[Guerre civile] Guerre civile espagnole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Dim 21 Mai - 21:46

ESPAGNE
Article

Événement

Revenu dans la Péninsule au printemps 1934, le général Sanjurjo a provoqué un vaste mouvement de défections de généraux cette fois bien plus inquiétant que la première dans le sud, installant le Royaume Espagnol à partir de Cadix et recevant un soutien des garnisons de Cordoue et de Séville ainsi que des soldats et colons du Maroc espagnol. Madrid, déjà menacée par le « péril socialiste » - appelé ainsi par le Président Ricardo Samper - et tentant vainement d’affronter la République asturienne récemment formée, n’a pu mener une contre-offensive d’ampleur et une ligne de front s’est installée en automne entre Madrid et Cordoue. Aussi si la Castille et toutes les côtes de l'est restent sous contrôle espagnol républicain, l’Andalousie et plus encore est aux mains de militaires fascistes et royalistes en cette fin d’année 1934; la Catalogne toujours indépendante; les ouvriers d’Oviedo toujours aux commandes dans leur région. En outre devant un tel effritement de l’autorité centrale des émeutes se font de plus en plus violentes dans les Pays Basques et l’Aragon où les ouvriers, voyant les gouvernements voisins mener des réformes sociales d’ampleur, souhaitent constituer des républiques autonomes à leur tour. En décembre le Président catalan Francesc Macià faisait part de sa volonté de fonder une Ligue Socialiste Ibérique qui pourrait inclure de telles formations.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Dim 21 Mai - 21:51

ESPAGNE
Article

Événement

En fin d'année 1935 la situation n'a pas tellement changé. Les Espagnols républicains ont pu repousser plusieurs assauts dans le coeur des terres mais aussi reprendre, à l'est, des zones capturées; parallèlement à la frontière portugaise, avec le soutien de Salazar pour les militaires insurgés, ceux-ci se sont mieux développés. Au nord, chose prévisible, les Pays Basques ont proclamé leur indépendance sous le nom de République Socialiste Basque. L'Aragon n'est toutefois pas tombé malgré plusieurs attentats.


Rose : République Socialiste des Asutiries
Orange : République Socialiste Basque
Rouge : République Catalane
Jaune  : Seconde République espagnole
Bleu clair : Insurrection andalouse
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Shikkoku le Dim 28 Mai - 17:37



Reichsminister des Auswärtigen



Communiqué [SECRET] aux forces royalistes et fascistes d'Andalousie et du Maroc :

L'Allemagne a bien reçu votre réponse à notre première offre. Les premières livraisons de matériel militaire lourd auront lieu d'ici le mois de janvier 1937, en attendant, veuillez accepter l'envoi d'un corps de conseillers stratégiques et tactiques allemands auprès de votre gouvernement militaire.
En attendant une livraison plus conséquente, vous trouverez des cargaisons d'armes légères (Karabiner 98k, et MG 08).


Dernière édition par Shikkoku le Mar 30 Mai - 17:15, édité 1 fois
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5405
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Dim 28 Mai - 18:04

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


Spoiler:
Secret

Le Secrétaire d’État, en accord avec le responsable des affaires étrangères de Sa Majesté, propose de fournir des équipements militaires aux forces républicaines basées à Madrid, à base d’armes légères et de quelques appareils et véhicules. Il attend leur accord pour convenir du détail des livraisons.

Il souhaite par ailleurs qu’une rencontre entre des agents de la Couronne britannique, de la République espagnole, des républiques de la Ligue socialiste et de la République française soit organisée dans les plus brefs délais dans le but de mettre de côté quelques différends idéologiques pour se concentrer sur la menace fasciste de plus en plus forte. Chacun pouvait se permettre auparavant de taquiner Madrid et d’avoir ses ambitions régionales, ou arguer la bienveillance de la neutralité passive, mais nul ne veut des généraux fascistes, royalistes, fous à lier, dans un grand pays comme celui-ci.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Shikkoku le Mar 30 Mai - 17:24



Reichsminister des Auswärtigen



Communiqué [SECRET] aux forces royalistes et fascistes d'Andalousie et du Maroc :

Veuillez agréer à la réception de la Legion Condor qui débarquera avec son matériel aérien dans les ports du sud de l'Andalousie.

Celle-ci sera formée de :

Légion Condor :

Commandant : Sperrle

Personnel :
Infanterie : 1 800 soldats
Panzer-Divisions : 900 soldats
Aéronautique : 1 500 soldats
Total : 4 200 soldats

Matériel blindé :
Panzer I : 80
Panzer II : 50

Matériel aéronautique :
BF109 B-1 (chasseur) : 35
Heinkel He 112 (chasseur) : 55
Junkers Ju 52 (transport) : 20
Dornier Do 17 (chasseur lourd) : 25
Heinkel He 111 (bombardier) : 12
Total : 147

Les premières missions de la Legion Condor seront d'assurer la protection du leadership de la faction andalouse, d'assurer le transport de matériel et d'hommes par voie aérienne de l'arrière (notamment d'Afrique) vers le front au Nord, et de briser les défenses républicaines à l'aide de l'équipement fourni par l'Allemagne.


La Legion Condor sera placée sous le commandement direct et conjoint du Général Sanjurjo et du Général Sperrle.



avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5405
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Kirlavel le Mer 31 Mai - 14:39

République Espagnole

Armée Populaire de la République Espagnole

Communiqué secret à la couronne britannique:


La République Espagnole accepte et remercie la couronne britannique de cette offre. La République  souhaite aussi encourager et participer à l'organisation de cette rencontre à la date qui conviendra le mieux aux différents participants.


Kirlavel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 48
Date d'inscription : 01/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Jeu 1 Juin - 21:43

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


À la République espagnole le gouvernement britannique enverra 40 BL 60-pounder gun et 60 QF 3-inch 20 cwt, de l’artillerie, accompagnés d’instructeurs chargés d’octroyer une rapide formation à ces armements ainsi que d’officiers pour aider à la formation des troupes - notamment des milices populaires si de tels organes ont été crées - et aider dans le commandement. 3000 fusils Short Magazine Lee–Enfield Mk III* et Lee–Enfield No. 1 Mk V seront envoyés, ainsi que 250 mitrailleuses. Tout ceci arrivera dans les plus brefs délais sous escorte militaire aux ports du nord-ouest.

De plus avec l’enlisement du conflit espagnol le Secrétaire d’État annonce le renforcement des défenses de Gibraltar. La frontière avec l’Espagne fasciste est coupée, le trafic humain ou des marchandises est rompu, les habitants de l’enclave ont 48h pour la rejoindre, les soldats ont ordre de tirer à vue au moindre mouvement hostile au-delà de la ligne de démarcation. Le 5th Escadron de Croiseurs est envoyé pour la protéger et les Forces de Défense de Gibraltar mobilisées, soit 3000 hommes.

Dans le but de bloquer l’accès de renforts, notamment maures, des possessions espagnoles situées en Afrique le Secrétaire d’État annonce qu’un blocus naval couvre désormais ces terres, les coupant du sud de l’Espagne détenu par les fascistes. Aucun navire transportant de l’armement ou des soldats ne pourra désormais quitter Laayoune, Dakhla, ou Boujdour, par exemple; ni les îles Canaries. La Royal Navy envoie pour ce faire les 12 croiseurs légers de la Classe Danae restés en réserve. Les navires qui tenteront de forcer le blocus seront au mieux abordés, au pire coulés s’ils n’obtempèrent pas à temps. Par là il souhaite que le poison qui a envahi les coeurs en Espagne ne vienne pas s’écouler jusqu’en Afrique de l’ouest, et l’Afrique en général, et surtout éviter que des renforts humains ne viennent tenter de faire chanceler Madrid plus encore qu’aujourd’hui.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Kirlavel le Mar 6 Juin - 9:22

République Espagnole


Nature de l'action : Offensive sur l’Andalousie, prise de la ville de Cordoue, fief nationaliste.

Effectifs, équipements, organisations :
Forces terrestres :
- 3 divisions.
- 4000 hommes / division
- 50 / division
Forces aériennes :
- 2 escadrons.
- 15 / escadron

Carte :
Spoiler:
http://image.noelshack.com/fichiers/2017/23/1496733527-prise-de-cordoue.png

Détails de l'action :
- Assaut frontal sur la ville de Cordoue par une division de blindée et une division d'infanterie.
- Soutien a l'assaut frontal de la part d'une division d'infanterie restée légèrement en retrait mais néanmoins prête a soutenir l'assaut.
- Attaque à revers de la ville de Cordoue de la part d'une division de blindée et d'une division d'infanterie, elle aura aussi pour but d'éviter tout ravitaillement de la ville par d'autre fiefs nationalistes.
- Offensive soutenue par 2 escadrons des forces aériennes espagnoles et par l'artillerie envoyée par la couronne britannique.

Kirlavel
Gratte-papier
Gratte-papier

Messages : 48
Date d'inscription : 01/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Durin le Dim 11 Juin - 2:49

Modération :

Janvier 1938 - Offensive espagnole sur Cordoue

Forces en présences

République Espagnole :
-12,000 hommes
- 150 canons
- 30 avions

Nationalistes :
-8,000 hommes (20th et 54th divisions)
- 20 blindés
- 40 avions

Bataille de Cordoue


Le 20 janvier 1938, le général Miaja de la République espagnole mène ses hommes vers la ville nationaliste de Cordoue. La prise de cette ville d'importance serait un symbole fort et les conditions semblaient d'autant plus favorables que les troupes nationalistes étaient particulièrement réduites. La mise en branle des 12 000 hommes fut cependant difficile due au manque d'organisation des troupes républicaines, majoritairement constituées de miliciens. La marche jusqu'à Cordoue fut également harassante, ponctuée d'embuscades et d'escarmouches. Le tout ne fut pas facilité par l'hiver, le plus froid vu en Espagne depuis des décennies. Malgré certaines réticences d'autres officiers, Miaja concentra tout d'abord ses efforts sur les villages de la vallée de Los Pedroches, puis récupéra Añora (5 janvier), Adamuz (10 janvier), Belalcázar (14 janvier), Alcaracejos, Villanueva del Duque, Hinojosa del Duque et Pozoblanco (15 janvier). Ces villages furent pris plutôt facilement mais ralentirent également l'avancée des troupes républicaines.

L'assaut de la ville commence le 20 janvier. Mais rapidement les républicains se rendent compte que la résistance des insurgés est plus forte que prévue : le lieutenant-colonel José Enrique Varela avait effectivement fait envoyer des renforts de Séville, principalement des soldats de l'armée d'Afrique. La première division d'infanterie, accompagnée par la division blindée qui par manque de chars est principalement constituée de véhicules légers, force le passage à Torres Cabrera, arrivant à seulement 8 km du centre de la ville, mais elles sont bloquées par des attaques de l'aviation nationaliste, des Heinkel He 111 et Do 17 de la légion condor venus de la base aérienne de Tablada, dans la banlieue de Séville. Les deux autres divisions de l'attaque ne parviennent pas à contourner totalement la ville pour l'encercler et stoppèrent leur avancée en fin de journée, à 6 km seulement du centre-ville, bloqués les uns sur la route de Cerro Muriano pour les uns, sur le pont Mocho pour les autres.

Aux premières heures du 21 janvier, la situation semble difficile pour les républicains : le premier assaut est considérablement touché par les frappes aériennes, tandis que le second est bloqué sans possibilité d'avancer plus avant. L'aviation et l'artillerie républicaines procèdent alors à un intense bombardement de la ville, mais Miaja a déjà ordonné à ses troupes de refluer. Les combats se poursuivent jusqu'au 22, sans que la situation évolue considérablement. Les troupes républicaines ont donc été repoussées en dehors de la ville et n'ont pas pu l'encercler. Elles restent cependant en place, profitant de leur supériorité numérique empêchant toute contre-attaque immédiate. Des renforts nationalistes vont cependant sûrement arriver très bientôt. Les officiers républicains attendent les ordres, doivent-ils se replier pour tenter de percer ailleurs ou relancer l'assaut envers et contre tout ? La question de l'incompétence du général Miaja est également soulevée par certains.

Pertes républicaines :
-1487 hommes
-28 blindés

Pertes nationalistes :
-728 hommes
-8 blindés
Situation Générale

En ce début d'année 1938, la situation semble enfin vouloir se débloquer. Alors que le front est resté statique durant plusieurs années, des grands mouvements semblent s'être engagés. Plusieurs centaines de milliers de miliciens ont été recrutés par les camps républicains et nationalistes et la guerre civile promet d'être violente. A l'Est, hormis quelques escarmouches, le front ne bouge pas. A l'Ouest, l'offensive nationaliste continue. La légion condor a notamment été envoyée (hormis une part des forces aériennes, mobilisées dans la bataille de Cordoue) afin d'aider à l'avancée. Les troupes nationalistes se rapprochent de la ville de Plasencia, dernière étape avant de pouvoir menacer Madrid. Leur avancée reste cependant assez lente et la République devrait pouvoir organiser sa défense.

De son côté, l'Aragon a finalement également déclaré son indépendance en tant que République Socialiste autonome. En effet, l'inaction du gouvernement espagnol face aux Pays-basques et à la République Asturienne a encouragé les socialistes à faire de même en Aragon. Le mouvement anarchiste aragonais a ainsi déclaré l'indépendance de l'Aragon avec Saragosse comme capitale et avec pour volonté la mise en place d'un système de redistribution des richesses et de collectivisation. La République autonome reste cependant très instable du fait du grand territoire de l'Aragon et elle n'est pas soutenu par toute la population. Son armée reste également très limitée avec environ 4,000 miliciens très mal équipés et organisés. Une réaction rapide de la République permettrait sans doute de tuer cette entité dans l’œuf.

Carte de la situation :

Forces des différentes factions de la guerre civile (hors soutien étranger) :

Républicains :
-52,000 militaires
-275,000 miliciens

Nationalistes :
-62,000 militaires
-20,000 militaires d'Afrique dont 8,000 déjà rapatriés en Espagne depuis le début de la guerre. Environ 4,000 hommes sont encore en attente de transport via la voie aérienne, la voie navale étant bloquée.
-138,000 miliciens dont 7,000 en Afrique

République socialiste asturienne :
-4,000 militaires
-8,000 miliciens

République socialiste des Pays-Basques :
-2,000 militaires
-6,000 miliciens

République Socialiste d'Aragon :
-4,000 miliciens

Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Jeu 15 Juin - 16:04

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


À la République espagnole le gouvernement britannique envoie une première livraison lourde de 200 Light Tank Mk IV - V - VI. Avec cela, 20 Gloster Gladiator, 40 Hawker Fury, 60 Handley Page Heyford. Le tout emballé avec du personnel, des munitions, des pièces de rechange, en opérant toujours depuis le nord-ouest espagnol.

Suite à la Conférence de Madrid les Républiques de Catalogne et d’Asturie se sont engagées à soutenir l’effort de guerre de Madrid : les hommes qui pourraient être envoyés par leurs autorités seront formés et armés comme les « Espagnols de Madrid ».
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Durin le Jeu 22 Juin - 21:59

Modération :

Situation générale - Mars 1939


Voilà maintenant 5 ans que cette guerre dure. 5 années de violences et de massacres. Les espagnols n'en peuvent plus. La guerre doit se terminer, vite, ou l'Espagne ne se relèvera jamais.

Et cette fin semble de plus en plus proche, la guerre tournant en faveur des nationalistes. En effet ceux-ci, bien que moins nombres en terme de chiffres bruts, disposent de bien plus de soldats de métier et d'une chaîne de commandement plus efficace, au vu de l'important nombre d'officiers dans le camp nationaliste. L'aide étrangère est à l'image de ce rapport de force : plus nombreuse pour les républicains mais de piètre qualité. Des biplans dépassés font face aux appareils modernes de la légion condor. De même, les chars légers dont l'armement ne dépasse pas le stade de la mitrailleuse ne font pas le poids face aux chars allemands, notamment les panzers II. Par ailleurs, la différence d'effectif entre les deux camps à tendance à se réduire car, outre les lourdes pertes subies par les miliciens républicains, le traité de Madrid ne fait pas l’unanimité parmi les forces républicaines. En effet, nombreux sont les espagnols ne pouvant tout simplement pas accepter le découpage de l'Espagne en morceaux. Ces défections sont néanmoins comblées par l'arrivée des troupes catalanes et asturiennes (La République socialiste Basque n'ayant pas rejoint la ligue socialiste face au refus français, et l'Aragon n'étant pas reconnue par Madrid).

Les deux camps ont également accueillis l'arrivée de volontaires étrangers. Les Brigades internationales composées de volontaires antifascistes venant de 53 pays différents (principalement de France ou des États-Unis) regroupent 18,000 hommes. Les volontaires étrangers sont moins nombreux dans le camp nationaliste, avec environ 4,000 hommes (français, italiens, irlandais...). Toutefois, les nationalistes ont également obtenu l'aide du Portugal d'António de Oliveira Salazar qui a envoyé une légion de 20 000 hommes.

Sur le plan territorial, les républicains sont en déroute. Les nationalistes, mettant à profit leur professionnalisme et la légion Condor au matériel supérieur à tout ce que pourrait lui opposer les républicains, ont lancé une vaste offensive depuis près de 11 mois. Alors que Madrid était occupé à briser une Républicaine Aragonaise irrédentiste afin d'éviter de devoir se battre sur deux fronts, ce qui fût fait rapidement, les nationalistes réussirent à briser les lignes fatiguées de la République. La légion condor mena l'offensive sur Madrid qui fût inarrêtable. Les combats urbains furent eux cependant bien plus long et coûteux en vie. Madrid tomba le 8 septembre 1938. Dans le même temps, les forces nationalistes sont arrivés aux portes de Murcie plus à l'Ouest et la Galice ne devrait pas tarder à tomber à l'Est. Tolède, non-loin de Madrid, mène une résistance héroïque face au camp nationaliste. D'intenses bombardements furent menés, causant de très nombreuses pertes civiles. D'un point de vue général, la République espagnole est donc en passe de s’effondrer.

Pertes (morts, blessés graves, capturés) :

Républicains :
-12,000 militaires
-48,000 miliciens

Nationalistes :
-8,000 militaires
-42,000 miliciens

République socialiste asturienne :
-500 militaires
-1,200 miliciens

République socialiste Catalane :
-5,000 militaires
-18,000 miliciens


Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Durin le Sam 1 Juil - 20:02

Modération :

Situation générale - Décembre 1939

Guernica

La guerre civile espagnole a vu défiler une nouvelle année de combats intensifs. Une sixième année. L'issue de la guerre semble proche, cela peut notamment se voir à l'arrêt de la plupart des soutiens aux républicains espagnols. Seul la France a envoyé une nouvelle livraison de matériel. Bien que conséquente, celle-ci arrive un peu tard pour les républicains en déroute. De plus, il s'agit une nouvelle fois de matériel peu avancé. En effet, si les premiers monoplans font leur apparition ceux-ci restent incapable de tenir tête aux avions allemands des nationalistes. Il en est de même pour les chars, dont l'armement est toujours cantonné aux mitrailleuses tandis que les panzers III font leur apparition dans le camps ennemi qui possède donc un avantage conséquent.

L'arrêt du soutien portugais, suite à sa propre guerre civile, à néanmoins causé un coup d'arrêt à l'offensive nationaliste en Galice. Celle-ci reste donc républicaine mais, isolé et entouré de forces ennemis, elle devrait tomber dans peu de temps. C'est notamment le cas des Pays-Basques qui, non-membre de la ligue socialiste et donc seuls face à la menace nationaliste, se sont effondrés. Une petite poche constitués de territoires républicains et asturiens tient cependant toujours au Nord-Ouest. La principal zone républicaine et socialiste est située au Nord-Ouest avec la Catalogne notamment. Celle-ci à notamment vu ses premiers territoires tomber sous l'emprise nationaliste.

Ces derniers mois de guerre ont été rudes. Dans les pays-basques, le village de Guernica s'est vu bombardement massivement par la légion condor. L'aviation pu notamment tester de nombreuses techniques de bombardement, en piqué notamment. Les pertes civiles furent énormes (plusieurs milliers). Cette tragédie marquera sans nul doute le cœur des espagnols pour longtemps, bien qu'elle soit pour le moment étouffée par les nationalistes.

Pertes (morts, blessés graves, capturés) :

Républicains :
-14,000 militaires
-57,000 miliciens

Nationalistes :
-7,500 militaires
-48,000 miliciens

République socialiste asturienne :
-1200 militaires
-2000 miliciens

République socialiste Catalane :
-10,000 militaires
-24,000 miliciens



Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Oldarick le Mar 4 Juil - 1:54

RÉPUBLIQUE PORTUGAISE / REPÚBLICA PORTUGESA


Attaque sur la Galice

Dorénavant que les rebelles sont anéantis et que le Portugal est fort d'une puissante armée, il est maintenant temps pour lui d'honorer son devoir en tant que membre de l'Union Ibérique et de déloger les portugais exilés en Espagne qui ont déclencher la guerre civile portugaise récente. Le corps expéditionnaires germano-portugais, les deux corps expéditionnaires portugais ainsi que la deuxième flotte sont mobilisés pour l'attaque.

Effectifs et équipements:
Spoiler:

Infanterie:
-104 500 hommes
Aviation:
*Bombardiers*
1 Breguet 14T-2
10 Vickers Valparaiso I
20 Junkers Ju 87
4 Vickers Valparaiso II
3 Avro 504K
*Chasseurs*
75 BF109
15 Messerschmitt Bf 110C
10 SPAD SVII-C1
1 Caudron C.59
4 Martinsyde F-4 Buzzard
4 Breguet 14A-2
Blindés:
35 Panzerkampfwagen III
75 Panzerkampfwagen II
40 Sdkz 222
20 Panzerkampfwagen
6 Chenillette Carden-Loyd
Navires:
*Sous-marins*
1 Delfim
*Torpilleurs*
2 Vouga
*Sloops*
2 Alfonso de Albuquerque
*Autres navires non-classés*
1 Rio Minho
1 Macau
1 Téte

Attaque:

L'offensive est lancée en plein janvier, sur toute la longueur de la frontière que le Portugal a avec les républicains établis en Galice, les 104 500 soldats portugais commencent à donner l'assaut. Ils sont supportés par les 176 blindés portugais, faisant majoritairement parti du corps germano-portugais. Ils ont pour ordre de prendre en leur possession la totalité de la Galice des mains des républicains, de la sécuriser puis de la confier aux Nationalistes Espagnols. Ils ont aussi pour ordre de trouver des informations sur les déclencheurs de la guerre civile portugaise, jusqu'à nouvel ordre, et pour cela, la torture leur est permise.

Soutien Aérien:

L'avancée des troupes est soutenu par 38 bombardiers, eux-mêmes protégés par 69 chasseurs. Les 40 chasseurs restant soit 15 Bf110 et 25 Bf109 ont pour mission de traquer les avions ennemis dans le ciel et de les abattre.

Demande de soutien Nationaliste:

L'État-Major portugais demande l'envoi de troupes Nationalistes à l'Ouest de la Galice pour aider l'offensive portugaise.

Blocus Maritime

Les 10 navires de la deuxième flotte ont reçu l'ordre de créer un blocus maritime sur la Galice, et ce quelques temps avant l'offensive terrestre afin que le blocus maritime soit total avant l'attaque de l'Armée de Terre.
avatar
Oldarick
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 191
Date d'inscription : 23/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Vautour le Mar 4 Juil - 12:44

UNITED KINGDOM OF GREAT BRITAIN AND NORTHERN IRLAND


La Couronne britannique annonce prendre en charge l’évacuation du gouvernement de la République espagnole à Londres, placé sous sa protection avec tous les administrateurs, soldats, et habitants en général qui le souhaiteraient (ainsi évidemment que les volontaires britanniques et les équipements récupérés). Le gouvernement britannique ne reconnaît pas le gouvernement du Général Sanjurjo et de sa clique militariste; il annonce toutefois la levée du blocus sur le Maroc espagnol dont les administrateurs avaient choisi leur camp et qui ne peut rester perpétuellement ainsi coupé des mers.

Pour autant les Îles Baléares, dont les autorités sont restées fidèles au gouvernement républicain quand bien même toute la côte est serait tombée sous le joug nationaliste, sont placées sous la protection britannique, c’est-à-dire de la Meditarrenan Fleet, et un corps expéditionnaire de 3000 hommes est dépêché à Palma de Majorque. Parmi ces hommes, des officiers chargés de la levée de milices populaires et républicaines pour la défense des îles en cas de débarquement nationaliste; ainsi qu’un corps d’ingénieurs venu pour planifier l’installation de fortifications pour supporter le corps d’artillerie avec le commandant Marcelino Rodríguez. Les navires de guerres (plusieurs destroyers de Classe F et sous-marins de Classe L) patrouillent autour des îles. Toute offensive contre ces territoires sera considérée comme une déclaration de guerre visant le Royaume-Uni.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2146
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Durin le Mar 4 Juil - 16:02


Offensive finale

Le retour des forces portugaises dans la guerre, cette fois en bien plus grand nombre,  a donner l'élan nécessaire aux forces nationalistes pour lancer ce qui est désormais appelé l'Offensive finale. Celle-ci démarre tout d'abord en Galice avec l'attaque portugaise. Les défenseurs encerclés et fatigués ne tiennent que quelques jours avant que la déroute ne soit complète. Au niveau des asturies, la résistance fût encore moins grande et les troupes républicaines et socialistes se rendirent. L'offensive majeure fût celle du Nord-Est de l'Espagne où se trouvaient la plupart des troupes restantes des républicains et de la Catalogne. Dans la déroute la plus totale notamment après l'évacuation du gouvernement et de l'Etat-major par la Royal Navy, les forces républicaines sont incapable de réagir. Les nationalistes avancent sur tous les fronts sans rencontrer de résistance et l'ensemble du territoire espagnol est conquis à la fin du mois de janvier (à l'exception des îles baleares). Franco émet alors un communiqué de guerre dans lequel il déclare que « la guerre est terminée » (« La guerra ha terminado »), mettant fin officiellement à six années de guerre civile. Des centaines de milliers de soldats et civils républicains sont arrêtés et internés dans des camps de concentration après cette date. Pendant ce temps les troupes nationalistes espagnoles fêtent la victoire avec leur frères portugais dans l'allégresse.

Bilan de la guerre :
-Environ 250 000 morts militaires
-200 000 républicains capturés par les nationalistes
-20 000 républicains ont pu être évacués, ajoutés aux 5000 présents sur les îles Baleraes.
-10 000 à 15 000 civils morts des bombardements
-40 000 à 200 000 exécutions en zone nationaliste
-20 000 à 86 000 exécutions en zone républicaine


Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile espagnole

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum