[Fic] Chacun sa France

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Youngpanther le Mer 1 Mar 2017 - 0:12

OMG Utyi l'infiltré :rire:
avatar
Youngpanther
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 421
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 17
Localisation : Rijsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par VLAD le Mer 1 Mar 2017 - 0:36

:aca-sniff2:
avatar
VLAD
L'abruti engagé
L'abruti engagé

Messages : 932
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 73
Localisation : La Havane, Cuba

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Utyi le Mer 1 Mar 2017 - 14:48

:risitas-pf:
Ce role :risitas-pf:

J'aurais préféré fabriquer des bombes nucléaires dans mon jardin m’enfin :risitas-peur:
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1258
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par galx le Mer 1 Mar 2017 - 18:38

RIP Sirda....... :rire:
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1781
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Alaminsk le Mer 1 Mar 2017 - 22:45

Sirda qui va repartir de Caen en boitant.

Sinon, A MORT LES COCOS !

Alaminsk
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays

Messages : 2594
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Clemenceau le Dim 5 Mar 2017 - 12:11



Chatal kornek, Suner mouilc'hi trenket, Krener-e-revr !!!
Bon diou Ya pas peurtousse dans la vie

Clemenceau
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 59
Date d'inscription : 16/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Vailleuh le Dim 5 Mar 2017 - 20:43

J'ai explosé de rire pour le «Je suis Utyi». xD

Vailleuh
Maître ronronneur
Maître ronronneur

Messages : 2391
Date d'inscription : 14/10/2012
Age : 21

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Utyi le Dim 2 Avr 2017 - 20:26

cette fic ayant pour seul objectif de me diffamer melenchon4
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1258
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par VLAD le Dim 30 Avr 2017 - 19:57

https://chacunsesidees.wordpress.com/2017/04/29/chacun-sa-france/

Voici la fic dans sa totalité sur le blog de Chacun Ses Idées. Bonne lecture à vous et encore merci Oberyn !
avatar
VLAD
L'abruti engagé
L'abruti engagé

Messages : 932
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 73
Localisation : La Havane, Cuba

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Oberyn le Lun 10 Juil 2017 - 21:33



C'est reparti :)

Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 564
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 18
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Jhe le Lun 10 Juil 2017 - 22:04

Macron et ses normands En Marche vers la victoire :tesmort:
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 524
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Oberyn le Mer 12 Juil 2017 - 19:04

Chapitre 6


Paris, 2021



Il était 7 heure. L’heure pour Alaminsk de quitter son appartement et de prendre la route pour la Sorbonne. Depuis maintenant plusieurs mois, il n’y avait plus un seul étudiant dans les murs délavé de son Université. Malgré tout, inlassablement, chaque matin, Alaminsk se levait, et prenait la route pour le dernier bâtiment ouvert de la Sorbonne : la bibliothèque. Les blocus de nuit debout n’avaient jamais sapé sa motivation, et ce ne serait pas une petite guerre civile qui l’empêcherait de se rendre à son université.
Cela faisait désormais quatre ans que chaque jours, il traversait les secteurs occupés de la Capitale, emmagasinant les savoirs dans l’espoir qu’un jour, les cours reprennent et il puisse enfin dépasser la licence d’histoire.
Ce n’était pourtant pas une promenade de santé. Plus aucun métro ni transport en commun ne fonctionnait. Les éclats d’obus et les bombardements avaient rendu impraticable toute route, et c’est à pied qu’il traversait les arrondissements parisiens. Là où avant se promenaient touristes asiatiques et bourgeois-bohèmes, rivalisaient désormais milices fascistes, triades chinoises et petits cartels. L’ébullition politique des premières semaines de la révolution avaient aboutit sur l’émergence d’une zone de non droit de la taille du Luxembourg. Et c’est dans cette population qu’Alaminsk devait manœuvrer chaque jour pour survivre. Alors qu’il entrait dans le secteur de la mafia italienne, le jeune bourgignon songea avec tristesse que même son colocataire Gosseau avait cédé à cette hystérie collective. Cela faisait plus de deux ans maintenant qu’il ne l’avait plus vu. Un matin, sur un coup de tête, il avait décidé rejoint les brigades d’En Marche - Paris, avait claqué la porte, et était parti. Il devait être mort à cette heure ci.
Alaminsk balaya cette triste pensée d’un coup de tête, et décida de se reconcentrer. Paris tuait les intrépides. Paris sauvegardait les consciencieux. Et il ne pouvait se permettre de garder la tête en l’air alors qu’il entrait dans un des quartiers les plus dangereux de cet enfer damné. C’était un trait de pensée salutaire, mais il arriva bien trop tard. Alaminsk constata en effet que devant lui, une bande de jeunes se tenait, armes à la main. Un brun au teint mat lui fit un signe se voulant accueillant de la main. Alaminsk dût obtempérer. Il n’aurait pas réussit à les semer.

« Bonghjornu mio amicu ! » « Que viens tu faire sur nos terre ? » lui demanda t-il dans un français mâtiné d’un fort accent corse.
« S’il vous plait les gars, je veux pas de problème. Désolé si j’ai pénétré vos terres. Je vais juste à la bibliothèque. » Commença Alaminsk, peu confiant.
«Aucun problème. Tu as pénétré nos terre, il faut juste qu’on pénètre ta sœur »  Répondit le Corse avec un grand sourire.
Sa bande éclata immédiatement dans un rire gras et bruyant.
« Et merde… » se dit intérieurement Alaminsk. La bande n’avait pas l’air très menaçante. Mais elle semblait atteindre des niveaux de chiantise qu’il n’avait plus vu depuis ses années sur Chacun son Pays.
« Vous pouvez prendre ma montre si vous voulez. C’est tout ce que j’ai d’intéressant. Mais laissez moi tranquille s’il vous plait. »
« Laissez moi tranquille s’il vous plait » fit un autre sur un ton très moqueur. Les railleries et les insultes s’enchainaient dans l’hilarité générale.
Mais soudain, une voix émergea du groupe, là encore fortement matinée d’un accent italien. « Taisez vous et laissez moi le voir. » Et alors que les voyous s’écartaient. Alaminsk vit apparaître au milieu de leur groupe un petit homme au teint mat et à l’air nerveux. Pendant quelques secondes qui parurent interminable, il toisa Alaminsk d’un œil inquisiteur.
Le petit rital ne devait pas mesurer plus d’un mètre 37.
Mais soudain, ce dernier lui assena une violente droite, qui écrasa immédiatement les testicules du bourguignon. Alaminsk s’effondra au sol.
« S’il vous plait ? » S’indigna l’Italien en l’assénant de coups de pieds. « Sais tu au moins à qui tu parles ? C’est le territoire de Don Giovale que tu viole chaque jour. On t’as déjà vu  ici.  Le Don règne sans partage en Calabre, et tu crois qu’il en a quelque chose à foutre de ta montre ? Il veut juste ton respect, et tu viens de lui prouver que tu n’en a aucun pour la Mafia ! » Il prit une pause. « Donc je n’ai qu’une question à te poser petite pute, Chi chi ou la mort ? »
« Chi chi ou la mort ? Mais qu’est-ce que c’est que ce gang à la con. » Trop tard, Alaminsk se rendit compte qu’il avait prononcé ces paroles à haute voix.
L’instant d’après, le pistolet de l’Italien était brandit contre sa tête.

« BOUM »

Tous tournèrent la tête subitement. Un bâtiment venait de se faire exploser à leur gauche. Puis à leur droite, des bruits de pas et de mitraillettes se firent entendre.  Une panique commença à parcourir les rangs du gang. D’un signe de main du chef, tous détalèrent d’un seul coup, laissant un Alaminsk seul et miraculé affronter l’armée qui s’approchait.
Mais alors que le cortège entrait dans le champs de vision d’Alaminsk, la vision d’horreur de sa rencontre avec la bande Italienne laissa place à une autre, plus heureuse mais toute aussi impressionnante : des banderoles jaunes, des tirs en l’air, des grands sourires. Et soudain, une vision du passé. Gosseau, une mitraillette à la main, aboyant des ordres.
« Gosseau ! » s’écria Alaminsk. Mais plus que retrouver son ami,il voulais savoir. « Que se passe t-il ? » demanda t-il immédiatement.
Surmontant la surprise de revoir son ami après deux an et demi, le jeune Manceaux, prit dans son enthousiasme, relata avec fierté le moment d’histoire auquel il assistait.
« Les troupes de Macron sont en marche sur Paris. D’après les infos qu’on a, les frontistes sont en sous nombre, et la résistance a coupé leurs lignes de ravitaillement. Ils reculent au delà de la Marne. En attendant l’armée, notre section libère Paris ! Joins toi à nous si tu veux ! »
Après ce qu’il avait vécu, Alaminsk ne se sentait pas de repartir dans un conflit. Mais d’un autre côté il ne voulait pas perdre de nouveau de vue son ami.
« Je vous suis. » Répondit-il sobrement
Voici l’histoire du ralliement de l’UDI à En Marche.

D’ici au soir, toute la petite couronne de la capitale était libérée. Dès le lendemain matin, les chars alliés entraient dans la ville, sous le retentissement de l’hymne à la joie, de la Marseillaise et de discours de Charles de Gaulle. Paris était libérée.
Le territoire sous contrôle du Front reculait encore, à jamais scindé en deux. Plus que jamais, la victoire était à portée de main pour Macron.


Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 564
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 18
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Utyi le Mer 12 Juil 2017 - 20:34

Ala aurait du utiliser un vélo dans les égouts :oui:
avatar
Utyi
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1258
Date d'inscription : 29/08/2011
Localisation : entre 180 O et 180 E , 90 S , 90 N

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Mirage le Mer 12 Juil 2017 - 22:23

Ça c'est une bonne nouvelle lenglet
avatar
Mirage
Chevalier de la Légion d'Honneur
Chevalier de la Légion d'Honneur

Messages : 956
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 18
Localisation : La Ville Lumière

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Durin le Jeu 13 Juil 2017 - 22:33

:bave:
Par contre je requiert mon inclusion immédiate dans la fic shikko

Durin
Premier Ministre
Premier Ministre

Messages : 1357
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Marin le Ven 14 Juil 2017 - 10:33

Je suis mort ?

Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1934
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Alaminsk le Ven 14 Juil 2017 - 22:24

Quelle histoire :risitas-snif: Bon je perds plus de vue l'autre con maintenant

Alaminsk
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays
Conseiller de la Gouvernance de Chacun Son Pays

Messages : 2594
Date d'inscription : 17/09/2011
Age : 21
Localisation : Paris, France.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] Chacun sa France

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum