[√] Royaume d'Italie

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Marin le Mer 24 Mai 2017 - 23:20

:maitrecapello:
avatar
Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1933
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Jeu 25 Mai 2017 - 1:41



Royaume d'Italie



Politique intérieure

Recrutements

10 000 hommes de la Legione Sahariana[i]
2 000 hommes de la [i]Legione Folgore

5 000 Alpinis
35 000 hommes
150 Carro Veloce "lanciaflamme"
500 CV-35

500 SM-79 Sparviero

10 000 camions Lancia Ro

2 croiseurs lourds de classe Abruzzi
2 flottille de 6 destroyers de classe Oriani
4 flottilles de 6 torpilleurs de classe Pegaso
6 croiseurs légers de classe Duca degli Abruzzi
10 sous-marins de classe Perla

Un petit coup d’œil au nouveau carnet de commandes des forces armées du Royaume d'Italie suffit pour déterminer que l'effort de guerre de l'Italie est au plus haut. L'armée de terre reçoit dans les 40 000 hommes. Comme à son habitude, l'Italie vomit par centaines des carro veloce, char facile à produire. La version "lanciaflamme" qui fait ses preuves en Ethiopie est chérie par l’état-major italien. Pour parfaire la logistique italienne, les camions Lancia 3RO sont crachés par les usines italiennes. Le Beretta M1935, arme incroyablement classe, devient le nouveau pistolet de référence de l'armée italienne. Un rééquipement en armes légères devrait avoir prochainement lieu.
Le général Giovanni Messe met en exergue l’impréparation globale du Royaume d'Italie à la guerre. Mussolini, de plus en plus affaibli, se laisse porter par le triumvirat Messe-Ciano-Balbo pour toutes les questions militaires. Ainsi, il a été décrété la mise en production d'armes légères et de munitions pour équiper décemment les forces armées italiennes. Le service armé des essences multiplie le nombre de dépôt de carburant en Italie. Les lignes logistiques sont modernisées par la production massive de Lancia 3RO.

L'Aviation reste l'un des outils de la propagande italienne, une fierté nationale. Italo Balbo, influence le Duce à générer un parc industriel aéronautique dans le nord de l'Italie. Depuis 1931, le potentiel industriel de l'aéronautique italienne a quasiment doublé. Si pour l'instant, seul le SM-79 sparviero est sur les chaînes de montage, l'aviation italienne devrait multiplier les productions en série. Disposant de nombreux prototypes à l'étude, la Regia Aeronautica s'axe principalement sur quelques projets aujourd'hui. Au niveau de l'aviation de chasse, c'est le Fiat G-52 lince. Il possède une aérodynamique proche du G-50 mais il dispose d'un moteur amélioré et d'un armement plus lourd. L’acquisition de licences allemandes devraient permettre la finalisation du projet et sa production dès fin 1938.
Le Reggiane 2001 "Avvoltoio" devrait être le second chasseur de choix de l'aviation italienne. Probablement motorisé allemand, il devrait être rapide mais plus onéreux. Le modèle se décline en deux versions : une version de chasse équipée d'un radar (probablement hongrois) qui pourrait donc servir pour la chasse nocturne et une version de torpillage (grâce à sa vélocité imparable). Ce chasseur de long rayon est très apprécié par les pilotes italiens.
Au niveau des bombardiers, on songe déjà à remplacer le formidable SM-79. Le projet "Alcione" devrait répondre à ce besoin.

La marine reçoit un large plan de renforcement. Ces commandes devraient permettre à la marine italienne d'être à la mesure de ces ambitions dans un futur proche. Elle passe à nouveau commande des destroyers Oriani et des croiseurs légers Duca degli Abruzzi. La classe perla reçoit elle aussi l'approbation du commandement italien par la commande de nouveaux modèles. La classe Abruzzi, très belle classe de croiseurs lourds, sera l'un des nouveaux fers de lance de la marine italienne. Même si les commandes de la marine italienne ne devraient pas être si conséquente à l'avenir, l'Italie ne peut générer un tonnage si important de navire. La mise en chantier de torpilleurs, moins onéreux pour grossir la puissance de feu italienne est une solution à ce dilemme.
avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Marin le Jeu 25 Mai 2017 - 23:01




Royaume d'Italie




 
Politique étrangère


"Fare del Mediterraneo un «lago italiano»." C'est ces mots qui avaient marqués le discours de Tripoli en 1926, en effet le temps béni ou la Méditerranée dans sa totalité était dans le giron des latins est aujourd'hui bien loin, et ce n'est aujourd'hui plus qu'une escale pour beaucoup de navires, en témoigne les enclaves et possessions britanniques, sortes de verrues qui entachent et menacent la mer latine.
Malte, Chypre, Gibraltar, le Canal de Suez et le Sinai, cette accumulation de territoires dans le seul but de suivre une route maritime sure ne permet en réalité que d'assurer la sureté des britanniques, au détriment des navigateurs millénaires qui se voient menacés dans leur propre domaine. Trop longtemps l'Italie a laissé son domaine être occupé et salit par ces soi-disant commerçants et alliés, ce n'est en réalité que la manifestation la plus claire de l'impérialisme britannique.
Et aujourd'hui ceux là mêmes qui vivent depuis des siècles sur le pillage et la guerre osent mettre en cause la nation dans son action en Ethiopie, un conflit légitime avec des preuves à l'appui. A l'inverse les britanniques occupent des territoires autrefois italiens et peuplés d'hommes qui ont prouvé leur prestige, est-il normal que Malte siège des chevaliers éponymes soit réduite à un statut de colonie ? De même que Chypre, jadis lieu de tant de convoitises, ou encore Gibraltar qui à l'encontre de son histoire a perdu sa mythique prestance.
Certes la route sera longue, mais les efforts porteront leurs fruits, ainsi grâce à ses moyens de communications et de surveillance, l'Italie procèdera dorénavant à un repérage secret de tout les navires britanniques qui naviguent en Méditerranée, pour cela elle espère une coopération accrue avec l'Egypte qui est mis au courant de la volonté italienne de bouter l'intrus anglais de la mère première. De plus la présence italienne dans la Corne de l'Afrique permet d'observer le détroit d'Aden et de mieux connaitre les mouvements maritimes britanniques.

En parallèle de cet accroissement de la récolte de données clefs à un retour à une Mare Nostrum, il est nécessaire au delà de la réformation de la marine qui est en bonne voie de faire une inspection détaillée des infrastructures portuaires et des systèmes de dessertes pour accroitre les rendements et envisager des travaux structurels d'importances pour bénéficier au mieux de la position péninsulaire de l'Italie pour le commerce, et de parer au mieux les défaillances issue de la même position péninsulaire en cas de guerre. Un rapport détaillé sera livré au Duce en 1938, qui en avisera et entreprendra ce qui est utile au bien de la nation mais aussi de toute la Méditerranée.
avatar
Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1933
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Marin le Mer 31 Mai 2017 - 0:19

avatar
Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1933
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Mer 31 Mai 2017 - 11:11



Royaume d'Italie


A l’instar de l’Empire du Soleil levant, la Botte italienne est une thalassocratie. Véritable Japon de la méditerranée, le Royaume d’Italie voue un culte à l’incroyable ténacité maritime des nippons. Le général japonais Tōgō Heihachirō le « Nelson de l’Orient » est porté en grande estime par les têtes pensantes de la Regia Marina. Le pourfendeur de la flotte russe à Tsushima est l’inspirateur du rapprochement italo-nippon.

En effet, depuis la guerre en Abyssinie, le Royaume d’Italie s’isole de plus en plus au niveau international. Il a donc été décidé de se tourner vers l’Asie. Le Royaume d’Italie propose de discuter sur la place des deux pays dans le système de la Société des Nations qui met à rude épreuve l’indépendance de la ligne diplomatique italienne comme japonaise. En outre, le Royaume d’Italie s’engage à soutenir diplomatiquement les récentes conquêtes territoriales des Japonais en Chine. En échange, l’Italie demande la reconnaissance de l’Ethiopie comme l’annexe italienne qu’elle est.
Ces échanges diplomatiques devraient être compléter par une coopération aéronavale approfondie. Nous croyons en nos forces maritimes et terrestres. Ainsi le Royaume d’Italie propose à ce que le constructeur aéronautique Fiat fournisse à l’aviation nippone le Fiat Br20, un bombardier moyen à long rayon d’action qui manque cruellement à l’Empire du Soleil levant. Un nombre de 600 aéronefs a été avancé, bien qu’il puisse être négocié à tout moment.

avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Mer 31 Mai 2017 - 11:15



Royaume d'Italie


L’année 1937 est inaugurée en Italie par l’annexion de l’Abyssinie. Le Royaume d’Italie doit donc pour cette nouvelle année, s’employer à occuper le territoire éthiopien.

Le nouveau gouverneur de l’Ethiopie, le duc d’Aoste Amédée doit faire à des défis énormes. Le vice-roi d’Ethiopie doit en effet faire face à une double-situation : certaines régions éthiopiennes ne sont toujours par occupées par l’armée italienne et certaines régions abyssiniennes pourrait faire preuve d’une résistance très gênante.
Pour faire face à cela, la nouvelle annexe de l’Italie recevra une attention tout particulière symbolisée par une action à deux niveaux : le niveau social et le niveau militaire.

Au niveau social : une trentaine d’écoles bilingues, une cinquantaine d’hôpitaux et une dizaine de lieux de cultes sont financés par le parti fasciste. Les mécènes fascistes sont nombreux en Afrique, ils désirent faire prospérer l’art fasciste en Ethiopie. C’est ainsi que les architectes favoris du parti national fasciste conçoivent en Ethiopie, des plans monumentaux pour faire d’Addis Abeba une ville d’art exceptionnelle. Cet élargissement architectural permettrait une italianisation de l’Ethiopie pacifique. La mission catholique en Ethiopie est un allié d’importance pour le régime fasciste. Si elle ne doit pas réellement convertir puisque les Abyssiniens sont catholiques de manière massive, elle devrait permettre l’alignement des pratiques cultuelles éthiopiennes sur celles de l’Europe. Ainsi, l’italianisation passerait par la religion.

Au niveau militaire : on distingue l’occupation du territoire et la conquête des dernières régions qui restent en dehors du giron transalpin. La conquête du reste des pays s’axera autours de pièces d’artillerie (300), de carro veloce « lanciaflamme (50), d’alpini [14 000] et de miliciens Fiamme Nere (60 000 sur le front et 200 000 occupants). Si la majorité des troupes italiennes régulières ont quitté la région, le déploiement de Fiamme Nere permet de combler le vide de ce départ. Et que dire ! 400 000 fantassins ont été rappelés à la métropole, l’ensemble de compagnies de chars ont été démobilisées et les escadrilles présentes sur le sol abyssinien sont réduites à 6% de ce qu’elles étaient pendant la guerre. L’avancée des Fiamme Nere devra donc être prudente dans le sens où elle ne bénéficie pas d’une débauche de moyens incroyables. Bénéficiant de la désorganisation totale de l’armée éthiopienne, l’artillerie italienne devrait tailler en pièce les éthiopiens.

Concernant l’occupation du territoire conquis, un modèle de lutte anti-terroriste est mis en place. Il consiste à séparer la résistance éthiopienne de sa base populaire. D’abord, les 600 000 villageois les plus pauvres seront déplacés dans de nouveaux villages et protégés par des cohortes de Fiamme Nere. Grillages et barbelés devraient sauvegarder l’innocence de ces populations.

La volonté d’abolir la féodalité et la sauvagerie de l’ancien empire éthiopien est de la plus totale. Une partie de la population autochtone pourrait être favorable au régime mussolinien si seulement elle s’employait correctement à cette tâche. La libération des paysans et leur bonheur est l’une des priorités de l’occupant. Les Fiamme Nere sont déployés dans les principales zones agricoles pour contrôler les départs et les arrivées de produits agricoles. Le contrôle total de ces flux est d’une grande importance : elle permet d’une part de s’assurer de la satiété du peuple éthiopien et d’autre part de faire en sorte que la résistance éthiopienne soit en proie à la famine.

Les anciens soldats éthiopiens sont conservés de manière prudente sous les drapeaux, un renvoi au foyer pourrait être très grave pour l’acceptation du régime de l’occupant italien. Pour deux raisons : le retour à la vie civile pourrait être perçu comme une dégradation de sa position sociale et donc d’une humiliation subie à cause de la conquête italienne et la sortie de l’armée peut être considéré comme un licenciement économique très grave pour la subsistance de l’individu. Seule les armées féodales sont donc complètement démantelées.

avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Mer 31 Mai 2017 - 14:54



Royaume d'Italie



« A frettolosa domanda, tarda riposta. » bredouilla le ministre des affaires étrangères du Royaume d’Italie, Galeazzo Ciano. « A question pressante, réponse pesée. », Ciano tirait de ce proverbe une profonde leçon d’humilité : jamais il ne devrait engager sur l’Italie sur une voie de non-retour de manière hâtive. C’est ainsi que la crise autrichienne – c’est-à-dire la tentative de baroud d’honneur des Autrichiens pour éviter de finir en annexe du Reich allemand – posa une intense réflexion au ministre Ciano. « La vità è come l’albero di natale, c’è sempre chi rompe le palle » (La vie c’est comme un sapin de noël, y a toujours quelqu’un pour casser les boules.) rumina-t-il avant de prendre sa décision. Dans quelques minutes, le Duce en personne recevra les indications du ministre des affaires étrangères. Dans quelques minutes, une décision décisive sera prise et l’Europe pourrait être façonnée par cette décision …

Galeazzo Ciano ne renonce pas à sa position de fermeté face aux intrusions diplomatiques de la Grande-Bretagne mais il s’engage à maintenir un dialogue avec les puissances françaises et britanniques. Le Royaume d’Italie se considère toujours comme l’allié de Paris et de Londres, le Roi Victoire-Emmanuel II et le Duce Benito Mussolini seront donc présents à la conférence organisée à Vienne par le gouvernement autrichien pour régler ses contentieux avec l’Allemagne. La délégation transalpine sera une délégation de l’apaisement, elle soutiendra l’idée d’un arbitrage et d’une issue diplomatique. La délégation italienne sera une délégation de la paix européenne.
Le Royaume d’Italie espère que cette main tendue saura trouver une réponse de la part de ses partenaires français et britanniques. Puisse cette conférence mener à des négociations plus larges et à une entente plus cordiale.
avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Mer 31 Mai 2017 - 21:46




Royaume d'Italie


Politique intérieure

Recrutements

2 000 folgore
200 hommes de la DECIMA MAS (Xa MAS)

50 canons de campagne de 75 mm
250 000 pistolets Beretta M1935
800 000 fusils Carcano M1938
350 000 mitrailleuses Breda M1937
Plusieurs milliers de camions de ravitaillement Lancia 3 RO
Plusieurs tonnes de munitions et de grenades à main

300 Sparviero

4 croiseurs lourds de classe Abruzzi
2 flottille de 6 destroyers de classe Oriani
4 flottilles de 6 torpilleurs de classe Pegaso
10 corvettes de classe Spica
25 sous-marins de classe Adua
5 sous-marins de classe Argo
5 sous-marins de classe Foca

Les forces armées du Royaume d’Italie axent leur effort de renforcement autour de l’arme navale. C’est ainsi que les fleurons de la Regia Marina sont à nouveau commandés pour gonfler les effectifs de la marine transalpine : croiseurs lourds (Abruzzi), des destroyers (Oriani), des torpilleurs (Pegaso) et des corvettes (Spica).
Mais c’est surtout l’effort de guerre sous-marin qui retient l’attention de l’amirauté de la Botte, une trentaine de sous-marins sont commandés : des sous-marins de mer (Adua), des sous-marins (Argo) et des sous-marins poseurs de mine (Foca). La marine italienne embrasse donc une doctrine maritime qui ne compte pas uniquement sur les conséquences de quelques batailles décisives. Les attaques sous-marines surprises de convoi mais aussi de navires à quai sont envisagées et travaillés par l’état-major italien.
Le sabotage des unités ennemies est également l’une des priorités de la Regia Marina. Teseo Tesei, soldat d’élite dispose d’une idée novatrice : inspiré des grands exploits italiens contre la marine austro-hongroise, Teseo Tesei élabore la technique de la « torpille humaine ». Grâce aux nouvelles torpilles japonaises, Teseo Tesei pourra mettre en place le DECIMA MAS (Xa MAS). Corps d’élite rattaché à la Regia Marina, cette unité sera au centre la propagande italienne. Les plongeurs d’assaut adoptent dès maintenant la devise Memento audere semper : « souviens-toi d'oser toujours ».

L’impossibilité de se constituer une flotte de porte-avion enjoint la Regia Marina à se concentrer sur l’élaboration d’une couverture radar fournie et efficace. Grâce aux licences hongroises, le Royaume d’Italie installe des dispositifs de Radar partout sur son territoire. Dès 1938, des sites sensibles à l’instar de Tarente, Gênes ou encore Rhodes seront équipés avec des radars flambant neufs.

Concernant l’armée de terre et l’armée de l’air, c’est le calme plat : on remarque surtout l’effort lié aux recrutements de forces parachutistes. La Legione Folgore reçoit 2 000 hommes. L'équipement de cette légion est en nette amélioration : le fusil carcano de ces troupes est amélioré pour permettre le tir de précision.

"Dans le caractère et la mentalité des Italiens, nous devons extirper et réduire en poussière les sédiments déposés par ces terribles siècles de décadence politique, militaire et morale, qui vont de 1600 à l’arrivée de Napoléon. C’est une œuvre grandiose. Le Risorgimento n’en a été que le début, parce qu’il fût l’œuvre de minorités trop exigües ; la guerre mondiale fut au contraire profondément éducative. Il s’agit de continuer jour après jour dans cette œuvre de remodelage du caractère des Italiens."

La volonté d'améliorer le niveau général d'entrainement des troupes italiennes amène à améliorer la cadence et l'intensité des entraînements. Les troupes italiennes sont sous l'aveu de Giovanni Messe sous-équipées. Des tonnes d'armes légères sont produites pour améliorer la combativité des troupes italiennes.

avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Marin le Ven 2 Juin 2017 - 1:38




Royaume d'Italie




 
Politique internationale


Un soutien absolu est adressé à l'Allemagne, toutes les mesures nécessaires seront prises pour cela.

Sur le plan économique l'Italie accepte la proposition grecque et souhaiterait davantage d'échanges avec son voisin méditerranéen avec qui il partage tant de choses.

Secret:
A l'annonce de la crise de Pologne, aucune réaction du Duce n'est pour le moment parut, mais par mesure de précaution l'armée est mise en alerte maximum tandis que la procédure de mobilisation générale est prête si cela s'avèrerait nécessaire. Les services d'espionnages du Royaume sont chargés de déployer leurs réseaux et de permettre à l'Italie de jouer son rôle de grande puissance sur le continent européen.

Parallèlement l'organisation Avanguardisti s'est bien développé et intégré à la société italienne, au point que des cellules internationales font leur apparition en Albanie, Yougoslavie et Espagne.
avatar
Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1933
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Sam 3 Juin 2017 - 19:25


Royaume d'Italie


Diplomatie
……….

Le ministère des affaires étrangères du Royaume d’Italie valide les commandes réalisées par l’Empire du Japon pour le compte de l’armée de l’air impériale. Galeazzo Ciano fait parvenir ses remerciements aux services des armées japonaises pour la confiance accordée au Fiat Br.20, l’appareil italien saura donner à l’Empire du Soleil levant la gloire qu’il mérite.



Le Royaume d’Italie accepte la commande réalisée par l’aviation royale du Royaume d’Hongrie. Les pilotes hongrois pourront piloter leurs nouveaux Fiat Br.20 dans les plus brefs délais. Les chasseurs Fiat Cr.32 seront dans un premier temps produits en Italie pour tester la version d’exports. La version d’export sera finalement produite par Fiat industrie en Hongrie, selon le montant souhaité par le Royaume de Hongrie

Ces deux contrats font de l’Italie le plus grand exportateur d’avions dans cette deuxième moitié de décennie. Cette bonne nouvelle, permet à l’Italie de renforcer son parc industriel aéronautique.


Après quelques déboires, le rapprochement italo-germanique est en nette progression. La coopération entre les deux pays inclue pour l’instant :
- Les attaques de la Regia Aeronautica au côté des forces armées allemandes dans sa lutte contre l’envahisseur polonais.
- L’intégration du moteur Daimler par les prochains modèles de l’aviation italienne.
- L’intégration des canons et des mitrailleuses MLG par les prochains modèles de l’aviation italienne
- La coopération germano-italienne pour élaborer un moteur diésel pour la propulsion sous-marine.
- L’obtention de la licence de la mitrailleuse du Reich par le Royaume d’Italie.
- Une pacte énergétique : les ressources libyennes et éthiopiennes seront précieuses pour l’Allemagne
.
Communiqué à Prague:
Le Royaume d'Italie souhaite obtenir la licence du canon de 75 mm de Skoda.


avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Dim 11 Juin 2017 - 17:39



Empire Romain





Politique intérieure


……….Une année historique pour le Royaume d’Italie, marquée par la déclaration de son ancien ministre des affaires étrangères, Galeazzo Ciano « Je ne laisserai pas les cosaques abreuver leurs chevaux dans les bénitiers de Saint-Pierre. Non, les Soviétiques ne doivent plus jamais pénétrer aussi loin en Europe ! ». Le gouvernement fasciste met les bouchées doubles. Composé d’anti-communistes jusqu’aux ongles, ce gouvernement sous la houlette de Galeazzo Ciano lance une rénovation complète de la puissance politique et militaire du Royaume d’Italie. Celle-ci se nomme « Gladio », l’opération glaive récupère un vocable mythique pour l’Italie : la courte-épée des légionnaires romains risque à nouveau de tournoyer et de frapper au nom du destin suprême de la Botte de l’Europe.

Après d’âpres luttes politiques internes, le « vice-duce » cynique mais brillant prend l’ascendant. En effet, Galeazzo Ciano remplace de facto Benito Mussolini après sa chute dans les escaliers de sa villa. D’après les rumeurs, le Duce serait tombé après une course hâtive motivée par la furieuse envie de baiser sa maîtresse Petracci. Au vu des courbes de Petracci, on ne peut en vouloir au Duce de s’être lamentablement cassé la gueule dans des escaliers pour aller baiser sa maîtresse.

Quoi qu’il en soit, le SIM a veillé à ce que l’incapacité du Duce ne soit pas révélée. Ciano est donc un gouvernant de l’ombre, une éminence grise qui a juré de protéger l’Italie par les vertueux moyens de l’intrigue, de la trahison et peut-être de la guerre. Si son règne est dissimulé, il est pourtant total. Ciano a recomposé un gouvernement entièrement fidèle à sa cause. Ce n’était pas réellement compliqué. Ciano bénéficie de son immense prestige et du soutien de Benito Mussolini qui reste officiellement le leader du Royaume d’Italie.

  • Chef de gouvernement : Benito Mussolini
  • Ministre des Finances : Guido Jung
  • Ministre de la guerre : Pietro Gazzera
  • Ministre de l’aviation : Italo Balbo
  • Sous-secrétaire au ministère de l’aviation : Francesco Pricolo
  • Ministre des affaires étrangères : Galeazzo Ciano
  • Sous-secrétaire aux affaires étrangères : Fulvio Suvich
  • Ministre de l’Afrique Italienne : Attilio Terruzzi
  • Ministre de l’agriculture : Giacomo Acerbo
  • Ministre des corporations : Ferruccio Lantini
  • Ministre des communications : Umberto Puppini
  • Ministre de la culture populaire : Dino Alfieri

On le sait tous : Benito Mussolini n’est plus vraiment le chef du gouvernement, c’est son « vice-duce » qui l’est. Ciano conserve son poste au ministère des affaires étrangères qui lui confère un contrôle de la situation enviable.
Le Duce lui a délégué l’opération Gladio, dont le début est marqué par une immense cérémonie d’Etat. A Rome, en la présence de l’entièreté du gouvernement italien, dont le Duce, le Roi Victoire-Emmanuel III sera proclamé Empereur. Empereur de quoi ? Empereur de la Nouvelle-Rome, celle désirée ardemment par le peuple italien et par l’ensemble du monde méditerranéen. Désormais l’Italie renaît sous le vocable mythique de l’Empire Romain. Cette décision s'explique par la volonté du Parti National fasciste de réaffirmer son projet impérial. Comme Ciano le déclare lui même, le ministère des affaires étrangères est le ministère le plus fasciste de tous. Pourquoi ? Parce-que le projet fasciste se construit autour de son rayonnement international. Réussir internationalement, c'est réussir nationalement pour le PNF. Face à la montée du communisme, le concrétisation des ambitions impériales de l'Italie semble plus que nécessaire. Suite aux célébrations de la victoire en Ethiopie, c'est le moment opportun, le seul moment opportun.

Dans toutes les assemblées diplomatiques, les dignitaires du monde entier qualifieront les responsables italiens en tant que « néo-romains ». Le Duce officialise ce changement par un discours épique sous le fond sonore d'une foule en rut.



"Un peuple ne respecte pas un gouvernement qui se laisse vilipender. Le peuple veut que sa dignité soit reflétée dans la dignité du gouvernement, et le peuple même avant moi a dit : "Assez ! La mesure est comble !"

La proclamation de l'Empire Romain vient dire "Assez !" aux guerres civiles qui minent nos voisins, "Assez !" à la pénétration des soviétiques en Pologne et "Assez !" à la position inconfortable de l'Italie. La proclamation de l'Empire Roman est une déclaration : le peuple italien est fort et plus rien ne l'arrêtera.

L’Italie aura la paix, la tranquillité, le calme laborieux ; nous lui donnerons tout cela, de gré si cela est possible, ou par la guerre si cela est nécessaire.

Soyez certains que, dans les 48 heures qui suivront mon discours, la situation sera éclaircie, comme l’on dit, dans toute son ampleur. Et que tout le monde sache que ce n’est pas là le caprice d’un homme, que ce n’est pas un excès de pouvoir de la part du gouvernement, que ce n’est pas non plus une ignoble passion, mais qu’il s’agit seulement d’un amour puissant et sans bornes pour la patrie."

Ainsi, Benito Mussolini proclame le retour de l'Empire Romain.

Plus qu'un changement de nomenclature politique (qui touche l'ensemble de l'administration, de la culture et de la politique du pays), il s'agit d'un changement dans les ambitions et revendications du gouvernent fasciste. La méditerranée est désormais considérée comme une mer intérieure, Rome ne supportera aucune intrusion rouge sur cette belle étendue d'eau nourricière. Pour le gouvernement fasciste, la proclamation de l'Empire Romain signifie la restauration de l'honneur bafoué. Le restauration initiée par la conquête de l'Abyssinie, sera poursuivie sous l'Empire Romain.

Ce changement de régime, centralisé autour de parti fasciste laisse plus de place à la propagande. Le drapeau romain cohabite avec l'ancien drapeau national, mais les militaires italiens pourront se targuer de se battre pour l'ancienne Rome. Depuis 1930, la propagande fasciste martèle les cervelles des jeunes italiens. La cause fasciste est désormais assurée par le fanatisme à toute épreuve du peuple italien.

Recrutements

Pas de recrutements mais une amélioration notable de l'entrainement et l'équipement des divisions déjà formées

200 canons de campagne de 75 mm
2 000 canons de 90 mm
10 000 pistolets Beretta M1935
500 000 fusils Carcano M1938
350 000 mitrailleuses Breda M1937
Plusieurs milliers de camions de ravitaillement Lancia 3 RO (+ variantes)
Plusieurs milliers de camions légers et de voitures
Plusieurs tonnes de munitions et de grenades à main

200 Savoia-Marchetti SM.79 Sparviero
700 Fiat G-52 "Lince"
80 Caproni Bergamaschi Ca.309 Ghibli


1 flottille de 6 torpilleurs de classe Pegaso
10 sous-marins de classe Adua
5 sous-marins de classe Foca

Toutefois ce fanatisme pourrait être mis à mal par des défaites militaires. Elles présenteraient l'aventure romaine sous le jour d'une promesse mensongère. Pour ne pas faire volte-face, la Botte fait grand soin à son armée pour qu'elle soit prête en cas de conflit. Concernant l'armée de terre, l’accent est mis sur la production d’équipements. En effet les légions romaines sont équipées trop pauvrement, elles reçoivent plusieurs tonnes d’armes, de munitions et de grenades à main. Le camion Lancia 3RO est produit par millier, vomis par les usines italiennes. L’Empire Romain axe également son effort de guerre autour de l’artillerie : 200 canons de 75mm et 2000 canons de 90mm sont mis en production. Sous le patronage d'Italo Balbo, la Regia Aeronautica fait peau neuve. C'est la première des trois armées : elle reçoit toute l'attention des dotations financières et de la production industrielle du gouvernement fasciste. Le Fiat G.52 "Lince" est mis en production (700 exemplaires), accompagné de bombardiers légers et de bombardier de reconnaissance. La mise en production du G-52 a été retardée par les exigences technologiques de ce chasseur. Surement le meilleur de l'époque. Pour rattraper ce retard, l'Italie compte sur une prouesse industrielle du secteur aéronautique, le plus dynamique du pays depuis quelques années. De nouveaux sous-marins et de nouveaux croiseurs légers sont en construction. Deux paquebots sont en cours de transition pour devenir des porte-aéronefs.
Pour soutenir ces productions, une industrie guerrière et conquérante a été mise en place depuis les années 1930. Le gouvernement fasciste s’est efforcé de se tailler un complexe militaro-industriel moderne à l’aide de quelques mesures phares :


  • Grand plan de relance économique : lourds investissements dans des domaines industriels ciblés
  • Exonération fiscale dans ces mêmes domaines industriels
  • Baisse des salaires nominaux

L’arrivée de nouvelles ressources (pétrole, ressources égyptiennes, éthiopiennes et albanaises) permet à l’Italie d’éviter les pénuries de ressources symptomatiques d’une politique économique trop autarcique. De même l’Italie tient à sécuriser ces ressources. Pour exemple, le site de forage de Tobrouk est désormais protégé par des barbelés, des batteries anti-char et anti-aérienne ainsi que des tranchées. Un renforcement de la garnison sur place est en cours, une ligne routière est établit depuis le littoral. Le progrès de l'industrie italienne (potentiel aéronautique décuplé, hausse de la production navale ...) doit être protégé à tout prix. Ainsi la couverture radar de l'Italie ne cesse de s'étoffer.

Diplomatie

Communiqué officiel à Tokyo
Nous souhaiterons acquérir un porte-avion léger ainsi qu’une escadrille de chasseurs zéros.
Communiqué officiel à Berlin
Une invitation à Rome semble de plus en plus inévitable pour les dignitaires allemands, il est temps de renforcer nos coopérations sur tous les plans envisageables.
Communiqué à Athènes
Séparés par la mer adriatique mais réunis par les liens de l'Histoire, nos deux nations doivent conserver ces liens. A ce titre, nous acceptons toutes idées de coopération, économique comme politique avec votre nation. Ainsi, une filiale romaine s'installe sur le territoire grec pour produire les tracteurs Velite. D'autre part, le partenariat agricole entre les deux pays est validé. Enfin, la commande passée par le gouvernement grec est prise en charge par les chantiers navals romains.
Communiqué à l'ensemble des gouvernements des nations baltes
L'invasion soviétique est une plaie pour l'indépendance de l'ensemble de vos nations, la Lituanie est elle-même gravement touchée par la guerre, privée de Vilnius et de Kaunas. Le risque pour l'autonomie de la région balte est énorme. Nous proposons un soutien dévoué à votre cause : si vos gouvernements ont la sagesse de s'unir contre l'adversité, l'Empire Romain vous fera parvenir une aide militaire conséquente.

L'ensemble des commandes militaires passées auprès du ministère des affaires étrangères du Royaume d'Italie ainsi que les commandes militaires souscrites auprès du ministère des affaires étrangères de l'Empire romain sont validées (notamment la commande d'aéronefs Sparviero passées par la Suède).

L'Albanie passe progressivement sous coupelle italienne, l'Italie entend bien installer un protectorat dans ce prolongement de la péninsule italienne.

Concernant la guerre qui fait rage en Pologne, l'Empire romain réitère son soutien le plus total aux courages forces allemandes qui se battent contre une agression lâche et coûteuse en vie humaine. Elle s'inquiète néanmoins de l'avancée rouge en Pologne. Galeazzo Ciano a affirmé à plusieurs reprises que l'invasion soviétique de la Pologne était totalement illégale. Plus particulièrement, l'ingérence de la Tchécoslovaquie et de la Lituanie témoignent de l'obsolescence des traités de 1918. L'Empire romain appelle donc Londres et Paris à calmer les ardeurs nationalistes en Europe de l'Est en amendant ces dits traités.

L'Empire romain reconnaît officiellement la Fédération chinoise, Galeazzo Ciano souhaite ouvrir une ambassade et entamer un dialogue avec les dignitaires chinois.

avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Dim 25 Juin 2017 - 17:56


Empire Romain



Politique intérieure

……….Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord s’affirme en tant que bourreau de l’Asie orientale, l’Empire Romain anciennement le Royaume d’Italie se prépare à relever tout le somme des défis qui se présentent en cette année 1939. L'Empire Romain condamne tout d'abords les perfides attaques du Royaume-Uni à l'encontre du Royaume du Siam et du Royaume d'Egypte. Plus que de menacer de phagocyter les corps expéditionnaires britanniques, Rome appelle au calme général et propose à Londres des négociations pour pacifier la situation en Afrique du Nord. Une requête a donc été transmise au ministère des affaires étrangères de sa Majesté.

Ces violentes incarnations de l'impérialisme britannique ne sont toutefois pas ignorée par le commandement italien qui muscle son programme d'armement.

……….Le retrait de Mussolini depuis une dizaine d'année du commandement des trois armées est bénéfiques aux forces armées romaines. La raison est simple : le commandement n'est pas éclaté et replié sur lui même, il est le sujet d'une coopération inter-arme intense. Ainsi, la Regia Aeronautica participe activement aux manœuvres d'entrainement de la Regia Marina : cette dernière s'entraîne aussi bien aux manœuvres de batailles décisives qu'aux manœuvres d'escortes de convois. L'introduction massive du radar hongrois au sein des forces armées de la botte favorise le rôle de l'aviation.

La Regia Aeronautica reçoit par ailleurs de nouveaux modèles. En premier lieu, le bombardier alcione, plus rapide et plus puissant que le sparviero entre en service.  En second lieu, c'est le chasseur de longue portée (1 400 km), le Reggiane Re-2001 qui est introduit. Ce vautour mécanique fait office de version de luxe par rapport au G-52 "lince".
En effet, grâce à ses réservoirs alaires, le Re-2001 dispose d'une plus grande autonomie que le G-52. Si le G-52 dispose de performances très similaires aux Re-2001 dans les autres domaines, c'est le vautour qui sera le chasseur maître de la méditerranée. Il est décliné en deux versions : la version "S", un torpilleur veloce équipée d'une torpille ventrale et la version "C" une version catapultée de l'engin. 50 Re-2001S et 30 Re-2001C sont construits. L'adoption par l'industrie aéronautique romaine de l'outillage moderne permet des performances inédites pour la Péninsule.

La marine se dote d'une aéronavale par le reconversion de deux paquebots en porte-avions. Du côté de l'armée de terre, l'accent est mis sur l'élaboration d'une armée mobile, motorisée et puissamment équipées. Le focale des recrutements se tournent vers les unités d'élites (bersaglieris, folgore, decima mas ...). Dès maintenant, les services logistiques et le service des essences s'assurent de la bonne tenue de route et de la qualité du ravitaillement. Des dépôts de stockages s'éparpillent un peu partout, principalement en Italie du Nord et en Afrique du Nord. Les legiones sahariania peuvent opérer pendant plusieurs jours sans convois.


avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Aetius le Dim 25 Juin 2017 - 18:08


Empire Romain



Politique intérieure

……….L'Empire Romain souhaite passer commande au Reich Allemand : 300 canons anti-aériens sont commandés par l'état-major italien. De la même façon, l'armée impériale souhaite acquérir 200 Panzer III, ainsi qu'une licence de production du même char sous la nomenclature Carro d'Armato M1939 "Aetius". Les ténors de la Regia Aeronautica affirme également que tout les appareils romains sont désormais tous retirés d'Allemagne.


avatar
Aetius
Modérateur
Modérateur

Messages : 1729
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [√] Royaume d'Italie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum