organisation : 2 Régiments d’Infanterie

Force de Défense du Sinaï et Suez :
Territoires :
- Colonie du Sinaï
Commandement : Port-Saïd
Effectifs : 10 000 hommes
Organisation : 1 Division d’Infanterie

Garde Royale de Jérusalem :
Territoires :
- Colonie de Jérusalem
Commandement : Jérusalem
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

Force de Défense Arabique :
Territoires :
- Protectorat d’Aden
- Protectorat du Koweït
- Protectorat du Bahreïn
- Protectorat des États de la Trêve
- Protectorat d’Oman et Mascate
- Protectorat du Qatar
Commandement : Aden
Effectifs : 6000 hommes
Organisation : 4 Bataillons d’Infanterie / 2 Bataillons de Cavalerie

* Asie :

Force de Défense de Bornéo :
Territoires :
- Protectorat de Bornéo du Nord (Sabah)
- Protectorat de Brunei
- Protectorat de Sarawak
Commandement :
Effectifs : 7000 hommes
Organisation : 2 Régiments d’Infanterie / 1 Bataillon d’Infanterie

Force de Défense des Îles Maldives :
Territoires :
- Protectorat des Îles Maldives
Commandement : Malé
Effectifs : 1000 hommes
Organisation : 1 Bataillon d’Infanterie

Force de Défense de Ceylon :
Territoires :
- Colonie de Ceylon
Commandement : Colombo
Effectifs : 10 000 hommes
Organisation : 1 Division d’Infanterie

Forces Armées Indiennes Britanniques :
Territoires :
- Raj britannique
Commandement : New Delhi
Effectifs : 200 000 hommes
Organisation : Armée Indienne Britannique / Royal Indian Navy / Royal Indian Air Force

Force de Défense de Birmanie :
Territoires :
- Colonie de Birmanie
Commandement : Rangoun
Effectifs : 10 000 hommes
Organisation : 1 Division d’Infanterie

Force de Défense de Malaisie
Territoires :
- Protectorat Fédéral de Malaisie
Commandement : Kuala Lampur
Effectifs : 10 000 hommes
Organisation : 1 Division d’Infanterie

Garde Royale de Hong Kong
Territoires :
- Colonie de Hong Kong
Commandement : Hong Kong
Effectifs : 3000 hommes
Organisation : 1 Régiment d’Infanterie

Garde Royale de Singapour
Territoires :
- Colonie de Singapour (Singapour, Île Christmas, Îles Cocos)
Commandement : Singapour
Effectifs : 2000 hommes
Organisation : 2 Bataillons d’Infanterie

Garde Royale de Labuan
Territoires :
- Colonie de Labuan
Commandement : Labuan
Effectifs : 2000 hommes
Organisation : 2 Bataillons d’Infanterie

Force de Défense des Enclaves Britanniques Chinoises
Territoires :
- Concessions chinoises (Tianjin, Guangzhou, Shanghai)
Commandement : Shanghai
Effectifs : 300 hommes
Organisation : 3 Compagnies

* Océanie (Territoire Britannique du Pacifique Occidental) :

Force de Défense du Pacifique Occidental
Territoires :
- Mandat Australo-néo-zélando-britannique de Nauru
- Condominium Franco-britannique des Nouvelles-Hébrides
- Protectorat des Îles Solomon
- Protectorat de Tonka
- Colonie de Fidji
- Colonie des Îles Gilbert et Ellice
- Colonie des Îles Pitcairn
Commandement : Tarawa
Effectifs : 9000 hommes
Organisation : 3 Régiments d’Infanterie




Dernière édition par Vautour le Mer 5 Juil 2017 - 23:42, édité 2 fois
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 2 Juil 2017 - 2:49

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


MINISTRY OF POWER OF UNITED KINGDOM

Dans le cadre de l’exploitation à peine débutée des réserves pétrolières prouvées ou supposées présentes dans les divers protectorats britanniques de la Péninsule Arabique et de Mésopotamie (Aden, Oman et Muscate, États de la Trêve, Qatar, Bahreïn) a été formée la Arabic Oil Company, aussi présente dans le mandat jordanien et le Sinaï, qui prendra en charge désormais tous les contrats établis dans ces pays par le Royaume-Uni pour la prospection pétrolière et gazière mais aussi se verra transférer, en tant qu’organe semi-privé fortement subventionné par le Ministère de l’Énergie, une partie des contrats de l’Anglo-Iranian Oil Company ou l’Iraq Petroleum Company de ces territoires en cours (pour les parts britanniques tout du moins, totales ou partielles). Un tel groupe n’ayant d’intérêt qu’en tant que gérant une vaste superficie et plusieurs projets, cette réservation passée auprès des autorités des protectorats garantira à ces mêmes autorités et peuples prospérité et interdéveloppement, puisqu’une part des bénéfices leur sera directement reversée. Y a été intégrée la Petroleum Development Oman. Le directeur de la Arabic Oil Company, John Cadman - excité par l’enjeu de cette nouvelle aventure et par les gains prodigieux se profilant -, a ainsi réuni une première équipe de géologues et géophysiciens prêts à se plonger dans tous ces travaux pharamineux qui se sont rendus et continuent de se rendre sur place. Il a aussi réuni une courageuse équipe d’investisseurs britanniques dont Barclays. Les forages d’exploration, par l’envoi d’une première commande d’une douzaine d’appareils, ont ainsi été multipliés, tandis que la compagnie expérimente d’ores et déjà dans des zones d’étude et de test avant de pouvoir les mettre en place, des plateformes en bois de 1500 mètres carrés pour l’exploitation de gisements offshores; le gros des explorations concerne sinon l’intérieur des terres. Tout ce matériel et ce savoir sont apportés par des années d’expériences d’ingénieurs britanniques et, par exemple, d’anciens de l’Anglo-Egyptian Oil Company marginalisée en Égypte, un savoir-faire et une technologie normalement prisés et peu communs entre les mains de quelques groupes de quelques grandes puissances mondiales (Allemagne, France, Italie, États-Unis, Japon) faut-il le rappeler. Les cibles déjà localisées sont l’ouest du Qatar (Dukhan) et quelques zones maritimes, le centre du Bahreïn, de multiples zones au coeur de l’émirat d’Abu Dhabi, ainsi qu’au coeur d’Oman (comme près d’Haima). Au Koweït, après la découverte du champ de Burgan, la Kuweit Oil (anglo-américaine) a démultiplié les recherches auxquelles l’AOC participera désormais : se concentrant sur le nord, elle a pu découvrir d’intéressantes régions comme à Raudhatain, en travaillant en partenariat avec sa voisine. Au Sinaï, les équipes longeront le nord de la région d’abord pour découvrir de potentielles formations de roches susceptibles de contenir des réservoirs de pétrole et ainsi entamer une production dans cette zone. Par ailleurs l’AOC prendra en charge la construction de deux raffineries : l’une à Doha (Qatar et Bahreïn), l’autre à Muscate (États de la Trêve, Oman, potentiellement le Yémen), ainsi que les pipilines raccordant les puits à ces raffineries, tandis que les deux ports seront aménagés pour que la Arabic Tanker Company disposant d’une première flotte de trois pétroliers se charge du transport.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 2 Juil 2017 - 14:25

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Depuis plusieurs mois, après l’officialisation de la formation du Protectorat Fédéral d’Afrique Centrale, les institutions se mettent en place dans les quatre États du Bechuanaland, Nyassaland, Rhodésie du Nord et Rhodésie du Sud. Il s’agissait en effet d’uniformiser la structure fédérale par l’envoi d’un Administrateur pour l’Afrique Centrale britannique, représentant de Sa Majesté, et de Gouverneurs généraux pour chaque État, tandis qu’était créée une Assemblée Législative d’Afrique Centrale élue au suffrage capacitaire et élisant par la suite le Premier Ministre d’Afrique Centrale, côtoyant donc l’Administrateur; avec de semblables Assemblées dans les États; tandis que le Parlement britannique conservait un droit quasi-total de légifération supérieure et de révision de la Constitution. Le Conseil Législatif à valeur de conseil auprès du Premier Ministre fut rapidement coupé en deux avec la création d’un Conseil Européen d’Afrique Centrale et d’un Conseil Africain d’Afrique Centrale, disposant tout deux d’un Représentant, le Conseil Africain contenant une sous-division nommé le Conseil des Chefs ayant pour l’ambition de rassembler tous les chefs tribaux de la fédération.

Sir Godfrey Huggins prenant sa charge mit ainsi plusieurs mois pour mettre en place la Constitution de l’Afrique Centrale qui, entre autres choses, supprimé ou modifié considérablement les anciens fonctionnements et mettait par ailleurs fin à la monarchie au Bechuanaland, imposant un Premier Ministre que devint le régent Tshekedi Khama.

Le chantier suivant était la ségrégation, évidemment : si le fonctionnement politique paraissait désormais stable, les lois sociales restaient très diverses; or le social restait un sujet à législation partagé entre les assemblées des États et de la Fédération que les travaillistes à Londres souhaitaient bouleverser : la ségrégation de la Fédération d’Afrique Centrale ne convient pas au gouvernement totalement opposé à la ligne idéologique prise dans le Dominion de l’Union d’Afrique du Sud bien qu’il ne le montrait pas ni ne le disait, par respect diplomatique pour un pays allié et souverain. C’était surtout le cas en Rhodésie du Sud où la forte quantité de Blancs et leurs privilèges rendait la cohabitation difficile.

Furent tout d’abord imposés des quotas dans les Assemblées législatives : 30% de Noirs dans les Assemblées législatives étatiques (soit 10 membres sur 30), 20% dans l’Assemblée législative centre-africaine (soit 20 membres sur 100), forçant à abaisser les restriction du suffrage capacitaire. Les Britanniques provenant de la Métropole et tous les Blancs obtinrent la bi-nationalité centre-africaine dans le cas d’une installation vieille de trois ans ou d’une naissance sur le sol centre-africain. Fut voté au Parlement britannique directement la loi sur l’uniformisation des avantages sociaux et l’éducation, accordant dans les limitations d’heures, les congés, les syndicats, l’éducation obligatoire, les mêmes droits aux Centres-africains de toute couleur, les riches fils de colons ne côtoyant de toute façon pas les mêmes écoles que les populations locales.

Par ailleurs les lois ségrégationnistes (partages de l’espace, limitations professionnelles, etc.) furent pour leur grande majorité annulées tandis qu’en Rhodésie du Sud la loi sur la répartition des terres privilégiant les colons blancs était abrogée (sans effets rétroactifs) au profit d’une General Land Act visant une répartition à l’échelle du pays des populations blanches, soit la dilution de la forte population européenne en Rhodésie du Sud dans les autres États; si le désir d’attirer des Britanniques et autres étrangers blancs était maintenu, il devrait lui aussi être réparti, rendant par exemple plus facile pour un Blanc de mener de vastes investissements et le rendant prioritaire sur l’achat de terres en Rhodésie du Nord et au Nyassaland. Les laissez-passer devenaient obligatoires pour passer d’un État à un autre ou sortir du Protectorat mais aussi bien pour les Blancs que pour les Noirs, tandis que le reste des restrictions dans la circulation était stoppé.

Sur le plan de l’industrie le Premier Ministre eut à disposition d’un seul coup le budget public de quatre protectorats, qu’il investit dès lors en grande partie d’une part dans l’industrie minière via la IMC Central-Africa lançant deux projets d’élaboration ou de construction de mines de cuivre à Chingola, Rumphi, d’or à Mupane, de nickel et de charbon; d’autre part l’aide aux agriculteurs par un plan de subvention d’aide à la suffisance impériale via le rachat des surplus pour exportation de maïs, tabac, sucre, thé ainsi que l’envoi de conseillers de l’Agricultural Engineers Association experts dans la gestion des terres et leur modernisation, tandis que sera construite une usine de Ferguson-Brown près de Silesbury. La Rhodesia Railways, devenue la Central-Africa Railways, développera et prolongera le réseau ferroviaire dans le but de connecter les quatre capitales.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 2 Juil 2017 - 17:56

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après discussion avec les émirs concernés des trois protectorats au Bahreïn, Qatar et dans les États de la Trêve (Abu Dhabi, Ajman, Fujairah, Sharjah, Dubai, Ras al-Khaimah, Umm al-Quwain), a été décidé de fusionner les Exclusive Agreement liant le Royaume-Uni à ces multiples États en un seul accord par conséquent reformulé, formant le Protectorat Fédéral des Émirats Arabes. Concrètement, les familles royales des émirats conservent les mêmes pouvoirs, prérogatives, lignages, coutumes, mais revenait au Haut Commissaire du Protectorat la délégation des affaires étrangères de ces pays et de l’exploitation minière et pétrochimique, entre autre, avec les compagnies britanniques ou étrangères.

Ce Haut Commissaire (surnommé « Vice-Émir ») en profita pour lancer un plan de défense du protectorat en général, en séparant sa Force de Défense avec l’accord du Secrétaire d’État à la Guerre de la Force de Défense Arabique, qui fut dès lors de nouveau éclatée, constituant la Force de Défense des Émirats Arabes. Celle-ci, comme auparavant, sera composée d’un Bataillon d’Infanterie du Qatar, du Bahreïn, et de 3 Bataillons des anciens États de la Trêve.

Concernant Oman justement, le Protectorat d’Oman et Muscate va, sur la même base que les Émirats du nord, être quelque peu revu avec la formation d’un Protectorat Fédéral des Sultanats Arabes. Y seront contenus Oman, Muscate et Gwadar, au Sultan d’Oman Said bin Taimur, ainsi que les multiples sultanats entendus comme le Protectorat d’Aden jusque là. Le Protectorat de Zanzibar, administrativement intégré à Oman depuis quelques temps avec le retrait des charges du consul au profit de l’administrateur placé à Muscate, y sera intégré et officiellement présent dans la même entité britannique avec son souverain qui restera bien entendu Khalifa bin Harub, qui avait amorcé de sérieux rapprochements avec les Arabes du Sud. Les Colonies d’Aden, de Perim, de Kamaran et de Khuriya Muriya, comprises implicitement jusque là dans la gestion du Protectorat d’Aden, sont désormais pleinement séparées de ces multiples protectorats comme Colonie d’Aden disposant de la Garde Royale d’Aden. Le « Vice-Sultan » sera placé à Muscate où il supervisera les politiques mises en place par les souverains.

Est donc là aussi créée la Force de Défense des Sultanats Arabes à laquelle est intégrée l’Armée Royale d’Oman - pour éviter la constitution de deux organes parallèles sur le même territoire et fonctionnant quasiment de la même façon -, formée, en comptant un recrutement en cours, d’un Régiment d’Infanterie actif de 3000 hommes et d’un Régiment de Cavalerie d’Oman; d’un Régiment d’Infanterie et d’un Régiment de Cavalerie des anciens protectorats d’Aden; et enfin d’un Bataillon d’infanterie de Zanzibar. Les fortifications de Muscate et de Gwadar (toujours omanaise) sont par ailleurs réétudiées et garnies de canons Ordnance QF 2-pounder vers la terre, et de BL 18 inch Mk I naval gun vers la mer.

La Royal Navy maintiendra donc sa présence et la renforcera dans les mers du Golfe Persique pour garantir la protection et l’ouverture de ces États vers les océans avec l’établissement au sein de la Indian Fleet (flotte chargée de la défense britannique dans les Océans Indien et Pacifique) d’une Arabic Fleet, basée au Bahreïn ainsi qu’à Muscate - où est établie une base navale - ; de la même façon à l’aéroport du Bahreïn est ajouté un aéroport maritime d’accueil des hydravions, et une base aérienne établie à Aden ainsi qu’à Muscate de la Royal Air Force.

Le Royaume-Uni a lancé un plan d’investissement de 5 millions £ en accord avec les souverains locaux du Protectorat Fédéral des Émirats Arabes, via la formation de l’Anglo-Arabic Bank par la Board of Trade visant des secteurs autres que l’industrie pétrolière : l’agriculture, d’abord, quoiqu’avec une portée limitée et concentrée sur le cheptel, la pêche et les dattes, avec une Board of Arab Emirates Agriculture constituée à Abu Dhabi qui régulera l’apport en eau pour les terres cultivables et organisera l’exportation des surplus vers Suez puis le Royaume-Uni. Le plan concerne aussi la prise en charge des anciens escales affranchis depuis l’interdiction de l’esclavage récente dans tous les protectorats et leur intégration dans ce secteur agricole qui demande une main d’oeuvre; et le développement de l’industrie perlière pour la joaillerie et le commerce du luxe, alors que des concurrents comme le Japon émerge lequel par sa politique agressive est néanmoins repoussé par de nombreux investisseurs et compagnies dans le secteur.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État rend pour la fin de l’année le rapport de l’organisation des forces armées britanniques constituées comme suit :

Spoiler:
Forces Armées Britanniques :
* British Army :
- 50 Divisions d’Infanterie
- 1 Divisions de Cavalerie
- 10 Divisions Blindées
- 10 Divisions Anti-aériennes
- 1 Divisions Aéroportée
* Royal Navy :
- Home Fleet
- Mediterranean Fleet
- Indian Fleet
* Royal Air Force :
- 299 Squadrons

La majorité des Divisions est placée dans la Territorial Army et formée dans le but de pouvoir disposer d’une logistique fiable et massive en cas d’affrontement rapide à mener contre une puissance étrangère, sur le sol britannique mais aussi partout dans l’Empire : comme l’a montré la campagne égyptienne la puissance de la force britannique réside aussi dans sa capacité, via des lignes logistiques et de transport développées partout dans le monde, à se déployer à l’autre bout du monde en un temps record. Les Squadrons sont formés de 16 appareils et de plus de 150 pilotes et personnels. Les Divisions contiennent 10 000 hommes chacune. Sont à noter les nombreuses Divisions Anti-aériennes, formées suite à l’impulsion d'Hore-Belisha précédemment au Secrétariat d’État à la Guerre.

Spoiler:
Forces Armées Indiennes Britanniques :
* British Indian Army :
- 10 Divisions d’Infanterie
- 2 Divisions Blindées
* Royal Indian Navy
* Royal Indian Air Force :
- 9 Squadrons

En Inde avec les importations, la production locale, c’est une véritable armée autonome (quoique toujours pleinement soumise au Vice-Roi et au commandement britannique) qui est installée avec la formation des premières divisions blindées indiennes et la formation, suivant le Air Force Act de 1932, de 9 escadrons dans l’armée de l’air locale.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 4 Juil 2017 - 11:57

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État accepte l’organisation d’un sommet avec son homologue finlandais. Il accepte aussi que le Royaume-Uni participe à une opération de médiation entre les soviétiques et la Clique des Ma, incessamment demandée à Nankin. Il accepte enfin la commande militaire du Canada. Il condamne fermement l’invasion du Yémen et de l’Asir par les forces armées saoudiennes qui n’ont mendié le soutien américain que pour assouvir une soif de revanche absurde et bien évidemment les massacres qui s’y déroulent.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 4 Juil 2017 - 17:55

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

La part du budget militaire est portée à 25% du PIB pour cette année, tandis que la Territorial Army dispose de 300 000 hommes et l’armée même de 400 000 actifs. Les effectifs étant déjà conséquents ne seront pas élevés davantage, en vue de dédier le budget plutôt à la production de véhicules et à la recherche militaire. Les commandes du début d’année sont les suivantes :

British Army

* Pistolets : 150 000 Enfield No. 2
* Grenades : 300 000 Mills N°36
* Fusils : 150 000 Lee-Enfield Number No. 4 Mk I / 1000 Fusils Anti-Chars Boys
* Pistolets-mitrailleurs : 1000 Sten Gun
* Mitrailleuses : 5000 Bren Machine Gun / 10 000 Vickers Machine Gun et Vickers .50 / 3000 Vickers Berthier / 5000 Besa Machine Gun / 1000 Besal Machin Gun
* Mortiers : 5000 Ordnance 2-inch mortar Mk II et variantes / 5000 Ordnance ML 3 inch mortar / 2000 Arbalest Mortar Mk I

* Chars :
- Légers : 300 Light Tank Mk VII
- De combat : 300 Cruiser Tank V Covenanter / 100 Cruiser Tank VI Crusader
- D’infanterie : 300 Matilda Mk II / 100 Matilda Mk III / 300 Valentine Tank (Mk IV)
- Lourds : 50 Heavy Tank Mk I
* Véhicules blindés : 200 Daimler Dingo / 200 Daimler Armoured Car / 200 Humber Armoured Car / 200 Humber Light Reconnaissance Car / 200 Guy Armoured Car
* Camions : 5000 Bedford OXA
* Obusiers : 1000 Ordnance QF 25-pounder Mk II / 1000 BL 4.5-inch Medium Field Gun / 200 BL 5.5-inch Medium Gun / 100 QF 4.5-inch Mk II / 200 BL 7.2-inch Howitzer / 1000 Ordnance QF 3-inch Mountain Howitzer
* Artillerie anti-aérienne : 1500 QF 3.7-inch AA Gun
* Artillerie anti-char : 2000 Ordnance QF 2-Pounder Anti-Tanks
* Motocyclettes : 5000 G3L

Sont à noter l’introduction du pistolet-mitrailleur Sen Mk I à 32 coups, fruit d’une commande britannique suivant l’offensive au Siam et les combats dans la jungle où l’emploi de ce type d’armement était apparu à l’état-major comme très utile et facilement productible, surtout ce modèle qui sera produit moitié des commandes en Inde; le Besal, sorte de variante du Besa plus facile à produire. Sont aussi introduites de nouveaux types de grenades, essentiellement l’incendiaire 76 commandé pour juillet suite aux démonstrations des vertus du phosphore blanc, qui s’accoupleront sans doute excellente avec les Arbalest Mortar; et l’anti-tank 73, suite de la volonté du gouvernement de doter l’infanterie d’armes personnelles et portables capables d’au moins considérablement ralentir des chars au blindage médiocre. Un Mk II du Rifle Boys est d’ailleurs en élaboration dans le but d’améliorer sa visée ainsi que de rendre son recul moins percutant.

Concernant les chars, est introduit le premier vrai char lourd, lent mais au blindage capable de résister à la plupart des munitions anti-chars en service (100 mm de blindage au devant), long mais ainsi particulièrement efficace en cas de guerre de tranchée.

Royal Air Force

* Chasseurs : 300 Supermarine Spitfire / 300 Hawker Hurricane / 200 Fairey Fulmar / 100 Westland Whirlwind / 100 Bristol Beaufighter / 300 Airspeed Oxford
* Bombardiers : 200 Armstrong Whitworth Whitley Mk V / 200 Blackburn Roc / 200 Avro Manchester / 300 Vickers Wellington / 300 Vickers Warwick / 200 Handley Page Hampden / 300 Handley Page Halifax / 100 Faire Battle / 200 Bristol Beaufort
* Reconnaissance : 150 Westland Lysander / 100 Bristol Bolingbroke / 100 Faire Battle / 30 Fairey Seafox
* Transport : 8 Armstrong Whitworth Ensign / 5 de Havilland Albatross

Les premiers tests ayant été des succès, le Secrétaire d’État à l’Air dès son arrivée au gouvernement a insisté pour que soit développé le projet du de Havilland Mosquito, bombardier lourd, chasseur, mais aussi et surtout doté d’une structure en bois le rendant très difficilement détectable ainsi que moins coûteux à produire en terme de ressources. 200 modèles seront développés pour la fin de l’année. De même les ingénieurs britanniques de Gloster - peu sollicités jusqu’à maintenant - ont reçu pour ordre de travailler en secret sur le Programme Comet qui poursuit après plusieurs années d’esquisses l’idée de développer les premiers prototypes d’avions usant d’un turboréacteur de l’histoire militaire britannique, le Secrétaire d’État sachant que sur tous les théâtres militaires la bataille principale sera celle de la science et de l’industrie.

Hawker Aircraft annonce par ailleurs l’introduction de la version maritime du Hurricane (le Sea Hurricane), utilisable notamment sur des navires sans piste mais au système de catapultage - de même que le Supermarine Spitfire disposera d’une variante pour le contrôle aérien maritime - et du bombardier Typhoon, pour 100 exemplaires, un chasseur de basse altitude des plus rapides qui sera utilisé pour de la reconnaissance et du harcèlement de troupes terrestres.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mer 5 Juil 2017 - 16:21

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État transmet toutes ses condoléances au grand peuple iranien et au fils de Reza Shah Pahlavi, lui souhaitant de fastes années de règne. S’étonnant que son absence ou celle d’un quelconque dignitaire britannique ait été remarquée compte-tenu du fait qu’aucune invitation n’ait été envoyée en ce sens, il espère en tous les cas que l’Iran continuera sur cette pente et assure n’avoir aucune hostilité particulière vers le nouveau dirigeant.

Au sujet de la guerre qui déchire l’URSS, il affirme la neutralité absolue du Royaume-Uni qui ne cherchera à couler ni un camp ni l’autre. Pour autant, dans le Parlement, les conservateurs insistent à n’en plus finir pour profiter de l’occasion et détruire Staline, sans la moindre réaction du Premier Ministre.


HOME SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Pour la première fois depuis des décennies, la Tamise a gelé en janvier dernier suite à un hiver particulièrement froid, paralysant exceptionnellement le transport fluvial qui a depuis repris son cours normal. De la même façon des tempêtes de glace se sont abattues sur Londres et toute l’Angleterre, faisant quelques 60 morts et autant de disparus. L’occasion de porter l’attention du gouvernement sur l’importance de la science météorologique en tant que permettant de limiter les dégâts par la précision de tels événements, qu’il s’agisse de la vie de civils mais aussi de militaires, le temps étant un facteur évidemment clé dans le contrôle d’un terrain. D’une part sont ainsi envoyés 5 navires météorologiques supplémentaires dans l’Atlantique et 2 en Mer du Nord; l’installation de radars météorologiques capables de capter le signal radio des éclairs et de le retransmettre sur un écran simple. Le radar météorologique suit de près en effet l’évolution du radar militaire de détection d’appareils ennemis lequel l’état-major croit qu’il serait décisif en cas de guerre à grande échelle.

D’où l’installation :
* Sur la Chain Home qui continue de s’aggrandir, de batteries anti-aériennes attachés à une division anti-aérienne spécifiquement recrutée et dédiée à leur défense, éclatée sur le territoire, nommée la Chain Defence.
* Sur la Chain Home Low de nouvelles infrastructures pour couvrir l’ensemble des côtes sud et est par une version améliorée motorisant la rotation des antennes sinon opérée manuellement.
* La continuation du développement des Airborn Interception Radar sur les appareils sortis des usines et les travaux favorisés et financés de physiciens comme John Randall sur les magnétrons, tout à fait dans le secret encore une fois; ainsi que de la mise en circulation des Gun Laying transportables.
* Sur les navires, les premières introductions sur des patrouilleurs du Type 281 de haute fréquence pour la surveillance maritime et du Type 282 de surveillance aérienne.


DOMINION SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État aux Dominions a reçu pour mission de s’attaquer au sujet délicat de deux Dominions de l’Empire que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande qui ont refusé tout deux de signer le Statut de Westminster et restent dans une bulle juridique séparée des autres, craignant en cas de signature une trop grande fermeture du marché britannique et la perte du statut de sujet britannique, proches qu’ils sont de Londres. Devant ces signatures absentes depuis 10 ans, il propose aux Premiers Ministres des deux pays lors de l’Imperial Conference de 1940 d’adopter un nouveau Statut de Marlborough accordant à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande un statut spécial en tant que « Dominion Raproché » (« Close Dominion ») sur les bases de l’ancien fonctionnement toujours en pratique en vigueur : une citoyenneté britannique maintenue, une souveraineté partagée permettant au parlement britannique de légiférer sur le dominion, une couronne toujours proprement du Royaume-Uni.


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Devant les violentes attaques qui assaillent Addis-Abeba les Britanniques souhaitent s’attacher aux objectifs qu’ils s’étaient donnés dans le Somaliland suite aux expéditions de 1920, par la préservation de la stabilité politique et économique de la zone. Dans cette optique le Somaliland est d’abord intégré, avec l’accord de Mohamoud Ali Shire (demandé comme une formalité) dans le Protectorat Fédéral des Sultanats Arabes. La partie soudanaise de la Anglo-Egyptian Bank située à Khartoum est officiellement séparée de sa parente en tant qu'Anglo-Sudanese Bank à l’administration privée mais indépendante; c’est ce groupe qui aura pour charge d’ouvrir un établissement bancaire à visée commerciale dans Berbera, capitale; tandis que l’Imperial Bank of Persia - renommée d’ailleurs depuis peu Imperial Bank of Middle East - qui prend du poids à travers les protectorats britannique dans le Golfe Persique, a ouvert un établissement dans la Colonie d’Aden et annoncé qu’elle développera un « Fonds d’Investissement des Mers Arabes » visant l’aide financière par des investisseurs britanniques de sociétés nouvelles attachées au secteur du transport maritime, pour l’achat de navires de commerce, de personnel pour le chargement et le déchargement, de containers, de carburant; ainsi que l’investissement spécifiquement dans la construction d’un terminal de marchandises à Berbera. L’administration coloniale a aussi à coeur de développer l’intérieur des terres, non pas seulement les côtes, via une aide pour la croissance du secteur agricole : par un premier plan de subvention maigre mais tout du moins crée de 10 000£ (distribution de semences vivrières et maraîchères, construction de canaux d’irrigation dans tout le territoire) et l’envoi de conseillers de l’Agricultural Engineers Association présents non loin en Afrique Centrale pour supporter ces effort. Une première ligne de chemin de fer va par ailleurs être prise en charge entre Hargeisa et Berbera par la Indian Railway Company. Du point de vue militaire, un plan de fortification des deux villes sus-citées est mis à l’ordre du jour avec l’établissement de lignes d’avant-postes et fortins sur la route menant à la frontière éthiopienne, d’un plan de recrutement d’un Bataillon d’Infanterie de nouveau pour envoyer aux quatre en place notamment des Light Tank Mk VII, des QF 3 inch 20 cwt et BL 8-inch howitzer Mk VIII, tandis qu’à Daarbuduq (sur le chemin du chemin de fer prévu pour septembre) va être établie une base de la Royal Air Force.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 6 Juil 2017 - 16:55

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État précise au Roi du Népal que son pays dispose déjà d’une ambassade à Londres, érigée il y a près d’un siècle. Il précise au gouvernement irakien que les accords de 1930 sont justement des accords, signés, négociés, entendus, et qu’un simple changement de gouvernement ne saurait remettre en cause. Le départ des troupes britanniques, amorcé dès l’indépendance totale de l’Irak du Royaume-Uni, avait été retardé par les troubles politiques irakiens ayant amené à des changements de gouvernement et des exactions contre les communautés; et il ne sera pas réactualisé avant un certain temps, étant donné ces menaces. Les bases militaires britanniques n’appartenant qu’au Royaume-Uni, toute tentative de prise de contrôle de ces bases sans l’accord britannique sera considérée comme une déclaration de guerre.


HOME SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Plusieurs groupes communistes et syndicalistes, dont une partie interdits, ont mené des grèves pour manifester contre leurs conditions de travail durant un hiver difficilement supportable et la nécessité d’adapter sérieusement les infrastructures, surtout des usines, par l’installation de chauffage et le paiement d’une « prime de mauvaises conditions ». Les Travaillistes du gouvernement et de la Chambre des Communes ont mal digéré ces mouvements après avoir permis bien des concessions et entamé des projets très favorables aux travailleurs; négociant avec des émissaires de tout bord et des syndicalistes de toutes les usines, il s’agissait d’un coup dans le dos en ce qu’avait été beaucoup clamé (comme une ligne de conduite adoptée par les leaders du mouvement) qu’ils ne faisaient rien par-dessus leurs belles promesses électorales. Il n’y eut néanmoins pas de réels incidents puisque de beaux jours durant mars aidèrent à rétablir un dialogue et à mettre sur la table du Parlement des projets de loi répondant aux attentes de ces derniers avec le Work Protection Act, obligeant à l’installation notamment de chauffages à eau chaude modernes les directeurs d’usine. Pour autant, sous ordre direct du Secrétaire d’État, la police s’est mise à minutieusement noter les noms des instigateurs et leur domicile.


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après l’organisation de deux référendums simultanés dans les mandats britanniques du Cameroun et du Togoland, les populations consultées se sont exprimées dans les deux cas pour l’un à l’union avec le Nigéria britannique, pour le second avec la Côte de l’Or britannique. Dans les deux cas le Gouverneur de l’entité avalant ces territoires assurait déjà l’administration totale des zones consultées, il ne s’agit que d’une formalité par l’officialisation du transfert. L’occasion, pour le Secrétaire d’État de se tourner vers les colonies et protectorats d’Afrique de l’Ouest qui, si elles nourrissent ensemble une Force de Défense commune récemment amenée à un total de 10 000 hommes, sont une mosaïque de peuple et de richesses. Les quatre perles ouest-africaines de la Couronne sont donc : la Gambie, le Sierra Leone, la Côte de l’Or et le Nigéria.

Le gouvernement britannique souhaite donner une impulsion simultanée à ces quatre territoires de la Couronne qui représente ses seules possessions sur la côte occidentale du continent, des possessions toutes enclavées dans le glorieux empire colonial français et difficilement, en cela, connectées entre elles et à la métropole. De là devient-il indispensable de les raccorder par voie aérienne, la voie rapide des temps modernes, par la construction ou l’agrandissement d’aéroports à Yundum (Gambie), à Freetown (Sierra Leone), à Port Harcourt (Nigéria).

Concernant l’administration coloniale, l’objectif n’est pas de constituer une entité fédérale hasardeuse qui ne tiendrait culturellement et géographiquement pas - là où la situation dans les Émirats Arabes ou la Malaisie s’y prêtait - mais d’adopter un modèle semblable dans chaque territoire, c’est-à-dire une administration unifiée et non pas divisée entre colonie et protectorat de part et d’autre, en intégrant à l’administration coloniale un Conseil Africain officiel au Conseil Législatif, constitué en partie ou en tout par un Conseil des Chefs, comme en Afrique Centrale.
* Au Nigéria dans le cadre d’un découpage triangulaire qui perdure a été formé le Protectorat Fédéral du Nigéria dans le but de structurer les trois entités qui composaient le pays à savoir le Nord (à majorité musulmane et gouverné par des émirs ou sultans, de Sokoto, de Gwandu, de Kano, etc.), le Sud-Ouest (Yoruba) et le Sud-Est (diverses ethnies dont les Igbos). Les trois protectorats sont gouvernés par un Gouverneur Général avec l’aide d’un Conseil Législatif contenant un Conseil des Chefs rassemblant les chefs tribaux. Les trois Gouverneurs rendront compte auprès d’un Gouverneur Général en Chef du protectorat dans son ensemble (d’ailleurs, l’Administrateur d’Afrique Centrale est renommé Gouverneur Général d’Afrique Centrale), quasiment seul en haut de la pyramide et pouvant rester à Londres, avec essentiellement pour charge l’établissement des orientations en matière de politique sociale, d’un budget colonial, du recrutement et de la formation des forces armées, laissant le reste des subtilités à ses subalternes. Le Nord du Cameroun est rattaché au Protectorat du Nord, le Sud du Cameroun au Protectorat du Sud-Est.
* En Côte de l’Or de la même façon les Territoires du Nord et Asante disposeront d’un Gouverneur Général et d’un Conseil Législatif constitué d’un Conseil Européen et d’un Conseil Africain; dans ce dernier, en plus des chefs tribaux, l’administration insistera pour faire nommer de jeunes hommes éduqués ayant pu faire leurs études à Londres ou à l’étranger et leur donne ainsi un accès aux mannes administratives. Les deux protectorats sont placés là sous la juridiction d’un Gouverneur Général, tandis que le Gouverneur Général en Chef du Nigéria aura aussi pleine autorité sur la Colonie côtière de la Côte de l’Or. Le Togoland est rattaché aux Territoires du Nord.
* Au Sierra Leone, la Protectorat et la Colonie sont réunifiés en un seul Protectorat du Sierra Leone, avec le fonctionnement vu précédemment et un seul Gouverneur Général, contenant Freetown. De la même façon en Gambie. Il s’agit avant tout de transférer la législation sur les traditions tribales et la justice quotidienne, les Britanniques restent maîtres concernant la gestion urbaine des grandes villes, le réseau commercial, l’armée, etc.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 7 Juil 2017 - 12:46

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État, après que son prédécesseur ait dû quitter le sommet d’Oslo quelque peu frustré concernant la représentation danoise qui était restée muette devant ses précisions et propositions, relance le gouvernement danois, insistant sur ce qui attend les petits pays voisins de l’Allemagne tant qu’eux-mêmes ne créent pas d’alternatives et ne prennent pas les mains qui leur sont tendues : soumission ou disparition.

Le Secrétaire d’État aimerait par ailleurs organiser avec ses homologues états-unien et français un sommet sur le Moyen-Orient à Beyrouth, en République libanaise.


CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER

La doctrine du gouvernement est simple : continuer de reprendre le contrôle sur l’économie après des décennies de laissez-faire à échelle impériale, en s’inspirant de la révolution keynésienne théorisée il y a maintenant plusieurs années et s’adaptant parfaitement à la volonté d’une intervention publique dans des secteurs stratégiques, massivement, et statiquement contrôlés ou supervisés. Ceci doit tout aussi bien passer par des réinvestissements dans les économies coloniales via des banques locales de capacité suffisante pour prendre en charge de vastes orientations et directement en relation avec les gestionnaires de l’Imperial Bank laquelle est chargée seule (Écosse et Irlande du Nord compris désormais) de l’émission de la Livre, de la fixation de sa valeur, de l’instauration de quotas de devises étrangères échangeables, de l’installation de bureaux de change supplémentaires notamment dans les colonies où les transferts entre livre, monnaie locale et toutes sortes de monnaies étrangères sont continus, et de la pratique de taux d’intérêt directeurs bas (aux alentours d’1,5%) pour stimuler les investissements. L’Empire est rempli d’opportunités et de potentiels bénéfices qui n’attendent que les investissements nécessaires.

A par ailleurs été votée au Parlement la décimalisation du Livre, c’est-à-dire la fin du schelling et du penny actuel, respectivement d’un douzième et d’un deux-cent quarantième de livre, au profit d’un nouveau penny équivalent à un centième de livre et à un florin équivalent à un dixième de livre. Sauf contre-indication de la part des membres du Bloc Sterling, la circulation totale de ces subdivisions neuves est prévue pour la fin d’année dans le Royaume-Uni tandis que les détenteurs d’anciens penny sont invités à se rendre dans des bureaux de change ou des centres provisoires ouverts pour l’occasion par la Imperial Bank pour rendre leur ancienne monnaie qui à partir de juin deviendra obsolète.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

La Royal Tank Company, possédée par le gouvernement britannique (en tant que branche du Royal Arsenal) et Vickers, ainsi que depuis peu par Vauxhall Motors, soit à un tiers pour chaque, élabore pour le compte de l’état-major un nouveau char d’infanterie, tandis qu’est inauguré un centre d’études en ingénierie militaire à Leeds dans le Yorkshire du Royal Arsenal, incluant un départmeent de recherche dédié à l’Imperial Chemical Industry. Ce nouveau char (Infantry Tank Mk V) va s’inspirer du Matilda III (dont avait été surtout revue l’autonomie) et des Valentine (I et II) en vue d’accompagner l’aboutissement d’un projet de recherche pour un canon anti-tank plus puissant que le 2-Pounder, de 57 mm de calibre : il s’agira en effet de produire le Cecilia I (en hommage à la Comtesse de Strathmore et Kinghorne morte deux ans plus tôt, alors même que le projet était justement lancé) d’un blindage de 100 mm à l’avant et 90 mm sur les côtés pour une vitesse de 20 km/h. La même Royal Tank Company a pris en charge, avec divers acteurs des compagnies la composant, d’un obusier monté sur un véhicule blindé, précisément le QF 25-Pounder qui commence à être produit en vastes quantités et qui, pour des campagnes dans le désert par exemple comme en Égypte, auraient été des plus utiles pour transporter rapidement les canons jusqu’aux lignes défensives : il emploiera pour ce faire le châssis du Heavy Tank Mk I pour une meilleure répartition du poids, un meilleur encastrement du canon et ainsi une meilleure inclinaison. Il se nommera le Rook Artillery Tank.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 8 Juil 2017 - 14:29

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Les mouvements de contestation dans les protectorats inquiètent beaucoup à Londres : ceux-ci ont toujours été des plus stables ces dernières années, leur protection garantie, les profits de l’agriculture et surtout ceux arrivant de l’industrie pétrochimique ont été le fruit de contrats équitables pour l’époque. Les souverains apparaissent eux-mêmes quelque peu choqués de cette perte d’autorité sur une population paisible et venant tout juste de recevoir d’investissements vastes pour leur développement depuis Londres, dans le cadre de partenariats privés ou de la Couronne même. De là, l’influence extérieure ne fait pas de doute, et le lien avec les altercations avec le Roi d’Arabie Saoudite évident.

Du côté culturel et économique, le « Vice-Émir » et le « Vice-Sultan » vont financer à hauteur de 10 000 £ une campagne de propagande dans les territoires sous leur juridiction partagée avec les souverains locaux. L’objectif des campagnes, directement propulsées depuis Londres (envoi d’affiches, de professeurs) sera d’insister sur la tolérance religieuse et le respect des engagements britanniques dans leurs accords de protection; sur la couardise de ceux qui attaquent dans l’ombre et sabotent, mettant davantage en péril les économies locales qu’autre chose; sur la décapitation des prisonniers yéménites, la mort des civils, la dictature du Roi saoudien se pensant tout permis. Le soutien des sultans et des émirs et par là de leurs réseaux religieux, est acquis, en insistant sur la volonté du Roi de perturber les protectorats non dans un souci humaniste mais simplement pour les absorber lui-même. Les Bataillons d’Infanterie des Forces de Défense organisent le maintien de l’ordre avec des officiers de police britanniques envoyés depuis Londres.

L’ambassade britannique à Riyad et le consulat à Jeddah sont fermés, les fonctionnaires et travailleurs britanniques en Arabie Saoudite rappelés et les importations de pétrole depuis le royaume coupées.


HOME SECRETARY OF THE UNITED KINGDOM

Dans le but de promouvoir le savoir-faire britannique et d’exciter par la mise en concurrence les compagnies automobiles et de motocyclettes, le gouvernement a décidé de lancer un vaste programme visant la mise en place d’un tournoi spécifiquement britannique de course d’automobiles dans tout le pays. En effet, les compagnies comme Rolls Royce, Astin, Morris, et bien d’autres, ne sont pas que des fournisseurs militaires de l’Empire, mais dans la vie quotidienne des gens pouvant se le permettre des fournisseurs de moyens de transport pouvant atteindre de formidables vitesses. Les courses d’équitation, déjà, avaient une longue histoire passionnée au Royaume-Uni; au sport automobile est et sera porté le même intérêt. Ainsi est crée le King’s Automobile Trophy et le King’s Motorcycle Trophy qui se dérouleront tout deux en des circuits similaires (Brands Hatch, Donington Park) mais en des périodes différentes de l’année (respectivement mai et aout). Ces deux courses étalées sur un mois chacun et plusieurs circuits n’autoriseront que des écuries britanniques mais les pilotes pourront provenir quant à eux de tous les territoires, mandats compris, ainsi que des dominions britanniques. De la même façon est établi le King’s Air Trophy, annuellement en aout, qui consistera en des cascades et des affrontements artificiels entre chasseurs ou bombardiers-chasseurs de la Royal Air Force à l’aéroport de Scampton.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Sam 8 Juil 2017 - 22:15

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


PARLIAMENT OF UNITED KINGDOM

Le monde politique britannique est en ce moment rempli de surprises. Avec la hausse des tensions entre le Royaume-Uni et l’Arabie Saoudite, mais aussi l’Irak et l’Égypte - cette dernière étant réglée, normalement - ainsi que l’invasion de la Lituanie par l’Allemagne hitlérienne sans la moindre raison autre que le simple développement territorial, la population s’aperçoit du danger grandissant qui pèse sur le pays, directement depuis l’Europe ou indirectement sur son économie depuis les régions chaudes où la Couronne est présente. Attlee se retrouve de plus en plus critiqué pour un accord de paix avec l’Égypte ayant mené à la seconde campagne, accord qu’il s’était pourtant empressé de signer pour des raisons électorales et symboliques quand lui ne croyait évidemment plus au naïf pacifisme et aurait prolongé la politique de MacDonald. Ces critiques fusent dans la presse; mais parallèlement, dans son propre camp, certains refusent une politique considérée comme colonialiste prenant les possessions britanniques comme acquises et aux statuts inscrits dans le marbre.

Les débats se font ainsi de plus en plus virulents dans la Chambre des Communes, selon trois lignes où travaillistes et conservateurs se scindent tout deux : la ligne diplomatique avec l’URSS, la ligne diplomatique avec l’Allemagne, la ligne coloniale. Certains travaillistes comme certains conservateurs sont pour une une relative distance voire une hostilité franche vis-à-vis de Staline, d’autres pour une coopération militaire accrue et assumée : secrètement, Aneurin Bevan aurait ainsi constitué une coalition dans le Parti Travailliste visant à influencer le Premier Ministre pour un rapprochement avec l’Union Soviétique assaillie et par une guerre civile, et par une invasion menaçant à leur frontière. Sur l’Allemagne, les positions vont de la déclaration de guerre immédiate au pacifisme bienveillant : or si les relations sont coupées il est clair que le Royaume-Uni ne s’apprête pas pour le moment à attaquer le Reich. La dernière ligne concerne l’Empire : certains travaillistes, surtout, prônent une décolonisation dès à présent, aucune intervention; d’autres, travaillistes et conservateurs, représentant le camp majoritaire, considèrent que le cas égyptien doit être le modèle des lignes très raisonnables délimitées par Londres dont le franchissement entame des conséquences immédiates.

Tout ceci sur fond, comme expliqué, d’une perte de force du camp pacifique. En avril les locaux de Peace News étaient ainsi saccagés non par des extrémistes d’un quelconque bord (qui d’ailleurs au contraire les appuient) mais de jeunes britanniques souvent militaires ou policiers, parfois ayant perdu un proche au Siam ou en Égypte, dont des femmes qui se retrouvent dans cette lutte contre une crédulité qui conduirait à la fin de tout un monde.

Plus étonnante encore néanmoins est la position de conservateurs et libéraux radicaux depuis quelques semaines qui apparaît, dont la source proviendrait de la Chambre des Lords, se proclamant de la « British Imperial Society ». Disposant de certains relais auprès d’une jeunesse plongée dans la crainte, l’exaltation patriotique, sans avoir connu de grande guerre, ceux-ci souhaitent offrir une pente différente au clivage conservateurs / travaillistes basée sur les idées de Chamberlain et la suprématie raciale anglo-saxone, race destinée à gouverner le monde selon les plans de Dieu et une sujétion absolue au Roi qui devrait re-disposer de pouvoirs politiques forts. Devant ce Roi, seul devrait répondre un Chancelier Suprême élu à vie par le peuple sur la base de candidats choisis par les Lords. Leur vision diplomatique est néanmoins si haineuse (considérant les Français comme des ennemis héréditaires, les Américains comme des affranchis en sursis, les Allemands comme des barbares à mater, et le reste comme ne méritant aucune mention) que seule une paire d’illuminés s’en revendiquent ouvertement et ont été forcés de se proclamer indépendants. L’interdiction pèse sur leur mouvement à la moindre incartade, mais il est clair que les multiples menaces parfois absurdes lancées contre le peuple britannique de toute part et le climat faisant de l’Empire le fauteur de troubles unique dans le monde entier, ne mène en rien à un retour au calme dans les esprits.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Les premiers 50 Heavy Tank Mk I Colossus et 50 Artillery Tank Mk I Rook sont arrivés après des tests fructueux. Deux commandes pour 50 exemplaires chacun, une nouvelle fois, ont été passées, avec des canons pour ce faire des lancements de début d’année. Dans la British Navy sortent les derniers navires de Classe L et M tandis qu’une commande de Classe O et P est passée (9 de chaque groupe) avec 4 navires-moniteurs de Classe Roberts ayant pour fonction le contrôle côtier et l’observation, 4 Classe Managua amphibies.




Dernière édition par Vautour le Mar 11 Juil 2017 - 17:42, édité 1 fois
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 11 Juil 2017 - 2:15

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État propose au Roi d’Afghanistan l’installation de mines de la Imperial Mining Company for India dans Aynak (cuivre) et Paktika (or). Il propose aussi l’installation de puits de pétrole de la Indian Oil Company dans la province de Paktita. Les concessions minières et pétrolières fonctionneraient selon un principe de distribution directe des profits engendrés par la vente des produits extraits, proportionnellement aux sommes investies par les acteurs locaux, à hauteur de 30% maximum pour le gouvernement afghan et de 5% maximum directement par et pour les tribus via leurs chefs, le reste étant pris en charge par la National Mining Board ou la IOC. Considérant la distance séparant Balkh et sa dangerosité, il ne désire par pour le moment y mener davantage de travaux mais se dit prêt à coopérer avec le gouvernement afghan si celui-ci décide de redevenir maître en ses terres pour développer au mieux son pays en exploitant au mieux ses réserves.


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Si dans l’Israël mandataire le Haut Commissaire reçoit avec une grande fierté et un dévouement sans bornes pour ses coreligionnaires les Juifs menacés dans l’Europe entière par des idéologies nauséabondes, il se doit de préciser que les financements et envois d’armement ont pour but la défense et la prospérité du peuple israélien mais non l’achat de terres dans l’ancienne Palestine qui ne serait pas aujourd’hui leur territoire, c’est-à-dire la Jordanie mandataire. En cela ces financements ayant des objectifs immobiliers seront plutôt dirigés vers l’achat de terres de riches propriétaires britanniques absents. Pour accueillir les près de 100 000 citoyens nouveaux du mandat les arrivants sont dirigés vers des centres provisoires d’hébergement essentiellement situés à Tibériade et Nazareth, les centres d’Haïfa et de Tel Aviv étant déjà submergés par cette immigration bienheureuse mais massive. Proches de la frontière avec la Jordanie, ces villes verront ainsi leur population juive augmenter, objectif premier de l’État hébreux qui ayant assuré sa partition dans la paix s’assume avant tout comme foyer juif. Par les financements américains des subventions seront aussi et encore accordées à chaque individu procédant dans les règles à l’obtention de sa citoyenneté selon la « Grande Aliyah » en cours et au droit du retour, pour faire des centres hébergement construits rapidement par paquets dans la périphérie des deux cités des lieux de transit plus que d’installation.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 11 Juil 2017 - 17:42

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


PRIME MINISTER OF UNITED KINGDOM

« Nous ne sommes pas en guerre contre l’Arabie Saoudite, nous sommes en conflit armé. » Prononcés par Clement Attlee, Premier Ministre, à la Chambre des Communes, ses mots au départ sonnaient creux : les élus plus que le peuple même (plus même que les communistes qui ne supportaient pas le ton religieux donné à la lutte par l’ennemi) remettaient en cause la vaste opération militaire menée dans la Péninsule Arabique. Encore une fois, les distinctions politiques anciennes étaient brouillées : Winston Churchill, chef de l’opposition, bien que n’ayant pourtant pas été informé, approuvait l’intervention, quand George Lansbury choisit de démissionner du Home Department et publia plusieurs articles pour dénoncer l’utilisation de sa figure dans « cette bande de traîtres se prenant pour des princes et faisant mourir des Britanniques avec une simplicité inhumaine ». Attlee est à la fois perdu, et se doit de suivre désormais une même constante, il sait que toutes ses actions seront quotidiennement analysées, critiquées, conspuées par le camp des bellicistes ou des pacifistes, de ceux appréciant davantage tel ou tel camp : « Le camp que nous suivons doit d’abord être le camp de la cohésion démocratique et de la défense des intérêts franco-britanniques ainsi que néerlandais et américains, nos précieux alliés, dans le monde. Le reste vient après, et surtout les menaces représentées par des souverains qui n’attendent qu’un faux pas ou qu’une occasion pour se jeter sur nous. Les soldats perdus en Égypte et en Arabie échangent leur vie contre des dizaines, des centaines de vies futures (qu’elles soient britanniques ou simplement protégées par la Couronne). Leur sacrifice est immense et la preuve d’une bravoure inégalée, tandis que derrière vos papiers, vos gémissements et gesticulations, vous n’êtes rien d’autre que de grasses cuisses posées sur des sièges dorés sans la moindre conscience du monde hostile qui nous entoure. » avait-il tonné alors, mettant un terme aux beuglements de l’assemblée.


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État des Affaires Étrangères britannique accepte la proposition du nouveau Premier Ministre francophile Wacyf-Boutros Ghali Pacha pour la tenue d’une rencontre avec un représentant britannique. Il se rendra en personne au Caire. Il aimerait par ailleurs envoyer un représentant britannique discuter auprès du Président de l’Albanie Shefqet bej Vërlaci.

Le Secrétaire d’État a indiqué être profondément touché par les difficultés que connaît actuellement le Royaume du Népal. Comme en 1934 s’il est demandé le Raj britannique apportera une aide financière, matérielle et même militaire (concernant les guérilleros) pour soutenir le souverain.


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État estime que les multiples zones éclatées dans le Levant britannique ont fait leur temps et appellent désormais des structures fusionnées pour permettre un meilleur développement par des politiques horizontalement décidées et mises en place, une clarté dans le système administratif impactant la vie de tous les jours, une meilleure circulation. Or nul n’ignore le soutien que fut celui de l’Émir de la Jordanie réunifiée Abdallah bin al-Hussein au projet de partition de l’État juif et de rassemblement du reste du mandat sous son autorité, et sa volonté de constituer un véritable État arabe sur le long terme. C’est pourquoi a été négocié avec sa personne et son gouvernement l’établissement d’un nouveau système d’administration en Jordanie, qu’il s’agisse de la Transjordanie ou de la Cisjordanie, abandonnant le mandat du premier et le régime spécial du second, sur la base des traités de protection signés les décennies précédentes et réactualisés avec nombre d’émirats arabes de la Péninsule Arabique : une protection garantie par le Royaume-Uni du territoire, du peuple et du souverain jordaniens et une autonomie accrue en terme de politique intérieure contre l’acceptation de ne pas entrer en relation avec un quelconque État sans l’accord du Royaume-Uni, de le laisser légiférer sur le budget ainsi qu’une pleine mainmise dans l’industrie militaire, ferroviaire, pétrolière, minière, et quelques autres secteurs, le tout supervisé par un Haut Commissaire.

Enchanté par le projet l’Émir choisit de se dénommer Roi désormais, fondant le Royaume de Jordanie placé donc sous protectorat britannique. Ce qui l’enchantait était, dans la proposition, l’intégration du Sinaï au Royaume ainsi que la pleine intégration de la Cisjordanie, tandis qu’étaient maintenus dans un statut de colonie de la Couronne le canal de Suez (avec ses rives, alentours, et les deux villes le bornant) ainsi que la ville de Jérusalem.

Comme preuve de bonne volonté le Ministre de l’Énergie a accéléré les procédures pour la mise en place d’un Anglo-Jordanian Oil Shale Laboratory sur le schiste bitumineux à Amman pour étudier ces réserves potentielles de pétrole et de gaz présentes en Jordanie qui va dans tous les cas, avec l’intégration du Sinaï, s’assurer des réserves de pétrole brut (ou du moins une part de leurs bénéfices) puisque plusieurs ont été décelées par les prospections de la Arabic Oil Company qui va établir plusieurs puits ainsi qu’une raffinerie et un terminal pour les pétroliers de la Arabic Tanker Company à Arish.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mer 12 Juil 2017 - 17:47

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après les politiques restrictives le Gouverneur Richmond Palmer en temps de récession l’équivalent de 1 million de Livres Sterling est emprunté à la Banque de Chypre pour l’établissement d’un Fonds de Stabilisation et d’Inclusion de la Colonie de Chypre directement par le Secrétaire d’État, qui a menacé de changer le Gouverneur si celui continuait une politique impopulaire concentrée autour de sa personne. Ce fonds sera d’abord investi dans l’éducation des jeunes Chypriotes par la construction de l’University de Nicosie dont des campus seront répartis dans toute l’île. L’enseignement sera rendu en grec et en anglais tandis que seront formés des « jumelages levantins » entre écoles de la Colonie de Chypre, de l’Israël mandataire et du Protectorat de Jordanie unifiée.


MINISTRY OF POWER OF UNITED KINGDOM

Le Ministre, après consultation auprès de la Board of Trade et vote auprès du Parlement, a enclenché la constitution de trois compagnies pétrolières : la Mediterranean Oil Company, la Burma & Malaysia Oil Company, la Caribbean Oil Company. La première, d’échelle réduite, prendra en charge en partenariat avec l’Arabic Oil Company la prospection et l’exploitation de réserves dans les possessions britanniques de Méditerranée (hormis la Jordanie), c’est-à-dire essentiellement aux abords et dans les terres de Chypre et d’Israël, mais aussi dans les zones maritimes où une expertise britannique de qualité serait demandée. La seconde, comme son nom l’indique, travaillera à l’exploitation des sites en Birmanie et en Malaisie (un simplement élargissement de la Burma Oil Company), sans comprendre l’île de Bornéo et les possessions britanniques du Pacifique qui restent couvertes par la Pacific Oil Company. La troisième est une simple extension de la Windward Islands Oil Company déjà existante. Il s’agit de petites modifications ou de petites structures, toujours privées ou semi-publiques par ailleurs, mais permettant de disposer de structures adéquates en tout temps dans chaque recoin de l’Empire et ses alentours.

Avec la démultiplication des recherches et de sites de production, le gouvernement a aussi fait voter l’instauration d’une Petroleum Revenue Tax. Le gouvernement par sa politique et l’Empire par sa superficie, assurent à toutes ces compagnies des contrats partout dans le monde et sécurisent leur mise en place, permettant la production de biens absolument nécessaires pour le pays pour le fonctionnement de son économie et le correct ravitaillement de ses armées. Le marché pétrochimique est par ailleurs colossal dans ses investissements autant que ses profits et il paraît, pour un gouvernement travailliste, bien plus juste que soit mené un premier brouillon de transfert de ces richesse vers l’État et le peuple qu’il représente et soutient. Le taux pour la première année s’élèvera à 20% des profits engendrés. Point de taxe similaire dans le secteur minier, totalement nationalisé depuis un an.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 13 Juil 2017 - 15:14

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État ne comprend pas l’annonce du Roi du Népal : il a simplement indiqué que le Royaume-Uni se montrerait enclin à mener toute collaboration si le Népal en faisait la demande; il n’attend donc que des précisions de la part du Népal sur ses besoins, par respect pour le pays et par précaution, pour éviter d’envoyer une aide inadaptée.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Dans le cadre de la défense des côtes britanniques et des villes de la Métropole l’état-major continue le plan d’installation d’abris et de fortifications par un ensemble de mesures contenues dans un programme du nom de « Fortress ». Celui-ci comprend d’abord une partie conjointe avec le Home Department et la mise en place toujours plus poussée de la politique des Council houses et de désinfestation des bidonvilles visant lors de la construction des logements sociaux voire de quartiers complets par le gouvernement pour déplacer des populations et dynamiser certaines régions délaissées, la construction d’abris individuels dans les domiciles (de type Anderson ou les abris pour lit) et d’un abris pour 10 maisons de type Shelton, abris tout de béton vêtu de 20 pouces de hauteur en partie enterré. Ce sont aussi 100 000 caves qui sont en cours de construction et bien plus encore d’emménagés partout dans le pays suivant un plan d’habilitation des abris sous-terrains quotidiens pour la sécurité des habitants. Si certains parlent d’un « Mole Plan », un plan « taupe », c’est sans doute qu’ils ne se rendent pas compte des capacités de destruction des bombardiers modernes.

First Tank Plan :
- 200 Infantry Tank Mk V, Cecilia I
- 50 Heavy Tank Mk I, Colossus I
- 150 Artillery Tank Mk I, Rook I

First Anti-Tank Plan :
- 300 Rifle Boys Mk II
- 300 Arbalest Mortar Mk II
- 20 Projector, Infantry, Anti-Tank (PIAT)

Ce second plan est lancé à partir de ce mois visant, comme son nom l’indique, à développer des armes anti-chars parallèlement au développement de chars performants, en vue de non pas seulement tenir la cadence face aux industries voisines mais de leur couper l’herbe sous le pied sur le terrain des idées. Le PIAT est une idée nouvelle, comme une synthèse entre la portabilité du Rifle Boys et le potentiel de destruction de l’Arbalest, propulsant une roquette contenant une charge creuse jusqu’à 100 mètres de distance. Les 20 unités de cette commande sont des prototypes pour test.

Une commande supplémentaire de 500 QF 3.7-inch AA gun Mk I, II et III, canon anti-aérien d’un calibre de 94 mm d’une vitesse de tir d’environ 15 obus par minute s’y ajoute. Considérant les limites du QF 2-pounder et la lourdeur du QF 25-pounder (dont 100 de plus sont commandés en construction en Inde, suivant les succès de ses usines à produire d’autres produits britanniques) qui serait standardisé comme canon de char et anti-char, est développé le Ordnance QF 6-pounder devant l’expérience rapportée des combats en Arabie et en Égypte.

Surtout, un vaste projet absorbant une certaine quantité du budget déjà colossal accordé au First Tank Plan est en cours de conception. Il s’agit du Heavy Tank Mk II, Titan disposant d’un 25-pounder dans un blindage en acier moulé élevant son épaisseur à l’avant à 200 mm et à 100 mm sur les côtés. 5 prototypes seront produits dès l’année prochaine (en mars) qui permettront d’en connaître les défauts et de l’adapter dans son objectif de conquête des zones fortifiées et défensives. Développé déjà du temps du Mk I Colossus, il a profité des nouveautés en terme de canons et le travail des châssis et des moteurs apporté par le Crusader qui a servi de test pour un nouveau moteur Merlin, le Meteor, permettant à ce monstre d’acier de 70 tonnes de déplacer son attirail à 20 km/h. Contrôlé par trois membres d’équipage, son canon est protégé par trois tourelles Besa, pour une longueur de 10 mètres tune hauteur de 3 mètres. L’occasion de confirmer la viabilité du Cruiser Tank VI, commandé pour 400 exemplaires supplémentaires d’ici la fin de l’année.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 14 Juil 2017 - 0:48

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État annonce, après contact avec le Vice-Roi et Gouverneur Général du Raj britannique pour établir un état des lieux de la situation au Népal, qu’il enverra comme le Canada une partie des surplus des récoltes au nord de l’Inde de riz suivant la mousson d’été, ainsi que d’eau potable et de lait (ce sont là les produits les plus exportés). Surtout, plusieurs agriculteurs indiens et ingénieurs de l’Agricultural Engineers Association sont envoyés, avec des chercheurs du Royal Agricultural College pour étudier les sols et tenter de trouver une solution à ces épidémies. Le transport des vivres canadiennes sera pris en charge par la Couronne britannique, vivres dont le passage par l’Empire est assuré.

L’armée britannique (et indienne britannique), encore une fois, est par ailleurs prête à collaborer avec l’armée et la police népalaises en vue d’endiguer définitivement la menace communiste dans le pays, mais aussi si besoin est de garantir la sécurité du gouvernement et de Sa Majesté le Roi du Népal contre de potentielles manifestations violentes.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 14 Juil 2017 - 18:40

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


MINISTRY OF TRANSPORT OF UNITED KINGDOM

Trois réseaux de métropolitain souterrain parcourent des villes au Royaume-Uni : à Londres, à Glasgow et à Liverpool. Ayant échappé à la vague de nationalisation des réseaux ferroviaires ayant donné la British Railways Company, les deux premières restaient aux mains de leurs gestionnaires privés habituels. En ce doux mois d’octobre pourtant et en parallèle de la politique d’aménagement des tunnels sous-terrains à l’accueil d’urgence d’habitants en cas d’attaque aérienne, le gouvernement britannique a annoncé que ces exceptions allaient être absorbées par le Ministère des Transports avec la création de la Imperial Underground Railways Company (IURC) - avec elle est créée sa jumelle de surface, la Imperial Tramways Company - qui aura pour charge la gestion, l’entretien, l’amélioration et le développement des réseaux ferroviaires métropolitains au sein des villes et de leurs périphéries : c’est-à-dire au Royaume-Uni de le London Underground, le Glasgow Underground et le Mersey Railway Tunnel (qui relie Liverpool à Birkenhead). Continuant une politique d’électrification des lignes par des locomotives modernes, deux gros chantiers attendent surtout la IURC désormais : le Ministre souhaite en effet développer un réseau souterrain à Birmingham, seconde ville du pays ayant besoin de par sa population et d’un tel moyen de transport rapide et efficace et d’une tel entrelacement de tunnels; ainsi, et avec surprise, un réseau à New Delhi, dans le Raj britannique, en partenariat avec la Indian Railways Company pour la conception de deux premières lignes desservant la ville en croix, un tel centre urbain et la capitale politique du Raj nécessitant de disposer de moyens modernes.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

La British Railways Company a reçu commande de 10 BL 18 inch Railway Howitzer supplémentaires, dont deux seront transférés et adaptés pour les protectorats de la Péninsule Arabique, et deux en Malaisie, les autres restant dédiés à la défense côtière de l’est de la Grande-Bretagne. Si elle est loin d’avoir un tel rôle, elle collabore pleinement avec le Royal Arsenal pour ce faire et coordonner les efforts, mais aussi entamer un programme de recherche commun d’un obusier sur rail plus conséquent de 24 pouces dont un seul exemplaire en prototype sera sorti durant l’été de l’année prochaine.

Les Spitfire et les Hurricane sont sujets à de nombreuses études pour établir des variantes technologiqueemnt supérieures aux anciennes et à leurs équivalents étrangers. D’abord eu égard aux combats au Moyen-Orient sont installés des filtres à sable pour les combats aériens pour permettre de ne pas avoir à les remplacer tous les mois, tandis que les développements dans les moteurs permettent par exemple le lancement du Spitfire Mk III et du Hurricane Mk II (avec le Merlin XX).


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Dim 16 Juil 2017 - 20:06

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État précise de nouveau au Roi d’Afghanistan que la proposition formulée sur les industries pétrochimique et minière concerne des plafonds d’investissement auxquels correspondent proportionnellement des bénéfices : il faut donc pour atteindre les 35% que le gouvernement afghan investisse 35% de la somme nécessaire à l’installation des sites d’extraction et au transport, avant les travaux, ce qui nécessiterait un fort endettement de sa part puisque ses fonds ne sont pas des plus élevés. Le plafond actuel lui permettra déjà d’investir progressivement tout en assurant la prise en charge du reste par la Couronne.


COLONIAL SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Karachi est la plus grande ville à l’ouest du Raj britannique et son principal port, Gwadar étant de toute façon toujours dépendante d’Oman. Carrefour entre la Perse et le sous-continent indien, entre le Golfe Persique et l’océan, entre les ports arabes et les ports du Raj, observant toute l’Afrique de l’Est. Stratégique, c’est donc bien logiquement que le Vice-Roi a tenu à y investir d’importantes sommes d’argent. D’abord par la construction d’un aéroport civil et d’une base aérienne dignes de son rang, doté d’un premier terminal, de plusieurs hangars pour les Squadrons en réserve, de trois pistes d’aviation; la Imperial Railways va en cela ouvrir une ligne aérienne reliant directement Khartoum à Bombay, puis à Colombo - où la Royal Air Force ouvre actuellement une autre base aérienne servant d’arrière-base à de potentielles opérations dans le Pacifique, et les autorités une piste voisine même si peu aménagée - en croissant. De même va être construit par la Karachi Shipyard Limited, fondée par plusieurs hommes d’affaires britanniques - notamment le directeur de la Caledon Shipbuilding & Engineering Company qui souhaite diversifier ses activités - et indiens, dont deux riches sikhs, un vaste chantier naval à l’est de la ville et qui prendra en charge la construction d’un terminal supplémentaire de marchandises, de Karachi transitant bien des exportations alimentaires (« l’épicerie de l’Inde ») et de minerais et bien des importations manufacturières. Le long de la côte urbanisée seront dressés aussi plusieurs canons QF 4 inch Mk XVI naval gun. En son nord Daimler a annoncé qu’il comptait établir une usine d’automobiles pour s’établir dans un marché sans concurrence où l’acier arrive de toute la région et disposant d’une main d’oeuvre abondante, qui servira aussi de point d’appui à la fondation d’une firme dédié à son développement dans tout le sous-continent indien, Landan. Les premiers modèles produits à 200 exemplaires seront des Daimler New Fifteen. C’est encore à Karachi que plusieurs étudiants indiens revenus d’Oxford, diplômés, ont déposé avec plusieurs mécènes britanniques et l’aval ainsi que le soutien financier du Vice-Roi, la première pierre de l’Université de Karachi qui ouvrira ses portes d’ici 2 ans, modelée dans ses enseignements prévus, sa structure architecturale et éducationnelle, dans une grande inspiration de la prestigieuse Oxford.

Sur un autre point c’est à Port Soudan que le Secrétaire d’État aux Colonies a personnellement insisté pour développer les mêmes défenses que décrites ci-dessus à Karachi : canons navals pouvant viser et abattre autant navires qu’appareils aériens, construction de fortins autour de Port Soudan, établissement de deux pistes d’aviation et de deux quais dédiés à l’appareillage des navires de guerre. Suite à l’explosion de violences surgie dans le Moyen-Orient la Arabic Fleet créée toute récemment ayant démontré sa performance et son utilité, va être séparée de la Indian Fleet et consistera en la protection des intérêts britanniques dans le croissant allant de Suez à Koweït en passant par Zanzibar et le Tanganyika - Indian Fleet, renommée Indian & Pacific Fleet, qui pourra ainsi se concentrer sur la défense de l’Inde, de la Malaisie et du Pacifique. Or cette séparation nécessitera des installations, d’où l’intérêt des constructions de Port Soudan et d’une autre base navale à Zanzibar.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Avec décembre et Noël viennent quelques cadeaux du Secrétaire d’État à l’Air : 200 Fairey Barracuda, après le succès des prototypes de fin de l’année dernière, ont été reçus joliment enveloppés. Au départ conçus surtout pour être transportés dans des porte-avions, le Barracuda standard reste finalement un bombardier complètera ainsi le Blackburn Roc et Skua pour le remplacer peu à peu dans la Royal Air Force et, comme les Supermarine Spitfire par exemple à la variante marine développée il y a peu, un Sea Barracuda (100 parmi les 200 reçus) est simultanément lancé. Sur un autre volet des bombardiers l’état-major annonce la première réception de 10 Short Stirling, bombardier lourd quadrimoteur commandé à Short Brothers; considéré néanmoins comme moins performant que les Halifax arrivés qui plus est bien plus tôt, il ne sera pas construit à plus de 100 exemplaires et Short se concentrera plutôt sur la collaboration avec Handley Page pour l’amélioration de ce dernier.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Mar 18 Juil 2017 - 20:33

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État propose au premier Président de la République d’Irlande une nouvelle rencontre à Belfast. En Asie, il souhaiterait ouvrir un sommet quadrilatéral entre le Royaume-Uni, le Royaume du Népal, le Royaume du Tibet et la Fédération Chinoise. En Afrique, il a fait transmettre par l’ambassadeur britannique de Johannesburg ses plus sincères condoléances et celles du Roi George VI, évidemment, au peuple sud-africain : il espère que son successeur saura restaurer la stabilité dans le pays et rassurer son peuple; le Roi s’est rendu en personne avec le Premier Ministre aux funérailles de Barry Hertzog. L’occasion de proposer une rencontre par ailleurs avec le nouveau gouvernement.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 20 Juil 2017 - 12:46

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État aux Affaires Étrangères annule sa proposition d’un sommet trilatéral à Beyrouth. Il propose ce faisant à la France qu’une rencontre officielle soit organisée entre le Premier Ministre et le Président de la République française à Paris.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

La part du budget militaire est stabilisé à 25% du PIB pour le moment, un taux élevé qui symbole parfaitement la tension dans laquelle est plongée l’état-major britannique qui ne se considère à la fois pas en temps de paix - en observant les multiples conflits régionaux dans lesquels doit se plonger le Royaume-Uni pour protéger ses intérêts - et pas non plus en temps de guerre véritable, la constance de l’éclatement de guerres locales n’étant pas la constant d’un conflit généralisé. De toute manière c’est d’abord l’équipement qui lui importe, encore une fois, d’où les multiples programmes de recherche lancés par ces fonds.

Les commandes pour ce début d’année sont les suivantes (modulables selon les découvertes des prochains mois et de potentiels programmes d’armement supplémentaires) :

British Army

* Pistolets : 150 000 Enfield No. 2 
* Grenades : 300 000 Mills N°36 
* Fusils : 150 000 Lee-Enfield Number No. 4 Mk I / 1000 Rifle Boys Mk II
* Pistolets-mitrailleurs : 50 000 Sten Gun
* Mitrailleuses : 6 000 Besa Machine Gun / 4 000 Besal Machin Gun / 2 000 Vickers Machine Gun et Vickers .50 / 2 000 Vickers Berthier
* Mortiers : 5000 Ordnance 2-inch mortar Mk II et variantes / 5000 Ordnance ML 3 inch mortar / 500 Arbalest Mortar Mk I / 1000 Arbalest Mortar Mk II

* Chars : 
- Légers : 300 Light Tank Mk VII Tetrarch
- De combat : 500 Cruiser Tank VI Crusader
- D’infanterie : 100 Infantry Tank Mk II Matilda II / 100 Infantry Tank Mk III Valentine / 300 Infantry Tank Mk V Cecilia I
- Lourds : 100 Heavy Tank Mk I Colossus / 50 Heavy Tank Mk II Titan
- Artillerie : 150 Artillery Tank Mk I Rook I
* Véhicules blindés : 200 Daimler Dingo / 200 Daimler Armoured Car / 200 Humber Armoured Car / 200 Humber Light Reconnaissance Car / 200 Guy Armoured Car 
* Camions : 5000 Bedford OXA
* Obusiers : 2000 Ordnance QF 25-pounder Mk II / 500 Ordnance QF 6-pounder / 500 Ordnance QF 3-inch Mountain Howitzer / 1000 BL 4.5-inch Medium Field Gun / 200 BL 5.5-inch Medium Gun / 200 BL 7.2-inch Howitzer
* Artillerie anti-aérienne : 1500 QF 3.7-inch AA Gun
* Artillerie anti-char : 2000 Ordnance QF 2-Pounder Anti-Tanks / 100 Projector, Infantry, Anti-Tank (PIAT)
* Motocyclettes : 5000 G3L

Royal Air Force

* Chasseurs : 400 Supermarine Spitfire Mk III / 300 Hawker Hurricane Mk II / 200 Fairey Fulmar / 200 Westland Whirlwind / 200 Bristol Beaufighter / 100 Westland Welkin
* Bombardiers : 400 Handley Page Halifax / 300 Vickers Wellington / 300 Vickers Warwick / 200 Armstrong Whitworth Whitley Mk V / 200 Blackburn Roc / 200 Avro Manchester / 200 Bristol Beaufort / 100 Fairey Battle
* Reconnaissance : 150 Westland Lysander / 100 Bristol Bolingbroke / 30 Fairey Seafox 
* Transport : 8 Armstrong Whitworth Ensign / 5 de Havilland Albatross / 10 Airspeed Horse

La production de Airspeed Oxford est mise de côté, ceux produits n’étant plus employés comme chasseurs mais comme entraîneurs, la compagnie se concentrant sur le Horsa pour le transport de troupes, planeurs en bois. En effet avec l’Irak l’état-major britannique a pu se rendre compte de l’importance de chérir ses parachutistes, actuellement tous regroupés dans la division aéroportée (qui contient 1 brigade de parachutistes (3 bataillons) et 1 brigade aérotransportable). Airspeed va par ailleurs se concentrer sur un projet de chasseur, le Exeter.

Du côté des chasseurs, 200 de Havilland Mosquito ont été reçus en fin d’année 1940 et 300 sont de nouveau commandés; tandis que Westland présente le Welkin, un chasseur conçu pour les combats en très haute altitude qui complètera le Typhoon, en quelque sorte. Du côté des bombardiers, le Halifax, très prisé, voit ses commandes augmenter après de grands succès dans le désert d’Arabie tandis que sont lancés les premiers Avro Lancaster, un bombardier quadrimoteur étudié par Avro qui accompagnera les Halifax pour délivrer leurs lots de bombes.

Fairey sinon dévie les commandes de Fulmar vers le Firefly. Dans un souci constant de produire des modèles innovants tout en pouvant profiter et d’un budget fort et de la tranquillité d’un contexte mondial sans grand conflit comme certains l’attendent, l’état-major a pu s’apercevoir des meilleures performances de ce dernier, commandé à 300 exemplaires en cela.

Un projet peu commun voit aussi le jour chez Avro : après le Rota qui a cessé d’être produit, le Secrétaire de l’Air souhaite passer commande de quelques autogires destinés à la surveillance maritime près des côtes mais aussi à de petites missions de reconnaissance aérienne. Avro et Armstrong Whitworth collaboreront dans ce domaine et ont déjà rendu un prototype, le Ring, équipé du Armstrong Siddeley Deerhound dans une version plus silencieuse.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Jeu 20 Juil 2017 - 17:38

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Le Secrétaire d’État remercie le gouvernement égyptien pour son soutien mais pour le moment n’estime pas nécessaire de faire transiter des troupes égyptiennes par le Protectorat de Jordanie.


WAR SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Après la constitution de la Force de Défense de Jordanie qui avait vu l’absorption de la Légion Arabe en son sein, constituée de Transjordaniens, l’état-major britannique annonce la re-formation de ce groupe armé dont la définition se rapprochera désormais de son intitulé : un groupe non-affilié précisément à un territoire sous protection britannique ou britannique, mais composé d’une élite arabe formée par des officiers britanniques, vétérans des guerres égyptiennes, irakienne ou saoudienne sur les bases des Spécial Air Service notamment. Composée d’abord de Jordaniens, « Émiriens », « Sultanatiens », Koweïtiens, Adenais, elle accueillera aussi des volontaires yéménites, « arabiens », irakiens, égyptiens, voire libyens réfugiés, si ceux-ci s’y montrent et s’engagent pour 5 ans, pour constituer un 1st Arab Legion Regiment qui sera placé à Isdud, en Jordanie.

Parallèlement les deux Régiments Omri israéliens pour le moment réintégrés à la puissante Force de Défense Israélienne, vont former la Légion Juive selon les mêmes modalités; les Juifs immigrés ayant acquis la citoyenneté israélienne et pouvant justifier d’une sérieuse expérience militaire dans une autre armée pourront la rejoindre si tant est qu’ils parviennent à supporter l’entraînement.

Dans un tout autre théâtre une semblable initiative se retrouve : une compagnie de parachutistes est envoyé à Hong Kong pour, d’une part, en tant que troupe d’élite, veiller à la protection de la perle de l’Orient; d’autre part commencer la formation d’une Légion Chinoise constituée de compagnies de volontaires chinois des concessions britanniques mais aussi de potentiels volontaires étrangers acceptés de la Chine nationaliste et de la Fédération Chinoise. L’Île de Liugong dans la Péninsule Shandong est léguée complètement conformément aux accords de 1930 à la République de Chine. Restent donc sous l’autorité de la Couronne la Concession de Tianjin, la Concession de Shamian dans Guangzhou, la Concession Internationale anglo-américaine de Shanghaï - à l’est de la ville -, la Concession Internationale de Gylangyu, d’autres lotissements ici et là ainsi, évidemment, que la glorieuse Hong Kong.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Vautour le Ven 21 Juil 2017 - 11:24

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


FOREIGN SECRETARY OF UNITED KINGDOM

Suite aux propos du gouvernement égyptien et à une certaine forme de chantage autour de la question du libre-passage de ses troupes toujours considéré comme parfaitement inutile, les volontaires égyptiens ne sont plus autorisés à se rendre dans la Légion Arabe - puisqu’il s’agissait d’une liberté laissée, non d’une requête; de manière générale, l’état-major britannique revient sur sa volonté de regrouper des Arabes de tous les horizons et seuls des habitants des protectorats, colonies ou mandats britanniques y seront acceptés par sécurité. Le Secrétaire d’État a par ailleurs rappelé que les investissements britanniques concédés lors des accords de paix ou des commandes militaires restent des investissements précisément britanniques et non égyptiens, et que le gouvernement britannique, ses délégués ou des agents privés investiront où bon leur semblera, incluant potentiellement des projets de tourisme si l’affaire paraît intéressante.


avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1923
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] United Kingdom of Great Britain and Northern Irland

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum