[FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par 37 le Mar 31 Mai 2016 - 22:40

A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER:
Même si y'a une V qui va commencer et vu que tout le monde fait sa petite FIC j'vais poster une idée que j'avais eu y'a pas mal de temps et que j'ai ressorti des placards, c'est un truc complétement taré et crasseux (donc Utyi dégage MDR) mais ça fait zizir.

PS : MDR c [-18] pour violens é séx mé rien dilégal mdr. Ah et donc ce contenu est susceptible de heurter la conscience des marmots, féministes et autres croyant car oui ça blasphème et ça parle mal mdr


Chapitre Premier : La Fin et le Début


Nous vivons sur la Terre, planète habitant la vie et la nature, oui, mais quelle vie ! Ici la civilisation n'en est pas une à proprement parler. L'Apocalypse a déferlé il y a bien longtemps et les bons croyant, les enfants et tous les méritants sont partis rejoindre Papa Dieu pour jouer à la pétanque avec lui et Jésus, laissant sur Terre ceux qui n'ont pas eu l'âme assez pure pour... s'échapper? C'est à dire les rebuts de l'Humanité : prostitués, violeurs, voleurs, meurtriers, dealers, hommes politiques et autres malfaiteurs en tout genre.


Quand elle est arrivée, mon Apocalypse chérie, personne n'y croyait, tout le monde pensait que ce n'étaient que des coïncidences : Des gens foudroyés, des pluies diluviennes puis des canicules assommantes. Ce n'était pas si grave après tout, si? Mais quand grand-mère et tonton Michel ont brisé l'étreinte de la mort pour venir faire des câlins à leurs descendants, c'est là que tout à commencé. Des jours, des années, des siècles durant les hommes se sont cachés jusqu'à ce qu'un beau jour, tous les bons croyants ayant disparu, Dieu laisse les Hommes nageant dans leur propre merde. Alors, vivant dans la peur et l'incertitude, les survivants ont quitté leurs cavernes et leurs galeries creusées sous terre pour enfin sentir le bon air frais !

Rapidement, des communautés se sont formé à la surface, construisant des cités-état entourées de murs immenses pour se protéger des menaces terrifiantes mais assoupies, du moins temporairement.

Et nous voila à Ozwald, cité-état d'un million d'âmes environ, de toute façon ils n'avaient pas que ça a faire de compter les miséreux et les crève la dalle de la basse ville car, oui, ceux qui possédaient les ressources se sont enfermés avec d'autres murs au centre de la ville qui abrite de luxueux appartements de style victorien, des palaces grecs ou autres villas avec des réserves abondantes d'eau, d'énergie et de nourriture. Cependant pour éviter des mouvements de violence, ils ont érigés une barrière pour accueillir les classes "moyennes" autour d'eux afin qu'ils leurs servent de bouclier face aux pauvres et autres déshérités, vivant dans la périphérie de la ville dans des quartiers surpeuplés, le premier se trouvant au Sud juste à côté de la zone industrielle. Au Nord de cette zone et à l'Est de la ville se trouve le second quartier "Zone Haute Densité", nom donné à l'Enfer sur terre. Le troisième, le plus grand et sûrement le pire de ces quartiers se trouve à l'Ouest de la ville, face à l'immense porte blindée et renforcée qui sépare la ville de la nature sauvage.



Les quartiers Z.H.M n'ont pas d'architecture à proprement parler, imaginez donc un superbe mix entre des H.L.M, des bidonvilles et un quartier surpeuplé de l'ancienne Asie : une véritable fourmilière d'une part et des immenses cités ou seuls les fous s'aventurent dehors d'autre part, là ou vivent côte à côte la racaille violente de ce monde et les pires infamies rejetés par Dieu. Ici personne n'a de famille et il n'y a que très peu de femmes, la plupart étant dans les zones de résidence des classes moyennes ou chez les "nouveaux-bourgeois" afin de repeupler ce monde avec "l'élite" encore vivante de la Terre. Pas de police, pas de lois, pas de règles à l'exception de celles fixées par les familles de caïds, gangs, cartels et autres mafias s'unissant pour leur survie.

C'est ici que j'ai grandi, côtoyant la merde et la violence quotidienne, tentant de survivre malgré un train de vie infernal. J'ai vite compris que j'étais spécial, que j'avais des dons, ces dons m'ayant été donné par le nouveau maitre des basses-terres, appelez le comme vous voulez : Lucifer, Satan, le Malin ou encore la Bête. Il m'est apparu que ma catin de mère avait forniqué avec le Mal en personne et m'avait laissé pour mort dans ma crasse. J'ai été élevé dans la zone moyenne jusqu'à mes 10 ans ou, après avoir tué un type pour ses chaussures et avoir violé son chien, on m'a envoyé crever dans le Quartier Ouest. Là bas j'ai perfectionné l'art du vice que j'entretenais depuis ma "tendre" enfance.

Je n'ai pas vraiment de nom bien que certain me surnomment "Ombra", je n'ai pas non plus d'ami ou de clan, je suis le genre de type qui s'est forgé tout seul. Faut dire que je risque pas grand chose avec ce que je sais faire vu que maintenant que Dieu est parti vivre avec les siens, mon père à lâché les rênes pour la magie noire et toutes ces conneries. Je peux pas lancer des flammes et tout ces trucs hyper stylés et neuneus qu'on associe aux démons mais j'influence l'esprit des gens et je suis assez fier de ma force surhumaine. J'ai pas mal d'autres astuces mais vous découvrirez lorsque mon histoire je vous conterais.

Ainsi s'achève le premier Chapitre de mes mémoires. Mémoires que j'ai nommé selon les dernières paroles d'un vieux cureton pédophile que j'avais cogné il y a de cela quelques années déjà pour une carabistouille malvenue à mon encontre. Je tiens à ajouter que quiconque lit ceci a l'occasion de dès maintenant fermer ce livre afin d'éviter vomissements et autres désagréments causés par mes péripéties contées lors d'un futur Chapitre,

Amen !
avatar
37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 370
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 96
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par Oberyn le Mar 31 Mai 2016 - 22:45

Dommage.. j'ai 17 ans. J'aurais bien aimé lire :-(
avatar
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 555
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 18
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par 37 le Mar 31 Mai 2016 - 23:17

Obeyrn :rire:

Au pire su tu la lit ça n'engage que toi(même si c'est déconseillé blablabla) , j'ai juste mis ça pour me couvrir et les gentils admin du site :hap:
avatar
37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 370
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 96
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par Oberyn le Mar 31 Mai 2016 - 23:21

T'inquiète.. en vrai je l'ai lue, je suis un Thug :cool:

C'est pas mal, bonne immersion dans ta cité, on capte bien l’ambiance. Et la narration a une vraie personnalité.
avatar
Oberyn
Le Parvenu
Le Parvenu

Messages : 555
Date d'inscription : 30/10/2013
Age : 18
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par 37 le Mer 1 Juin 2016 - 0:01

Et ce n'est que le début :hap:

Ce qui va venir après :bave:
avatar
37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 370
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 96
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par 37 le Mer 1 Juin 2016 - 2:37

Chapitre Second : Une Belle Journée

Il était assez tôt dans le Quartier Ouest alors que je sortais de mon appartement miteux et crasseux, la porte en bois à moitié explosée battait à cause d’un vent assez fort. Une odeur mêlant moisi et brûlé m’imprégna les narines alors que je poussais la porte et enjambais le corps inerte d’un pauvre poivrot. J’en profitais pour lui faire les poches afin de tenter de trouver un paquet de cigarette :

« Allez pauvre con, dit moi que t’as des clopes », murmurais-je à l’homme étendu à terre.

Il était blanc de peau mais noirci par la crasse, vêtu de loques et sentait l’alcool à plein nez, il devait être pas mal imbibé car il ne fit aucun mouvement alors que je parcourais ses poches, juste un grognement animal qui s’estompa rapidement. Je m’acharnais pour trouver des cigarettes mais n’en trouvais pas, cela m’énerva rapidement :

« Pas de clopes, fait chier putain de clodo ! », dis-je en serrant les dents.

Enervé de ne pas avoir trouvé l’objet que je convoitais, je saisis le pauvre type par le col. Ses vêtements, si l’on pouvait appeler ça des vêtements, étaient poisseux et empestaient, cela m’énerva encore plus. Je levais le boug et le fit basculer par-dessus mon épaule pour le jeter du 13ème étage, il s’écrasa avec fracas dans un tas d’ordure en bas du bloc dans un vacarme assourdissant sans émettre un seul cri.

 Le putain de pitbull de mon voisin de pallier, un métèque du nom de Chico, qui était occupé à fourrer une chienne en chaleur accouru et commença à déchiqueter le type silencieusement. Et oui, même les chiens savent qu’à Ozwald-Ouest il vaut mieux fermer sa gueule quand on me croise.


Le soleil venait à peine de se lever et la journée commençait plutôt bien, si l’on exceptait le fait que je n’avais toujours pas trouvé de cigarettes. Pour satisfaire mon désir irrépressible « d’en griller une » je descendis la volée de marche afin d’atteindre le 8ème étage, la cage d’escalier était plus que sale et des ordures en tout genre la jonchait : aiguilles, capsules écrasées, paquets vides et ce qui ressemblait mystérieusement à une tête de chat séchée. Une fois arrivé au 8ème j’avançais sur le palier jusqu’à la sixième porte, une porte en métal blindée renforcée par deux poutre et la matraquais :

« Kean ! », m’exclamais-je en tapant de plus belle sur la porte.

Pas de réponse…

« KEAN OUVRE TA PUTAIN DE PORTE ! », criais-je au travers de la minuscule ouverture qui servait de judas à cet enfoiré d’Irlandais.


« J’ARRIVE, J’ARRIVE ! », me répondis-il avec un accent irlandais à couper au couteau

Un voisin du bloc d’en face sorti sa tête par la fenêtre et nous gratifia d’un superbe compliment :

« FERMEZ-LA Y’EN A QU’ESSAIENT DE SE BRANLER TRANQUILLE ICI ! »

La porte en métal rouillé s’ouvrit légèrement et une tête apparue dans l’ouverture, le Kean était un Irlandais comme on se les imagine, une tête assez imposante avec des cheveux et une longue barbe rousse et des yeux verts :

« C’est pour quoi Ombra ? »

« T’as un paquet pour moi ? »

«  Si tu me rend un service t’auras bien plus qu’un paquet. »

« Laisse-moi entrer dans ton taudis, c’est la moindre des politesses avant de négocier un accord non ? », lui rétorquais-je durement.

Il laissa échapper un soupir et ouvrit complétement la porte, je me glissais à l’intérieur de son appartement qui, il y a bien des années, avait dû ressembler au mien. Mais l’irlandais était un receleur de première classe, le couloir étroit qui menait à la pièce principale était jonché de babioles diverses : des cranes ornés, des lames aiguisées, un nain de jardin brandissant son majeur, des sacs remplis de conserves pour chien, des sacoches vides et des fringues de tout genre. Son couloir débouchait, comme le mien, sur une pièce éclairée par des fenêtres donnant sur la place de la cité. Elle aussi était bondée d’objets divers, des bouteilles vides d’alcool, des casques de motos, des armes contondantes et tranchantes en tout genre, du matériel informatique qu’il avait pu sauver, et encore des fringues en tout genre. Il me fit signe d’un geste de la main de m’asseoir sur un canapé éventré devant une table ou s’amoncelaient les cendriers remplis de cadavres de cigarettes et de pilons.

Il me tendit un pilon à moitié consumé et m’adressa la parole :

« Ecoutes, tu vois qui c’est Michael non ? »

J’hochais la tête en me remémorant le visage grassouillet du petit caïd blond qui vivait dans le Quartier Sud

« Cool, cool, alors tu vois y’a genre une semaine ce chien m’as pris un kil’ et il me doit un max de fric. Si tu pouvais te charger de récupérer la thune qu’il me doit je te file une demi-douzaine de cartouches et chez lui t’as de quoi te ravitailler pour pas mal de truc. », dit-il d’un air peu assuré en se frottant l’arrière de la tête.

« C’est bien beau ton histoire mais comment je suis sûr qu’il aura la thune quand je l’attraperais ? »

« Bah c’est là que ça se tend, mais t’inquiètes rien de grave hein ! Il a une transaction avec Big Joe vers midi, ils ont rendez-vous chez lui. »

Je regardai l’Irlandais d’un air circonspect, soufflai et lui répondit :

« Bon ça marche mais pas d’embrouilles, je te préviens que si t’essaie de me baiser ça va mal se passer… »

« On se connait depuis longtemps, tu sais bien que c’est pas dans mon style »

J’écrasai alors le mégot, me levai rapidement, lui souris et lui fis un clin d’œil :

« Combien exactement ? »

« 2500, tout rond »

« On se revoit plus tard alors »

« Ça me va », me répondit-il avec un grand sourire.

« Bien sûr que ça te va, et quand je reviens on ira faire un tour au Thirsty Devil. Et cette fois si, c’est toi qui paye vieux salaud », m’exclamais-je en éclatant de rire.
avatar
37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 370
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 96
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par Nitrov le Sam 11 Juin 2016 - 20:45

La fin m'a fait un peu penser à Hitman le Cobra.

Nitrov
Haut Commissaire
Haut Commissaire

Messages : 56
Date d'inscription : 29/10/2015
Age : 19
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par Durin le Dim 12 Juin 2016 - 0:41

g pa lu
avatar
Durin
Modérateur
Modérateur

Messages : 1296
Date d'inscription : 11/03/2014
Age : 17

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par 37 le Dim 12 Juin 2016 - 1:12

Oué mé toi jmen ba lé kouil mdr
avatar
37
Jeune fou
Jeune fou

Messages : 370
Date d'inscription : 03/05/2015
Age : 96
Localisation : Chateau d'eau Paris, Ligne 4

Revenir en haut Aller en bas

Re: [FIC] [Interdit/Déconseillé aux -18] "Mon fils, Dieu est une p*te"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum