¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Page 5 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Durin le Lun 24 Avr 2017 - 18:09

Modération : Réponse des états sud-américains au Vénézuela

La Bolivie et le Chili acceptent la proposition vénézuélienne. L'équateur se dit intéressé mais aimerait plus d'information sur les taux des prêts proposés.
Les ambassadeurs du Pérou et de la Colombie refusent de se rendre a la même rencontre en raison des très fortes tensions entre ces deux pays. Le Vénézuela devra choisir l'un des deux pays (ou aucun), au risque de fâcher l'autre.
avatar
Durin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1305
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par PanzerJager le Lun 24 Avr 2017 - 19:01

État impérial d'Iran

دولت شاهنشاهی ایران






Militaire


Suite a l'escalade des tensions en Turquie ,le Haut Commandement a mis en état d'alerte le 2eme Corps d'armée qui ira se placé non loin derrière le lac d'Ourmia pour y établir un campement afin de contrôler les entrées dans le territoire Iranien. Des équipes médicales se stationneront également pour soigner d’éventuelle réfugiés et blessées ,nous accueillerons toute personne demandant l'asile , des bras en plus pour le pays ne sont pas de refus.

Par ailleurs , si la France et le Royaume Uni ne veulent pas de migrants dans leur territoires en Syrie et en Irak nous leurs demandons de nous les transféré via la région de Tabriz


Economie


Les nouvelle qu'a fait parvenir le premier ministre au Shah sont de bonne augure : les britannique n'aurait pas refuser les conditions majeurs mais sans toutefois ratifier le traité et sans se prononcé sur certain autre points,

Pour le Shah tout semble donc être sous contrôle en Iran : l'économie risque de bien mieux se porter en partie grâce au futur bénéfice de l'IranOil qui devrait obtenir une partie des gisements de pétrole pour l'exportation partout dans le monde et par les taxes et le pourcentage des bénéfices annuelle de l'APOC que le gouvernement Iranien recevra mais aussi par les nouvelles réforme agricole et monétaire provisoire décrété par la BCI

Il ne manque plus que les objectifs fixés par la BCI s'accomplissent pour que cette coordination concoure à retrouver la croissance, tout en la rendant plus durable mais aussi pour poursuivre son développement international et améliorer sa rentabilité.

avatar
PanzerJager
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 103
Date d'inscription : 12/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par verbannter le Lun 24 Avr 2017 - 22:19

Royaume des Pays-Bas / Koninkrijk der Nederlanden


Situation Globale

Au Pays-Bas l'économie semble repartir suite aux accords économiques du traité de Bruxelle et au plan d'investissement, les observateurs restent néanmoins prudent.
Dans les colonies la situation reste tendue dans les indes mais l'augmentation des moyens miliaires au fil du temps couplé à de la propagande "raisonnable" permet de tenir la situation sous contrôle, d'autant plus que la tendance du partie national indonésien à "sacrifier" facilement ses supporters dans les troubles sociaux lui aliène une bonne partie de la population.

Situation Militaire

Suite à l'accord avec la Belgique la II armée initialement positionnées à la frontière Belges est redéployées selon le schémas suivant :
- 1 division à Rotterdam
- 1 division à Eindhoven
- 1 division à Venlo près de la frontière Allemande
- 1 division à Maastricht

Suite à notre accord commercial avec la France les 50 chars NCI (dont 5 de commandement) sont envoyés à la division de renfort d'Amsterdam qui subira un entrainement intensif pour apprendre à les manier efficacement.
De même grâce à la licence de production généreusement accordée par le gouvernement français la production de chars NCI est lancée avec un objectif annuel de 25 chars opérationnel (soit 2 par mois environ), le secteur Recherche et Développement est chargé de développer dès que possible une version de combat équipée de matériel de radio transmission. Nos autres recherches militaires se poursuivent dans le plus grand secret. La commission affiliée au contrôle et à la surveillance des recherches vient de rendre un avis favorable à la poursuite du financement des recherches, la ratification par le parlement ne sera qu'une formalité.
avatar
verbannter
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 179
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 27
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Alaminsk le Lun 24 Avr 2017 - 23:13

Empire du Japon
Dai Nippon Teikoku
大日本帝國


● Politique ●

……….Suite aux élections générales de décembre 1930, le parti conservateur Rikken Seiyūkai obtint une majorité des sièges à la Chambre des Représentants avec 301 députés sur 466, tandis que les libéraux du Rikken Minseitō étaient relégués sur les bancs de l'opposition avec 146 députés. Le leader des conservateurs, qui avait dirigé la campagne de juin à décembre 1930, était Takahashi Korekiyo. Déjà Premier ministre du Japon au début des années 1920, il revient au pouvoir en janvier 1931 lors de sa nomination en tant que chef du gouvernement par l'empereur Hirohito. Né à Tokyo en 1854, il est adopté au sein d'une famille de samouraïs avant de partir étudier quelques années aux États-Unis d'Amérique, période qui fait naitre en lui un profond attachement envers ce pays de l'autre côté du Pacifique. Il retourne dans l'archipel en 1868 pour enseigner l'anglais, avant d'entrer au service de la puissance publique dans plusieurs ministères. Ses talents d'organisateur, de diplomate et d'économiste se révèlent alors et lui permettent de gravir rapidement les échelons : en 1898, il devient vice-président de la Banque du Japon. Il acquiert une stature internationale lors de la guerre russo-japonaise : grâce à ses contacts au sein du monde occidental, il permet de lever des fonds qui ont été indispensable à la conduite de la guerre. Ses succès sont récompensés après le conflit : il est nommé à la Chambre des Pairs et devient gouverneur de la banque centrale entre 1911 et 1913. Par la suite, il est appelé aux plus hautes fonctions de l’État en devenant ministre des Finances puis chef du gouvernement dans les années 1920 : conservateur depuis toujours, les différentes chapelles n'acceptent pas encore ses positions tranchées sur la Chine ou encore en économie, cette époque étant encore celle de la paix et des mesures libérales. Dès 1925, il arrête de faire de la politique mais continue à servir au ministère des Finances et nombreux sont ceux qui lui reconnaissent le succès de ses réformes lorsqu'il était à ce poste. Cependant, la déroute des conservateurs en 1929 et la victoire libérale pousse le Rikken Seiyūkai à se réformer : rapidement, Takahashi Korekiyo devient son dirigeant en proposant une nouvelle plateforme politique faite de conservatisme social, d'allégeance à l'empereur en respect de la démocratie parlementaire, de contrôle de l'armée et d'une nouvelle manière de faire de l'économie. Grâce à une excellente campagne effectuée entre les mois de juin et de décembre 1930, il permet la large victoire des conservateurs à la Chambre des Représentants et il est nommé Premier ministre par Sa Majesté. Dès janvier 1931, il forme un nouveau gouvernement qui obéit à la constitution, c'est-à-dire rassemblant des membres de la Diète impériale et du parti majoritaire ainsi que des militaires, que voici :

Ministre des Affaires étrangères : Kaneko Kentarō (Indépendant)
Ministre des Affaires coloniales : Toyosuke Hata (Rikken Seiyūkai)
Ministre de l'Intérieur : Nakahashi Tokugorō (Rikken Seiyūkai)
Ministre de la Guerre : Jirō Minami (Indépendant)
Ministre de la Marine : Kiyokazu Abo (Indépendant)
Ministre de la Justice : Suzuki Kisaburō (Rikken Seiyūkai)
Ministre des Finances : Ikeda Shigeaki (Indépendant)
Ministre du Commerce et de l'Industrie : Yonezō Maeda (Rikken Seiyūkai)
Ministre de l'Agriculture et des Forêts : Tatsunosuke Yamazaki (Rikken Seiyūkai)
Ministre des Chemins de fer : Takejirō Tokonami (Rikken Seiyūkai)
Ministre de l’Éducation : Ichirō Hatoyama (Rikken Seiyūkai)
Ministre des Communications : Koizumi Matajirō (Rikken Seiyūkai)
Secrétaire du Cabinet : Tsutomu Mori (Rikken Seiyūkai)
Directeur-Général du Bureau de la Législation du Cabinet : Toshio Shimada (Rikken Seiyūkai)

……….Lors de son discours d'investiture à la Diète impériale en janvier 1931, il répétait que ce nouveau cabinet était un gouvernement « de combat », destiné à combattre principalement les effets de la crise de 1929 qui sévissaient depuis maintenant six mois. Cependant, de nombreux événements vinrent reléguer la question économique à plus tard. Le premier problème survint sur l’île de Taïwan, au village de Wushe, au mois de février 1931. Alors que le Japon s’évertue à intégrer les locaux au sein de l’Empire, la tribu Tkdaya qui fait partie des peuples aborigènes de l’île a attaqué violemment des citoyens japonais. En effet, alors qu’une compétition scolaire avait lieu dans l’école primaire, trois cents membres de la tribu Tkdaya dirigés par Mona Rudao lancèrent une embuscade à l'aide d'armes qu’ils avaient manifestement volé, et assassinèrent près de 134 japonais parmi lesquelles des femmes et des enfants, ainsi que des locaux taïwanais. En représailles, la police locale rallia d’autres tribus aborigènes, les Toda et Truku qui ne sont pas hostiles à l’Empire, et ont mené une expédition punitive contre la tribu Tkdaya, tuant ainsi près de 644 de leurs membres dont leur chef Mona Rudao. Le gouverneur-général de l’île, Ishizuka Eizō, désapprouva fermement les représailles illégales, car selon lui « notre politique d’intégration n’est manifestement plus adaptée, et nous appelons vivement le gouvernement à réfléchir au problème des aborigènes taïwanais ». La réaction se fit sans attendre : le Premier ministre réunit au début du mois de février une commission spéciale de la Diète impériale chargée de réfléchir à l'intégration des peuples colonisés. Dirigée par le ministre des Affaires coloniales, Toyosuke Hata, elle dégagea un constat clair : l'Empire du Japon est composé d'une métropole et de plusieurs territoires colonisés ; la métropole est habitée majoritairement par des citoyens japonais, qui ont l'ensemble des droits définis par la constitution, tandis que les colonies sont habités par des populations non intégrées, ne disposant notamment pas de droits politiques. Cette situation est semblable à toutes les colonies européennes en Asie. Cependant, le Premier ministre Takahashi Korekiyo avait défini une nouvelle plateforme idéologique qui se différenciait sur tous les points des Occidentaux : pour lui, il n'existait pas de supériorité raciale des Européens sur les Asiatiques, ni de supériorité spécifique des Japonais sur les autres peuples du continent. Ainsi, pour le gouvernement, la colonisation occidentale en Asie était illégitime (mais rien n'était fait au niveau diplomatique pour contester cette colonisation, dans le but d'éviter de se mettre les partenaires de l'Empire à dos) et il devenait nécessaire de réformer les droits des peuples colonisés au Japon pour montrer l'exemple. De ce fait, le ministre des Affaires coloniales Toyosuke Hata dégagea deux solutions possibles pour éviter de nouveaux incidents : soit le statu quo était préservé, soit les peuples colonisés (Coréens, Taïwanais et habitants des îles du Pacifique) disposaient des mêmes droits que ceux des Japonais. A la fin du mois de février, le gouvernement n'avait toujours pas tranché la question à cause de nombreuses oppositions au sein de la majorité conservatrice, et le Premier ministre botta en touche en voulant régler ce problème une fois les conséquences du krach de 1929 corrigées. Ainsi, en mars 1929, Takahashi Korekiyo prévoyait de s'atteler aux questions économiques avec l'aide du ministre des Finances Ikeda Shigeaki mais un nouvel incident venait perturber la vie politique nippone. En effet, une tentative de coup d’État tenta de renverser la démocratie parlementaire pour mettre en place une dictature fasciste et militariste : pour éviter de s'engager dans un combat frontal avec l'armée (qui est plus ou moins opposée au pouvoir civil), l'administration Takahashi laissa les forces armées traiter de ce problème. Le chef du gouvernement fut toutefois marqué par ce problème et aborda pour la première fois la question du factionnalisme militaire devant la Diète impériale. Par la suite, le Premier ministre Takahashi Korekiyo s'attelait à la préparation du projet économique lorsque deux nouveaux incidents vinrent retarder cette question primordiale. En juillet 1931, un incident est survenu en Mandchourie, dans le petit village de Wanpaoshan. Plusieurs fermiers d’origine coréenne ont loué plusieurs années auparavant un vaste terrain à un fermier chinois et ont entrepris des travaux d’irrigation via le façonnement d’un fossé qui traversait quelques autres champs. Hélas, des fermiers chinois ont expulsé les Coréens et comblé le fossé. Les Coréens, faisant face à une injustice totale, firent appel à la police japonaise qui ouvrit le feu, dans le but de faire fuir les fermiers chinois. Les Coréens purent ainsi reconstruire le fossé sous protection policière. Finalement les fermiers coréens et chinois trouvèrent un arrangement et le fossé resta en place. Alors que l’incident aurait pu en rester là, les presses coréenne et japonaise se sont saisies de l’affaire qui prit une dimension inattendue, avec des manifestations dans l’ensemble de la péninsule coréenne. Les manifestants, particulièrement anti-chinois, n’hésitaient pas à répondre par la force en tabassant à mort les ressortissants chinois. Malgré les efforts de la police, les autorités dénombrèrent 146 personnes tuées et des dégâts considérables. La réponse du gouvernement sur ce sujet fut rapide : tout ceci ne serait pas arrivé si la clique de Fengtian, vassale de la République de Chine, avait respecté la convention de Gando, qui autorise aux Japonais et aux autres sujets de l'Empire le droit de résidence et de location dans toute la Mandchourie du sud. Cet incident perturba ainsi encore plus les relations entre la clique de Fengtian et l'Empire du Japon, tandis que la question des intérêts en Mandchourie devenait une priorité. Deux mois plus tard, en septembre 1931, un nouvel incident venait sceller la fin des relations entre les deux voisins : l'attentat de Mukden déclencha l'invasion de la Mandchourie par l'Empire du Japon, dans le but de protéger ses ressortissants. Pour le Premier ministre Takahashi, cette opération devenait une priorité mais les problèmes économiques étaient toujours présents : c'est pourquoi, malgré la guerre, le chef du gouvernement laissa carte blanche à son ministre des Finances Ikeda Shigeaki pour piloter le plan de réformes économiques au cours des mois de novembre et de décembre 1931, dix-huit mois après le début de la crise au Japon. En outre, sur une note plus légère, une certaine effervescence traversa le peuple japonais le 7 mars 1931 : l’impératrice Kōjun a en effet accouché d’une fille ce jour-là. Après une semaine d’observation médicale, la princesse prénommée Yori no miya a pu rejoindre le Palais impérial avec sa famille. Plus tard, elle rejoindra ses sœurs aînées dans un palais séparé où une succession de dames de cour s'occuperont de son éducation comme le veut la tradition. Une foule de « patriotes » ont acclamé la nouvelle devant le Palais impérial, dont certains en brandissant des drapeaux nippons espérant une apparition du nouveau-né, mais il en fut rien, discrétion oblige ...

Chronologie des derniers événements politiques :
- Juin 1930 : début de la campagne pour les élections générales. Les libéraux au pouvoir font face à l'opposition conservatrice. Les militaires sont dans une position attentiste.
- Juillet 1930 : les capitaux américains se retirent du Japon, les conséquences du krach font effet.
- Juillet-Novembre 1930 : campagne pour les élections générales. Les libéraux proposent des mesures déflationnistes qui inquiètent la population, tandis que les conservateurs mettent les conséquences du krach sur le dos du gouvernement libéral. Les militaires soutiennent les conservateurs.
- Décembre 1930 : élections générales, les conservateurs obtiennent une large majorité à la Diète impériale. Takahashi Korekiyo devient Premier ministre.
- Janvier 1931 : formation du cabinet Takahashi, regroupant des conservateurs et des indépendants.
- Février 1931 : incident de Wushe, la question de l'intégration des peuples colonisés est révélée. Réformes militaires initiées au sein de l'Armée impériale.
- Mars 1931 : incident de mars qui est une tentative de coup d'état de militaires ultranationalistes, la question du factionnalisme au sein de l'armée est révélée. Réformes militaires initiées au sein de la Marine impériale. Naissance de la princesse Yori no miya.
- Juillet 1931 : incident de Wanpaoshan, les tensions avec la clique du Fengtian flambent.
- Septembre 1931 : incident de Mukden, l'Empire du Japon déclare la guerre à la clique du Fengtian.
- Octobre 1931 : sommet de Tokyo avec les États-Unis d'Amérique, liens établis avec l'Empire d’Éthiopie, annonce du projet économique de réponse à la crise.

● Militaire ●

……….En janvier 1931, suite à la formation du nouveau cabinet conservateur, Jirō Minami fut nommé en charge du ministère de la Guerre. Né en 1874 dans une ancienne famille samouraï de Hiji dans la préfecture d'Ōita, Jirō Minami arrive à Tokyo pour étudier et est finalement accepté à l'Académie de l'Armée impériale japonaise. Durant la guerre russo-japonaise, Minami est membre de l'état-major et commandant du 1er régiment de cavalerie qui participa au siège de Port-Arthur. Il est promu major en 1905 et commande le 13e régiment de cavalerie durant la Première Guerre mondiale de 1914 à 1917. Minami devient le chef de la section de cavalerie au ministère de la Guerre de 1917 à 1919. Fort de cette expérience parmi les unités rapides de l'Armée impériale, Minami est rapidement promu général de division et commande la 16e division de 1926 à 1927. Après avoir servi comme vice-chef de l'état-major de l'armée impériale japonaise de 1927 à 1929, il devient commandant en chef de l'armée japonaise de Corée de 1929 à 1930, avant d'être promu général d'armée en 1930. Respecté par ses hommes tout au long de sa carrière, il est loué par les conservateurs dans l'archipel pour sa fidélité envers Sa Majesté. Sa doctrine stratégique s'inspire de son long parcours dans la cavalerie : au fur et à mesure de ses années de service, il développe la thèse selon laquelle les offensives massives en hommes telles qu'elles étaient pratiquées au temps de la Grande Guerre sont révolues suite à la mécanisation poussée des forces militaires. D'après lui, toute offensive est supérieure à une quelconque stratégie de défense, et pour que l'attaque soit couronnée de succès, elle doit reposer sur la rapidité et la force de frappe de quelques détachements des forces qui permettent de percer les lignes ennemies, avec un soutien aérien conséquent, avant que le gros des forces détruisent la ligne ennemie déstabilisée. Ce sont ces idées qui lui ont permis de pacifier la Corée et de répondre avec adéquation aux incidents chinois. C'était donc un candidat potentiel pour le ministère de la Guerre, et il fut alors choisi par le Premier ministre Takahashi Korekiyo. Présentant sa doctrine à la Diète impériale, il reçut un large soutien de la part des conservateurs : dans son discours, il avançait la nécessité de sécuriser correctement les possessions nippones en redéployant les divisions de défense, tout en adoptant une stratégie offensive à l'égard des nations étrangères. Dans cette stratégie offensive, la mécanisation d'une partie des forces armées est primordiale et il devient nécessaire d'augmenter fortement le budget de la défense en ce sens, mettant fin à l'ère libérale de paix et de restrictions budgétaires. Ainsi, dès janvier 1931, Jirō Minami se retrouvait sur le devant de la scène : la presse le louait comme un excellent chef d'armée lors de son passage en Corée, et un partisan de la démocratie en appartenant à la faction Tōseiha (faction au sein de l'armée qui soutient la démocratie parlementaire, opposée à la Kōdōha qui soutient une dictature militariste) et proposant la Hokushin-ron (plan d'expansion sur le continent, soutenu par l'Armée impériale, opposé à la Nanshin-ron soutenue par la Marine impériale qui souhaite un plan d'expansion dans le Pacifique). En outre, le général Senjuro Hayashi lui succède à la direction de l'armée de Corée.

……….Ce nouveau leadership au ministère de la Guerre prit rapidement des décisions importantes. Dès février 1931, le ministre Jirō Minami déclarait à la presse que « les frontières de l’Empire peuvent toujours être mieux défendues », et c’est dans cette optique que l’état-major de l’Armée impériale organisa le déplacement de deux divisions. Officieusement, la raison était de renforcer la stabilité des colonies, la Corée et Taïwan ayant connu plusieurs incidents. C'est ainsi que la 14e division de type B fut transférée à Taipei pour assurer la défense de l’île de Taïwan. Celle-ci est intégrée à une nouvelle armée dont le nom est simplement « Armée de Taïwan », le général Jōtarō Watanabe en prenant le commandement. La 11e division de type A est transféré à Ch’osan en Corée au sein de l’Armée du Kwantung. En outre, aussi au mois de février, le ministre Minami annonça la production immédiate de plusieurs équipements : le nouveau chasseur Nakajima Army Type 91 est produit à 450 exemplaires, la grenade Type 91 entre en service dans les forces militaires, 1 200 obusiers Type 91 10 cm sont mis en production et un prototype de tank lourd Type 95 est étudié. Tous ces équipements seront totalement produits dès la fin de l'année 1933, et répartis peu à peu dans les diverses branches de l'Armée impériale. Après la nomination à son poste en janvier et ces deux réformes promulguées en février, le ministre Jirō Minami devait faire face à un dossier inattendu : l'incident de mars, ou la tentative de coup d’État d'officiers ultranationalistes de l'Armée impériale. L'origine de l'incident de mars de 1931 peut remonter à l'automne 1930, avec la fondation du Sakurakai, une société secrète fasciste, par le lieutenant-colonel Hashimoto Kingoro et le capitaine Chō Isamu, appartenant à la faction Kōdōha au sein de l'armée qui soutient une dictature militariste. Le but avéré du Sakurakai était une réforme politique avec l'élimination du système des partis politique corrompus et l'établissement d'un gouvernement socialiste totalitaire dirigé par les militaires. En mars 1931, des organismes civils ultranationalistes, menés par Kamei Kanichiro et Shūmei Ōkawa, deux lieutenants du mouvement, ont fomenté une émeute à proximité du bâtiment de la Diète du Japon à Tokyo. Cependant, en raison de difficultés de logistique, l'agitation n'a pas attiré assez de personnes, et l'émeute espérée ne s'est pas produite. Rapidement, une enquête fut ouverte par le ministre Jirō Minami qui appartient à la faction opposée à la Kōdōha, la Tōseiha qui souhaite conserver la démocratie parlementaire. La Kempeitai, la police militaire, arrêta quelques jours plus tard les deux lieutenants de la société secrète qui avaient organisé cette tentative de renversement : Kamei Kanichiro et Shūmei Ōkawa furent condamnés immédiatement à plusieurs années de prison par un tribunal militaire, tandis que les conservateurs à la Diète impériale portaient pour la première fois, publiquement, le problème du factionnalisme au sein des forces militaires japonaises. Toutefois, la société secrète et totalitaire Sakurakai ne fut pas identifiée et ses leaders préparent déjà un nouveau coup d’État.

……….Du côté de la Marine impériale, les affaires sont plus calmes. Comme au sein de l'Armée, il existe depuis plusieurs années un factionnalisme qui déstabilise l'ensemble de l’État : tandis que l'Armée et la Marine s'opposent vis-à-vis des plans d'expansion (Hokushin-ron et Nanshin-ron), la Marine est elle-même partagée entre la faction du traité qui soutient la démocratie parlementaire et les décisions prises lors du traité de Washington de 1922 (limitant la taille des flottes des grandes puissances), opposée à la faction de la flotte qui veut sortir du traité de Washington et propose un renforcement de l'autoritarisme au Japon. Comme pour le ministère de la Guerre, le Premier ministre Takahashi Korekiyo avait dû faire un choix entre les deux factions lors de la nomination du ministre de la Marine. Il choisit en janvier 1931 l'amiral Kiyokazu Abo. Né dans la préfecture de Saga, Abo est le fils du commandant de l'académie militaire où il étudie. Faisant peu à peu sa carrière au sein de plusieurs équipages après avoir été diplômé, il participe aux combats de la guerre russo-japonaise à la bataille de Port-Arthur, la bataille de la mer Jaune, et la décisive bataille de Tsushima. Durant ce conflit, il devient célèbre pour attribuer des surnoms à tous les navires de la flotte russe afin d'établir une identification compréhensible et ainsi faciliter la transmission des ordres aux équipes d'artilleurs japonais. Après la guerre, il est attaché naval au Royaume-Uni de novembre 1905 à février 1908. En 1910, Abo reçoit son premier commandement : le croiseur Akitsushima. En décembre 1920, il est promu vice-amiral et devient vice-chef de l'État-major de la marine impériale japonaise où il assiste l'amiral Yamashita Gentarō dans la mise en œuvre du traité naval de Washington. Promu amiral en 1927, Abo devient commandant du district naval de Yokosuka. Il sert ensuite au Conseil suprême de guerre et comme membre de la délégation japonaise à la conférence du traité naval de Londres en 1929. C'est ainsi grâce à son expérience au combat mais aussi en tant que délégué diplomatique qu'il fut nommé ministre de la Marine : soutenu par les conservateurs à la Diète impériale, il est perçu comme un très bon choix puisque la Marine est devenue, au fil des précédentes décennies, une question diplomatique avec les différents traités navals. Lors de son premier discours au Parlement, il présenta sa doctrine qui ne se différencie pas foncièrement de la doxa de la Marine impériale : en janvier 1931, le Japon possède l'une des meilleures flottes de guerre du monde, et sûrement la plus agressive. Elle base sa stratégie sur une doctrine, celle de la bataille décisive, fortement ancrée dans son histoire récente depuis les batailles du fleuve Yalou et de Tsushima. La supériorité navale devant être obtenue en contraignant les marines adverses à une série d'engagements rapides et meurtriers, où la concentration et la supériorité des forces japonaises doivent être déterminantes. De plus, la Marine impériale se doit de compenser la faiblesse du nombre en rendant chacun de ses navires plus puissant que le navire équivalent de son futur adversaire. Tous les bâtiments de sa flotte sont donc construits en conséquence : ils doivent être rapides, dotés d'un grand rayon d'action et puissamment armés. Ainsi, le seul changement apporté dans cette optique par rapport aux années précédentes est qu'il faut agrandir la taille de la Marine impériale, comme le préconise le Premier ministre Takahashi Korekiyo, tout en respectant le traité naval de Washington pour éviter de se mettre les puissances occidentales à dos. De ce fait, en mars 1931, plusieurs équipements sont mis en service : la torpille Type 91, considérée comme l'une des meilleures au monde, est adoptée par toutes les flottes ; huit destroyers de classe Fubuki sont mis en service dans la Première flotte ; deux portes-avions légers de classe Ryūjō sont construits, pour être mis en service dans deux et trois ans ; la production de 200 avions de transport Nakajima Ki-6 est lancée, tout comme 150 avions de reconnaissance Nakajima E4N, 600 avions de transport léger Mitsubishi K3M, 20 avions de reconnaissance Yokosuka E5Y et 150 chasseurs Nakajima A2N. Le ministre de la Marine Kiyokazu Abo prévoit la mise en service de nombreux autres équipements dans les prochaines années.

……….Ainsi, dès le mois de janvier 1931 et la formation du gouvernement conservateur, le Premier ministre Takahashi Korekiyo a décidé de fondamentalement réformer les forces de défense de l'Empire du Japon. Les deux ministres qui pilotent ces réformes sont Jirō Minami pour l'Armée et Kiyokazu Abo pour la Marine. Du mois de janvier au mois de mars 1931, ils initièrent les réformes des doctrines militaires du Japon. En février, le ministère de la Guerre réorganisa la disposition des divisions au sein des possessions nippones pour assurer la sécurité du territoire, tandis que de nouveaux équipements étaient mis en production. Au mois de mars, tandis que le ministère de la Marine sortait de nouveaux équipements, l'Armée impériale était confrontée à une tentative de coup d’État qui révélait au grand jour les problèmes de factionnalisme au sein des forces armées de l'Empire. Rapidement, certains rebelles furent arrêtés mais le problème est loin d'être réglé et le gouvernement conservateur, avec le soutien de Sa Majesté, annonça que l'effacement des factions au sein des forces militaires devenait une priorité pour l’État. De mars à septembre, les réformes militaires continuèrent jusqu'à l'incident de Mukden : à ce moment-là, l'Armée et la Marine comprirent qu'il devenait nécessaire d'intervenir en Mandchourie et poussèrent le Premier ministre conservateur à agir en ce sens. L'invasion fut ainsi lancée à la mi-septembre et est toujours en cours. Le Conseil suprême de guerre espère une victoire rapide et un soutien international dans cette entreprise, que doit garantir le nouveau ministre des Affaires étrangères Kaneko Kentarō.

Destroyer de classe Fubuki Type II :

● Diplomatie ●

……….La constitution du nouveau gouvernement conservateur par le Premier ministre Takahashi Korekiyo porta au poste du ministère des Affaires étrangères Kaneko Kentarō. Kaneko Kentarō est l'un des principaux artisans de la modernisation de l'Empire du Japon depuis l'ère Meiji, notamment en ce qui concerne la diplomatie. Actif dans le théâtre politique depuis les années 1880, il est l'un des plus vieux membres du nouveau gouvernement Takahashi et fait office de sage au sein de ce cabinet. Il est l'un des plus ardents soutiens à l'entretien de relations intenses avec les États-Unis d'Amérique. Mentor du chef du gouvernement actuel, il n'est toutefois pas membre Rikken Seiyūkai : sa nomination fut donc reçue avec défiance de la part des ténors du parti conservateur nippon et Kaneko Kentarō dû faire ses preuves à la Diète impériale pour recevoir le soutien de la majorité. Lors de son discours de présentation de la politique générale en matière diplomatique, le ministre Kaneko annonça un revirement dans les affaires étrangères de l'Empire du Japon, en accord avec Sa Majesté. En effet, la dernière décennie libérale avait à cœur de suivre la voie de la paix, en améliorant les relations avec les puissances occidentales et à faire partie intégrante de la communauté internationale. Pour le Premier ministre Takahashi Korekiyo, et donc le ministre des Affaires étrangères Kaneko Kentarō, se fut une erreur certes honorable, mais une erreur tout de même. En effet, en discutant continuellement avec ses partenaires lors de conflits, l'Empire du Japon fut de nombreuses fois bafoué au profit de l'Occident. Fort de ce constat, le ministre Kaneko proposa à la Diète impériale une nouvelle feuille de route diplomatique qui irait à contrecourant de l'ère libérale de ces dernières années. D'après lui, les relations extérieures du Japon doivent se recentrer, se diversifier et se renforcer, les trois volets de sa nouvelle politique diplomatique. « Se recentrer » signifie pour le gouvernement conservateur ne plus intervenir dans les affaires extra-asiatiques, à moins que le sujet puisse mener à une nouvelle Grande Guerre : dans les faits, cela signifie une neutralité totale de Tokyo sur les affaires qui ne concernent pas le continent asiatique, sans pour autant rompre avec les partenaires habituels. « Se diversifier » a pour vocation à sécuriser le Japon et notamment son économie. En effet, les Japonais vivent en grande partie des exportations de leurs produits vers les nations étrangères : le krach de 1929 et les dernières mesures protectionnistes des États-Unis d'Amérique montrent qu'il devient nécessaire de diversifier les partenaires du Japon pour éviter de baser toute la vie économique de l'Empire sur quelques grandes puissances, sans rompre les liens usuels avec ces dernières. Enfin, « se renforcer » signifie ne plus se laisser faire vis-à-vis notamment de la question chinoise : pour le ministre Kaneko et l'ensemble du gouvernement, la voie strictement pacifique ne convient pas toujours, comme le montre la recrudescence d'incidents sur le continent. Cette définition en trois parties de la diplomatie nippone fut mollement reçue par la Diète impériale en janvier 1931 : le ministre des Affaires étrangères Kaneko Kentarō devait donc faire ses preuves, et les nombreux incidents avec la République de Chine au cours des mois suivants allaient le lui permettre.

……….La première grande déclaration officielle du gouvernement conservateur en ce qui concerne l'étranger est à propos de la République de Chine et des incidents qui ont eu lieu récemment. Tandis que la Chine est en proie à la guerre civile opposant diverses cliques et les communistes, en Mandchourie, dans le nord-est de la Chine, le Japon était avant 1928 le soutien principal de la clique du Fengtian car il y possède des intérêts économiques et politiques depuis la fin de la guerre russo-japonaise et il est intéressé par l'exploitation des ressources naturelles encore largement sous-développée. L'armée japonaise du Kwantung a également la responsabilité de protéger le chemin de fer de Mandchourie du Sud, et a ainsi des troupes stationnées en Mandchourie qui fournissent un soutien matériel et logistique à la clique du Fengtian. Cependant, depuis l'expédition du Nord de 1928, la clique du Fengtian dirigée par le militariste Zhang Xueliang fidèle au Kuomintang cherche à se débarrasser de l’influence japonaise. Zhang essaie aussi de lutter contre l’influence de l’Union soviétique voisine de la Mandchourie, notamment en tentant en 1929 de mettre la main sur l'ensemble du réseau du chemin de fer de l’Est chinois, déclenchant ainsi le conflit sino-soviétique. Ainsi, depuis 1928, les intérêts économiques nippons et des autres puissances mondiales en Mandchourie sont mis en danger par l'incapacité de la République de Chine d'organiser un pouvoir central fort, en plus d'être dirigée par une dictature militariste et nationaliste. C'est dans ce contexte que s'est produit l'incident de Wanpaoshan en juillet 1931, où la xénophobie chinoise contre les Coréens et les Japonais fut démontrée. Seulement, le temps ne fut pas assez long pour ouvrir de potentielles négociations : en effet, dès le mois de septembre 1931, un nouvel incident venait déstabiliser la région. Le 18 septembre, à 22h20, un groupe de terroristes chinois fait exploser la voie de chemin de fer près de la ville de Mukden en Mandchourie. L’événement fait la Une des journaux et suscite sur l’archipel l’indignation la plus vive. Dès le lendemain de l'incident, le Premier ministre conservateur Takahashi Korekiyo demande une réunion de la Diète impériale en session extraordinaire pour répondre à cet énième incident qui met encore en danger les intérêts nippons sur le continent. Après un rapide discours exposant la situation, le chef du gouvernement japonais termina son propos par les mots suivants : « Mes chers collègues, encore une fois le gouvernement autoritaire du Kuomintang démontre son incapacité à assumer les prérogatives de l’État de droit sur son propre territoire, mettant en danger aussi bien ses citoyens que les sujets de Sa Majesté, ainsi que les nombreux intérêts internationaux et ceux de notre pays. Les gouvernements libéraux précédents ont préféré la voie diplomatique face aux incidents qui émaillent ces dernières années ; c'est tout à leur honneur. Cependant, l'accumulation des fautes chinoises et la portée terroriste de l'incident de Mukden ne permettent pas, cette fois-ci, une réponse strictement pacifique : l'attaque des citoyens chinois à l'encontre des sujets japonais laisse une profonde cicatrice dans l'âme de notre nation. Mais sachez que la détermination de notre gouvernement n'a jamais été aussi grande : il est de notre devoir de contrôler la clique du Fengtian si la République de Chine n'en est pas capable. Le temps de la discussion est donc terminé. Pour garantir la sécurité dans la continuité et la stabilité, mon gouvernement propose à la Diète impériale de Sa Majesté la proposition de déclaration de guerre immédiate à l'encontre de la clique du Fengtian, pour une Mandchourie fondée sur l'ordre et la sécurité. » Ces mots, reçus par un tonnerre d'applaudissements venant des bancs conservateurs, furent rapidement illustrés par une large majorité en faveur de la guerre. La proposition fut transmise par la suite au Conseil privé de l'empereur Hirohito, qui l'accepta. Aux autres nations du monde, le ministre des Affaires étrangères Kaneko Kentarō annonça par la suite les faits suivants : pour l'Empire du Japon, la guerre concerne uniquement la clique du Fengtian et non la République de Chine ; elle est motivée par le souhait de protéger les intérêts nippons et internationaux en Mandchourie, mis en danger par le laxisme chinois dans la région. Nous espérons recevoir le soutien de la communauté internationale dans cette intervention qui a pour but de mettre l'Asie en sécurité, et tout soutien prononcé par nos partenaires en faveur de notre ennemi sera perçu comme un acte de trahison envers l'Empire du Japon.

……….Enfin, le dernier volet des affaires diplomatiques nippones concerne les diverses rencontres prévues par le gouvernement conservateur. En ce mois d'octobre 1931, le ministre des Affaires étrangères Kaneko Kentarō remercie chaleureusement le président Hoover des États-Unis d'Amérique pour sa réponse positive à l'organisation d'un sommet à Tokyo sur les questions commerciales liant nos deux pays, qui se tiendra dans quelques semaines, le 12 octobre précisément. Le Hoover-Customs Act continue de mettre en danger la santé de l'économie japonaise et c'est par la négociation que l'administration du Premier ministre Takahashi Korekiyo tentera de raisonner son partenaire de l'autre côté du Pacifique. En Europe, les problèmes de la Creditansalt autrichienne annoncent une extension de la crise économique au Vieux Continent : tandis que les grandes puissances économiques tentent de sauver cet établissement qui est l'un des nœuds du tissu bancaire européen, les élections qui ont eu lieu notamment à Londres, Paris et Berlin ont fait basculer les libéraux, majoritaires dans ces pays, dans l'opposition pour porter au pouvoir des conservateurs qui risquent de suivre la politique douanière américaine. Le Japon espère que les électeurs de ces nations sauront faire la part des choses et que leurs représentants n'engageront pas de mesures restrictives à l'encontre des produits nippons, ce qui risquerait de mettre encore plus à mal notre économie. Sur ce sujet, le gouvernement conservateur tient à rassurer les acteurs économiques de la scène internationale. Le Premier ministre Takahashi Korekiyo annoncera sous peu les mesures prises par son gouvernement sur la question économique, pilotée par le ministre des Finances Ikeda Shigeaki. En outre, aucune mesure douanière n'est prévue par l’État, qui ne veut pas déclencher de guerre économique avec ses partenaires commerciaux ; toutefois, il n'exclut pas des contremesures en cas de non respect du libéralisme par ses partenaires. Enfin, le ministère des Affaires étrangères contacta en ce mois d'octobre 1931 les représentants de l'Empire d’Éthiopie : depuis la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route diplomatique, Tokyo cherche à élargir le cercle des pays avec lesquels l'Empire entretient des contacts. De ce fait, le gouvernement conservateur propose à l'empereur Hailé Sélassié la création du premier canal diplomatique liant nos deux nations. Du point de vue nippon, nos deux peuples partagent un passé et un avenir commun : comme vous, nous avons connu la présence occidentale et comme vous, nous cherchons à nous en démarquer pour nous hisser au rang de grande puissance mondiale. La signature d'un traité inédit entre nos deux États signifierait pour votre part une modernisation accélérée et pour notre part, la mise en place d'un premier établissement japonais en Afrique. Nous espérons une réponse positive de votre part.

Situation politique en Mandchourie :

avatar
Alaminsk
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays

Messages : 2574
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 20
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par GeorgeV le Mar 25 Avr 2017 - 7:31



Royaume de Bulgarie / Tsarstvo Balgariya



Chute du gouvernement Malinov


Le Très Honorable Nikola Mushanov, Premier Ministre du Royaume de Bulgarie

Le Premier Ministre Malinov c'.est éteint seulement quelques mois après les élections libre organisé par le gouvernement putchiste de Lyapchev. La santé déclinante du Premier Ministre est considéré comme très suspecte par les proches du chef du gouvernement, alors que l'armée et les médecins estime que l'homme n'est plus apte à gouverner le pays. C'est le très connu Nikola Mushanov qui est choisi par la coalition du Bloc Populaire afin de succédé à Malinov. Il est considéré moins à gauche et davantage libéral que son prédécesseur.

Les premiers actions du 22e Premier Ministre est d'appeler les puissances étrangère à la négociation afin de libérer la Bulgarie de ses réparations de guerre qui plombe et tire la Bulgarie tranquillement vers une crise économique majeure. Sofia est très inquiet pour la stabilité économique du pays et regarde de près la situation économique de l'Europe, notamment le sort de la Creditstalt ce qui signifiai le début de la crise économique en Bulgarie. La Banque Centrale de Bulgarie à reçu l'ordre de suspendre la convertibilité du lev en or et la dévaluation de la monnaie national de 40%. Cette mesure devrai faire chuté nos importations et favorisé fortement les exportations. Mushanov annonce aussi que le projet de loi concernant le rachat des produits agricole invendu aux propriétaires bulgare sera passer sous bâillon à l'assemblé national. :mac: Ils seront vendu à faible coûts à nos alliés Ottoman si ce dernier accepte. Sinon, il seront vendu à nos compatriotes les plus démunis et dans les édifications publique (école, hôpital, ect.) :mac: Nous rappelons aussi que le gouvernement de Andrey Lyapchev et son plan d'infrastructure de 230 millions consacrés aux infrastructures qui couvriront les coûts relatifs à la conception et à la planification des projets d'agrandissement pour les réseaux de transport de même que les systèmes d'aqueduc et de gestion des eaux usées afin d'aider les municipalités à respecter de nouvelles exigences réglementaires plus sévère ayant pour but d'hygénisé d'avantage les villes.

:mac: Affaires militaires :mac:



Le gouvernement Mushanov est très inquiet pour sa position et craint que l'armée organise un coup d'état. C'est ainsi que Sofia entraînera 5 000 hommes supplémentaire et commencera l'édification d'un complexe militaro-industriel important. Le général bulgare Kimon Georgiev est nommé à la tête des armées de Sa Majesté, bien que définitivement différent idéologiquement des membres du gouvernement

Georgiev souhaite un gouvernement à sa botte et cela passe par l'augmentation de l'influence militaire dans le pays. La guerre en Turquie inquiète fortement les bulgares et est le bouc émissaire idéal pour la justification des budgets militaires et la reconstruction des armées. La première mesure est de contacter le gouvernement allié italien pour l'achat de 10 chars Fiat 3000. Le Tsar aura aussi la commande d'acheté aux britanniques les plans de leur fusil d’assaut. Finalement, l'Union Soviétique est contacté afin de faire l'achat des avions qu'ils ont promis lors du sommet de Moscou. Nous sommes aussi intéressé pour l'achat du modèle d’artillerie lourde soviétique.

Affaires étrangères

Communiqué au monde

Le gouvernement de Sa Majesté annonce qu'il soutient le gouvernement de Sa Majesté Impérial Abdulmejid II de l'Empire Ottoman contre les vils rebelles républicains. Nous espérons que la communauté international va prendre conscience de l'importance de la stabilité de l'Empire Ottoman. Nous accepterons de prendre charge de réfugiés seulement si le gouvernement impérial ottoman est d'accord avec cette décision et seulement si nous recevons des fonds de la communauté international afin de couvrir leurs besoins.

Nous soutenons la juste guerre de l'Empire du Japon contre la Mandchourie.

Nous demandons aussi la levé des réparations de guerre qui inflige la Bulgarie. Nous annoncerons sous peu notre proposition à la Société des Nations.

Communiqué à l'Empire Ottoman

Votre Majesté,

Nous souhaitons soutenir votre cause et pensons que l'envoi de biens agricole à faible côut pourrai aidé vos forces et votre population à garder le moral.

Communiqué au Royaume d'Italie

Votre Majesté,

Nous souhaitons une rencontre officiel entre nos deux gouvernements. Nous souhaitons aussi faire l'achat de 10 char Fiat 3000.

Communiqué à l'Union Soviétique

Votre excellence,

Nous souhaitons discuté et faire l'achat des 20 appareils que vous nous avez proposé lors du sommet de Moscou.


Съединението прави силата
avatar
GeorgeV
Grand Consul
Grand Consul

Messages : 2022
Date d'inscription : 30/09/2011
Localisation : Napoli, Terra di Lavoro, Regno di Napoli

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Mar 25 Avr 2017 - 13:22

REPUBLIQUE DU VENEZUELA / REPUBLICA DE VENEZUELA


Spoiler:

Affaires intérieures

Dans le cadre de la déstabilisation du Vénézuela encouragée par les militants socialistes, le président Juan Vicente Gomez a décidé, avec une majorité importante au congrès, d'ajouter au plan quadriennal de 1930 de nouvelles mesures pour la période 1931-1934.

  1. De nombreux soldats seront recrutés, de manière à ce que les rangs des forces armées du Vénézuela comptent 50 000 hommes en 1934
  2. Dans le but de créer une impulsion industrielle, il a été décidé de passer par l'armée, aussi un appel d'offres international a été lancé quant à l'acquisition de la licence d'automitrailleuses afin qu'elles soient construites par une filiale au Vénézuela par une société possédée à 50% par l'Etat et à 50% par le fabricant des automitrailleuses, qui pourra également implanter des activités civiles dans le pays via la filiale. L'Etat souhaite en effet acquérir 75 automitrailleuses au sein de son armée.
  3. 1 000 hommes seront recrutés dans l'armée de l'air. De plus, un appel d'offres international a été lancé dans le but d'acquérir une vingtaine d'avions de reconnaissance armés
  4. 200 millions de bolivars sont investis afin de développer le réseau routier du Vénézuela, dans le but de désenclaver l'arrière-pays et de faciliter les échanges commerciaux entre les différentes villes côtières. Ces travaux ambitieux devraient permettre l'embauche temporaire de 50 000 ouvriers au total.


Affaires étrangères

Le président du Vénézuela informe les pays intéressés que le taux d'intérêt des prêts émis sera de 5% par an, et dans le cadre des tensions exercées par le Pérou sur ses voisins, annonce avoir choisi de privilégier les relations diplomatiques avec la Colombie. Une proposition de pacte défensif a d'ailleurs été envoyée à la Colombie et l'Équateur, et si les deux l'acceptent toute déclaration de guerre envers l'un entraînerait les autres à son secours.
avatar
Thalassin
Ministre d'État
Ministre d'État

Messages : 864
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Mar 25 Avr 2017 - 13:44



Rzeczpospolita Polska

Affaires intérieures

La Pologne est très inquiète de la situation mondiale. Les négociations avec la Tchécoslovaquie, qui promettait pourtant une ère de paix en Europe Centrale, sont au point mort. Les négociations avec l'Allemagne avancent difficilement mais ont le mérite de mettre sur la table d'excellentes propositions.
La Société des Nations n'a pas réussi à interdire l'emploi de l'aviation dans l'armée bulgare. La même organisation piétine face à la guerre civile turque et aucune des motions polonaises n'est pour le moment validée ou appliquée. Enfin, en Asie, le Japon, membre de la Société des Nations, administrateur de territoires sous mandats, signataire du Pacte Briand-Kellogg, s'est lancé dans une aventure militaire en Chine.

Cette situation internationale, couplée à la crise, est un excellent combustible pour un embrasement généralisé. De moins en moins de pays respectent les traités, la Société des Nations est de moins en moins respectée et suivie dans ses décisions. Le gouvernement polonais va donc tout mettre en oeuvre pour garantir la sécurité de la République de Pologne.

Sur un autre plan, de nouveaux attentats ont touché la Galicie Orientale. Deux préfets de police ont été tués, l'un par l'explosion d'une bombe à son domicile tuant également sa femme et ses trois enfants, l'autre abattu à bout portant lors de l'inauguration d'une exposition d'art. Les troupes de la 7ème Armée ont immédiatement été mise à contribution pour restaurer l'ordre.

:mac: Le gouvernement ordonne la création d'un camp d'internement dans la région forestière de Brześć Litewski, où les nationalistes ukrainiens seront internés en attendant leur procès devant une cour de justice militaire. :mac:


Affaires militaires

Les développements concernant les appareils PZL P.7 et P.11 avancent bien. Quarante appareils P.7 entrent d'ores et déjà en production, tandis que les dernières modifications sont effectuées sur le prototype du P.11 avant les essais de pré-série. Ces appareils, fabriqués à l'usine Państwowe Zakłady Lotnicze de Varsovie, devraient être livrés d'ici à l'année prochaine.

Une commande de 66 appareils de reconnaissance PWS-1 est également passée pour terminer le remplacement des Bristol F.2B. Ils seront produits dans l'usine Podlaska Wytwórnia Samolotów de Biała Podlaska.

Une commande de 40 appareils PZL P.8/II est passée pour remplacer les SPAD vieillissants de la 3ème escadrille de chasse. Ils seront fabriqués à l'usine RWD d'Okęcie.

En matière de développement d'artillerie, les industries ont reçu commande de 300 pièces Bofors 40mm et 150 pièces Bofors 75mm antiaériennes, afin d'en équiper rapidement des unités de protection aérienne. L'artillerie aérienne est drastiquement absente de l'armée polonaise, et ce retard doit être compensé rapidement. Ce matériel devrait être livré d'ici 6 à 12 mois.

En matière de matériel d'infanterie, le gouvernement passe commande de 30 chenillettes TK-2, prototype servant au développement de la future TK-3. L'état-major souhaite expérimenter l'emploi de ces véhicules chenillés légers avant de confirmer une commande de TK-3. De plus, une commande de 800 canons d'infanterie Wz 1925 Pocisk 47 mm est passée et sera étalée jusqu'en 1936.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3189
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Vailleuh le Mar 25 Avr 2017 - 13:58



Union des Républiques Socialistes Soviétiques



Relations Internationales :mac: secrètes :mac:

L'Union Soviétique souhaite grandement féliciter ses camarades du KPD en Allemagne. Nous invitons nos camarades à augmenter la pression sur le NSDAP et d'assassiner le chef de la mouvance adverse Adolf Hitler sans qui le mouvement National-Socialiste se divisera et permettra a nos camarades d'enfin apparaitre comme la seule alternative pour les allemands aux bourreaux capitalistes.

Néanmoins, si l'heure de la révolution approche nous déconseillons a nos camarade de retenter une révolution qui sera maté par tout les impérialistes qui entoure l'Allemagne, mais plutôt de chercher a gagner le pouvoir par la voie des urnes... en mettant toute les chances de notre cotés.

Concernant le PCF en France, nous invitons nos Camarades a réalisé une Grève de une semaine pour protester contre les conditions de travail et contre les capitalistes qui exploite les travailleurs. Vous réclamerez des améliorations sociales concernant le temps de travail et des congés payés. Le but étant que le Pays se soucis plus du bien être des travailleurs.

Etant donné les différentes libéralisation mené par les politiques des Pays-bas, le Communistische Partij Nederland (CPN, parti communiste néerlandais) est invité a groupé autour de lui les différents acteur sociaux dans le but de faire pression sur le Gouvernement pour stopper la libéralisation de l'économie et des garanties pour les travailleurs. En effet, la chute de la croissance des pays bas a été réalisé grâce au sacrifice des travailleurs, les syndicats et les partis sociaux doivent s'engager pour que plus jamais les capitalistes conservent leur gain en sacrifiant les travailleurs.

La demande de la Bulgarie est accepté conformément a ce qui avait été discuté lors de la rencontre entre nos deux pays. :mac: Les Communistes de Bulgarie ont pour consigne d'appuyer le gouvernement dans ses tentatives de se délié du traité de Versailles, mais de ne rien lâcher concernant le terrain social et de faire pression sur le Gouvernement afin qu'il continue la politique d'ouverture a l'URSS. :mac:

Les autres partis Communistes d'Europe ont carte blanche sur leurs activités habituelles.

Les Communistes de Turquie et/ou de l'empire Ottoman, doivent commencer a établir une base militante pour l'avenir. Aucune action agressive n'est a envisagé, les problèmes sociaux arriveront de toute façon après la guerre entre les deux factions capitalistes.

Étant donné les façons «douces» des Impéralio-Oppresso-Capitalisto-Bourgeois Venezuellien, plusieurs cargaison d'armement (50 000 Mosin Nagant, 3000 Grenades,ainsi que des munitions seront envoyés aux militants Socialistes du Venezuela afin de se défendre, ces cargaison seront envoyés par des chemins différents.

Les Communistes du Royaume d'Egypte ont pour ordre de faire leur nid et de proposer une alternative socialiste en tenant compte des difficultes locales.


Front de l’Économie

L'Union Soviétique abandonne la convertibilité de sa monnaie avec l'Or qui aller devenir intenable au fur et a mesure du temps.Aussi les pièces en argent seront retiré de la circulation pour être remplacé par des pièces au Cupronickel

Front Intérieur :mac: Secret :mac:

La Guépéou, les forces de l'ordre ont pour ordre d'arrêter tout Nationaliste Ukrainien Polonais trouvé dans la région frontalière avec la Pologne et de le remettre aux autorités Polonaises. :mac: Tout Nationaliste Ukrainien Soviétique ayant un lien avec des Nationalistes Ukrainien Polonais sera déporté en Sibérie.:mac:


Dernière édition par Vailleuh le Mar 25 Avr 2017 - 19:07, édité 2 fois (Raison : Suppression accidentelle de mon ancien post)
avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2391
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par verbannter le Mar 25 Avr 2017 - 14:42

Royaume des Pays-Bas / Koninkrijk der Nederlanden



Nouvelle crise politique aux Pays-Bas :
Spoiler:
En effet suite à l'expansion inattendue japonais en Asie et aux déclarations d'illégalité des colonies européenne la Marine à fait immédiatement savoir au sommet de l'état qu'elle n'a aucune chance d'obtenir le dessus sur un affrontement direct avec la flotte Japonaise même avec les nouveaux navire en construction tandis que l'Armée Royale des Indes exprime ses doutes sur ses possibilités de repousser avec succès une offensive japonaise du fait du matériel et de la doctrine inférieure à l’ennemi.
Si le haut-commandement des 2 formations militaires font les louanges des efforts récent de réarmement et les nouveaux programmes d'entrainement ils affirment qu'au vu de la large infériorité numérique des Pays-Bas face aux puissances mondiales il est illusoire d'espérer avoir une quelconque importance militaire avec des doctrines et du matériel qui date en grande partie de la grande guerre à laquelle nous n'avons d'ailleurs pas participé.
Suite aux déclarations des instances militaires le parlement se déchire à nouveau : si les conservateurs, les communistes et les rares fascistes demande des crédits supplémentaires pour un réarmement encore plus important et plus rapide associé à des recherches de doctrines poussées ; les libéraux associés aux modérés s'opposent formellement à toute mesures de réarmements supplémentaires du fait du coût que cela entrainerait pour la population et l'économie, ils arguent que les mesures prisent actuellement devrait suffire pour un réarmement efficace d'ici 1938 le temps de produire en masse le nouveau matériel et d'entrainer les militaires avec, de même il serait selon eux ridicule de faire porter au peuple une charge supplémentaire pour une menace très hypothétique.
Les débats s'enlisent aucune des 2 groupes adverses n'ayant plus de poids politique que l'autre, le seul point d'accord pour le moment est de garder les débats secret en arguant une crise politique sur la poursuite de l'effort contre la crise.
avatar
verbannter
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 179
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 27
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Iska42 le Mar 25 Avr 2017 - 16:15



Union des Républiques Socialistes Soviétiques



Adhésion à la SdN !

Après longue concertation, nous avons décidé d'adhérer à la Société des Nations. En effet, l'adhésion de notre Patrie à la Société des Nations est essentielle afin d'assembler les pays du monde. Nous invitons les pays encore sceptiques à l'idée de rejoindre la SdN à se joindre à nous. Nous vous assurons que l'organisation sera au centre de nos préoccupations désormais. Nous ferons tout notre possible pour que la paix règne et la Société des Nations est outil propice à celle-ci.

avatar
Iska42
Graphiste

Messages : 266
Date d'inscription : 01/09/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Mar 25 Avr 2017 - 16:58


Reichsminister des Auswärtigen


Communiqué à l'Autriche, à la Tchécoslovaquie et à la Hongrie :

Au vu des énormes difficultés économiques de notre temps et des relations privilégiés que nous entretenons mutuellement, notamment sur le plan commercial, l'Allemagne vous propose de former un bloc monétaire indexé sur le Reichsmark.

Il est évidemment certain que l'union fait la force, et la stabilisation harmonieuse de nos économies permettra non seulement à nos exports à tous de mieux fonctionner, mais comporte encore une autre garantie. L'interdépendance économique et fiscale garantira la paix. Il est essentiel pour nos gouvernements d'arriver à éviter le traumatisme de la guerre. La Grande Guerre secoua tous nos pays respectifs, vous, héritiers de l'Empire, en premiers.
A travers ce bloc monétaire, c'est non seulement une stabilité économique accrue que nous gagnerons, mais nous renforcerons l'esprit de coopération diplomatique.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5378
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Khan le Mar 25 Avr 2017 - 18:07

Empire ottoman
دولتِ عَليه عُثمانيه
Devlet-i Âliye-i Osmâniyye





Message à Sofia

L'empire accepte volontiers votre aide qui permettra à notre dynastie de combattre les marionnettes de l'ouest et vous remercie gracieusement.

Cordialement, Sultan Şehzade Mehmed Abdülkerim, Calife des musulmans.



avatar
Khan
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 62
Date d'inscription : 10/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Thalassin le Mar 25 Avr 2017 - 18:24

REPUBLIQUE DU VENEZUELA / REPUBLICA DE VENEZUELA


Spoiler:

Troubles sociaux

Alors que jusqu'à présent les troubles provenaient quasi-exclusivement des milieux ouvriers, pour la première fois c'est de l'armée, soutien majeur du président Gomez, que vint la contestation. C'est en effet à Caracas que 1 500 marins en armes bloquèrent et occupèrent le port, réclamant le départ du président qui dirige le pays d'une main de fer depuis le début du siècle. Rapidement la population se joint au mouvement, et après une semaine c'est une foule de quinze mille manifestants qui occupe le port. L'armée, dépêchée sur les lieux, se contente d'encadrer le mouvement, refusant de tirer sur la foule. Le mouvement rassemblant des groupes hétéroclites de libéraux, de communistes et de conservateurs s'accorde sur un point, le retrait de Juan Vicente Gomez et la tenue de véritables élections démocratiques.

Face à l'inaction de l'armée, des mouvements similaires se produisent à Valencia et Barquisimiento, principalement citoyens, mais des agents des forces de l'ordre sont vus parmi eux. Pour la première fois, des manifestants scandent le nom de "Poisson-chat" sans être inquiété, surnom péjoratif donné au président Gomez à cause de sa moustache. Le 12 décembre, les manifestants de Caracas quittent le port et assiègent le Congrès de la République pendant une session parlementaire. Le pays est paralysé.

Le 13 décembre à midi, le Congrès publie le communiqué suivant : "Le président Juan Vicente Gomez est destitué par le Congrès de la République, et des élections législatives anticipées auront lieu en 1932. Au vu des mouvements d'opposition historique, les partis politiques présents au Congrès sont dissous et de nouveaux seront créés pour ces élections. Dans l'attente du résultat, le Congrès assurera la continuité de l'Etat et ne remettra pas en cause les mesures prises sous l'ancien gouvernement"

Les partis participant à l'élection législatives sont donc le Parti National (fasciste), le Parti Chrétien (conservateur), le Parti Libéral (centre-droit) et le Parti Populaire (gauche). Le Congrès autorise la participation du Parti Communiste du Vénézuela à la seule condition que celui-ci s'engage à respecter les principes démocratiques du pays et à s'engager sur la voie du réformisme
avatar
Thalassin
Ministre d'État
Ministre d'État

Messages : 864
Date d'inscription : 27/10/2013
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Vailleuh le Mar 25 Avr 2017 - 19:05



Union des Républiques Socialistes Soviétiques



Relations Internationales :mac: secrètes :mac:

L'Union Soviétique invite ses Camarades du Venezuela a ne rien lâcher concernant la révolution et de ne pas se laisser dicter une soi disant réforme, mais de jouer le jeu démocratique pour le moment dans le but d'acquérir le soutien du prolétariat. Néanmoins tout les coups restent permis contre les Fascistes, afin d'acquérir le soutien des masses. L’équipement qui avait été distribué sert aussi à cela.
avatar
Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2391
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Mar 25 Avr 2017 - 19:19


Reichsministerium des Innern

Formation du Hazburger Front :

Plusieurs partis d'extrême-droite ont formé, dans la nuit du 4 au 5 décembre 1931, une organisation politique nommée le Front de Harzburg. Les partis membres principaux sont le Parti national du peuple allemand de Hugenberg, le Parti national-socialiste des travailleurs de Hitler, les milices paramilitaires de Stahlhelm, le Bund des Frontsoldaten (Fédération des Soldats du Front), la ligue agricole et la ligue pangermaniste.

C'est dans le Land du Brunswick, dans la bourgade de Hazburg (d'où le nom) que la convention fut tenue, et l'accord signé.

Hugenberg, initateur du mouvement, secrétaire du Parti national du peuple allemand:

La création du front a poussé le SPD et les syndicats libres à créer le Front d'Acier (Eiserne Front) afin de s'opposer à l'initiative de Hugenberg. Les milices para-militaires de tous bords se renforcent, c'est sûr, pendant que les différents idéologiques se cristallisent. Des rumeurs courent que le Président Paul von Hindeburg appellera bientôt à la démission de Brüning, pour un membre du SPD.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5378
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par galx le Mar 25 Avr 2017 - 20:09

République Française:


Crise économique et grève importante:

Spoiler:

Grévistes de la CGTU rassemblés devant leur usine dans le nord de la France.

A l’appel de la CGTU (proche du PCF), plus de 350 000 ouvriers se sont mis en grève un peu partout dans le pays pour réclamer de meilleures conditions de travail notamment en matière de salaire. Les principaux secteurs économiques touchées sont les chemins de fer avec 70 000 grévistes suivit des usines sidérurgique et du secteur du bâtiment. Plusieurs manifestations d’envergure ont aussi eu lieu notamment dans la capitale et autour des usines du nord de la France. Des incidents avec les forces de l’ordre ont d’ailleurs éclaté tout au long des cortèges. Ceux-ci ont été dispersé violement provoquant des dizaines de blessés légers. La Parti Communiste Français a bien entendu soutenu la démarche des travailleurs contre l’oppression bourgeoise. Les communistes se sont bien souvent joins aux grévistes dans les différents cortèges. Après 3 jours de paralysie du pays, le gouvernement de Pierre Laval a accepté de recevoir les représentants syndicaux de la CGTU afin de négocier un possible accord de sortie de crise.

Malheureusement, ces négociations se sont révélé être en discours de sourd entre le gouvernement refusant toute concession et les grévistes campant sur leur position. Au bout du sixième jour, le nombre d’ouvrier en grève avait déjà fortement diminué. Pour tenter de briser le mouvement, les pelotons mobiles de gendarmerie ont expulsé les grévistes des usines et les barricades qui bloquaient la production ont partout été détruites. Cette nouvelle intervention des forces de l’ordre a provoqué de nouveau blessé parmi les manifestants mais aussi parmi les gendarmes. Dans certains endroit l’intervention de l’armée a même été sollicité pour garder les entrés d’usine. Le début de la seconde semaine de grève a été marqué par l’essoufflement du mouvement. Le rapport de force a ainsi basculé définitivement en faveur du gouvernement lorsque Pierre Laval a pris la parole à la radio pour déclarer que la France entrait officiellement dans la crise. L’annonce de l’augmentation du chômage et des faillites d’entreprises a effrayé une partie des grévistes qui ont préféré reprendre le travail. Finalement après une deux semaines de grève le mouvement c’est arrêté de lui-même faute de résultat significatif. Face à cet échec les responsables de la CGTU ont fortement critiqué les autres syndicats qui avaient refusé de soutenir la grève.

Ce qui a véritablement plombé le mouvement sociale c’est l’arrivé de la crise économique. Relativement épargné jusque-là, la France vient de subir de plein fouet la contraction mondiale. Le nombre de chômeur est passé à 450 000 tandis que la production industrielle a diminué de 19% par rapport à 1929. L’arrivée de la crise a provoqué une forte baisse de l’excédent budgétaire que le gouvernement avait pourtant promis de défendre. Plus inquiétant encore les prix ont perdu 4.5% de leur valeur en l’espace d’un an. Devant l’inquiétude grandissante à la bourse de Paris et dans les esprits des patrons français, Pierre Laval a déclaré vouloir poursuivre sa ligne déflationniste. Celui-ci a affirmé qu’une diminution des prix est le seul moyen de restaurer l’équilibre sur le marché des biens et sur celui du travail. En effet si la demande est faible c’est uniquement parce que le prix (des actifs et des biens) a trop fortement augmenté suite aux excès des années 1920. Pour garantir un retour au plein-emploi le gouvernement mise donc sur une baisse organisé des salaires et une réduction des dépenses publiques. Dans le même temps il ne faut pas oublier que la France se doit de défendre la parité or de sa monnaie. Pour cela le gouverneur de la Banque Centrale sera surement obligé de  rehausser encore son taux directeur ce qui risque d’aggraver d’autant plus la situation économique du pays.

Affaires Etrangères:

Spoiler:

Aristide Birand, Ministre des Affaires Etrangères de la France.

Pierre Laval acceptera volontiers la rencontre proposé par son homologue belge afin de discuter de possibles accords commerciaux entre nos deux nations.

Concernant l’appel d’offre vénézuélien, la France a présenté son dernier modèle d’automitrailleuse Berliet. Celle dispose en tout de 10 versions chacune adaptées à des missions différentes. Cette large gamme s’étend de la simple automitrailleuse de reconnaissance au transport de troupe en passant par des véhicules équipés de canon de 37 mm. De plus Berliet dispose largement des moyens financiers pour installer une filiale au Venezuela. Conformément à l’appel d’offre 25 véhicules seraient fabriqué en France contre 50 localement. Berliet étant aussi un constructeur d’automobile civile une partie de l’usine vénézuélienne serait dédié à cette production. Une licence sera donc cédée à l’entreprise locale pour la production. Nous espérons que cette offre satisfera le gouvernement vénézuélien.

:mac: Top secret:
Spoiler:
La violence des combats en Turquie a poussé le gouvernement à déloqué une nouvelle aide matérielle et financière en direction des républicains turques. Ainsi dans les prochains mois les équipements suivant seront livré à Istanbul (en respectant la même procédure que la dernière fois) :
. 5 000 fusils Berthier modèle 1902/1907 et 5000 fusils Lebel supplémentaires
. 20 000 grenades à mains F1 datant de la Grande Guerre.
. 50 canons de 75mm
. 50 Automitrailleuses White
En plus de cela une aide financière de 250 000 francs sera accordé au gouvernement républicain.
:mac:
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1699
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Camarade Baptiste le Mar 25 Avr 2017 - 20:19



Affaires étrangères:

Message à l'Etat Impérial d'Iran

La Tchécoslovaquie répond favorablement à la demande de Téhéran concernant la vente de fusils CZ-Mauser,  ainsi que l'achat de machines outils permettant l'entretien et la fabrication de pièces. Nous proposons de former plusieurs dizaines d'ingénieurs iraniens dans les usines CZ de Brno dès la signature officielle de la commande.

Message à la République du Venezuela

Nous proposons notre automitrailleuse Skoda OA vz.27 en réponse à votre appel d'offre concernant la production sous licence.

Camarade Baptiste
Modérateur
Modérateur

Messages : 159
Date d'inscription : 22/03/2014
Age : 20
Localisation : Essonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Gungauss le Mar 25 Avr 2017 - 20:51



Rzeczpospolita Polska

Affaires économiques

La situation économique de la Pologne est sensible. Le vaste plan industriel se déroule bien, les premières usines seront achevées au cours de l'année 1932,
les infrastructures ferroviaires et fluviales seront inaugurées d'ici à la fin 1933.

Les investisseurs privés polonais semblent relativement rassurés de la politique économique de l'État. L'absence de coupes budgétaires a permis de maintenir les subventions et les investissements publics dans l'industrie et les infrastructures, tandis que les taxes industrielles sont restées inchangées. Une certaine atmosphère de confiance revient dans l'industrie polonaise, qui masque malheureusement un secteur bien touché par la crise.

Ce secteur, c'est l'agriculture. Alors que le chômage recule sensiblement dans les grandes villes, il explose en zones rurales. Le gouvernement a en effet sacrifié la relance agricole pour la relance industrielle, délaissant les paysans dans une misère qui se veut de plus en plus forte. Les missions catholiques locales redoublent d'efforts pour apporter un secours social aux populations.
Afin de soutenir ces missions catholiques, le gouvernement a annoncé que quelques réserves de rations alimentaires de l'armée seraient fournies aux associations catholiques pour être redistribuées dans les campagnes. De plus, le gouvernement polonais baisse sensiblement ses frais de douanes pour les produits agricoles et les machines agricoles.

Affaires militaires secrètes

L'État-Major a lancé un ordre confidentiel au commandement de la 3ème Armée afin de renforcer les patrouilles aériennes et de s'assurer de la fiabilité des lignes logistiques.

Affaires étrangères secrètes

Le gouvernement polonais souhaite remercier les autorités soviétiques pour leur assistance dans la traque des terroristes ukrainiens. Nous souhaiterions également reprendre les négociations quant au traité de non-agression, qui ont commencé dans les années 20 et qui nous semblent d'autant plus pertinentes en ces heures tumultueuses.
avatar
Gungauss
Chef de Département des Nations Unies
Chef de Département des Nations Unies

Messages : 3189
Date d'inscription : 16/10/2011
Localisation : A bord du R95

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Mar 25 Avr 2017 - 21:57

Modération : Réponse à la République de Weimar

L’Allemagne étant principal client et fournisseur de l’Autriche qui cherche évidemment à augmenter son marché intérieur, le Président fédéral Wilhelm Miklas accepte la proposition allemande en ces temps troublés et espère que cela favorisera l’économie nationale. Il envoie de même ses meilleurs voeux au gouvernement tchécoslovaque - ce voisin étant un partenaire important notamment pour l’importation de combustibles, de laine et d’engrais, il espère qu'il acceptera aussi d'intégrer l'union.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1580
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Mer 26 Avr 2017 - 0:00

FIN DE L'ANNÉE 1931

Jour de pause :
profitez-en pour mettre à jour vos Fiches-Nations, solidifier vos contacts avec les autres joueurs, élaborer des stratégies. Les bilans seront publiés dans la journée.

À partir de l'année 1932 le rythme sera modifié pour devenir le suivant : 4 jours IRL = 1 an IG. Détails à venir sur le topic Calendrier.
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1580
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Vautour le Jeu 27 Avr 2017 - 0:00

DÉBUT DE L'ANNÉE 1932

Bilans : ici. Attention au changement de rythme !
avatar
Vautour
Administrateur
Administrateur

Messages : 1580
Date d'inscription : 05/06/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par galx le Jeu 27 Avr 2017 - 7:31

République Française:


Instabilité Parlementaire:

Spoiler:

André Tardieu nouveau Président du Conseil Français.

Malgré son apparente solidité, le gouvernement Laval n’aura pas tenu face à l’arrivée de la crise. Aussitôt renversé, de nouvelles négociations s’entamèrent entre les différents partis participant au gouvernement depuis des années. Après 5 jours de discussion et face aux rapports de force définitivement en faveur de la droite, Paul Doumer décida de renommer Pierre Laval Président du Conseil avec pour mission de former un nouveau gouvernement. Ainsi le 14 janvier M. Laval présenta devant l’Assemblée la liste de ces ministres et secrétaire. Il est à noter que la composition de l’exécutif a fortement basculé à droite. Avec le soutien des partis de centre droit comme l’alliance démocratique, les radicaux indépendants ou le front républicain le nouveau gouvernement fut validé sans problème par l’assemblée.
Dans son discours d’investiture Pierre Laval en profita pour annoncer la mise en place d’un plan de réduction des dépenses publiques afin de retourner le plus rapidement possible à l’équilibre budgétaire et stopper la hausse de la dette. Le Président du Conseil a aussi réaffirmé son attachement à la valeur or du Franc qui est pour lui une des marques suprêmes de la puissance internationale française. Par la même occasion il a appelé les français à lui faire confiance et à réaliser les efforts nécessaires à la reprise économique. Malheureusement pour lui, aucune de ces déclarations n’allait pouvoir être mise en application.

En effet à peine 23 jours après son entrée en fonction le troisième gouvernement Laval fut renversé par le sénat. Ce renversement accentue la crise parlementaire que traverse actuellement la France. Une partie des français commencent en effet à en avoir marre de voir défilé sous leurs yeux des gouvernements aux durées de vie éphémère. Cependant dans l’attente d’une stabilisation de la vie politique, Paul Doumer pris la décision de nommer André Tardieu de l’alliance démocratique au poste de Président du Conseil. Le 20 février André Tardieu présenta donc l’ensemble de son gouvernement devant les députés. Fait intéressant les radicaux sont complétement exclue du pouvoir exécutifs puisqu’il ne possède aucun ministère. Encore une fois la nouvelle répartition des postes démontre d’un glissement certain vers la droite libérale et conservatrice. Le jour même, le gouvernement d’André Tardieu fut donc validé par la majorité des représentants du peuple.

Fondamentalement l’orientation politique du gouvernement n’a pas tellement changé et cette agitation est seulement issue des différentes tensions entre le centre-gauche et la droite. La politique économique, sociale et internationale reste sensiblement la même.

Ligne Maginot et production militaire:

Spoiler:

Main d'oeuvre militaire travaillant sur les chantiers de la Ligne Maginot.

Malgré la crise économique le gouvernement n’a pas souhaité sacrifié le budget militaire. Ainsi les travaux de la ligne Maginot entre dans leur seconde phase. Fait notable le député Albert Lebrun (Meurthe-et-Moselle) a réussi à obtenir une rallonge budgétaire de 400 millions de Francs ainsi qu’une autorisation pour débuter les travaux dans le secteur de Crusnes des 1932 (contre 1934 dans les plans initiaux). En tous les chantiers suivants sont lancés :
. ligne de casemates de la forêt de Raismes dans le secteur fortifié de l'Escaut
. ligne de casemates de la forêt de Mormal dans le secteur fortifié de Maubeuge
. le secteur fortifié de la Crusnes
. la partie méridionale du secteur fortifié de Boulay
. le secteur fortifié de Faulquemont
. la partie orientale du secteur fortifié de Haguenau
. la ligne des villages des secteurs fortifiés du Bas-Rhin, de Colmar et de Mulhouse
Parallèlement à cela l’Etat-Major a aussi validé la construction en série des mitrailleuses de 7.5mm Reibel qui équiperont les casemates de ligne Maginot. Elles seront installé de manière jumelé ce qui permettra un feu constant pendant de longue durée sans problème de surchauffe. Ces mitrailleuses désignées officiellement sous le nom de MAC31 équiperont aussi les chars français.

En ce qui concerne l’Armée de terre, les premières automitrailleuses de reconnaissance Laffly 50 AM sont entrées en service. Celles-ci seront équipées d’un canon de 37mm (64 obus) ou d’une mitrailleuse de 8mm (2880 coups). En tout 100 exemplaires seront livrés au cours de l’année 1932. La production de mortier de 81mm testé en Turquie a aussi commencé. D’ici à 1935 tous les régiments d’infanterie disposeront d’une certaine dotation de mortier. Ce mortier de 81mm sera aussi produit en version forteresse afin d’équipement les ouvrages de la ligne Maginot.

Pour l’Armée de l’air 1932 est l’année de mise en service du chasseur D.501 fabriqué par la firme Dewoitine. C’est d’ailleurs le premier chasseur monoplan à aile basse à rejoindre l’Armée française. Pour l’instant 180 exemplaire seront produit jusqu’en juin 1933.

Enfin la Marine n’est pas en reste avec l’inauguration du croiseur lourd Dupleix, de 6 contre torpilleurs et 17 sous-marins (dont un mouilleur de mine)
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1699
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par verbannter le Jeu 27 Avr 2017 - 9:35

Royaume des Pays-Bas / Koninkrijk der Nederlanden



Diplomatie

Les Pays-Bas sont heureux d'annoncer que le Luxembourg est désormais cosignataire du traité de Bruxelle.


Empire colonial

"Dans les Indes néerlandaises le mouvement les réactions du gouvernement sont jugées insuffisantes pour des indigènes qui ne veulent plus seulement être vus comme tels et souhaitent un acheminement progressif et assumé vers l’indépendance. Surtout, le 19 novembre 1931, un protestataire est entré dans la salle du Conseil du Peuple (conseil mis en place par l’administration coloniale) et a attaqué plusieurs personnalités indonésiennes jugées « collaboratrices » au pistolet avant d’être attrapé et pendu. Décrié par les autorités et par certains sympathisants indonésiens, l’action a été largement relayé et nourri un sentiment d’indignation, un besoin de rébellion en plusieurs endroits du pays.
À peine libéré, Soekarno a profité de cet élan pour joindre le peuple à la lutte du Partindo, restant finalement très vague sur les méthodes à employer et les soutiens reçus. En effet le Parti est accusé par ses détracteurs de commanditer régulièrement des attentats contre des officiels néerlandais. À Batavia (ou Jakarta), à Surabaya et de nombreuses grandes villes surtout leurs sbires opèrent dans le silence, forment des réseaux, continuent les actions d’éducation mais s’organisent aussi, effrayent d’avance les européens, civils ou militaires, ainsi même que les indonésiens trop conciliants."

Suites aux événements tragiques survenus dans les Indes les Pays-Bas classifient immédiatement le Partindo comme organisation terroriste et annonce que ses membres seront traité comme tel, aucune tolérance ne sera appliquée, dans le même temps les Pays Bas déposent une requête à la SDN pour que les membres reconnaissent là-dites organisation comme terroristes.
Parallèlement les victimes "indigènes" des exactions du Partindo se verront attribuer la nationalité à titre posthume, leurs familles recevront une compensation du gouvernement à se titre . De même les locaux ayant servi dans la fonction publique pour une durée supérieur à 10 ans se voient attribuer la nationalité, le principe de 10 ans de service dans la fonction coloniale permettant l'acquisition de la nationalité sera conservé. Ce principe est aussi appliquée au service dans l'armée après 5 ans sous condition de bon état de services.
Spoiler:
Une police spéciale la "Politie tegen subversieve activiteiten" est mis très discrètement en place dans les Indes Néerlandaises, son rôle : traquer les terroristes et les collaborateurs, ils ont ordres de briser le Partindo en gardant un ratio résultat/pertes acceptables et ont cartes blanches pour user des moyens nécessaires.

Politique

La situation des Indes néerlandaises réoriente les débats au parlement : en effet certains commencent à remette en question la nécessité de conserver un territoire difficilement défendable militairement, qui coûtent beaucoup d'argent au pays pourtant en crise et surtout en situation pré insurrectionnelle.
Cela dit des mesures communes de biens publique économique ont pu être négociées avec succès.

Economie

Pour la dernière année de de mandat en cours, le gouvernement et le parlement pense avoir une bonne idée des mesures à prendre au vu des conséquences des différentes politiques menées ces dernières années, en effet lors des 2 dernières années si les plans de relance et la dévaluation ont eu des effets positifs, ces derniers ont été amoindris par plusieurs facteur extérieurs et intérieurs tel que :
- la chute drastique de l'économie Allemande notre partenaire économique
- l'étalon or qui limite drastiquement la masse monétaire possible et produit des effets d'augmentation des coûts (hyperinflation) et de fuite de l'or.
- la libéralisation partielle de l'économie
- le déficit budgétaire

Par conséquent le gouvernement annonce quelques mesures annexes au plan de libéralisation de l'année dernière en complément de ce dernier :
- une incitation étatique à la réorientation des échanges vers le Benelux et la France, des partenaires qui se sont avérés fiables, pour favorisé les échanges un crédit d'impôt partiel sera mis en place pour les entreprises néerlandaises qui exportent vers ces pays.
- la fin de la "l'aventure libérale", en effet les marchés internationaux ne jouent pas le jeu sauf nos partenaires du traité de Bruxelle avec qui nous avons préalablement négocié. Par conséquent la mesure emblématique de baisser les droits de douanes sur l'acier est abolie de même que l'ouverture de l'économie à certaines entreprises étrangères (sauf signataire du traité de Bruxelle), à partir de maintenant l'état fera preuve d'un protectionnisme intelligent en fonction des secteurs d'activité et des besoins de l'économie, toutes demandes d'implantation étrangère devra être dument négocié avec le ministre des affaires étrangères et celui de l'économie au minimum.
- l'ouverture d'une ligne de crédit pour les banques en cas de faillite proche, le principe est d'éviter la faillite de gros organisme bancaire et ses conséquences sur l'économie par contre toute utilisation de cette ligne aura pour conséquence une nationalisation, si le contribuable paye il achète.
- Et enfin le gouvernement néerlandais annonce sa sortie de l'étalon or et une nouvelle dévaluation de 10%, le florin sera apprécié en fonction du potentiel industriel du pays.


Par ailleurs le chef du gouvernement aurait déclarer "le déficit et l'endettement ne sont pas un mal, les Pays-Bas ont l'intention de payer leur créancier et les intérêt de la dette de la même manière qu'avant c'est à dire de façon exemplaire, le vrai mal serait mes amis la terrible récession aux lourdes conséquence sociales que provoquerait la mise à l'équilibre du budget"

Si la mise à l'équilibre du budget n'est pas une priorité le gouvernement décide néanmoins de prioriser l'effort économiques vers certains secteurs, les militaires doivent être payé en priorité de même que les créanciers, par contre les plans de développement des Indes Néerlandaises sont gelés pour une durée indéterminée au vu de la situation sur place (sauf l'Armée Royale des Indes bien entendu).

avatar
verbannter
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 179
Date d'inscription : 05/03/2017
Age : 27
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Shikkoku le Jeu 27 Avr 2017 - 13:38


Reichsministerium des Innern


Chômage de masse : les nouveaux chiffres. Elections présidentielles de mars 1932.

Les chiffres sont tombés. L'année 1932 s'ouvre avec près de 6 millions de chômeurs en Allemagne. La situation est catastrophique. C'est une énorme portion du peuple qui aujourd'hui ne trouve plus de travail. L'inflation galope à grande vitesse et n'est plus contrôlable par le gouvernement.


Un homme utilise des billets de 1 Reichsmark comme papier peint pour son salon.

C'est dans ce climat morose que s'est déroulé l'élection présidentielle de 1932. Les trois principaux candidats étaient le président actuel, Paul von Hindenburg, sans affiliation politique, Adolf Hitler, du NSDAP, et Ernst Thälmann, secrétaire général du KPD. Les débats dans les rues furent vifs, mais sans violence politique notable, ce que salua von Hindenburg, après le drame de la fin de l'année dernière ou près de 200 personnes perdirent la vie lors de combats de rues.

Le résultat du premier tour fut sans appel, Paul von Hindeburg et Adolf Hitler remportèrent une très grande partie des voix, Hindenburg en remportant 53%. Paul von Hindeburg, fidèle à sa haine personnelle pour le chef du NSDAP, et malgré son âge très avancé, se lança corps et âme contre son adversaire, ce qui lui valu la victoire et la ré-élection.


C'est une victoire pour Hindenburg et les coalitions centristes et social-démocrates, qui voient le candidat officieux du parlementarisme démocratique remporter la victoire. Adolf Hitler a salué la victoire de son adversaire mais n'a rien communiqué sur le score du KPD.

Des rumeurs circulent cependant que les jours de Brüning comme Chancelier sont comptés, Hindenburg n'étant que très peu satisfait de son travail notamment sur le plan économique et financier. Franz von Papen aurait déclaré dans la presse avoir été contacté par courrier par des membres du gouvernement Hindenburg.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5378
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Royaume d'Égypte

Message par Dhia Eddine Gam le Jeu 27 Avr 2017 - 18:16


DRAPEAU DU ROYAUME D'ÉGYPTE

                                                                     

Affaires internes


                                                                           ÉCONOMIE
Ismail Sidqi Pacha, premier ministre d'Égypte, annonce des changements actuels au sein du Conglomérat du Pétrole Égyptien (CPE): l'extraction pétrolière est en arrêt pour une période indéterminée ainsi que la suppression de la restriction sur la vente du pétrole, avec à la clé 46% du pétrole stocké qui est mis en vente à partir de maintenant. En effet, les sommes remarquables versées dans le processus d'extraction ont pour l'instant causées d'énormes pertes financières à l'État, et "tant que près de la moitié des ressources ne sera pas vendu, le royaume ne peut plus prendre le risque de perdre une quantité abondante d'argent et de main d'oeuvre" à en croire le premier ministre.
Le programme d'agriculture, coûteux mais très ambitieux d'un point de vue économique, ne trouve pas beaucoup d'adhérents comparé au nombre attendu. Le gouvernement égyptien a donc décidé de massivement promouvoir ce programme en envoyant des représentants du ministère de l'Agriculture, mais aussi le ministre de l'Agriculture en personne, dans les espaces ruraux pour parler avec les agriculteurs afin d'entretenir une relation de confiance avec les paysans égyptiens, suite à la catastrophe de la première nationalisation qui est maintenant loin derrière le peuple égyptien. Si le programme ne finit pas par obtenir un clientélisme suffisant, l'État pensera sérieusement à y mettre fin.
Le ministère de l'Agriculture a par ailleurs tenu une conférence de presse durant laquelle elle avait annoncé la promotion du programme cité précédemment mais aussi que 30 à 40% des réserves de pêche (issus de l'exploitation du Nil, du delta du Nil et de la mer Rouge) est mis en vente et sera exporté via le canal de Suez en cas de demande extérieure.

                                                                           Armée

L'armée de terre égyptienne reste toujours en situation d'alerte, annonce Wacyf-Boutros Ghali Pacha, jusqu'à ce que le royaume rencontre des représentants du gouvernement britannique. En plus d'avoir mobilisé ses troupes de l'armée de terre à travers toute l'Égypte, sa Majesté Fouad Ier déclare que les escorteurs Sollum et Raqib sont mobilisés autour des côtes égyptiennes jusqu'à nouvel ordre.

                                                                   

Affaires étrangères


Royaume-Uni
Wacyf Boutros-Ghali Pacha et des émissaires du ministère des Affaires étrangères se sont déjà rendus à Londres pour négocier dans l'urgence la signature d'un accord commun entre les deux royaumes qui redéfiniraient leur relation diplomatique, au lendemain de l'indépendance égyptienne.

France
L'Égypte souhaite passer commande d'armements militaires et agricoles auprès de la France mais veut tout d'abord savoir si le pays français est enclin à fonder et à entretenir une relation multilatérale efficace.
avatar
Dhia Eddine Gam
Pupille de Chacun Son Pays
Pupille de Chacun Son Pays

Messages : 57
Date d'inscription : 09/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Topic Officiel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 24 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 14 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum