[Guerre civile] Guerre civile chinoise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guerre civile] Guerre civile chinoise

Message par Vautour le Dim 30 Avr - 21:25

GUERRE CIVILE CHINOISE





"La guerre civile chinoise est un conflit armé opposant le Kuomintang (KMT, parti nationaliste) et le Parti communiste chinois (PCC)  entre 1927 et 1950.

Dans les années 1920, le gouvernement du Kuomintang, dirigé par Sun Yat-sen à Canton, revendique la souveraineté sur la République de Chine face au gouvernement des seigneurs de la guerre qui tient le nord du pays. Ne recevant pas d'aide des pays occidentaux, il se tourne vers l'Union soviétique : le Komintern aide le Kuomintang à mettre sur pied une véritable force armée, capable de conquérir et de pacifier la Chine. Le Parti communiste chinois, récemment formé et de taille encore réduite, s'allie au parti nationaliste : ses membres sont autorisés par le Komintern à pratiquer la double appartenance, et participent à la fondation de l'Armée nationale révolutionnaire.

En 1925, Sun Yat-sen meurt. Si Wang Jingwei, son successeur à la tête du gouvernement nationaliste et chef de l'aile gauche du Kuomintang, est favorable au maintien de l'alliance avec les communistes, l'aile droite du parti, menée notamment par Tchang Kaï-chek, y est hostile. En mars 1926, prétextant un complot contre lui, Tchang décrète la loi martiale à Canton et limite le droit d'accès des communistes à la direction du Kuomintang. En juillet 1926, l'Armée nationale révolutionnaire entame l'expédition du Nord, destinée à soumettre les factions armées et à unifier le pays sous la bannière nationaliste. Le Parti communiste bénéficie de sa participation à l'expédition et connaît un afflux de militants grâce à l'extension des grèves ouvrières et des revendications paysannes en Chine.

En janvier 1927, face à la mainmise grandissante de Tchang Kaï-chek, Wang Jingwei déplace le gouvernement de Canton à Wuhan, où ses alliés communistes sont influents. En mars, un soulèvement des travailleurs de Shanghai, animé notamment par les communistes, permet la prise de contrôle de la ville dans le cadre de l'expédition du Nord. L'armée du Kuomintang n'arrive qu'après-coup, pour trouver Shanghai aux mains des ouvriers et des communistes. Afin de contrecarrer l'influence des communistes, Tchang Kaï-chek décide de rompre le front uni par la violence : avec l'aide de la Bande Verte, une triade locale, la troupe opère une répression brutale qui se solde par 300 morts officiels et environ 5000 « disparus ». La gauche du Kuomintang dénonce les actions de Tchang Kaï-chek mais ce dernier transfère à Nankin un gouvernement à ses ordres. Une purge généralisée est décrétée contre les communistes au sein du Kuomintang. La rupture avec le Komintern est consommée : les conseillers soviétiques du Kuomintang doivent progressivement quitter le pays, et abandonnent les communistes chinois à leur sort. En juillet, Wang Jingwei, impuissant face à Tchang, rompt à son tour avec les communistes et se rallie au gouvernement de Nankin.

Alors que l'expédition du Nord se poursuit, les communistes commencent une série de soulèvements armés. Le 1er août 1927, les troupes sympathisantes du PCC, menées notamment par Zhou Enlai, se révoltent à Nanchang : les détachements rebelles forment les premiers éléments de l'Armée rouge chinoise. Le 7 septembre, Mao Zedong mène une révolte des paysans dans le Hunan et le Jiangxi, où il établit un soviet : le soulèvement est écrasé par la troupe, mais Mao parvient à prendre la fuite. Les troupes armées révoltées réalisent leur jonction avec les rebelles paysans et prennent avec eux le contrôle de plusieurs régions du sud de la Chine. Le 11 décembre à Canton, une révolte prend le contrôle de la ville et établit un soviet mais est écrasée par l'armée trois jours plus tard. Dans les montagnes du Jinggang, Zhu De rejoint Mao Zedong et lui apporte son expérience militaire.

Entre-temps, après la fin de l'expédition du Nord et la prise de Pékin en juin 1928, le Kuomintang revendique la souveraineté sur l'ensemble de la République de Chine, son gouvernement étant reconnu au niveau international.
En 1930, la guerre des plaines centrales, en distrayant l'armée gouvernementale, donne aux communistes davantage de latitude pour organiser leur contrôle sur les "régions rouges". De novembre 1930 à janvier 1931, les troupes nationalistes tentent de briser par une campagne d'encerclement le territoire communiste du sud du Jiangxi, mais sont finalement repoussées par les forces armées communistes, qui se révèlent bien mieux équipées et entraînées que de simples guérilleros.

Alors que l'expédition du Nord se poursuit, les communistes commencent une série de soulèvements armés. Le 1er août 1927, les troupes sympathisantes du PCC, menées notamment par Zhou Enlai, se révoltent à Nanchang : les détachements rebelles forment les premiers éléments de l'Armée rouge chinoise. Le 7 septembre, Mao Zedong mène une révolte des paysans dans le Hunan et le Jiangxi, où il établit un soviet : le soulèvement est écrasé par la troupe, mais Mao parvient à prendre la fuite. Les troupes armées révoltées réalisent leur jonction avec les rebelles paysans et prennent avec eux le contrôle de plusieurs régions du sud de la Chine. Le 11 décembre à Canton, une révolte prend le contrôle de la ville et établit un soviet mais est écrasée par l'armée trois jours plus tard. Dans les montagnes du Jinggang, Zhu De rejoint Mao Zedong et lui apporte son expérience militaire.

Entre-temps, après la fin de l'expédition du Nord et la prise de Pékin en juin 1928, le Kuomintang revendique la souveraineté sur l'ensemble de la République de Chine, son gouvernement étant reconnu au niveau international.
En 1930, la guerre des plaines centrales, en distrayant l'armée gouvernementale, donne aux communistes davantage de latitude pour organiser leur contrôle sur les "régions rouges". De novembre 1930 à janvier 1931, les troupes nationalistes tentent de briser par une campagne d'encerclement le territoire communiste du sud du Jiangxi, mais sont finalement repoussées par les forces armées communistes, qui se révèlent bien mieux équipées et entraînées que de simples guérilleros."
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile chinoise

Message par Vautour le Dim 30 Avr - 22:12

Modération :

Carte du pays en février 1932 :
Spoiler:


Dernière édition par Vautour le Jeu 6 Juil - 14:45, édité 1 fois
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile chinoise

Message par Vautour le Jeu 4 Mai - 21:47

Modération :

Les communistes chinois ont essuyé de violents revers dès les premiers mois de l’année 1933. Entamant sa cinquième campagne d’envergure avec le soutien des seigneurs de guerre, prenant en tenaille et profitant d’une volonté d’unification finale devant la menace japonaise, Tchang Kaï-Chek a souhaité mené une action marquante et décisive pour retirer cette épine large et centrale logé dans le territoire.


En effet la République soviétique a subi le contre-coup de l’invasion japonaise en Mandchourie, qui a uni les républicains et les chefs de guerre davantage; de la fin de cette même invasion; de l’absence d’attaque contre Shanghaï par les Japonais, jusque là crainte par le gouvernement; de l’absence de soutien prononcé de la part de l’URSS aux communistes. De là, suite à plusieurs erreurs tactiques, ils n’ont pu échapper à l’encerclement par les forces ennemies qui ont ainsi pu rapidement couper leurs soutiens et enfoncer les lignes. Prenant Rujin en juillet, les troupes ont empêché toute retraite et fait des milliers de morts - et plus encore de prisonniers - lors d’un assaut éclair. Mao Zedong, leader communiste, aurait fui en Mongolie soviétique.

Conforté dans ses positions, le Kuomintang cherche à restaurer la mainmise du gouvernement sur l’ensemble du territoire chinois : il a ainsi délivré un ultimatum au seigneur Shang Shicai du Xinjiang, réclamant son allégeance à la République; de même a-t-il rappelé que le Tibet restait à ses yeux une province chinoise.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile chinoise

Message par Vautour le Dim 7 Mai - 16:10

Modération :

Après la mort du 13ème Dalaï Lama une délégation chinoise a été envoyée pour transmettre les condoléances du Président de la République de Chine Lin Sen. Elle tâta aussi le terrain pour évaluer la degré d’hostilité quant à une annexion en règle du Tibet - au statut encore incertain à l’heure actuelle - après sa défaite dans la guerre sino-tibétaine et la perte de plusieurs de ses territoires en 1932. Devant le refus des autorités, le chef des armées Tchang Kaï-chek a alors décidé, en secret et sans en tenir informé le gouvernement central de la République, de soutenir les Pandatsang pour entamer une rébellion : contre Lhassa et la clique du Sichuan ceux-ci affaiblirent ainsi dans les premiers mois de l’année 1934 et un gouvernement quasi-ennemi, et un seigneur de guerre peu apprécié par Tchang (qui lui préfère son fils).

Voir ici pour la suite : http://chacunsonpays.forumgratuit.org/t6812-guerre-civile-guerre-civile-tibetaine

Au nord Sheng Shicai (pro-soviétique) est pour le moment mis en difficulté dans le Xinjiang face à la République du Turkestan Oriental qui cherche à être reconnue et soutenue -  Hoja Niyaz, son Président actuel, a envoyé plusieurs missions diplomatiques pour ce faire. Parallèlement le seigneur de guerre Ma Zhongying, pour le compte de la République de Chine, est parvenu à encercler Urumchi.

Voir ici pour la suite : http://chacunsonpays.forumgratuit.org/t7010-guerreconflit-du-xinjiang#102905
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 2147
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guerre civile] Guerre civile chinoise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum