¤ V1930 ¤ Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

¤ V1930 ¤ Contexte

Message par galx le Mar 11 Avr 2017 - 11:53

Contexte:


Enfin d'éviter au maximum les incohérences historiques, l'administration a décidé de rédiger le contexte politique, social, économique et diplomatique des grande puissances occidentales en 1930. Ces documents sont à votre disposition pour mieux cerner la situation dans lequel votre pays a évolué au cours des années 1920. Bien sur les informations citez si dessous ne sont pas exhaustives et il ne s'agit que d'un bref résumé. Nous vous invitons donc à approfondir les points qui vous paraisses important pour votre pays. Si toute fois vous désiriez plus ample informations sur la situation économique de vos pays à travers les années 1930 n’hésitez pas à me contacter sur discord.

Etats Unis d'Amérique:
Elu 31ème président des Etats Unis d’Amérique le 4 mars 1929, le républicain Herbert Hoover dirige la plus grande puissance industrielle du monde. Son mandat est cependant marqué par la crise de 1929 et la grande dépression qui la suit. En effet depuis le milieu des années 20 les Etats Unis connaissaient une croissance importante fondée sur l’exploitation des technologies issues de la seconde révolution industrielle (automobile, chimie, électricité,…). Ainsi l’économie américaine fournie à elle seule 85% de la production automobile, 70% du pétrole, 40% du charbon et 35% de l’électricité à l’échelle mondiale. Ce développement est fondé sur les gains de productivité, l’apparition de la grande distribution mais surtout du recours au crédit. C’est d’ailleurs ce point précis qui va poser problème. Derrière cette euphorie, la situation économique est fragile. En effet l’accroissement du crédit a gonflé artificiellement la demande et donc les prix. De plus, la taille des entreprises ont fortement augmenté ce qui a contribué à accroitre les titres disponibles sur le marché des capitaux. Tout ceci conduit à une forte spéculation (la capitalisation de Wall Street augmente de 345% entre 1923 et 1929) et à la déconnection entre le marché et l’économie réelle. Malheureusement l’économie américaine connait plusieurs décrochages léger au cours de l’année 1929 jusqu’au très célèbre « Jeudi noir ». Pour l’anecdote certain titre perde jusqu’à 15% de leur valeur en l’espace de 10 minutes. Rapidement la crise se propage à l’économie réelle et provoque la faillite de nombreuses banques. Les industries sont elles aussi toucher à cause de leur incapacité à rembourser leur dette. Sur tous les marchés les prix baissent fortement tandis qu’un chômage de masse fait son apparition. Face à cette crise, le président Hoover adopte une position dite « liquidationiste ». Pour faire simple les liquidationistes considèrent que la crise se résorbera d’elle-même à travers l’ajustement du marché. Autrement dit, l’Etat américain est encore très loin du « new deal » en cette année 1930.

Sur le plan international, les Etats Unis sont dominé par un fort courant isolationniste qui refuse le rôle de « gendarme du monde » que pourrait pourtant adopter le pays. En effet la première guerre mondiale et ses conséquences ont fortement empeignés les américaines qui ne veulent plus se mêler des affaires européennes. Cependant, les USA sont quand même intervenues en tant qu’intermédiaire entre la France et la République de Weimar à propos de l’invasion de la Ruhr en 1923.
TYPE DE JEU : isolationniste, interventionnisme économique très faible, puissance militaire faible

Union des Républiques Socialistes et Soviétiques:
Le 30 décembre 1922 est proclamé la création de l’Union des Républiques Socialistes et Soviétiques. Dirigé par le camarade Lénine, le pays est encore en proie à une guerre civile sanglante qui durera jusqu’en 1923. Le peuple soviétique est aussi victime d’une famine qui fera 5 millions de victimes. Face à cette situation Lénine décide de maintenir la « Nouvelle Politique Economique » qui consiste en un assouplissement du système socialiste. Tout d’abord la priorité est redonnée au redressement agricole pour accroitre l’approvisionnement des villes. Pour cela le parti réautorise la liberté d’utiliser les sols, supprime le travail forcé et les réquisitions. La NEP s’étend aussi au secteur industriel qui connait plusieurs dénationalisations. Les autorités reviennent aussi sur la monétisation des salaires ainsi que sur le payement de charge comme la consommation d’eau, le logement,…. (auparavant gratuit). Grace à la NEP l’URSS se reconstruit une santé économique. En 1926 l’industrie légère retrouve son niveau d’avant-guerre tandis qu’il faudra attendre 1928 pour la production agricole. Dans le même temps le salaire réel des ouvriers russes double et les progrès dans le niveau de vie sont très important. Cependant la montée du chômage inquiète fortement les autorités (2 millions en 1928) et l’approvisionnement des villes reste encore aléatoire. Une crise agricole lié à la surtaxassions des koulaks fait aussi son apparition à partir de 1927.

La mort de Lénine en 1924 entraine une terrible guerre de succession entre les différents prétendants.  A ce jeu, Staline parvient à tirer son épingle du jeu en éliminant successivement ses opposants. En 1928 il devient le dirigeant suprême de l’Union Soviétique. Son arrivé au pouvoir coïncide avec la disparition de la NEP et le retour de la planification absolue. Ainsi le premier grand plan quinquennal est lancé en 1928. Celui vise à éliminer les éléments capitalistes et à développer l’industrie lourde. En attendant l’URSS est toujours une puissant agraire et son isolement internationale pèse lourdement sur sa politique extérieur comme intérieur.
TYPE DE JEU: isolationniste, interventionnisme économique très fort, puissance militaire faible.

Royaume-Uni de Grande Bretagne :
Pour les britanniques les années 20 ne sont pas signe d’une grande prospérité. En effet le pays connait un important déclin relatif notamment suite à la montée en puissance des Etats Unis. Economiquement, l’industrie anglaise souffre d’abord de son retard technologique mais aussi d’une surévaluation de la Livre qui rend ses produits plus cher à l’internationale. Le secteur textile issu de la première révolution industrielle connait une crise majeure au cours des années 20. Ainsi le chômage monte jusqu’à 28% des actifs dans les charbonnages, 33% dans la sidérurgie et 45% dans l’industrie du coton. La crise qui vient de naître au Etats-Unis ne risque pas d’améliorer la situation du pays. En effet les banques britanniques disposent de nombreux avoirs auprès de leur homologue allemand et autrichien. Or il s’avère que ces banques sont totalement dépendante des capitaux américains qui commence à être rapatrier en urgence. Les menaces de faillites en chaîne pèse donc lourdement sur l’économie du Royaume Uni.

Sur le plan international, le Royaume Uni c’est lancé de plein pied dans la course à l’armement naval face à des pays comme le Japon ou l’Italie. Malgré le relatif déclin économique, les britanniques peuvent toujours compter sur leur immense empire colonial qui leur permet de s’approvisionner en matière première notamment. Cependant dans les colonies et notamment en Inde les prémices des luttes d’indépendance font leur apparition et pourrait même menacer la stabilité de l’Empire dans les années à venir.
TYPE DE JEU: interventionniste, interventionnisme économique moyen, puissance militaire forte, pacifisme.

République Française:
Durant les années 20 la France est une des nations les plus prestigieuses du monde. En effet elle est sortie vainqueur de la première guerre mondiale ce qui lui permet de disposer d’une influence importante. Cependant la guerre a provoqué un fort déficit des naissances qui limite la croissance économique du pays. C’est d’ailleurs durant ces années que le pays fait appelle massivement à de la main d’œuvre étrangère pour combler le manque démographique et faire tourner les usines. De plus la France est toujours dépendante en matière énergétique (notamment en charbon) ce qui a tendance à augmenter le poids des importations. Enfin la France développe une économie à deux vitesses entre les grandes villes dynamiques ou de nombreuses grandes entreprises apparaissent et les campagnes reculés qui reste basé sur le modèle traditionnel. Ce morcèlement n’empêche cependant pas la France de brillé dans certain domaine comme l’électricité, l’aluminium ou la construction automobile. Sur le plan monétaire le franc connait des dévaluations successives jusqu’en 1926 date à laquelle Raymond Poincaré entre au gouvernement. Celui-ci entreprend de réduire les dépenses et d’augmenter les impôts afin de redonner confiance aux marchés. Grace à cette politique Poincaré rétablit en 1928 la parité entre le franc et l’or même si celui-ci a subi une dévaluation de 80% de sa parité or par rapport au franc germinal.

En matière politique le cartel des gauches au pouvoir entre 1924 et 1926 (radicaux, SFIO,…) entreprend le transfert des cendres de Jean Jaurès au Panthéon. Il amnistie aussi les grévistes de 1920 et autorise les fonctionnaires à se syndiquer. Sur le plan international, la France renonce à faire payer les réparations à l’Allemagne qui est de doute manière insolvable. Après 2 années au pouvoir le cartel est détrôné par l’Union national de Poincaré (droite). Vient ensuite au pouvoir le Parti Républicain Socialiste d’Aristide Briand et enfin l’Alliance Démocratique d’André Tardieu.
A l’internationale, la France entend bien dominer la Société des Nations et tente d’imposer sa vision du monde. En 1923, Poincaré décide d’envahir la Ruhr afin de forcer l’Allemagne à rembourser sa dette de guerre. En dehors de l’Europe la France maintient sa domination sur ses colonies d’une main de fer comme le montre la Guerre du Rif ou la répression des émeutes en Syrie.
TYPE DE JEU: interventionniste, interventionnisme économique moyen, puissance militaire très importante, pacifisme.

République de Weimar:
Fondée au lendemain de la première guerre mondiale, la République de Weimar n’a pas une histoire facile. A la conférence de Londre en 1921 il est acté que l’Allemagne, seule responsable du conflit, devra payer 33 milliards de dollars de réparation. Dès 1922 le pays est incapable de payer ses dettes du fait d’un alourdissement conséquent du déficit budgétaire combiné à une fuite massive des capitaux. En 1923, l’invasion française de la Ruhr bloque une partie importante du processus productif allemand et réduit encore plus l’activité économique. Dans le même temps l’inflation explose (entre juin et décembre 1922 les prix sont multipliés par 16) ce qui rend quasiment inutilisable le mark. Les épargnants, les apportant de capitaux et les rentiers sont littéralement ruinés par l’hyperinflation. En revanche l’Etat profite de cette situation pour se désendetter massivement.  Finalement le plan Dawes adopté en 1924 avec l’aide des Etats Unis permet acte l’évacuation de la Ruhr par les français, une aide financière américaine et la mise en place d’hypothèque sur les industries allemandes. L’adoption en parallèle du reichsmark permet donc de réduire progressivement l’inflation. Après cette crise le pays se relève petit à petit si bien qu’en 1929 l’Allemagne réalise 12% de la production manufacturière mondiale. Ce retour de l’Allemagne sur la scène économique est principalement dû au soutien américain, à la rationalisation de la production et à la formation de konzerns (concentration de plusieurs entreprises). Les secteurs porteurs sont principalement la sidérurgie et la chimie. Malheureusement les banques allemandes sont massivement dépendante des capitaux américains et la crise qui est apparue aux Etats Unis à la fin de l’année 1929 risque fort de faire basculer de nouveau le pays dans la récession.

Sur le plan politique la situation de la République de Weimar semble s’être stabilisée en 1930. Si le début de son existence a été marqué par l’agitation (soulèvement de la Ruhr en 1920, putsch de Kapp, putsch de la brasserie,…), la scène politique c’est depuis bien calmé. De manière générale la relative croissance de la fin des années 20 a permis de mettre en coup d’arrêt à l’agitation. L’Allemagne en profite d’ailleurs pour effectuer un retour sur la scène internationale. En 1925 la République de Weimar reconnait à travers le traité de Locarno ses frontières occidentales mais pas le découpage oriental. Elle obtient en 1926 un siège à la Société des Nations.
TYPE DE JEU : isolationnisme relatif, interventionnisme économique faible, puissance militaire inexistante, revanchard.
Italie:
En Italie, le parti fasciste s’empare du pouvoir des 1922 et met en place les premiers rouages de la dictature. Sur le plan économique, l’arrivé  au pouvoir des fascistes renforce considérablement le rôle de l’Etat. Celui-ci met en place une politique de rigueur dès 1925 qui s’accompagne d’une progression importante des productions agricoles et industrielles jusqu’en 1930. Pour réussir l’industrialisation italienne Mussolini s’appuie sur les groupes industriels djà existant et encourage les concentrations sous le contrôle de l’Etat. Toutes ces mesures sont regroupées sous le nom de Bonifica Inegrale. Les principaux secteurs visés sont d’abord la modernisation de l’agriculture (engrais, mécanisation, construction de routes de campagne,…) mais aussi l’augmentation des terres cultivés (assèchement des marais,…). Cette politique agricole permet à l’Italie de disposer d’une autonomie alimentaire au début de l’année 1930. Cependant, la réalisation de ces plans a déjà coûté plus de 6 milliards de lire au jeune Etat italien. En 1925, Mussolini lance la célèbre bataille du blé qui a pour objectif d’important effort de productivité et l’augmentation des quantités produites. Pour réussir cette bataille, l’Italie met en place des subventions aux exportations, gèle les salaires à 7.5 lire/jour, exclusion des ouvriers agricoles du système de chômage,…. De manière générale, la politique des fascistes est très orientée vers l’agriculture qu’ils considèrent comme vertueuse. Cependant quelques mesures sont aussi prises pour faciliter le développement de l’industrie. En 1927 notamment, est signée une « charte du travail » qui regroupe dans un système corporatiste les ouvriers et les patrons sous le contrôle de l’Etat. Cela permet donc au parti de mieux contrôler la production mais aussi de nier la lutte des classes cher aux marxistes. Dans le même temps un système de retraite pour les ouvriers fait son apparition.

Dans le domaine politique, les années 20 vont voir le renforcement progressif du contrôle du parti fasciste sur la société italienne. Ainsi le 10 juin 1924, le leader socialiste Matteotti qui s’opposait fermement à Mussolini est assassiné. Pour couper cours à l’agitation ambiante le gouvernement promulgue un régime d’exception (1926) qui prévoit notamment l’interdiction des autres partis politiques, la déchéance des députés, la mise en place d’une police secrète,…. En matière de politique internationale, le régime de Mussolini fait la part belle à l’impérialisme italien. Elle revendique ainsi la Corse, l’Albanie, la Dalmatie, la Savoie, Nice,… dans le but d’assoir son contrôle sur la méditerranée. Si pour l’instant ces revendications ne sont pas de véritable cassus belli, la situation pourrait drastiquement évoluer dans les prochaines années.
TYPE DE JEU: impérialiste, interventionnisme économique fort, puissance militaire moyenne.

PS: Vous pouvez allègrement copier ces résumés pour vos fiches.
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1813
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: ¤ V1930 ¤ Contexte

Message par Shikkoku le Sam 6 Mai 2017 - 20:29


Petite précision quant au statut de l'Egypte dans les années 1930 :

Il semblerait que le statut de l'Egypte prête à confusion dans le jeu, autant entre joueurs et modérateurs, qu'entre joueurs eux-même et modérateurs nous autres. Je me suis permis d'effectuer des recherches afin de clarifier cette situation, importante pour la Version en cours :

Je vous présente donc tout d'abord une petite chronologie du pays des pharaons, simplifiée :

1914 : Jusqu'à cette date, l'Egypte est de jure un territoire de l'Empire Ottoman sous le nom de Khédivat d'Egypte. L'influence européenne est déjà ressentie depuis plusieurs décennies à cette date là. Suivant la déclaration de guerre des Ottomans au Royaume-Uni, ce dernier annonce la mise sous protectorat de l'Egypte. Le Khédive est déposé, un Sultan est proclamé.

1919 : La fin de la guerre voit l'Egypte demander son indépendance. Celle-ci est rejetée, une révolte éclate dans le pays, matée par les britanniques.

1920 : Devant les révoltes incessantes et le réel désir indépendantiste de l'Egypte, plusieurs discussions ont lieu à Londres de l'abandon du protectorat pour le remplacer par d'autres traités.

1921 : Une délégation égyptienne est demandée à Londres par le Parlement Britannique afin de négocier une paix et une revue des relations entre les deux pays. L'importance du Canal de Suez, pièce maîtresse de l'Empire Britannique, force Londres à refuser les demandes égyptiennes. La délégation égyptienne rentre au Caire sans rien signer. La loi martiale est déclarée en Egypte par les Britanniques pour lutter contre les révoltes.

1922 : Sous la pression des révoltes égyptiennes mais surtout de Lord Allenby (une sorte de gouverneur colonial d'alors), le Royaume-Uni déclare unilatéralement l'indépendance du Royaume d'Egypte. Sarwat Pasha devient Premier Ministre du nouveau Royaume, de jure indépendant.

1922-1930 : Les relations entre l'Egypte sont à la fois très proches par les investissements économiques et la présence stratégique du Canal, mais aussi tendues. En effet, Londres refuse de reconnaître le pouvoir du Roi d'Egypte sur le Soudan, tandis que celui-ci se déclare Roi d'Egypte et du Soudan dès 1922. Il est notable que plusieurs points sont laissés en suspens depuis 1922 et ne sont toujours pas réglés (ils ne le seront en réalité que bien après la Seconde Guerre Mondiale) : la sécurité des communications et du transit naval de l'Empire Britannique en Egypte (incluant évidemment le Canal), la défense de l'Egypte contre les agressions extérieures, la protection des intérêts étrangers et des minorités (religieuses) en Egypte, et dernièrement la question soudanaise comme vu plus haut. Toutes ces problématiques ne sont pas réglées et relèvent encore de jure, de Londres et de l'administration impériale britannique.
Résumé :

Bien qu'indépendante de jure, l'Egypte de part son importance stratégique et économique, reste fortement sous contrôle britannique. La gestion du Canal de Suez et l'assurance du libre-passage pour les navires de l'Empire est une question de première importance pour Londres. Plusieurs questions régaliennes importantes relèvent toujours de jure des britanniques, notamment la défense militaire du pays. Dans ces conditions, l'Egypte ne peut être déclarée ni colonisée ni libre, mais vogue entre deux-eaux. La seule chose certaine est que l'importance des terres égyptiennes pour l'entièreté du plus grand empire colonial au monde est très forte et Londres conserve une très grande influence en Egypte.
avatar
Shikkoku
Administrateur
Administrateur

Messages : 5405
Date d'inscription : 22/08/2011
Localisation : Dans un bunker secret

http://chacunsonpays.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum