[Fic] La guerre civile CSPienne

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Youngpanther le Mer 22 Juin 2016 - 9:10

excellent putain :bave: mais y'a moyen que tu m'intègre genre en disant que je suis un anarchiste prêt à faire une révolution comme Makhno par exemple ? :)
avatar
Youngpanther
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 421
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 17
Localisation : Rijsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Youngpanther le Mer 22 Juin 2016 - 9:19

à la limite si mon perso arrive à faire une démocratie anarchiste,je suis prêt à faire un pacte de non-agression avec les communistes
(après c est ton histoire c est toi qui voit ) :)
avatar
Youngpanther
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 421
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 17
Localisation : Rijsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Marin le Jeu 23 Juin 2016 - 10:59

Attendez la mafia intervient toujours dans les guerres, je suis ou ?

Marin
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 1934
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Nitrov le Ven 24 Juin 2016 - 22:46

Comme la cavalerie, tu arriveras après la bataille.

Nitrov
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 56
Date d'inscription : 29/10/2015
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Jhe le Sam 25 Juin 2016 - 12:39

Le Syndicaliste

=> Vlad, Galx

Les purges Vladienne arrivent :mao1:


Chapitre III : Complots

Dans quelques heures la Cééspie allait entrer en octobre 1944. La nuit noire recouvrait l'île, une nuit douce, agréable. Le Syndicaliste était assis seul sur le sol, au cœur du maquis, l'air pensif. De loin en loin, deux hommes armés en qui le secrétaire général avait toute confiance patrouillaient, au cas ou. Le Syndicaliste savourait ce moment de tranquillité, animal à sang chaud l'homme de 44 ans était toujours occupé et n'avait que peu de temps pour lui depuis trois années. A vrai dire ce Vlad était une personnalité complexe, aux yeux de tous il était un homme autoritaire, ne souffrant pas que l'on s'oppose à ses directives et assez impulsif. Meneur d'homme indéniable ce n'était pas un intellectuel, ni un fin politique comme en comptent tant les partis communistes, son combat était motivé par des motivations concrètes et non par des préoccupations philosophique et intellectuelles. C'est ses qualités de meneur d'homme qui l'avait menées à la tête du Parti en 1941, les hommes appréciaient ce personnage grande gueule en qui ils s'identifiaient. Le Syndicaliste c'était un également un personnage rancunier, sa haine du Comte Gosseau ou de Werwolf le prouvait bien. A l'inverse Vlad était un personnage fidèle en amitié et pouvant être très affectueux, même s'il camouflait ces qualités sous un masque d'éternel bourru.


Alors qu'il patientait depuis environ une petite demi heure Galx arriva enfin. Cela faisait 30 ans que Vlad connaissait ce personnage à lunette, qui était lui pour le coup un fin connaisseur des arcanes du parti et un fin politique. Ces deux personnalités avaient les mêmes origines ouvrières, c'est bien sûr là que leur profonde amitié trouvait ses racines. Au sein du Parti il devait beaucoup à Galx, son véritable bras droit. Ce dernier avait grandement aidé à son élection au secrétariat général par son flair politique et son sens de la persuasion. Sens de la persusasion qui lui avait également permis de ramener le Syndicaliste sur le chemin du pragmatisme à de nombreuses reprises. A la vue de son ami Vlad se remit debout et se mit en marche sur l'étroit sentier couvert par le maquis

« J'ai parlé à Prishayev » dit il d'une voix calme « Moscou nous ordonne de mettre de côté pour l'instant l'idée d'une révolution immédiate, Staline et Churchill soutiendront le gouvernement provisoire. Nous devons profiter de ce laps de temps pour nous renforcer m'a t il dit, tel sont les ordres de l'Internationale. »

« Que peut on espérer de Moscou ? »

« Les anglais et les soviétiques vont soutenir le gouvernement d'union nationale, pour s'assurer que ni nous ni les républicains ne nous sentions lésés. La Cééspie va donc recevoir l'aide des deux puissances. Aide matérielle et aide militaire, officiellement pour nous aider à poser les bases de la nouvelle armée cééspienne et bien sûr pour que nous mettions fin à l'émirat. »

« Très bien, les discussions avec Shikko ne seront donc qu'une formalité »

« J'en ai peur, je resterais fidèle à Moscou, sans les russes nous ne sommes rien, mais ce n'est pas pour autant que je vais signer un chèque en blanc à Shikko, il ignore les ordres du camarade Staline je lui ferais donc croire que le Parti est prêt à lancer la Révolution si ses propositions sont inacceptables. »

Galx acquisca sans mot dire. Les deux hommes continuèrent leur marche et après quelques minutes le Syndicaliste reprit.

« Galx ce n'est pas pour autant que l'on renonce la Révolution, Prishayev m'assure que les ordres en ce sens viendront le moment venu, le gouvernement provisoire nous permettra de nous renforcer. Les conseillers soviétiques qui viendront officiellement former et aider les cééspiens à refonder leur armée nous serons de la plus grande aide pour faire de nos maquisards des soldats formés. Les anglais feront de toute manière de même avec les soldats républicains, tout cela n'est qu'un gigantesque jeu de dupe Galx. Quoi qu'il en soit des cargos soviétiques devraient arriver dès le mois prochain, des hommes à nous embarqueront discrètement à bord et partiront pour l'URSS se former secrètement aux armes modernes, on ne prendra pas le pouvoir à Discord avec quelques maquisards, et quand nous aurons ce putain de pouvoir nous aurons besoin d'une armée populaire formée pour le garder. »

« Quand rencontrez vous le Général Shikko ? »

« Je ne sais pas encore, ma réponse vient de partir et étant donné notre isolement ici elle ne va pas lui parvenir avant deux ou trois jours. De toute manière le pays est libéré, nous allons pouvoir quitter ce bled pour un lieu plus adapté à ce qui va suivre. J'ai encore une chose à te dire Galx, encore en provenance de Moscou. »

« D'autres ordres ? »

« Les soviétiques voient d'un mauvais œil certains membres de la Résistance de gauche. »

« Les anarchistes ? Les anti Stalinien ? »l’interrogea Galx.

« Oui eux bien sûr, mais ce n'est pas la priorité m'assure Prishayev. »

« Le PS ? » demanda Galx l'air perplexe

« Non, voyons Galx un peu de bon sens les socialistes ne sont pas de gauche, non la menace principale c'est bel et bien la clique de Werwolf. Prishayev voit en eux de dangereux sociaux traîtres... »

« Werwolf est un intellectuel Vlad, il n'a pas d'assise hors des hauts cadres, c'est un personnage inoffensif »

« Non Galx, je suis en tout point d'accord avec Prishayev à ce sujet. Werwolf et sa clique veulent diviser le Parti et le détourner de sa lutte révolutionnaire en le soumettant aux socialistes et au Capital. L'alignement sur Moscou, le rejet total des institutions bourgeoises, tout cela je sais que Werwolf et ses acolytes le remettent en cause, ils se garde le plus souvent de le dire à haute voix mais ils diffusent ce message sous cape, le comportement de Werwolf le prouve. Ce n'est ni plus ni moins qu'un social traître, et son venin infecte de plus en plus notre parti, la signature d'un accord avec les républicains va en plus le renforcer dans son arrogance... » maugréa la Syndicaliste dans sa barbe.

« Vlad ta haine personnelle de Werwolf te fait exagérer la situation. Certes Werwolf est ce qu'il est mais il ne représente pas une menace, lui et sa famille sont fidèles au Parti, il l'a largement prouvé pendant la guerre, il a servi fidèlement le mouvement. Je reconnais que lui et ses proches sont plus modérés que beaucoup d'entre nous mais ils partagent nos idéaux. Je n'ai aucune sympathie pour eux mais çe ne sont pas des sociaux traîtres. Du moins je ne le pense pas. »

« Werwolf divise le Parti Galx, je le soupçonne même d'être un trotskiste en puissance par moment. Un trotskiste dangereux. Nous allons devoir agir, il ne se privera pas de diviser le Parti en factions maintenant que nous sommes débarrassés des fascistes, et cela je ne l'accepterais pas. Prishayev et Moscou sont du même avis. Et ils nous ordonnent de prendre des mesures ».

«  Que suggère tu ? »

« Nous devons avoir Werwolf et sa clique sous la main. Sa garde rapprochée j'entends. Afin de pouvoir les mettre hors jeu. Pour cela nous aurons besoin du soutien du Parti, de la base contre cette clique d'intellectuel. C'est pourquoi j'ai décidé de convoquer un Congrès du Parti d'ici le début de l'année prochaine. Je l'aurais fait de toute manière, les instances du mouvement sont décimées, ll faut refonder le Parti. Nous allons pouvoir pousser les hommes à nous aux postes clés. De vrais communistes pas des hommes à la Werwolf. Mais Galx j'aurais besoin de toi. Nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère pour la Cééspie et je ne laisserais pas des Werwolf tout foutre en l'air... »

« Tu pourra toujours compter sur moi Vlad » lui répondit Galx. Et il était sincère. Galx n'était pas un sympathisant de Werwolf, même si intérieurement il savait que le pragmatisme était dans bien des cas une voie plus réaliste que les idéaux révolutionnaires. Toutefois il rechignait à l'idée de voir des communistes en combattre d'autres. Mais pas question de s'opposer au Syndicaliste cette fois, il avait le soutien de la base militante et de toute manière il ne changerait pas d'avis. Et c'était un ordre de Moscou. On ne ne désobéissait pas à un ordre de Moscou.
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 529
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Jhe le Dim 26 Juin 2016 - 19:15

Le Sarthois et le Bourguignon ( Les Pédérastes )

Alaminsk fidèle à la tradition de trahison des Bourguignons

=> Nut, Ala

Chapitre III : Complots

Suite directe de la rencontre entre le Comte Gosseau et Shikkoku

Le Général venait de quitter la pièce ou il avait longuement discuté avec le Comte Gosseau et son acolyte Alaminsk. Les deux compères se retrouvèrent seuls, l'air perplexe. L'universitaire qui n'avait pas dit mot devant le Général Shikkoku se montra d'un coup beaucoup plus loquace.

« Je suis on ne peut plus déçu de ce Général, est ce là notre rempart contre les rouges ? C'est à se demander de quel côté il est, depuis quand les républicains sont ils socialo compatibles ? »

« Ils ne l'ont jamais été Ala cessez vos sarcasmes, mais je dois avouer que je me suis peut être trompé sur le cas de ce Général Shikko. J'étais persuadé qu'il allait accepter de neutraliser immédiatement la puissance communiste... » rétorqua le Comte tout en s'allumant un cigare.

« Vous vous êtes fourvoyés dans les grandes largeurs mon brave » déclara de sa voix stridente et non sans mépris le Docteur Alaminsk.

« Je connais peu cet homme Ala, bien sûr je l'ai déjà rencontré mais c'est un homme secret, discret, il a forcément une idée derrière la tête, il ne peut pas songer à négocier sérieusement avec les rouges. Bon sang pour moi un Shikko est obligatoirement un anti communiste !! Mais ne tirons pas de conclusions hâtives, observons attentivement la suite mon cher Ala, il nous a promis sa protection de toute manière, et c'est un homme de parole de cela j'en suis certain. Et il ne peux se passer de moi pour l'instant... »

« Moui je suis d'accord, observons la suite mais ne restons pas passif, le prestige de libérateur de Shikko lui donnera une grande liberté de manœuvre et s'il l'utilise pour s’acoquiner avec les rouges... Je n'aime pas ça, activez vos réseaux Nut... »

« Si le vent tourne mal, si ces négociations avec les rouges tournent à notre désavantage ou deviennent dangereuses pour nous, bien sûr que je les activerais Ala... »

« Êtes vous prêt à aller jusque... » la voix du Docteur était maintenant très basse, et en même temps qu'il parlait son pouce longeait lentement sa gorge, il simulait sans complexe un égorgement.

Petite illustration :

Le comte hocha légèrement de la tête « Nous n'en sommes pas encore là... mais nous ne devrons nous priver d'aucune option... »

Alaminsk hocha lui aussi de la tête, l'air satisfait mais pas totalement convaincu.

« Nous réglerons tout cela plus tard » lança de sa voix braillarde Nut Gosseau qui se leva brutalement et se dirigea, un sourire aux lèvres, vers sa chambre, bien sûr suivi de son compère.  

... :dsk:
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 529
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Nitrov le Lun 27 Juin 2016 - 17:33

Y aura t-il une parenthèse accordée aux ressortissants des nations Jivéçeïnnes, trop souvent persécutés ?

Nitrov
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 56
Date d'inscription : 29/10/2015
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Jhe le Ven 1 Juil 2016 - 13:26

Faudra voir Nitrov :hap:

En attendant vu le retour d'une V active qui m'intéresse et de moins de temps disponible je mets en pause la fic quelques temps.
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 529
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Youngpanther le Lun 1 Aoû 2016 - 11:28

quand est ce que la fic reprendras et si oui est ce que je serais intégré dedans?
avatar
Youngpanther
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 421
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 17
Localisation : Rijsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par VLAD le Sam 10 Déc 2016 - 17:51

RIP ?

:aca-sniff:

Quand même ... c’était super ...

:aca-sniff2:
avatar
VLAD
L'abruti engagé
L'abruti engagé

Messages : 932
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 73
Localisation : La Havane, Cuba

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Youngpanther le Lun 12 Déc 2016 - 18:08

Oui c'était vraiment bien.
avatar
Youngpanther
Secrétaire d'État
Secrétaire d'État

Messages : 421
Date d'inscription : 17/06/2016
Age : 17
Localisation : Rijsel

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Jhe le Mar 13 Déc 2016 - 22:25

La fic reprendra début 2017, l'aventure repart :caoki:
avatar
Jhe
Ministre
Ministre

Messages : 529
Date d'inscription : 25/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par VLAD le Mar 13 Déc 2016 - 22:43

:caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki: :caoki:
avatar
VLAD
L'abruti engagé
L'abruti engagé

Messages : 932
Date d'inscription : 30/08/2012
Age : 73
Localisation : La Havane, Cuba

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par galx le Mar 13 Déc 2016 - 22:44

:bave:
avatar
galx
Administrateur
Administrateur

Messages : 1795
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Aetius le Mer 4 Jan 2017 - 20:31

Classe, j'aime bien, malgré l'absence de quelques personnes.

Aetius
Président
Président

Messages : 1731
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 76

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fic] La guerre civile CSPienne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum